OTTAWA, 16 sept. 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Le Groupe de travail pour une reprise économique résiliente publie aujourd’hui son rapport final dans lequel il recommande des mesures et des investissements précis pour aider le gouvernement du Canada en vue d’une relance en ce sens. Selon le Groupe de travail, le gouvernement fait effectivement face à deux choix :  dédier les investissements pour stimuler la création d’emplois et la croissance propre et résiliente, comme proposé par le Groupe, ou entraîner le Canada vers un avenir marqué par une augmentation importante de la pollution.

Le Groupe de travail demande instamment aux dirigeants du Canada de tirer des enseignements des occasions manquées en 2010, car les investissements faits par les pays dans la foulée de la crise financière de 2008-2009 ont provoqué un accroissement sans précédent des émissions de carbone à l’échelle mondiale.

Dans son rapport final, le Groupe de travail propose d’investir 55,4 milliards de dollars dans une relance verte qui stimulera la création d’emplois à long terme et aidera le Canada à rester au diapason de ses homologues internationaux.

Le groupe indépendant composé de 15 chefs de file dans les domaines des finances, des politiques et de la durabilité a été mis sur pied en mai pour déterminer et recommander de toute urgence les mesures que le gouvernement peut prendre pour favoriser une relance économique du Canada après la COVID-19 qui permettra aux Canadiens de recommencer à travailler tout en soutenant les objectifs du Canada en matière de lutte contre les changements climatiques.

Le rapport final comprend une nouvelle analyse des investissements internationaux consacrés à la reprise, qui illustre que les homologues du Canada prennent les devants dans la promotion d’une relance qui s’articule autour des innombrables possibilités qu’offrent une économie propre et un avenir carboneutre.

Le Groupe de travail pour une reprise économique résiliente a formulé 22 recommandations pour aider le Canada à rester concurrentiel et prospère dans un contexte d’économie propre mondial et suggère notamment d’investir dans les bâtiments résilients aux changements climatiques et écoénergétiques, d’augmenter la production et l’adoption de véhicules zéro émission au Canada, d’investir dans l’hydrogène et l’énergie propre et de développer l’économie fondée sur la nature.

« S’inspirant d’idées d’ici et d’ailleurs, nos recommandations jettent les bases de la relance économique sécuritaire, propre et durable à laquelle les Canadiens sont prêts », a affirmé Richard Florizone, président de l’Institut international du développement durable et du Groupe de travail pour une reprise  économique résiliente.

Maintenant qu’il a publié son rapport final, le mandat du Groupe de travail pour une relance économique résiliente est officiellement terminé.

Une séance d'information technique du rapport final aura lieu le 16 septembre à 11 h 30 (heure normale de l'Est). Les médias peuvent s'inscrire à l'adresse suivante: www.recoverytaskforce.ca/techbriefing.

Renseignements aux médias :
Eric Campbell
Directeur des communications
613 790-1100
eric@smartprosperity.ca

Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site repriseresiliente.ca.