Hydropothecary_logo_final.jpg

Hydropothecary déclare les résultats du deuxième trimestre de l’exercice 2018, démontrant la prévisibilité de ses revenus et sa certitude commerciale dès la première année suivant la légalisation du cannabis

Imprimer
| Source : La société Hydropothecary
communiqué multilingue

GATINEAU, Quebec, 28 mars 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- La société Hydropothecary (TSX CROISSANCE:THCX) (la « Société ») a publié ses résultats financiers pour le trimestre et le semestre clos le 31 janvier 2018, à savoir le deuxième trimestre de l’exercice 2018. Le rapport de gestion de la période ainsi que les états financiers et les notes afférentes sont disponibles sous le profil de la Société sur SEDAR à www.sedar.com et sur son site Web à www.THCX.com. Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens.

Faits saillants

  • Ventes de cannabis thérapeutique de 131 501 grammes équivalents, à savoir une hausse séquentielle de 9 % par rapport au premier trimestre de l’exercice 2018 et une augmentation de 45 % d’année en année par rapport au deuxième trimestre de l’exercice 2017.
  • Coût au comptant moyen pondéré par gramme des stocks de produit déshydraté de 0,97 $, à savoir une baisse séquentielle de 9 % par rapport au premier trimestre de l’exercice 2018 et une chute de 44 % d’année en année par rapport au deuxième trimestre de l’exercice 2017.
  • Signature d’une lettre d’intention avec la Société des alcools du Québec (SAQ) concernant la fourniture de 20 000 kg de cannabis au cours de la première année suivant la légalisation.
  • Les négociations se poursuivent avec la SAQ en vue de la signature d’une entente définitive sur l’approvisionnement de la première année et des années subséquentes.
  • Encaisse et placements à court terme de 264,5 millions de dollars au 31 janvier 2018, et bilan libre de dette.

« À l’approche de la légalisation du cannabis non thérapeutique, nous avons atteint une excellente prévisibilité des revenus, comme en témoignent autant la signature par la SAQ d’une lettre d’intention prévoyant un engagement de 20 000 kg que nos ventes de cannabis médical, a déclaré Sébastien St-Louis, président-directeur général. Des revenus prévisibles provenant des marchés thérapeutique et non thérapeutique, un bilan libre de dette, deux projets d’expansion entièrement financés et des liquidités additionnelles répondant aux besoins de l’entreprise : tout cela offre un excellent degré de certitude commerciale dès la première année après la légalisation et par la suite. Ce succès est sans aucun doute l’étape la plus importante à ce jour dans l’histoire de notre entreprise. »

Et de poursuivre M. St-Louis : « Nous sommes en négociation active avec la SAQ pour mettre la dernière main à une entente définitive sur l’approvisionnement du marché québécois en cannabis pour les prochaines années, ce qui comprend le volume actuellement visé par la lettre d’intention. Si l’on se fie aux lettres d’intention signées entre la SAQ et cinq producteurs titulaires de permis en février 2018, nous avons obtenu le volume le plus élevé pour la première année, soit environ 35 % du marché. Nous visons à demeurer le plus important fournisseur de la SAQ dans les années subséquentes. »

Deux projets d’agrandissement sont en cours, notamment une nouvelle serre de 250 000 pi2 dont l’achèvement est prévu pour juillet 2018, augmentant ainsi la capacité de production annuelle de la Société à 25 000 kg de cannabis séché et offrant la capacité d’approvisionner en priorité la SAQ et les usagers de cannabis thérapeutique tout au long de la première année après la légalisation. Un deuxième agrandissement, dont l’achèvement est prévu à la fin de 2018, portera la capacité annuelle à 108 000 kg de cannabis séché, ce qui permettra l’expansion sur d’autres marchés canadiens au deuxième semestre de la première année après la légalisation.

Résultats du deuxième trimestre de l’exercice 2018

Sommaire des résultats pour les trimestres et les semestres clos les 31 janvier 2018 et 2017 (en milliers de dollars canadiens, sauf le nombre d’actions et les montants par action et à moins d’indication contraire)

Aperçu de l’état des résultatsTrimestres clos leSemestres clos le
31 janvier 201831 janvier 201731 janvier 201831 janvier 2017
Produits1 182 $914 $2 283 $2 053 $
Marge brute ajustée731 $652 $1 370 $1 442 $
Marge brute752 $939 $3 215 $2 009 $
Charges d’exploitation5 491 $1 713 $8 335 $3 202 $
Résultat d’exploitation(4 739) $(774) $(5 120) $(1 193) $
Autres produits ou charges, montant net(4 213)$(340) $(5 751) $(350) $
Résultat net(8 952) $(1 114) $(10 870) $(1 544) $
Nombre moyen pondéré d’actions en circulation93 202 241 51 526 560 84 841 163 45 545 664 
Résultat net par action(0,10) $(0,02) $(0,13) $(0,03) $

* Par suite d’un regroupement d’entreprises réalisé le 15 mars 2017, les actions de THCX avant regroupement ont été échangées à raison de six pour une. Après cette date, les actions ont été présentées selon les chiffres post-regroupement. (Consulter la note 4 des états financiers consolidés intermédiaires résumés pour le trimestre et le semestre clos le 31 janvier 2018.)

Produits

 Trimestres clos leSemestres clos le
31 janvier 201831 janvier 201731 janvier 201831 janvier 2017
Produits1 182 $914 $2 283 $2 053 $
Total des équivalents grammes vendus131 501 90 518 252 345 171 300 

Les produits pour le deuxième trimestre clos le 31 janvier 2018 ont augmenté de 29 % pour s’établir à 1 182 $, comparativement à 914 $ pour le trimestre correspondant de l’exercice 2017. La hausse des produits est principalement attribuable à une augmentation du volume des ventes, laquelle est partiellement contrebalancée par une baisse des prix de vente moyens. Comparativement au trimestre précédent, l’augmentation séquentielle s’élève à 7 %, laquelle s’explique aussi par un accroissement du volume de ventes et un recul des prix de vente moyens.

Le volume des ventes a grimpé de 45 % pour atteindre 131 501 équivalents grammes, contre 90 518 au cours de la période équivalente de l’exercice précédent. Cette variation est attribuable à la hausse du nombre de patients servis et à un accueil très favorable du marché à nos produits. Les produits par équivalent gramme sont ressortis à 8,99 $, comparativement à 10,10 $ pour la période correspondante de l’exercice précédent. Cette baisse s’explique surtout par la croissance des ventes des gammes de produits H2 et Decarb, dont les prix de détail varient entre 3,00 $ et 15 $ le gramme. La baisse des prix moyens réalisés au cours du dernier trimestre s’explique également par la décision du ministère des Anciens Combattants de plafonner le montant remboursable à 8,50 $ par gramme, avec prise d’effet au deuxième trimestre de l’exercice 2017.

Sur une base séquentielle, le volume des ventes a augmenté de 9 % comparativement au premier trimestre de l’exercice 2018, essentiellement pour les mêmes raisons que celles énoncées précédemment.

Pour le semestre clos en janvier 2018, les produits ont progressé de 11 % pour s’établir à 2 283 $, comparativement à 2 053 $ pour le semestre correspondant de l’exercice 2017. Le volume des ventes s’est accru de 47 %, pour se chiffrer à 252 345 équivalents grammes, contre 171 300 pour la période correspondante de l’exercice précédent.

Coût des ventes

Le coût des marchandises vendues comprend les coûts directs des matériaux et de la main-d’œuvre liés aux stocks vendus, lesquels s’entendent des coûts associés à la récolte, à la transformation, à l’emballage et à l’expédition.

L’ajustement de la juste valeur à la vente de stocks comprend la juste valeur des actifs biologiques comprise dans la valeur des stocks transférés dans le coût des ventes.

La juste valeur des actifs biologiques correspond à celle de la juste valeur des plants durant la phase de croissance, déduction faite des coûts d’achèvement des produits et des coûts de vente prévus. Son établissement repose sur certaines estimations formulées par la direction.

 Trimestres clos leSemestres clos le
31 janvier 201831 janvier 201731 janvier 201831 janvier 2017
Coût des ventes451 $262 $914 $610 $
     
Ajustement de la juste valeur à la vente de stocks1 032 $146 $1 846 $198 $
Ajustement de la juste valeur des actifs biologiques(1 053) $(434) $(3 692) $(765) $
Total de l’ajustement de la juste valeur(21) $(288) $(1 846) $(567) $

Le coût des ventes pour le deuxième trimestre clos le 31 janvier 2018 s’est chiffré à 451 $, comparativement à 262 $ pour le trimestre correspondant clos le 31 janvier 2017. Cette augmentation s’explique par une hausse du nombre de grammes et d’équivalents grammes vendus ainsi que par un accroissement du nombre de grammes vendus issus des dernières récoltes, qui ont été moins coûteuses à produire.

L’ajustement de la juste valeur à la vente de stocks pour le deuxième trimestre clos le 31 janvier 2018 s’est chiffré à 1 032 $, contre 146 $ pour le trimestre correspondant clos le 31 janvier 2017. Cet ajustement est attribuable à des changements dans l’évaluation des actifs biologiques ainsi qu’à une hausse du nombre de grammes et d’équivalents grammes vendus au cours de la période.

L’ajustement de la juste valeur des actifs biologiques pour le deuxième trimestre clos le 31 janvier 2018 s’est établi à (1 053) $, contre (434) $ pour le trimestre correspondant clos le 31 janvier 2017. Cette variation est le résultat de la mise en service du bâtiment no 5 en janvier 2017, ce qui a entraîné une augmentation du nombre de plants, ainsi que de modifications dans l’établissement de la juste valeur des actifs biologiques par rapport à la période précédente.

Mesures non conformes aux IFRS

Coût au comptant moyen pondéré des stocks de cannabis séché vendus par gramme

Le coût au comptant moyen pondéré des stocks de cannabis séché vendus par gramme comprend les coûts directs associés à la culture, à la récolte et à la transformation des stocks vendus, comme les coûts de la main-d’œuvre, des services publics, de l’engrais, du contrôle biologique, des fournitures générales et des matériaux, du fanage, de la mouture, du contrôle qualité et des essais relatifs aux stocks vendus au cours de la période.

Comme il n’existe aucune méthode de calcul normalisée pour cette mesure non conforme aux IFRS, notre méthode pourrait différer de celle utilisée par d’autres sociétés; par conséquent, il pourrait être impossible de comparer directement cette mesure à d’autres portant un nom similaire et utilisées par ces autres sociétés. Ainsi, ces mesures visent à fournir des informations additionnelles; elles ne devraient pas être prises en compte isolément ni considérées comme des substituts aux mesures de performance préparées selon les IFRS.

Le coût au comptant moyen pondéré des stocks de cannabis séché vendus par gramme est calculé comme suit :

 T2 2018T1 2018T2 2017
Coût de la marchandise vendue451 $463 $262 $
Moins   
Coûts de traitement des commandes(286) $(307) $(106) $
Coûts de conversion du cannabis en huile(41) $(32) $ 
 124 $124 $156 $
Nombre de grammes de cannabis séché vendus127 769 115 768 90 518 
Coût au comptant moyen pondéré des stocks de cannabis séché vendus par gramme0,97 $1,07 $1,73 $

Afin de pouvoir établir une comparaison entre nos informations et les indicateurs provenant de nos concurrents, nous avons choisi de présenter le coût au comptant moyen pondéré des stocks vendus au cours de la période, et non le coût au comptant des stocks de produits finis, comme nous le faisions dans le passé. Le coût au comptant moyen pondéré des stocks vendus est plus élevé que le coût au comptant des stocks de produits finis, car il comprend la vente de stocks produits au cours des périodes précédentes au cours desquelles le coût au comptant des stocks de produits finis était plus élevé.

Le coût au comptant moyen pondéré des stocks de cannabis séché vendus par gramme a chuté de 44 % par rapport à l’exercice précédent, se chiffrant à 0,97 $ pour le deuxième trimestre clos le 31 janvier 2018, comparativement à 1,73 $ pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. Le coût par gramme vendu est en baisse en raison des améliorations apportées aux processus de culture et des économies d’échelle découlant de la pleine utilisation de la capacité de production plus élevée. Nous prévoyons que le perfectionnement de nos méthodes de culture et de récolte permettra de réaliser d’autres gains d’efficience au chapitre de la production.

Charges d’exploitation

Charges d’exploitationTrimestres clos leSemestres clos le
31 janvier 201831 janvier 201731 janvier 201831 janvier 2017
Commercialisation et promotion1 358 $673 $2 426 $1 450 $
Frais généraux et administratifs1 770 $727 $3 046 $1 244 $
Rémunération à base d’actions1 968 $179 $2 281 $281 $
Amortissement des immobilisations
corporelles
188 $78 $312 $110 $
Amortissement des immobilisations
incorporelles
207 $56 $270 $116 $
Total5 491 $1 713 $8 335 $3 202 $

Les charges d’exploitation comprennent la commercialisation et la promotion, les frais généraux et administratifs, les coûts de recherche et développement, la rémunération à base d’actions et l’amortissement. Les frais de commercialisation et de promotion comprennent les coûts liés à la prospection de la clientèle, à l’expérience client, aux salaires du personnel affecté à la commercialisation et à la promotion ainsi que les charges générales de communications de l’entreprise et les coûts de recherche et de développement. Les frais généraux et administratifs comprennent les salaires du personnel administratif et des cadres supérieurs, ainsi que les dépenses générales d’entreprise, y compris les frais juridiques, les assurances et les honoraires.

Commercialisation et promotion

Les frais de commercialisation et de promotion ont atteint 1 358 $ au cours du deuxième trimestre, contre 673 $ pour le trimestre correspondant de l’exercice 2017. Cette hausse s’explique essentiellement par l’embauche de personnel affecté à la commercialisation et à la promotion, l’augmentation des charges de déplacement, les coûts liés à l’impression et au matériel promotionnel ainsi que les coûts de recherche et de développement. Toutes ces dépenses ont été engagées dans le but de nous préparer à la légalisation du marché de la consommation récréative chez les adultes.

Pour le semestre clos le 31 janvier 2018, les frais de commercialisation et de promotion ont augmenté pour s’établir à 2 426 $, contre 1 450 $ pour le semestre correspondant de l’exercice 2017.

Frais généraux et administratifs

Les frais généraux et administratifs ont grimpé au cours du deuxième trimestre pour atteindre 1 770 $, comparativement à 727 $ pour le trimestre correspondant de l’exercice 2017. Cette augmentation est imputable à la croissance de nos activités, notamment l’embauche de personnel affecté aux tâches de nature générale et administrative, l’augmentation des honoraires de consultation et de services professionnels ainsi que l’accroissement des coûts de conformité engagés par la Société depuis qu’elle est cotée en bourse.

Pour le semestre clos le 31 janvier 2018, les frais généraux et administratifs ont augmenté, pour s’établir à 3 046 $, contre 1 244 $ pour le semestre correspondant de l’exercice 2017.

Amortissement des immobilisations incorporelles

L’amortissement des immobilisations incorporelles a augmenté pour s’établir à 207 $ au deuxième trimestre, contre 56 $ pour la période correspondante de l’exercice 2017 et 63 $ pour le premier trimestre de l’exercice 2018. La hausse s’explique par la variation de la durée d’utilité attendue de certains logiciels par suite de la mise en œuvre prochaine d’un nouveau système de planification des ressources de l’organisation au deuxième semestre de l’exercice 2018, lequel remplacera certains logiciels que nous utilisons à l’heure actuelle.

Résultat d’exploitation

Le résultat d’exploitation pour le deuxième trimestre s’est chiffré à (4 739) $, comparativement à (774) $ pour le trimestre correspondant de l’exercice 2017. Ce recul est principalement imputable à une augmentation des charges liées à l’expansion des activités en prévision de la légalisation de la consommation récréative chez les adultes.

Pour le semestre clos le 31 janvier 2018, le résultat d’exploitation est ressorti à (5 119) $, contre (1 193) $ pour le semestre correspondant de l’exercice 2017. Cette variation est attribuable aux mêmes raisons que celles cités pour le trimestre.

Autres produits et charges

Les autres produits et charges se sont établis à (4 213) $ et à (5 751) $ pour le trimestre et le semestre clos le 31 janvier 2018 (respectivement (340) $ et (350) $ pour le trimestre et le semestre clos le 31 janvier 2017). La réévaluation des instruments financiers de (3 330) $ au cours du dernier trimestre reflète celle d’un dérivé incorporé lié à des débentures convertibles de 3 275 $ US émises et converties au cours de l’exercice précédent. De plus, pour les trimestres clos les 31 janvier 2018 et 2017, nous avons engagé des charges d’intérêts de respectivement 1 094 $ et 354 $. Cette hausse est imputable à l’intérêt lié aux débentures convertibles émises en juillet 2017 et en novembre 2017.

À propos de Hydropothecary
Hydropothecary est productrice et distributrice de cannabis à des fins médicales autorisée et approuvée par Santé Canada en vertu du Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales. Hydropothecary crée des produits primés qui sont innovants, simples à utiliser et faciles à comprendre. Hydropothecary augmente rapidement sa capacité de production en prévision de la légalisation du cannabis à fins récréatives pour adultes. Ses plans d’agrandissement visent la création d’un total de 1,3 million de pieds carrés d’espace de production où seront produits 108 000 kg de cannabis séché par an, faisant de Hydropothecary l’un des plus grands producteurs du pays. Le premier producteur autorisé au Québec, Hydropothecary a établi son siège social dans cette province.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Informations pour les médias
Personne-ressource

Shawn Lyons
Gestionnaire, Relations avec les médias et Communications stratégiques
819-576-3637
shawn.lyons@thehydropothecary.com

Relations avec les investisseurs
Personne-ressource

Jennifer Smith
Directrice des rapports financiers et des relations avec les investisseurs
1-866-438-THCX (8429)
invest@THCX.com
www.THCX.com

Directeur

Adam Miron
819-639-5498