MONTRÉAL, 15 mars 2019 (GLOBE NEWSWIRE) -- Thérapeutique Knight inc. (TSX : GUD) (« Knight » ou « la Société »), société pharmaceutique spécialisée et chef de file au Canada, a émis aujourd’hui la présente déclaration relative au communiqué de presse et à la présentation de Medison Biotech Ltd (« Medison ») et de son chef de la direction, Meir Jakobsohn, également membre du conseil d’administration et actionnaire de Knight, en vertu d’une entente de 2015 entre les deux sociétés.

Knight est de nouveau déçu par les tentatives continues de M. Jakobsohn d’extorquer au conseil d’administration de Knight (le « Conseil ») l’acceptation d’un plan contraire à l’intérêt des actionnaires de Knight et dont la seule visée est de promouvoir ses intentions égoïstes. 

Knight a tenté de maintenir un dialogue ouvert et constructif avec M. Jakobsohn et, au cours des derniers mois, lui a demandé à maintes reprises d’exposer à la Société son point de vue sur la stratégie de la Société et lui a de nouveau tendu la main pour qu’il le présente en personne à ses collègues du Conseil. Malheureusement, ce n’est que dans la matinée du mercredi 13 mars qu’une telle présentation a été faite sous un très court préavis avant une réunion prévue du Conseil. Malgré le peu de temps dont disposait le Conseil pour examiner la présentation, le Conseil a agi de bonne foi en engageant avec M. Jakobsohn un dialogue constructif dans le but d’identifier des pistes de collaboration avantageuses pour les actionnaires de Knight. Après l’exposé de M. Jakobsohn, le Conseil a exprimé le désir de poursuivre le dialogue et s’est enquis des prochaines étapes. Le Conseil exprime sa déception que M. Jakobsohn ait rendu publique sa présentation et qu’il ait évité les discussions privées. Il semble que M. Jakobsohn, plutôt que d’essayer de trouver une solution dans le meilleur intérêt des actionnaires de Knight, a plutôt choisi de s’engager dans une autre tactique de lutte par procuration intéressée.

« De toute évidence, le stratagème publié aujourd’hui est une tentative d’extorquer une décision des actionnaires de Knight au seul bénéfice de M. Jakobsohn, qui se sert des ressources et de la réputation de Knight pour soutenir Medison dont les revenus baissent annuellement depuis 2015, a déclaré Jonathan Ross Goodman, chef de la direction de Knight. L’orientation qu’il esquisse est basée sur une mauvaise compréhension du marché canadien, lacunaire et incohérente; elle démontre son inexpérience de l’industrie hors Israël. Le message de nos actionnaires depuis le lancement de la campagne de M. Jakobsohn est clair : lui refuser l’accès aux fonds de Knight et ne pas risquer d’entraver les progrès constants de Knight. Je peux assurer à tous les actionnaires que nous demeurons déterminés à mener à bien notre plan stratégique à long terme et à protéger les intérêts de tous les actionnaires de Knight.  Nous ne permettrons pas à un actionnaire de 7 % de Knight d’utiliser son poste au profit de sa participation de 70 % dans Medison. »

Knight commentera plus en détail les intentions de Jakobsohn, en temps utiles; toutefois, les actionnaires doivent prendre conscience que ses propos sont lacunaires, incohérents et fallacieux.

LES INTENTIONS DE JAKOBSOHN SONT DÉPOUVUES DE SUBSTANCE ET DE CRÉDIBILITÉ

  • MEIR POUR MEIR. La thèse première de M. Jakobson est que Knight devrait concentrer ses efforts sur la commercialisation de produits biotechnologiques hautement innovateurs, mais il évite d’en expliquer les raisons. Les actionnaires doivent être conscients de sa motivation et comprendre que Knight n’est pas opposé à ces produits. En fait, Knight a directement obtenu des licences pour des produits novateurs; Knight a entamé des pourparlers et poursuit les discussions avec bon nombre des entreprises que M. Jakobsohn cite. Cependant, Knight ne prendra pas de pari risqué ou binaire avec ses fonds dont les retombées positives bénéficieraient de façon disproportionnée à Medison. C’est parce que Knight n’adhèrera pas à ce stratagème que M. Jakobson tente d’avoir accès aux fonds de Knight pour exécuter son plan au détriment des actionnaires de Knight. Les « changements stratégiques » qu’il préconise sont entièrement égoïstes, non conformes à la stratégie à long terme de Knight en matière de création de valeur et incompatibles avec les investissements des actionnaires de Knight.

  • DE NOMBREUSES LACUNES ET INCOHÉRENCES. Les intentions de Jakobsohn pullulent d’informations trompeuses et de commentaires déformés sur tous les sujets, de la stratégie actuelle de Knight à la création de valeur de l’entreprise par rapport à ses pairs. Fait révélateur, la teneur de ses discussions en privé avec Knight diffère de sa présentation publique; il sait donc que les actionnaires ne seront pas réceptifs à son véritable plan de rachat en liquidités. M. Jakobsohn avait d’abord cherché à obtenir 450 millions de dollars en liquidités de Knight pour les affecter à des investissements à haut risque, y compris à un fonds de capital-risque qu’il exploiterait lui-même, mais il a maintenant ramené sa demande publique à 50 millions.

  • UNE INCOMPRÉHENSION DES MARCHÉS CANADIEN ET INTERNATIONAUX. Les intentions de Jakobsohn illustrent bien son incompréhension du marché canadien, principal marché de Knight. M. Jakobsohn n’a aucune connaissance du marché pharmaceutique canadien, des exigences réglementaires ou de la gouvernance des sociétés ouvertes. De plus, avant hier, en plus de trois ans en tant qu’administrateur de Knight, il n’a assisté qu’à deux réunions du Conseil en personne. Son sens des affaires pharmaceutiques est douteux, car Medison, qui concentre ses activités uniquement en Israël, subit une diminution de ses profits depuis 2015.

  • JONATHAN GOODMAN PLACE KNIGHT AVANT TOUT. Comme M. Jakobsohn le sait très bien, M. Goodman est un actionnaire minoritaire indirect et passif de Pharmascience. Les décisions de Pharmascience sont complètement isolées de celles de M. Goodman et il n’y a aucun apport de sa part. Les allégations de M. Jakobsohn afférentes à un conflit d’intérêts de M. Goodman et de Pharmascience — une entreprise exploitée séparément par le père et le frère de M. Goodman — ne sont qu’un faux-fuyant et une insulte à l’intelligence des actionnaires de Knight qui savent que M. Goodman fait concurrence à Pharmascience depuis 1996 et continuera à le faire pour assurer son succès. M. Goodman a décidé il y a des décennies de tracer sa propre voie dans l’industrie pharmaceutique, une voie distincte de celle de sa famille, et cette décision a bien servi les actionnaires de Knight. M. Goodman a participé aux cinq financements par actions de Knight et a personnellement investi 75 millions de dollars pour accroître les évaluations de Knight.

  • DES PRATIQUES DE GOUVERNANCE DE KNIGHT DE PREMIÈRE CLASSE. Le comité de rémunération, de gouvernance d’entreprise et de nomination de Knight veille à ce que le Conseil de Knight soit composé de membres détenteurs de compétences et d’expérience pertinentes aux fins d’une orientation et une supervision efficaces. L’engagement de Knight à l’égard du renouvellement continu du Conseil en témoigne, puisque plusieurs nouveaux administrateurs ont été nommés avec l’appui de M. Jakobsohn.

KNIGHT EST SUR LA BONNE VOIE

Knight a pleinement confiance en son plan pour renforcer la valeur à long terme pour les actionnaires. Depuis son lancement en 2014, Knight compte les réalisations suivantes :

  • Collecte de 685 millions de dollars à des valorisations croissantes (3,50 $, 5,25 $, 6,75 $, 8,00 $, 10,00 $ par action)
  • Acquisition sous licence de plus de 20 produits novateurs provenant de 10 sociétés
  • Obtention de l’approbation d’Impavido® par la FDA en mars 2014 et vente de PRV pour 125 millions de dollars
  • Acquisition de NeurAxon Inc. et des marques Neuragen
  • Droits vendus ou concédés sous licence à Neuragen, Impavido et NeurAxon
  • Prêt de plus de 170 millions de dollars à 15 partenaires de prêts stratégiques générant des rendements à deux chiffres
  • Génération d’environ 219 millions de dollars de revenu net à ce jour (au 31 décembre 2018)
  • Mise en œuvre prudente d’une stratégie d’octroi de licences dans le reste du monde avec l’achat de 28,3 % de Medison Pharma Inc. basée en Israël et l’octroi de prêts pouvant atteindre 25 millions de dollars américains (jusqu’à 100 millions de dollars américains supplémentaires) à Moksha8 basée au Mexique et au Brésil
  • Établissement des bases d’une société pharmaceutique canadienne spécialisée et prospère axée sur le Canada et des marchés internationaux distinctifs.

La stratégie de Knight est sur la bonne voie : comme indiqué sur le rapport de Knight du quatrième trimestre de 2018, les revenus et le bénéfice net ont augmenté de 45 % et de 40 % respectivement d’un exercice à l’autre. La Société dispose d’un plan stratégique bien défini — régulièrement revu et raffiné pour maximiser la valeur pour les actionnaires — qui fonctionne bien.

Knight recommande aux actionnaires de ne prendre aucune mesure à l’égard de la dernière missive de M. Jakobsohn. Le Conseil d’administration et ses conseillers examineront attentivement les idées présentées et fourniront une réponse détaillée aux actionnaires en temps opportun. 

Conseillers
La Société a retenu les services de Kingsdale Advisors à titre d’actionnaires stratégiques et de conseillers en communications et de Davies Ward Phillips & Vineberg LLP à titre de conseillers juridiques.

À propos de Thérapeutique Knight inc. 
Thérapeutique Knight inc., établie à Montréal, au Canada, est une société pharmaceutique spécialisée qui concentre ses efforts sur l’acquisition ou l’obtention sous licence de droits de distribution de produits pharmaceutiques novateurs destinés aux marchés canadien et internationaux distinctifs. Les actions de Knight se négocient à la TSX sous le symbole « GUD ». Pour plus de renseignements concernant Thérapeutique Knight inc., consultez son site Web au www.gud-knight.com ou  www.sedar.com

Énoncés prospectifs

Le présent document peut contenir des énoncés prospectifs et des prévisions pour Thérapeutique Knight inc. et ses filiales. Ces énoncés prospectifs, de par leur nature, comportent nécessairement des risques et des incertitudes susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux envisagés par ces énoncés prospectifs. Thérapeutique Knight inc. considère que les hypothèses sur lesquelles reposent ces énoncés prospectifs sont réputées raisonnables à la date de leur formulation, mais elle avertit le lecteur que ces hypothèses sur des événements à venir, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de Thérapeutique Knight inc. et de ses filiales, pourraient se révéler incorrectes. Les facteurs et les risques susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus font l’objet d’une discussion dans le rapport annuel de Thérapeutique Knight inc. et dans la notice annuelle de Thérapeutique Knight inc. pour l’exercice clos le 31 décembre 2018. Thérapeutique Knight inc. rejette toute intention ou obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit en réponse à de nouveaux renseignements ou à des événements à venir, sauf si la loi l’exige. 

INFORMATION AUX INVESTISSEURS

Samira Sakhia
Présidente et chef des finances
Téléphone : 514-484-4483
Télécopie : 514-481-4116
Courriel : ssakhia@gudknight.com 
www.gud-knight.com

INFORMATION AUX MÉDIAS

Kingsdale Advisors

Ian Robertson                                                                                  
Premier vice-président, Stratégie de communication                     
Ligne directe : 416-867-2333                                                                                       
Cellulaire : 647-621-2646
Courriel : irobertson@kingsdaleadvisors.com