LAVAL, Quebec, 19 mars 2019 (GLOBE NEWSWIRE) -- Le président de Teamsters Canada, François Laporte, a publié la déclaration suivante au sujet du budget fédéral de 2019 :

« Notre syndicat estime que le budget fédéral de 2019 comporte des lacunes. Dans un premier temps, le régime d’indemnisation de l’industrie laitière ne contient rien pour les travailleurs laitiers qui risquent de perdre leur emploi. De plus, nous estimons que le gouvernement manque d’ambition dans des dossiers comme l’assurance-médicaments et le recyclage des travailleurs-euses.

Si le fédéral juge nécessaire d’indemniser une industrie pour les préjudices causés par un accord commercial, il devrait aussi compenser financièrement les travailleurs. Malheureusement, le programme d’indemnisation d’aujourd’hui a été conçu que pour les agriculteurs. On a oublié les travailleurs-euses du secteur de la transformation laitière ou du transport du lait en vrac.

Le gouvernement doit se montrer plus ambitieux en matière de formation et de recyclage des travailleurs-euses. Un maigre crédit annuel de 250 $ pour couvrir le coût des cours n’est tout simplement pas suffisant étant donné que 42 % des emplois au Canada risquent fort d’être automatisés au cours des deux prochaines décennies.

Un filet social plus serré aidera les Canadiens à faire face aux changements qui ne manqueront pas de survenir sur le marché de l’emploi. La création de l’Agence canadienne des médicaments et l’élaboration d’un formulaire national sont des pas dans la bonne direction, mais le Canada demeure le seul pays au monde à avoir un système de santé universel qui exclut les médicaments sur ordonnance.

Les Teamsters sont heureux que le gouvernement prenne des mesures pour augmenter les impôts sur les options d’achat d’actions. Les PDG les plus riches du Canada – qui gagnent plus de 200 fois le salaire moyen de leurs salariés-ées – profitaient de cet amortissement de façon disproportionnée. C’était d’ailleurs un des points qu’on a soulevés à la suite du budget de l’an dernier.

Notre syndicat se réjouit de l’investissement d’aujourd’hui dans les services ferroviaires pour desservir les communautés isolées, car il devrait profiter aux voyageurs et rapprocher les gens.

Nous aurions préféré voir dans ce budget encore plus d’investissements dans les infrastructures, ainsi que des mesures pour accélérer les dépenses annoncées dans les budgets précédents. Ces investissements créent de bons emplois pour les Teamsters et l’ensemble des travailleurs-euses canadiens-ennes, tout en assurant l’efficacité et la compétitivité des chaînes d’approvisionnement.

Le budget reconnaît l’importance des oléoducs canadiens puisque le gouvernement mentionne que l’offre croissante de pétrole brut en provenance de l’Ouest canadien a dépassé la capacité des oléoducs. Par contre, nous sommes déçus qu’aucune mesure concrète n’ait été prise pour régler ce problème compte tenu des difficultés auxquelles sont confrontés les salariés-ées du secteur énergétique. »

Le syndicat des Teamsters représente près de 125 000 membres au Canada dans tous les secteurs, dont 5,000 dans l’industrie laitière. La Fraternité internationale des Teamsters, à laquelle Teamsters Canada est affiliée, compte 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

Informations aux médias :

Christopher Monette
Directeur des affaires publiques
Teamsters Canada
Cell : 514-226-6002
cmonette@teamsters.ca

Une photo accompagnant ce communiqué est disponible au lien suivant : http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/a90825c4-3933-4dd6-8834-37695f607758/fr