OTTAWA, 20 mars 2019 (GLOBE NEWSWIRE) -- Aujourd’hui, le gouvernement fédéral a annoncé une hausse de son engagement financier dans le Fonds de la taxe sur l’essence (FTE). Le budget de 2019, intitulé Investir dans la classe moyenne, a présenté les plans financiers du gouvernement pour l’année à venir et prépare le terrain pour les prochaines élections fédérales, prévues au plus tard le 21 octobre 2019.

Les mesures annoncées dans le budget d’aujourd’hui vont augmenter les fonds alloués aux municipalités dans le cadre du FTE de 2,2 milliards à 4,4 milliards. Cette augmentation ponctuelle se fera en 2018-19 uniquement et le montant des transferts aux municipalités continuera par la suite à être indexé de 2% annuellement.

Le FTE est un outil important pour les municipalités, car il fournit des investissements flexibles en infrastructure, y compris en transport collectif. Ce financement est crucial dans l’atteinte des priorités des collectivités canadiennes telles que l’amélioration de la mobilité durable et urbaine.

L’Association canadienne du transport urbain (ACTU) a réagi positivement au budget.

« Le secteur du transport collectif a réellement besoin de ce financement. Un rapport récent de l’ACTU démontre d’ailleurs que les besoins des sociétés de transport en financement de projets à l’étude atteignent 133,3 milliards sur dix ans, incluant 58,8 milliards en projets qui n’ont pas encore de financement gouvernemental » a déclaré Marco D’Angelo, président-directeur général de l’ACTU. « Nous savons que par le passé les municipalités ont investi une part importante de leurs revenus provenant du FTE dans le transport collectif et cette tendance doit continuer si nous voulons augmenter l’achalandage pour réduire la congestion routière et atteindre nos cibles de réductions des gaz à effet de serre. »

L’ACTU continue de demander au gouvernement fédéral de rationaliser ses investissements actuels dans le transport collectif. Le gouvernement doit optimiser son modèle d’investissement dans les infrastructures, qui actuellement ne distribue des fonds qu’après la réception des factures pour les travaux achevés. Cela oblige les fonds fédéraux dédiés à l’infrastructure à être réaffectés d’une année à l’autre, alors même que des travaux sont en cours sur le terrain.

« Nous espérons que ces mesures offriront des résultats à nos collectivités. Plus nous investissons rapidement dans l’augmentation des services de transport collectif, plus nous augmentons l’achalandage et nous attaquons aux défis sociétaux comme la congestion routière, la hausse des émissions de gaz à effet de serre et la menace d’exclusion sociale des groupes vulnérables », a déclaré Doug Morgan, président du conseil d’administration de l’ACTU et directeur de Calgary Transit.

À propos de l’ACTU

L’Association canadienne du transport urbain est la voix collective et influente de la mobilité urbaine au Canada. Les membres de l’ACTU comprennent des réseaux de transport collectif canadiens, des fabricants et des fournisseurs, des exploitants privés et des leaders d’opinion du transport collectif issus de toutes les régions du pays. L’ACTU est particulièrement bien placée pour travailler avec tous les ordres de gouvernement afin de présenter à l’industrie des renseignements utiles sur les principaux enjeux stratégiques en matière de transport collectif qui touchent les Canadiens et leurs collectivités.

Pour de plus amples renseignements
Chad Jeudy-Hugo
Directeur, Affaires publiques et communications stratégiques
jeudy-hugo@cutaactu.ca
514-207-7072