3 mai 2019

RESULTATS DU 1er TRIMESTRE 2019

 Pression sur la recette unitaire comme anticipé, amélioration de la performance opérationnelle

PREMIER TRIMESTRE 2019

  • Nombre de passagers en hausse de +3% et coefficent d’occupation en recul de -0,3 point.
  • Recette unitaire en baisse de -1,9% en raison du décalage de Pâques et de la croissance des capacités de l’industrie au cours de l’hiver.
  • Coûts unitaires en baisse de -0,4% à change et carburant constants.
  • Résultat d’exploitation à -303 millions d’euros, la baisse des coûts unitaires est plus que contrebalancée par la hausse du carburant et l’effet négatif des devises.
  • Poursuite de la réduction de la dette nette du groupe, en recul de 403 millions d’euros, à 5,8 milliards d’euros et ratio Dette nette/EBITDA stable à 1,4x par rapport au 31 décembre 2018.

       
PERSPECTIVES POUR L’ANNEE 2019

  • L’offre long-courrier de l’industrie vers et au départ de l’Europe pour l’été 2019 devrait croître à un rythme inférieur comparé à l’année dernière, particulièrement sur les réseaux Moyen-Orient,  Amérique du Nord et Asie.
  • Sur la base des prévisions actuelles pour l’activité Réseaux passage:
    • Les coefficients de réservations long-courrier sont en moyenne en hausse sur la période mai - septembre par rapport à l’année dernière.
    • Les recettes unitaires Réseaux passage sont attendues en légère amélioration à change constant sur le deuxième trimestre par rapport à l’an dernier, avec des recettes unitaires positives sur le long-courrier largement compensées par des recettes unitaires négatives sur le point-à-point.
  • Les perspectives annuelles sont confirmées :
    • Réduction des coûts unitaires (CSKO) entre -1% et 0% à change et carburant constants,
    • Ratio dette nette/EBITDA en-dessous de 1,5x.

Benjamin Smith, Directeur général du groupe Air France-KLM : « Comme nous l’avions anticipé, le transport aérien européen et le groupe Air France-KLM ont évolué dans un environnement de marché complexe au premier trimestre. L’exercice a été marqué par une importante hausse des capacités pendant une période creuse conduisant à une pression sur la recette unitaire. Dans ce contexte, le groupe a poursuivi ses efforts de réduction de ses coûts unitaires et a bénéficié du travail mis en place pour renforcer son positionnement, comme en témoignent les premiers signes d’amélioration de la performance opérationnelle chez Air France, notamment en terme de taux de recommendation client (Net Promoter Score) et de ponctualité. Ces éléments, couplés à une perspective plus favorable de l’offre de l’industrie cet été nous font anticiper une amélioration de la tendance pour le reste de l’année et confirmer notre objectif annuel. Nous organiserons une journée investisseurs en novembre 2019 pour présenter les orientations stratégiques du groupe.»

Groupe Air France-KLM Premier trimestre
2019Variation
Passagers (en milliers)22 674+3,0%
Recette unitaire passage par SKO1 (cts €) 6,17-1,9%
Résultat d’exploitation (m€)- 303- 185
Résultat net – part du groupe (m€)- 320- 51
Cash flow libre d’exploitation ajusté (m€) 241+ 99
Dette nette en fin de période (m€)5 761- 403

Revue d’activité du premier trimestre 2019

Activité Réseaux : Résultat d’exploitation impacté par la pression sur la recette unitaire et la hausse de la facture carburant

 Premier trimestre
Réseaux2019VariationVariation
à change
constant
Capacité (millions de SKO)69 759+2,3% 
Chiffre d’affaires total  (m€)5 175+1,7%+1,0%
Chiffre d’affaires Réseaux régulier (m€)4 894+1,2%+0,4%
Résultat d’exploitation (m€)- 279- 193- 146

Le chiffre d’affaires de l’activité Passage et Cargo a augmenté de 1,0% à change constant au premier trimestre 2019 pour atteindre 5,2 milliards d’euros, avec une hausse des capacités de 2,3%. Le résultat d’exploitation s’est établi à -279 millions d’euros. Il marque un recul de 146 millions d’euros à change constant par rapport à l’an dernier, essentiellement en raison de la pression sur la recette unitaire qui était attendue et de la hausse du prix du carburant.

Réseaux Passage : Recette unitaire résistante pour le long courrier et le premium, en recul sur le court et moyen-courrier

 Premier trimestre
Réseaux passage2019VariationVariation
à change constant
Passagers (en milliers)19,745+2.4% 
Capacité (millions de SKO)69,759+2.3% 
Trafic (millions de PKT) 60,221+1.9% 
Coefficient occupation  86.3%-0.4 pt 
Chiffre d’affaires total (m€)4,628+1.8%+1.3%
Chiffre d’affaires passage régulier (m€)4,420+1.4%+0.7%
Recette unitaire au SKO (cts €) 6.34-0.9%-1.6%

La capacité a augmenté de 2,3% au premier trimestre, tirée principalement par les réseaux Amérique du Sud, Atlantique Nord et Asie avec des croissances respectives de 9,8%, 5,3% et 1,8%.

Le réseau passage a connu un déséquilibre entre l’offre et la demande, ce qui a mis la recette unitaire sous pression. Le revenue management a anticipé la concurrence tarifaire sur le marché et a réussi à contenir l’impact sur la recette unitaire à -1,6% à change constant par rapport à l’an dernier.

  • Le réseau Amérique du Nord a subi une pression concurrentielle en matière de tarifs et a enregistré une baisse de la recette unitaire à -2,5%, mais après une forte performance l’année dernière (+4,9%).
  • L’augmentation de capacité additionnelle de 9,8% en Amérique du Sud provient de la croissance des routes andines et de l’ouverture des liaisons vers Fortaleza en avril 2018. Les pressions actuelles persistent en raison des difficultés en Argentine et de la reprise de la demande internationnale plus faible que prévue pour le marché brésilien.
  • La tendance positive continue pour le réseau asiatique, avec une recette unitaire en hausse de 1,7%, provenant notamment du réseau japonnais.
  • Les réseaux Caraîbes et Océan Indien ont enregistré un fort résultat, avec une recette unitaire en hausse de 4,3% grâce à une forte demande loisir.
  • Les résaux Afrique et Moyen-Orient ont été relativement stables par rapport à l’an dernier.
  • Le réseau moyen-courrier a enregistré une recette unitaire en baisse de 2,4%, en raison d’une hausse importante des capacités en Europe.

Réseaux cargo : Recette unitaire impactée par le ralentissement de l’activité cargo   

 Premier trimestre
Réseaux Cargo2019VariationVariation
à change constant
Tonnage (en milliers) 270+0,0% 
Capacité (millions de TKO)3 462+1,4% 
Trafic (millions de TKT) 2 046+0,5% 
Coefficient d’occupation  59,1%-0,5 pt 
Chiffre d’affaires total (m€) 547+0,7%-1,3%
Chiffre d’affaires transport de fret (m€) 473-0,8%-2,8%
Recette unitaire par TKO (cts €) 13,67-2,0%-4,0%

Un ralentissement des volumes a été observé au premier trimestre dans l’ensemble du marché du fret, en raison du ralentissement économique, des incertitudes politiques et des conflits commerciaux. L’activité cargo a connu des tensions sur la tarification, la recette unitaire a enregistré une baisse de      -4,0% à change constant. Des mesures sur la rationnalisation du réseau ont été mises en place ce trimestre afin de contrer la tendance négative. La légère hausse des capacités a été contrebalancée par cette baisse de la recette unitaire, entraînant une diminution du chiffre d’affaires de 1,3% à change constant.

Transavia : Forte croissance de la capacité, mais baisse de la recette unitaire principalement en raison du décalage de Pâques

 Premier trimestre
Transavia2019Variation
Passagers (en milliers)2 929+7,4%
Capacité (millions de SKO)5 826+11,4%
Trafic (millions de PKT) 5 368+11,7%
Coefficient d’occupation  92,1%+0,2 pt
Chiffre d’affaires total (m€) 249+6,0%
Recette unitaire au SKO (cts €) 4,15-3,5%
Coût unitaire au SKO (cts €)5,37-0,8%
Résultat d’exploitation (m€)- 71- 13

De nouvelles routes ont été ouvertes au premier trimestre 2019, avec une forte croissance des capacités de 11,4%. La recette unitaire a diminué de 3,5% par rapport à l’an dernier, en raison principalement du décalage de Pâques et de l’augmentation de la longueur d’étape des routes du réseau. Les coûts unitaires ont baissé de -0,8% et de -1,7% à change et carburant constants.
Le résultat d’exploitation du premier trimestre s’est établi à -71 millions d’euros, en recul de 13 millions par rapport à l’an dernier.

Maintenance : Forte croissance des revenus externes et amélioration de la marge

 Premier trimestre
Maintenance2019VariationVariation
à change
constant
Chiffre d’affaires total (m€)1 170+8,7% 
Chiffre d’affaires externe (m€)554+17,6%+9,9%
Résultat d’exploitation  (m€)472016
Marge d’exploitation (%)4,0%+1,5 pt+1,3 pt

Les revenus de l’activité Maintenance ont augmenté par rapport à l’année précédente, avec un chiffre d’affaires externe en hausse de 9,9% à change constant, poursuivant sa tendance haussière en raison de la signature de nouveaux contrats. Le carnet de commandes de la maintenance était de 11,5 milliards de dollars au 31 mars 2019, soit une hausse de 0,1 milliard de dollars par rapport à fin 2018.
La marge d’exploitation, exprimée en pourcentage des revenus totaux, s’est élevée à 4,0%, en progression de 1,3 point à change constant par rapport à l’an dernier grâce à l’effort porté sur les marges des contrats dans les business moteurs et équipements.

Groupe Air France-KLM : Les progrès sur les coûts unitaires sont plus que contrebalancés par les effets négatifs de la recette unitaire, du carburant et du change

 Premier trimestre
 2019VariationVariation
à change
constant
Capacité (SKO m)75 586+3,0% 
Trafic (PKT m)65 589+2,6% 
Recette unitaire Passage au SKO (cts €)  6,17 -1,2%-1,9%
Recette unitaire Groupe au SKO (cts €)   6,79 -1,4%-2,2%
Coût unitaire Groupe au SKO (cts €)  7,19 +1,2%-0,4%
Chiffre d’affaires total (m€)5 986+3,1%+2,0%
EBITDA (m€)424-31,7%-26,3%
Résultat d’exploitation (m€)-303-185-142
Marge d’exploitation(%)-5,1%-3,0 pt-2,3 pt
Résultat net, part du groupe (m€)-320-51 

Au premier trimestre, le résultat d’exploitation du groupe s’est établi à -303 millions d’euros, en recul de 185 millions d’euros comparé à l’an dernier, qui était impacté à hauteur de -75 millions d’euros par les grèves chez Air France.

La recette unitaire à change constant diminue de -2,2% par rapport à 2018, avec un effet négatif de 115 millions sur le résultat d’exploitation.
La facture de carburant incluant les couvertures s’est élevée à 1 201 millions d’euros, en augmentation de 140 millions d’euros. 44 millions d’euros sont expliqués par la hausse du prix du carburant et 34 millions d’euros par l’augmentation des volumes, en raison de la hausse des capacités par rapport à l’an dernier. Les couvertures carburant ont dégagé un gain de 35 millions d’euros.

Les variations de change ont eu un impact positif de 65 millions d’euros sur le chiffre d’affaires et un impact négatif de 108 millions d’euros sur les coûts incluant les couvertures de change. L’impact net du change a donc été négatif à hauteur de 43 millions d’euros au premier trimestre 2019.

Coût unitaire en ligne avec l’objectif de variation annuelle
A change, prix du carburant et charges de retraite constants, les coûts unitaires ont baissé de -0,4% au premier trimestre 2019, bénéficiant notamment de la baisse des compensations clients par rapport au premier trimestre 2018 qui était marqué par les grèves chez Air France.
Cependant, ce résultat est en partie contrebalancé par les coûts unitaires de KLM qui ont été impactés par une baisse de 1,3% des capacités par rapport à la prévision, en raison d’évènements météorologiques et techniques.

Les coûts nets salariaux ont augmenté de 6,4% sur le trimestre par rapport à l’an dernier, en raison des embauches accompagnant la hausse des capacités, de la mise en place des accords salariaux pour les personnels d’Air France et de KLM et de la grève de l’an dernier.
Par rapport à l’an dernier, le nombre moyen de salariés a augmenté au premier trimestre 2019 de 1 050 ETP (Equivalent Temps Plein), dont 450 pilotes et 50 personnels naviguants commerciaux pour accompagner la croissance des capacités. Toutefois, la productivité, mesurée en SKO par ETP a augmenté de 1,7% tandis que la capacité a progressé de 3,0%.

Cash-flow libre d’exploitation positif et réduction de la dette nette  

 Premier trimestre
En millions d’euros2019Variation
Cash-flow avant variation du BFR et plans de départ volontaires, activités poursuivies 368-144
Paiements liés aux plans de départs volontaires-4+18
Variation du Besoin en Fonds de Roulement (BFR)806-1
Cash-flow net provenant de l’exploitation1 170-127
Investissements nets avant opérations de sale & lease-back*-678+235
Cash-flow libre d’exploitation492+108
Réduction des loyers opérationnels-251-9
Cash-flow libre d’exploitation ajusté **24199

* Somme des  « Investissements corporels et incorporels » et « Produits de cession d’immobilisations corporelles et incorporelles » tels que présentés dans le tableau des flux de trésorerie consolidé.
** Le « Cash-flow libre d’exploitation ajusté » est le cash-flow libre d’exploitation après déduction du remboursement des dettes de location.

Cash-flow libre d’exploitation ajusté positif
Le groupe a généré un cash-flow libre d’exploitation ajusté positif de 241 millions d’euros, en progression de 99 millions d’euros par rapport à l’année dernière. Cette hausse s’explique principalement par de moindres investissements sur le 1er trimestre 2019 lié à un calendrier d’investissements différent de 2018.

Effet de levier stable

En millions d’euros31 mar 201931 déc 2018
Dette nette 5 7616 164
EBITDA, 12 mois glissants4 0204 217
Dette nette/EBITDA, 12 mois glissants1,4 x1,5 x

Le Groupe a réduit sa dette nette à 5 761 millions d’euros au 31 mars 2019 comparé à 6 164 millions d’euros au 31 décembre 2018. Cette réduction de 403 millions d’euros a été obtenue grâce à la génération de cash-flow libre d’exploitation et au remboursement des dettes de locations.
Le ratio dette nette / EBITDA s’établit à 1,4x au 31 mars 2019, une légère diminution de 0,03 point par rapport au 31 décembre 2018, en raison de la baisse de la dette nette.

Profitabilité des deux compagnies impactée par la baisse de la recette unitaire et l’augmentation de la facture carburant

 Premier trimestre
 2019Variation
Groupe Air France  
Résultat d’exploitation (m€)-256-78
Marge d’exploitation (%)-6,9%-1,9 pt
Groupe KLM  
Résultat d’exploitation (m€) -56-116
Marge d’exploitation (%)-2,3%-4,5 pt

Perspectives

Le contexte global reste incertain au regard de l’environnement géopolitique actuel et des tendances du prix du carburant. En 2019, le Groupe Air France-KLM prévoit d’augmenter sélectivement les capacités du réseau passage de 2 à 3% par rapport à 2018. Transavia va continuer à croître au rythme soutenu de 9 à 11%.

L’offre long-courrier de l’industrie au départ de l’Europe pour l’été 2019 devrait croître à un rythme inférieur comparé aux années précédentes, particulièrement au Moyen-Orient, en Amérique du Nord et en Asie.
Sur la base des prévisions actuelles de l’activité Réseaux :

  • Les coefficients de réservations long-courrier sont en moyenne en hausse sur la période mai - septembre par rapport à l’année dernière.
  • Les recettes unitaires Réseaux passage sont attendues en légère amélioration à change constant sur le deuxième trimestre par rapport à l’an dernier, avec des recettes unitaires positives sur le long-courrier largement compensées par des recettes unitaires négatives sur le point-à-point.

Les perspectives annuelles sont confirmées :

  • Le Groupe va poursuivre ses démarches de réduction de coûts2, avec un objectif de diminution pour 2019 entre -1% et 0% à change et carburant constants.
  • La facture carburant 2019 est prévue en augmentation de 650 millions d’euros comparé à 2018 à 5,6 milliards d’euros3, sur la base des courbes à terme au 26 avril 2019.
  • Le Groupe prévoit un plan d’investissement de 3,2 milliards d’euros pour l’année 2019 et un ratio Dette nette/EBITDA en dessous de 1,5x.

*****

Les comptes du premier trimestre 2019 n’ont pas été audités par les commissaires aux comptes.

La présentation des résultats sera disponible le 3 mai 2019  sur  www.airfranceklm.com, à partir de 7h15 CET.

Une conférence téléphonique animée par Frédéric Gagey (CFO) aura lieu le 3 mai 2019 à 08h30.

Pour vous connecter à la téléconférence, veuillez composer le:

  • France: +33 (0)1 76 77 22 57
  • Pays-Bas : +31 (0)20 703 8261 
  • Royaume-Uni : +44 (0)330 336 9411
  • Etats-Unis : +1 720-543-0206

             
Code de confirmation : 3069097

Pour écouter de nouveau la téléconférence, veuillez composer le:

  • France: +33 (0) 1 70 48 00 94
  • Netherlands: +31 (0) 20 721 8903
  • US: +1 719-457-0820
  •  

Code de confirmation : 3069097

Relations Investisseurs
                                                                                             
Marie-Agnès de Peslouan                   Wouter van Beek                                 Service de presse                                          
+33 1 49 89 52 59                                 +33 1 49 89 52 60                                 +33 1 41 56 56 00
madepeslouan@airfranceklm.com        Wouter-van.Beek@airfranceklm.com                

Compte de résultat

 Premier trimestre
En millions d’euros20192018Variation
Chiffre d’affaires5 9865 806+3.1%
Autres produits de l’activité 0 0-100.0%
Chiffre d’affaires5 9865 806+3.1%
Carburant avions-1 201-1 061+13.2%
Affrètements aéronautiques- 134- 130+3.1%
Redevances aéronautiques- 434- 427+1.6%
Commissariat- 187- 182+2.7%
Achats d’assistance en escale- 454- 476-4.6%
Achats et consommations d’entretien aéronautiques- 652- 617+5.7%
Frais commerciaux et de distribution- 250- 232+7.8%
Autres frais - 439- 394+11.4%
Frais de personnel-1 972-1 853+6.4%
Impôts et taxes- 52- 49+6.1%
Autres produits et charges 213 236-9.7%
EBITDA 424 621-31.7%
Amortissements, dépréciations et provisions- 727- 739-1.6%
Résultat d’exploitation- 303- 118+156.8%
Cessions de matériel aéronautique 13- 4nm
Autres produits et charges non courants 5- 43nm
Résultat des activités opérationnelles- 285- 165+72.7%
Coût de l'endettement financier brut- 106- 114-7.0%
Produits de la trésorerie et équivalents de trésorerie 12 10+20.0%
Coût de l'endettement financier net- 94- 104-9.6%
Autres produits et charges financiers- 71 12nm
Résultat avant impôt des entreprises intégrées- 450- 257+75.1%
Impôts  128- 6nm
Résultat net des entreprises intégrées- 322- 263+22.4%
Part dans les résultats des entreprises mises en équivalence 2- 6nm
Résultat des activités poursuivies- 320- 269+19.0%
Résultat net des activités non poursuivies 0 0N/A
Résultat de l’exercice- 320- 269+19.0%
Intérêts minoritaires 0 0N/A
Résultat net (Part du groupe)- 320- 269+19.0%

Bilan consolidé

Actif31 mar 201931 déc 2018
En millions d’euros
Goodwill 217 217
Immobilisations incorporelles1 2671 194
Immobilisations aéronautiques10 27910 165
Autres immobilisations corporelles1 5041 503
Droits d'utilisation5 0515 243
Titres mis en équivalence 306 311
Actifs de retraite 533 331
Autres actifs financiers1 5421 487
Impôts différés 520 544
Autres débiteurs 301 264
Actif non courant 21 52021 259
Actifs détenus en vue de la vente 0 0
Autres actifs financiers 302 325
Stocks et en-cours 686 633
Créances clients2 5922 191
Autres débiteurs1 3221 062
Trésorerie et équivalents de trésorerie4 1623 585
Actif courant9 0647 796
Total actif30 58429 055


Passif31 mar 201931 déc 2018
En millions d’euros
Capital 429 429
Primes d’émission et de fusion4 1394 139
Actions d’autocontrôle- 67- 67
Titres subordonnés 403 403
Réserves et résultat-2 984-3 051
Capitaux propres (Propriétaires de la société mère)1 9201 853
Participations ne donnant pas le contrôle 13 12
Capitaux propres 1 9331 865
Provisions retraite 2 1862 098
Passifs de restitution et autres provisions 3 1263 035
Dettes financières6 0145 733
Dettes de loyers3 4263 546
Impôts différés 48 4
Autres créditeurs 289 459
Passif non courant15 08914 875
Passifs de restitution et autres provisions 509 492
Dettes financières 815 826
Dettes de loyers 989 988
Dettes fournisseurs2 4632 460
Titres de transport émis et non utilisés4 2983 153
Programme de fidélisation 836 844
Autres créditeurs3 6163 547
Concours bancaires 36 5
Passif courant13 56212 315
Total capitaux propres et passifs30 58429 055

Tableau des flux de trésorerie consolidés du 1er janvier au 31 mars 2019

En millions d’euros31 mar 201931 mar 2018
 
Résultat net des activités poursuivies- 320- 269
Résultat net des activités non poursuivies 0 0
Dotations aux amortissements et provisions d’exploitation 727 739
Dotations nettes aux provisions financières 43 26
Résultat sur cessions d’actifs corporels et incorporels- 20 4
Résultat sur cessions de filiales et participations 0 0
Résultats non monétaires sur instruments financiers 27 13
Ecart de change non réalisé 64- 24
Autres éléments non monétaires- 21- 6
Résultats des sociétés mises en équivalence- 2 6
Impôts différés- 134 1
Capacité d'autofinancement 364 490
Dont activités non poursuivies 0 0
(Augmentation) / diminution des stocks- 60- 13
(Augmentation) / diminution des créances clients- 399- 310
Augmentation / (diminution) des dettes fournisseurs- 34 64
Variation des autres débiteurs et créditeurs1 2991 066
Variation du besoin en fonds de roulement 806 807
Variation du besoin en fonds de roulement des activités non poursuivies 0 0
Flux net de trésorerie provenant de l’exploitation1 1701 297
Investissements corporels et incorporels- 718- 939
Produits de cession d’immobilisations corporelles et incorporelles 40 26
Perte de contrôle de filiales, cession de titres de sociétés non contrôlées 4 3
Prise de contrôle de filiales et participations, achats de parts dans les sociétés non contrôlées 0- 8
Dividendes reçus 3 3
Diminution / (augmentation) nette des placements de plus de 3 mois 22- 12
Flux net de trésorerie lié aux opérations d’investissement des activités non poursuivies 0 0
Flux net de trésorerie lié aux opérations d’investissement- 649- 927
Augmentation de capital 0 0
Titres subordonnés (dont prime) 0 0
Emission de nouveaux emprunts 508 24
Remboursement de dettes financières- 238- 781
Remboursement de dettes de loyers- 251- 242
Diminution / (augmentation) nette des prêts- 1 34
Dividendes et coupons sur dettes subordonnées distribués 0 0
Flux net de trésorerie lié aux opérations de financement des activités non poursuivies 0 0
Flux net de trésorerie lié aux activités de financement 18- 965
Effet des variations de change sur la trésorerie, équivalents de trésorerie et les concours bancaires courants 7- 4
Effet des variations de change sur la trésorerie, équivalents de trésorerie et les concours bancaires courants des opérations non poursuivies 0 0
Variation de la trésorerie nette 546- 599
Trésorerie, équivalents de trésorerie et concours bancaires à l’ouverture3 5804 667
Trésorerie, équivalents de trésorerie et concours bancaires à la clôture4 1264 068
Variation de la trésorerie nette des activités non poursuivies 0 0

Indicateurs financiers

EBITDAPremier trimestre
En millions d’euros20192018
Résultat d’exploitation courant-303-118
Amortissements, dépréciations et provisions727739
EBITDA424621


Résultat net - part du groupe, retraitéPremier trimestre
En millions d’euros20192018
Résultat net, part groupe - 320- 269
Résultat net des activités non poursuivies  0 0
Résultat de change non réalisé  64- 24
Variation de la juste valeur des actifs et passifs financiers (dérivés) - 25 14
Produits et charges non courants - 18 47
Impact des taxes sur les retraitements - 6- 10
Dépréciation des actifs d’impôts différés   0 0
Résultat net - part du groupe, retraité- 305- 242
Coupons sur titres subordonnés-40
Résultat net - part du groupe, retraité incluant les coupons sur titres subordonnés (utilisé pour calculer le bénéfice par action)-309-242
Résultat net retraité par action (en €)-0,72-0,58


Retour sur capitaux employés (ROCE)1
En millions d’euros
31 mar 201931 mar 201831 mar 201831 mar 2017
Ecart d’acquisition et immobilisations incorporelles1 4851 3621 3621 320
Immobilisations aéronautiques10 27910 08410 0849 158
Autres immobilisations corporelles1 5041 4461 4461 382
Droits d'utilisation5 0515 7695 7695 511
Titres mis en équivalence  306 290 290 295
Autres actifs financiers, hors titres disponibles à la vente, valeurs mobilières de placement et dépôts liés aux dettes financières 136 117 117 110
Provisions, hors retraites, litige cargo et restructuration-3 249-2 726-2 726-2 719
BFR, hors valeur de marché des instruments dérivés-6 928-6 606-6 606-6 222
Capitaux employés au bilan 8 5849 7369 7368 835
Capitaux employés moyens (A)9 1609 286
Résultat d’exploitation ajusté des locations opérationnelles1 1471 852
- Dividendes reçus- 2- 3
- Part dans les résultats des entreprises mises en équivalence 23 11
- Charge d’impôt reconnue dans le résultat net ajusté- 347- 553
Résultat ajusté après impôt (B) 8211 307
ROCE, 12 mois glissants (B/A)9,0%14,1%

Dette nette

 Bilan au 
 En millions d’euros31 mar 201931 déc 2018
Dettes financières 6 4846 216 
Dettes de loyers4 3254 450 
Actifs financiers nantis (swap sur OCÉANE) 0 0 
Couvertures de juste valeur sur les dettes- 5 7 
Intérêts courus non échus- 74- 67 
Dettes financières brutes (A)10 73010 606 
Trésorerie et équivalents de trésorerie4 1623 585 
Valeurs mobilières de placement à plus de 3 mois 51 74 
Trésorerie nantie  265 265 
Dépôts (obligations) 527 522 
Concours bancaires courant- 36- 5 
Autre 0 1 
Liquidités nettes (B)4 9694 442 
Dette nette (A) – (B)5 7616 164 

Cash-flow libre d’exploitation ajusté

 Premier trimestre
En millions d’euros20192018
Flux net de trésorerie provenant de l’exploitation, activités poursuivies1 1701 297
Investissements corporels et incorporels- 718- 939
Produits de cession d’immobilisations corporelles et incorporelles  40 26
Cash-flow libre d’exploitation 492 384
Remboursement de la dette de location- 251- 242
Cash flow libre d'exploitation ajusté 241 142


Coût net à l’ESKOPremier trimestre
 20192018
Chiffre d’affaires (en m€)5 9865 806
Résultat d’exploitation courant  (en m€)- 303 - 118
Coût d’exploitation total (en m€)6 2895 924
Activité passage réseaux – autres recettes (en m€)- 208- 188
Activité cargo – autres recettes fret (en m€)- 73- 67
Chiffre d’affaires externe de la maintenance (en m€)- 554- 471
Transavia - autres recettes (en m€)- 9- 10
Chiffre d’affaires externe des autres activités (en m€)- 8- 10
Coût net (en m€)5 4375 178
Capacités produites, exprimées en ESKO *75 58673 403
Coût net à l’ESKO (en centimes d’€ par ESKO)7,197,05
Variation brute +2,0%
Effet change sur les coûts nets  (en m€)  83
Variation à change constant +0,4%
Effet prix du carburant (en m€)  44
Coût unitaire à l’ESKO à change et prix du carburant constants (en centimes d’€ par ESKO) 7,197,22
Variation à change et prix du carburant constants -0,4%

*La capacité produite par les activités de transport est calculée en additionnant les capacités du réseaux passage (en SKO), de Transavia (en SKO) et du cargo (en TKO) convertie en ESKO basée sur un facteur fixe distinct pour Air France et KLM.

Résultats par compagnies

Groupe Air France Premier trimestre
 2019Variation
Chiffre d’affaires (en m€)3 698+4,1%
EBITDA (en m€) 204- 91
Résultat d’exploitation (en m€)- 256- 78
Marge d’exploitation (%)-6,9%-1,9 pt
Cash-flow d’exploitation avant variation du BFR et paiements liés aux plans de départs volontaires (en m€) 174- 92
Marge du cash-flow d’exploitation (avant variation du BFR et plans de départs volontaires)4,7%-2,8 pt


Groupe KLMPremier trimestre
 2019Variation
Chiffre d’affaires (en m€)2 385-0,1%
EBITDA (en m€) 208- 107
Résultat d’exploitation (en m€)- 56- 116
Marge d’exploitation (%)-2,3%-4,5 pt
Cash-flow d’exploitation avant variation du BFR et paiements liés aux plans de départs volontaires (en m€) 185- 60
Marge du cash-flow d’exploitation (avant variation du BFR et plans de départs volontaires)7,8%-2,5 pt

NB: Le résultat des deux compagnies n’est pas égal aux chiffres consolidés en raison des écritures intra-groupe

Flotte du groupe au 31 mars 2019

Type d'appareilAF
(dont HOP)
KLM
(dont KLC & MP)
TransaviaPropriétéCrédit-bailLoyers opérat.TotalEn exploit.  Ecart  31/12/18
B747-400 11 11  1111 
B777-3004314 1223225757 
B777-2002515 241154040 
B787-9713 53122020 
A380-80010  1451010 
A340-3005  5  55-1
A330-300 5   555 
A330-200158 11 122323 
Total long-courrier105660693171171171-1
B737-900 5 11355 
B737-800 2971291061100996
B737-700 17745152423-2
A32120  11 92020 
A32043  35354343 
A31933  20 133333-1
A31818  162 1818 
Total moyen-courrier114517884231362432413
ATR72-6006    665-1
ATR72-5001    11 -1
ATR42-5005  1 453-2
Canadair Jet 100014  14  1414 
Canadair Jet 70011  11  11102
Embraer 1901132 7142243431
Embraer 175 17 314 1717 
Embraer 17015  9151515 
Embraer 14518  144 1813 
Total Regional81490593338130120-1
B747-400ERF 3 3  33 
B747-400BCF 1 1  11 
B777-F2  2  22 
Total Cargo240600660
          
Total30217078218872455505381





1 La recette unitaire passage est la somme des recette unitaires Réseaux Passage et Transavia, variation à change constant

2 Pour s’aligner avec les pratiques de l’industrie, l’indicateur ESKO ne sera plus utilisé en 2019.
Nouvelle définition du Coût unitaire : Coût net par Siège Kilomètre Offert à change et carburant constants
L’impact de ce changement devrait être d’environ -0,1 pt en 2019
3 Sur la base des courbes à terme au 26 avril 2019, prix moyen du Brent de 69 USD le baril en 2019 et prix du jet fuel, coûts de mise à bord inclus de 710 USD par tonne en 2019. Hypothèse d’EUR/USD à 1,13 en 2019

1 La définition du ROCE a été revue dans le cadre de la mise en place de la norme IFRS 16. La valeur des actifs liés aux contrats de location des avions correspond à présent à la valeur nette comptable des droits d’utilisation de l’ensemble des contrats de location. De même, le « résultat d’exploitation ajusté des locations opérationnelles » a été remplacé par le « résultat d’exploitation courant » qui, du fait de l’application de la norme IFRS 16, ne comprend plus le coût financier des contrats de location. Enfin, le groupe utilise à présent un taux d’impôt normatif, calculé en fonction des taux d’impôt en vigueur en France et aux Pays-Bas.



Pièce jointe