MONTRÉAL, 18 juin 2019 (GLOBE NEWSWIRE) -- DAVIDsTEA Inc. (Nasdaq: DTEA), l’un des premiers marchands de thé en Amérique du Nord, annonce ses résultats du premier trimestre pour la période close le 4 mai 2019 (l’ « exercice 2019 »). Sauf indication contraire, les résultats de la Société pour le premier trimestre de l'exercice 2019 reflètent l'adoption de l'IFRS 16, tel que décrit ci-dessous à la rubrique

« Adoption de l'IFRS 16 – Contrats de location ». Tous les chiffres sont exprimés en dollars canadiens.

« Les résultats du premier trimestre reflètent les délais nécessaires à la mise en œuvre et à l'adoption par les consommateurs de nos nouvelles initiatives à l’échelle de l’entreprise. Notre activité principale, le thé, demeure stable et saine, tandis que les ventes d'accessoires pour le thé ont été affectées par la période de transition saisonnière menant à l'automne », a déclaré Herschel Segal, président exécutif du conseil et chef de la direction intérimaire. « Nous avons bon espoir que nos initiatives en cours mèneront à une augmentation des ventes dans un proche avenir. Nous avons hâte de procéder au lancement de notre entente de vente de gros élargie annoncée précédemment avec Les Compagnies Loblaw limitée pour vendre nos thés dans plus de 1 500 de leurs établissements à l'automne, alors que nous poursuivons l'expansion de nos activités de gros », a déclaré Herschel Segal, président exécutif du conseil et chef de la direction intérimaire.

« Comme nous l'avons mentionné auparavant, les bénéfices de la baisse des coûts d'approvisionnement permettront d’améliorer les marges à mesure que les stocks plus anciens seront réduits et réapprovisionnés avec des marchandises à plus faible coût. Notre bilan demeure solide avec une situation de trésorerie nette de 35,5 M$, soit environ 1,36 $ par action. Nous avons une équipe de direction forte et motivée qui travaille avec diligence afin de tirer avantage de l'immense valeur de la marque et la reconnaissance de DAVIDsTEA et pour stimuler les ventes », a déclaré Frank Zitella, chef de l’exploitation et chef de la direction financière.

Résultats d'exploitation du premier trimestre de l'exercice 2019

Pour le trimestre clos le 4 mai 2019, les ventes ont diminué de 3,3 %, ou 1,5 M$, pour s'établir à 44,3 M$, comparativement à 45,8 M$ au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les ventes des canaux du commerce électronique et de gros ont augmenté de 0,6 M$, ou 9,3 %, principalement en raison d'une plus grande adoption en ligne ainsi que d'une demande accrue provenant du canal des marchés d’alimentation. En contrepartie, les ventes au détail ont diminué de 2,5 M$ et les ventes des boutiques comparables ont diminué de  2,3 M$, ou 6,1 %.

La marge brute a augmenté de 16,1 %, ou 3,6 M$, pour s'établir à 26,3 M$ pour les trois mois clos le 4 mai 2019, comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent. La norme IFRS 16 remplace la charge de location simple linéaire par une charge d'amortissement pour les actifs du droit d'usage et les charges d'intérêts sur les dettes de location. Par conséquent, la charge de location simple linéaire n'est plus incluse dans le coût des ventes pour calculer la marge brute. Avant l'adoption de l'IFRS 16, une charge de location simple linéaire de 5,8 M$ aurait été incluse dans le calcul de la marge brute. Exclusion faite de l'incidence de l'IFRS 16, la marge brute a diminué de 2,2 M$ pour s'établir à 20,5 M$, ce qui représente une marge brute de 46,3 % pour le trimestre clos le 4 mai 2019, soit une diminution de 3,3 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent en raison d'un changement dans la composition des ventes de produits et de la réduction des coûts fixes attribuable au recul des ventes des boutiques comparables.

Les charges de vente et d’administration ont augmenté de 17,7 %, ou 4,3 M$, pour s'établir à 28,7 M$ pour le trimestre clos le 4 mai 2019, comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent. En vertu de l'IFRS 16, les charges de vente et d’administration comprennent une charge d'amortissement de 3,8 M$ liée à nos actifs du droit d’usage. En excluant l'incidence de l'IFRS 16, les charges de vente et d’administration se seraient élevées à 24,9 M$, en hausse de 0,5 M$, ou 2 %, par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent et, en pourcentage des ventes, auraient atteint 56,3 %, soit une augmentation de 3,0 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Exclusion faite de l'incidence de l'IFRS 16 pour les trois mois clos le 4 mai 2019 et de l'incidence des contrats déficitaires et des coûts de l'examen stratégique et de la course aux procurations pour les trois mois clos le  5 mai 2018, les charges de vente et d’administration rajustées1 ont diminué de 0,2 M$ pour les trois mois clos le 4 mai 2019. En pourcentage des ventes, les charges de vente et d’administration ajustées1 sont passées de 54,9 % à 56,3 % en raison de la réduction des coûts fixes attribuable au recul des ventes des boutiques comparables.

La perte liée aux activités d'exploitation s'est établie à 2,4 M$, comparativement à une perte de 1,7 M$ au trimestre correspondant de l'exercice précédent. En excluant l'incidence de l'IFRS 16, la perte liée aux activités d'exploitation se serait élevée à 4,4 M$, soit une augmentation de 2,7 M$ par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Ceci s'explique par une baisse de la marge brute de 2,2 M$ résultant d'une baisse des ventes de 1,5 M$ et une augmentation du coût des ventes de 0,7 M$ ainsi qu’une augmentation des charges de vente et d’administration de 0,5 M$. La perte liée aux activités d'exploitation ajustés1, qui exclue l'incidence des coûts liés à des contrats déficitaires et des coûts de l'examen stratégique et de la course aux procurations, s’est établie à 4,4 M$, comparativement à 2,4 M$ au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Les charges financières se sont élevées à 1,8 M$ pour les trois mois clos le 4 mai 2019, soit une augmentation de 1,7 M$ par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les charges financières selon IFRS 16 comprennent les charges d'intérêts des dettes de location évaluées à la valeur actualisée des paiements de location à effectuer sur la durée du contrat de location. La Société a constaté un passif locatif de 102,2 M$ lors de l'application initiale de l'IFRS 16. En excluant l'incidence de l'IFRS 16, les intérêts débiteurs auraient été néant pour le trimestre de l’exercice en cours.

Le BAIIA, qui exclut les éléments sans effet sur la trésorerie ou d’autres éléments de la période courante et des périodes antérieures, s'est établi à 3,1 M$ pour le trimestre clos le 4 mai 2019, comparativement à 0,2 M$ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. En excluant l'incidence de l'IFRS 16, le BAIIA aurait été négatif de 2,7 M$, soit une diminution de 2,9 M$ par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Le BAIIA ajusté1 pour le trimestre s'est chiffré à 3,3 M$ comparativement à un BAIIA1 négatif de 0,4 M$ au trimestre correspondant de l'exercice précédent. En excluant l'incidence de l'IFRS 16 et de la rémunération à base d’actions pour les trois mois clos le 4 mai 2019 et l'incidence de la rémunération à base d’actions, des contrats déficitaires, des loyers reportés et des coûts de l'examen stratégique et de la course aux procurations pour les trois mois clos le 5 mai 2018, le BAIIA ajusté1 a diminué de 2,2 M$ comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

La perte nette s'est élevée à 4,0 M$ pour le trimestre clos le 4 mai 2019, comparativement à une perte nette de 1,2 M$ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. En excluant l'incidence de l'IFRS 16, la perte nette se serait élevée à 4,2 M$, soit une augmentation de 3,0 M$ de la perte nette par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. La perte nette ajustée1, qui exclut l'incidence des contrats déficitaires et les coûts de l'examen stratégique et de la course aux procurations, s'est établie à 4,0 M$, comparativement à 1,9 M$ au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

La perte diluée par action ordinaire s'est établie à 0,15 $, comparativement à 0,05 $ au premier trimestre de l'exercice 2018. La perte nette ajustée diluée1 par action ordinaire, qui correspond à la perte nette ajustée divisée par la moyenne pondérée diluée des actions en circulation, s'est établie à 0,15 $ par action, contre 0,07 $ par action.

Adoption de l'IFRS 16 - Contrats de location
La Société a adopté l'IFRS 16 Contrats de location, qui remplace l'IAS 17 - Contrats de location et interprétations connexes, en utilisant l'approche rétrospective modifiée, applicable à la période annuelle ouverte à compter du 3 février 2019. Par conséquent, les résultats de la Société pour le premier trimestre de l'exercice 2019 reflètent la comptabilisation des contrats de location selon IFRS 16. Les chiffres comparatifs du premier trimestre de l'exercice 2018 n'ont pas été retraités et continuent d'être présentés selon IAS 17, Contrats de location. Se reporter à la note 3 des états financiers consolidés condensés intermédiaires non audités du premier trimestre de 2019 pour plus de détails sur l'application de la norme IFRS 16.

Note
Le présent communiqué doit être lu conjointement avec le rapport de gestion de la Société, qui sera déposé par la Société auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières au www.sedar.com et de la Securities and Exchange Commission des États-Unis au www.sec.gov et sera également disponible dans la section Investisseurs du site Web de la Société au www.davidstea.com/ca_fr/.

Utilisation de mesures financières non conformes aux IFRS
Le présent communiqué comprend des mesures financières non conformes aux IFRS, notamment 1) le BAIIA ajusté, 2) la perte des activités d’exploitation ajustée, 3) les charges de vente et d’administration ajustées, 4) la perte nette ajustée, 5) la perte des activités d’exploitation, et 5) la perte diluée ajustée par action. Ces mesures financières non conformes aux IFRS ne sont pas définies par les IFRS et peuvent différer des mesures similaires présentées par d'autres sociétés. Nous croyons que ces mesures financières non conformes aux IFRS fournissent aux investisseurs avertis des renseignements utiles sur nos activités passées. Nous présentons ces mesures financières non conformes aux IFRS comme des mesures supplémentaires du rendement parce que nous croyons qu'elles facilitent l'évaluation comparative de notre rendement d'exploitation par rapport à notre rendement en fonction de nos résultats selon les IFRS, tout en isolant les incidences de certains éléments qui varient d'une période à une autre.

Veuillez consulter la rubrique sur les mesures financières non conformes aux IFRS du rapport de gestion de notre formulaire 10-Q.

Information sur la conférence téléphonique
Une conférence téléphonique sur les résultats financiers du premier trimestre de l’exercice 2019 est prévue pour aujourd’hui, le 18 juin 2019, à 16 h 30, heure de l’Est. La conférence téléphonique sera transmise en webdiffusion, et il sera possible d’y accéder dans la section

« Investisseurs » du site Web de la Société, à www.davidstea.com/ca_fr/. La webdiffusion sera archivée en ligne deux heures après la fin de la conférence et sera disponible pendant un an.

 
Données financières consolidées résumées
(en milliers de dollars canadiens, sauf l’information relative aux montants par action)
 Pour les trimestres clos les
    4 mai 2019   
  4 mai Excluant l'incidence  5 mai
  2019 de IFRS 16 (1)  2018
Ventes$44 265 $  44 265 $  45 786
Coût des ventes 17 929  23 752  23 094
Marge brute 26 336  20 513  22 692
Charges  de vente et d'administration 28 709  24 918  24 396
Perte liée aux activités d'exploitation1 (2 373)  (4 405)  (1 704)
Charges financières 1 827  -  79
Produits financiers (191)  (191)  (237)
Recouvrement d'impôt -  -  (344)
Perte nette$(4 009) $(4 214 $(1 202
Charges  de vente et d'administration ajustées1$28 709 $  24 918 $  25 118
Perte liée aux activités d'exploitation ajustée1 (2 373)  (4 405)  (2 426)
BAIIA ajusté1 3 269  (2 554)  (400)
Perte nette ajustée1$(4 009) $(4 214) $(1 924)
Perte nette diluée par action ordinaire$(0,15) $  (0,16) $  (0,05)
Perte nette diluée ajustée par action ordinaire1$(0,15) $(0,16) $(0,07)
Marge brute en  pourcentage des ventes 59,5 %  46,3 %  49,6 %
Charges de vente et  d'administration en pourcentage  des ventes 64,9 %  56,3%  53,3%
Charges  de vente et  d'administration ajustées en pourcentage des ventes1 64,9 %  56,3%  54,9%
Nombre de boutiques à la fin de la période 234  234  240
Recul des ventes comparables  pour la période (6,1 %)  (6,1%)  (10,6%)
Flux de trésorerie liés  aux activités d'exploitation$360 $  (5 463) $  (7 106)
Flux de trésorerie liés  aux  activités de financement (5 823)  -  -
Flux de trésorerie liés  aux activités d'investissement (1 120)  (1 120)  (2 510)
Trésorerie à la fin de la période 35 491  35 491  53 868
         
  4 mai  2 février  5 mai
Au 2019  2019  2018
Stocks$31 642 $34 353 $25 795
Comptes clients$2 909 $3 681 $3 697

_________________________
1 Se reporter à la rubrique « Utilisation de mesures financières non conformes aux IFRS » du présent communiqué de presse.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs
Certains éléments présentés dans ce communiqué de presse contiennent des énoncés prospectifs qui visent à exclure de la sphère de sécurité la responsabilité établie par la Private Securities Litigation Reform Act of 1995. Ces énoncés prospectifs peuvent généralement être identifiés à l’aide de termes tels que « prévoir », « s'attendre à », « planifier », « pouvoir », « pourrait », « croire », « estimer », « objectif », « projeter » et d'autres termes ayant une signification similaire. Ces énoncés prospectifs portent sur diverses questions, notamment les croyances de la direction au sujet des perspectives de la Société, la stratégie de redressement de la direction, les plans d'investissement dans des initiatives de commercialisation, les changements dans l'offre et la gamme de produits et les plans stratégiques. La Société ne peut garantir aux investisseurs que les développements futurs touchant la Société seront ceux qu'elle a prévus. Les résultats réels peuvent différer sensiblement de ces attentes en raison de risques et d'incertitudes, notamment : la capacité de la Société à mettre en œuvre sa stratégie, la capacité de la Société à maintenir et à améliorer son image de marque, en particulier dans les nouveaux marchés ; la capacité de la Société à être concurrentielle dans la catégorie des thés et boissons de spécialité ; la capacité de la Société à étendre et à améliorer ses activités ; les changements au sein de l'équipe de la haute direction de la Société ; les niveaux de fréquentation dans les boutiques où la Société est située ; l'évolution des tendances et des préférences des consommateurs, les fluctuations des taux de change ; la conjoncture économique générale et la confiance des consommateurs ; les lois sur le salaire minimum ; l'importance du premier trimestre de l'exercice de la Société pour les résultats d'exploitation de l'exercice complet ; et les autres risques énoncés dans le rapport annuel de la Société sur le formulaire 10-K. Si un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes se matérialisent, ou si l'une ou l'autre des hypothèses de la Société s'avère inexacte, les résultats réels de la Société pourraient différer sensiblement de ceux projetés dans ces énoncés prospectifs. Tout énoncé prospectif fait par la Société dans le présent communiqué n’est valable qu'à la date à laquelle la Société l'a fait. La Société ne s'engage aucunement à mettre à jour publiquement les énoncés prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, de développements futurs ou autrement, sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l'exigent.

À propos de DAVIDsTEA
DAVIDsTEA est un important détaillant de thés de spécialité qui offre une vaste gamme de thés en feuilles, de thés préemballés, de sachets de thé et de cadeaux, accessoires, boissons et aliments exclusifs en lien avec le thé dans plus de 230 magasins de détail détenus et exploités par DAVIDsTEA au Canada et aux États-Unis ainsi que sur sa plateforme de commerce électronique au www.davidstea.com/ca_fr. Une sélection de produits DAVIDsTEA est également présente dans certaines épiceries du Canada grâce à son canal de distribution de gros en pleine croissance. Le siège social de la Société est à Montréal, au Canada.

Personne-ressource pour les investisseursPersonne-ressource pour les médias
MaisonBrison CommunicationsPELICAN PR
Pierre BoucherLyla Radmanovich
514.731.0000514-845-8763
investors@davidstea.commedia@rppelican.ca