TORONTO, 22 juill. 2019 (GLOBE NEWSWIRE) -- Le Fonds de revenu Noranda (TSX : NIF.UN) (le « Fonds ») a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le trimestre se terminant le 30 juin 2019. À moins d’indication contraire, tous les montants figurant dans le présent communiqué de presse sont en dollars américains.

Faits saillants financiers et d’exploitation du deuxième trimestre de 2019

  • Le Fonds a subi une perte avant impôts de 0,9 M$ pour le deuxième trimestre de 2019, comparativement à un résultat avant impôts de 6,1 M$ au deuxième trimestre de 2018.
  • BAIIA ajusté1 de (7,5) M$ pour le deuxième trimestre de 2019, contre un BAIIA ajusté de 7,8 M$ pour le deuxième trimestre de 2018.
  • La production de zinc a diminué de 6 % pour s’établir à 62 226 tonnes, par rapport à 66 325 tonnes au deuxième trimestre de 2018.
  • Les ventes de zinc ont totalisé 62 233 tonnes, en baisse de 11 % par rapport à 69 800 tonnes au deuxième trimestre de 2018.
  • Les revenus découlant de la vente des sous-produits de gâteau de cuivre et d’acide sulfurique se sont établis à 8,4 M$, une forte hausse par rapport à 7,4 M$ au deuxième trimestre de 2018.
  • Les coûts de production unitaires ont affiché une hausse de 21 % comparativement à ceux du deuxième trimestre de 2018 en raison des défis de production.
  • Les inventaires de concentré ont diminué pour atteindre 173,2 M$ à la clôture du trimestre, comparativement à 208,5 M$ au trimestre précédent, en raison de l’utilisation de concentrés outremers et d’aucune réception de bateau de concentré.

« La production au deuxième trimestre a été affectée par des travaux d’entretien non planifiés et une capacité de filtration limitée, ce qui s’est traduit par des plus faibles niveaux de production. Nous ajustons continuellement nos recettes de concentrés et nous mettons nos efforts sur l’optimisation du procédé, a déclaré Liana Centomo, chef de la direction du Fonds. Ces défis de production ainsi que les travaux d’entretien non planifiés au deuxième trimestre, nous ont amenés à revoir à la baisse nos prévisions de production et de ventes dans une fourchette de 255 000 à 265 000 tonnes pour 2019. Nous sommes confiants que nous allons rencontrer cette nouvelle cible de production et, pour ce faire, nous continuons de nous pencher sur les modifications à apporter à moyen et à long terme à nos activités dans l’optique de traiter un volume plus important de concentrés outremers dont les niveaux d’impureté sont généralement plus élevés. »

Résultats financiers et résultats d’exploitation du deuxième trimestre de 2019

Pour le deuxième trimestre de 2019, le Fonds a subi une perte avant impôts de 0,9 M$, comparativement à un résultat avant impôts de 6,1 M$ au deuxième trimestre de 2018. Ceci reflète une baisse au niveau de la production, du prix du zinc et des termes du marché par rapport à ceux du deuxième trimestre de 2018, qui avait alors bénéficié du traitement des cathodes en inventaire. Les défis de production reliés au plus haut niveau d’impuretés ainsi qu’aux travaux d’entretien non planifiés ont affecté à la baisse les niveaux de production et de ventes de zinc au deuxième trimestre. Le BAIIA ajusté1 pour le deuxième trimestre de 2019 a été affecté par les mêmes facteurs.

Les coûts de production avant la variation des stocks se sont établis à 38,4 M$ au deuxième trimestre de 2019, soit 4,6 M$ de plus que les 33,8 M$ comptabilisés à la période correspondante de 2018. Cette hausse est attribuable à l’accroissement des coûts de l’énergie et des coûts de fournitures d’exploitation principalement en raison des travaux d’entretien non planifiés et d’une utilisation accrue des réactifs nécessaires à l’usine de traitement des eaux suite à des précipitations supérieures à la normale et à des niveaux de production plus faibles.

Les coûts de production unitaires2 se sont chiffrés à 617 $ par tonne au deuxième trimestre de 2019, par rapport à 510 $ la tonne au trimestre correspondant de 2018, hausse qui s’explique par un accroissement des coûts et une baisse des volumes de production.

Au 30 juin 2019, la dette du Fonds se chiffrait à 128,8 M$, en baisse comparativement à 133,7 M$ au 31 décembre 2018. La trésorerie du Fonds est passée de 0,7 M$ au 31 décembre 2018 à 1,9 M$ au 30 juin 2019. De plus, la dette du Fonds a diminué en raison des entrées de trésorerie liées aux activités d’exploitation au cours de la période.

Perspectives du Fonds

Selon les analystes du secteur, comme Wood Mackenzie et CRU, le resserrement du marché du concentré amorcé en 2016 s’est poursuivi en 2017 et en 2018. Ce resserrement du marché est attribuable à la fermeture de plusieurs mines importantes au cours des dernières années et à la demande mondiale en concentré qui a entraîné une rupture d’approvisionnement.

Wood Mackenzie a indiqué que le resserrement du marché a incité des affineries en Chine à réduire leur production. Les mesures répressives généralisées de la part des agences environnementales chinoises ont entraîné des baisses supplémentaires de la production et la fermeture de certaines affineries. Selon Wood Mackenzie, les frais de traitement indicatifs au comptant sur le concentré importé de la Chine ont augmenté, atteignant 187 $ la tonne en décembre 2018, 257 $ la tonne en mars 2019 et 270 $ la tonne en juin 2019. Wood Mackenzie prévoit également un accroissement des activités d’affinage et de la production de minerai en Chine en 2019.

Le 28 février 2019, le Fonds a conclu avec Glencore une entente quant aux conditions qui régiront l’achat de concentré et la vente de zinc pour la période du 1er mai 2019 au 30 avril 2020. Les frais de traitement pour le concentré ont fait un bond favorable aux affineries au cours des derniers mois, mais la menace d’une volatilité des prix persiste. Dans ce contexte, le Fonds a négocié une entente aux termes de laquelle les frais de traitement seront fixes pour 50 % du concentré et variables pour les 50 % restants, ces charges reflétant les variations du marché pendant cette période, en plus des autres modalités de cette nouvelle entente avec Glencore. Étant réputées de nature sensibles sur le plan commercial, les modalités de l’entente n’ont pas été communiquées, conformément aux exigences contractuelles et aux pratiques en vigueur sur le marché concernant la confidentialité des renseignements sur les prix.

Le Fonds s’attend à réaliser la pleine incidence des modalités de son entente de février 2019 une fois que tout le stock acheté avant le 1er mai 2019 aura été traité. Nous prévoyons que ces stocks seront pour la plupart consommés avant la clôture de l’exercice.

Perspectives en matière de production et de vente
Les estimations du Fonds concernant la production et les ventes de zinc pour 2019, révisées le 22 juillet 2019, sont les suivantes :

Production :de 255 000 à 265 000 tonnes
Ventes :de 255 000 à 265 000 tonnes

La capacité du Fonds à atteindre les cibles susmentionnées est assujettie à divers risques, incertitudes et hypothèses, dont certains sont présentés à la rubrique « Énoncés prospectifs » ci-dessous.

BAIIA ajusté indicatif
Au premier trimestre de 2019, le Fonds a fourni une fourchette du BAIIA ajusté indicatif pour illustrer l’incidence des modalités récemment négociées. La fourchette du BAIIA ajusté indicatif a été mise à jour pour refléter la fourchette de production et de vente révisée de 255 000 à 265 000 tonnes de zinc. Par conséquent, le BAIIA ajusté indicatif pour une période complète de 12 mois se situerait entre 39 M$ et 67 M$. Il convient de remarquer que cette fourchette exclut l’incidence du concentré acheté selon les modalités du contrat précédent.

Hypothèses – Calcul du BAIIA ajusté indicatif :  
Prix du zinc ($ US la livre)1,13 $ à 1,36$
Taux de change $ US/$ CA0,77$
Production et ventes de zinc (en tonnes)255 000 à 265 000 
Concentré et zinc secondaire affinés (en tonnes)505 000 à 525 000 

En supposant des dépenses d’investissement de 30 M$ à 35 M$ au cours de la même période de 12 mois, les flux de trésorerie d’exploitation, après dépenses d’investissement, s’établiraient entre 4 M$ et 37 M$.

Fait à noter, la fourchette du BAIIA ajusté indicatif fournie est une estimation qui pourrait ne pas correspondre aux résultats futurs, ceux‑ci étant tributaires de l’évolution des prix du zinc, de la fluctuation des frais de traitement et d’autres facteurs comme les niveaux de production, les taux de change, les primes sur le zinc, les prix des sous-produits et les coûts de production. Le BAIIA ajusté indicatif ne doit pas non plus être considéré comme une prévision des résultats de l’année civile 2019, car la période visée par le contrat et l’année civile ne coïncident pas. Par ailleurs, les flux de trésorerie effectivement réalisés pendant les périodes de présentation de l’information financière peuvent fluctuer grandement en raison de la variation du fonds de roulement, y compris de variations touchant les instruments financiers dérivés et d’autres soldes ainsi que les dépenses d’investissement.

Qualité et disponibilité du concentré de zinc
À l’échelle mondiale, la qualité du concentré de zinc a diminué en ce qui concerne la teneur plus faible en zinc et le niveau d’impuretés plus important. Pour les affineries, cette baisse de qualité accroît la quantité de résidus à traiter par tonne de zinc produite. Le Fonds évalue actuellement l’incidence de cette tendance mondiale sur sa capacité d’exploitation afin de déterminer quelles dépenses d’investissement pourraient être engagées pour améliorer sa capacité de production et la rentabilité en général.

La livraison irrégulière d’importantes quantités de concentré outremers et la nécessité de combiner différentes qualités de sources d’approvisionnement pour maximiser la production de l’affinerie se traduisent par des niveaux de stocks de concentré variables. La disponibilité de concentré d’origine locale, qui tend à contenir moins d’impuretés, pourrait également avoir une incidence sur la production et le niveau des stocks.

Conférence téléphonique sur les résultats du deuxième trimestre de 2019

Date : Le 23 juillet 2019 à 8 h 30 (HE)
Numéro de téléphone : 1-877-291-4570 (sans frais en Amérique du Nord) ou 647-788-4919
Webdiffusion : https://snwebcastcenter.com/webcast/nifq22019 
ou http://www.fondsderevenunoranda.com/investor/conference.php

La version en différé sera disponible jusqu’à environ minuit le 30 juillet 2019, au 1-800-585-8367 (sans frais en Amérique du Nord) ou au 416-621-4642, le code d’accès de la conférence est le 8989185.

Les lecteurs sont prévenus que le résumé contenu dans le présent communiqué de presse contient des informations limitées. Il ne s’agit pas d’une source d’information appropriée pour les lecteurs qui n’ont pas une bonne connaissance du Fonds. En aucun cas, le communiqué de presse n’est un substitut des états financiers consolidés et du rapport de gestion, car des informations essentielles à une prise de décision éclairée pourraient échapper à un lecteur qui ne s’appuie que sur le présent résumé.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient de l’information prospective et des énoncés prospectifs au sens où l’entendent les lois sur les valeurs mobilières applicables. L’information prospective comporte des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les événements, les résultats ou le rendement réels diffèrent considérablement de ceux avancés dans ces énoncés prospectifs, de façon expresse ou implicite. Par conséquent, le Fonds ne peut garantir que l’information prospective ou les énoncés prospectifs se concrétiseront.

Ces risques et incertitudes comprennent notamment les conditions commerciales et économiques générales, la capacité du Fonds d’exercer ses activités à des niveaux normaux de production, les exigences relatives aux dépenses d’investissement du Fonds et les autres risques et incertitudes généraux énoncés dans les documents d’information continue du Fonds déposés sur SEDAR, à l’adresse www.sedar.com.

L’information prospective figurant dans le présent communiqué de presse est fondée, entre autres, sur les estimations, les attentes, les hypothèses, les prévisions et les intentions de la direction qui sont, à son avis, raisonnables en date des présentes. Ces dernières sont toutefois assujetties à un certain nombre de risques et d’incertitudes. À moins que la loi ne l’exige, le Fonds ne s’engage aucunement à mettre à jour, par écrit ou oralement, l’information prospective ou les énoncés prospectifs qui peuvent être communiqués à l’occasion par le Fonds ou en son nom.

Le Fonds de revenu Noranda est une fiducie de revenu dont les parts sont inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole « NIF.UN ». Le Fonds de revenu Noranda est propriétaire de l’affinerie de zinc électrolytique et de ses actifs connexes (l’« affinerie ») situés à Salaberry-de-Valleyfield, au Québec. L’affinerie est la deuxième affinerie de zinc en importance en Amérique du Nord et la première dans l’est de l’Amérique du Nord, où se trouve la majorité des clients. L’affinerie produit du zinc affiné et divers sous-produits à partir du concentré provenant de sources externes. L’affinerie est exploitée et gérée par Zinc électrolytique du Canada limitée, filiale en propriété exclusive de Glencore Canada Corporation.

Pour plus de renseignements sur le Fonds de revenu Noranda, consulter son site Web, à l’adresse www.fondsderevenunoranda.com.


Principaux inducteurs de rendement
Le tableau suivant présente un sommaire du rendement des principaux inducteurs du Fonds :

 Trimestres clos les
30 juin
Semestres clos les
30 juin
 2019201820192018
Concentré et zinc secondaire affinés (en tonnes)122 928127 479 255 520 254 965
Teneur en zinc (%) 52,351,852,3 51,8
Récupération de zinc (%) 96,597,496,4 97,3
Production de zinc (en tonnes)66 22666 325 126 880 135 186
Ventes de zinc (en tonnes)62 23369 800 126 879 139 436
Cathodes de zinc converties en zinc -5 827-5 827
Prix du zinc obtenu ($ US la livre) 1,321,481,31 1,54
Prix moyen du zinc à la LME ($ US la livre) 1,251,411,24 1,48
Produits tirés des sous-produits (en millions de dollars) 8,47,416,0 13,0
Production de gâteaux de cuivre (en tonnes)6144971 3821 155
Ventes de gâteaux de cuivre (en tonnes)6766631 2191 094
Production d’acide sulfurique (en tonnes)95 152106 142 192 473 210 313
Ventes d’acide sulfurique (en tonnes)93 661115 585 184 590 209 626
Prix moyen du cuivre à la LME ($ US la livre) 2,773,122,80 3,14
Prix à marge garantie de l’acide sulfurique ($ US la tonne)70 426641
Taux de change moyen $ CA/$ US 0,750,780,75 0,78



PRINCIPALES INFORMATIONS FINANCIÈRES ET INFORMATIONS SUR L’EXPLOITATION

 Trimestres clos les
30 juin
Semestres clos les
30 juin
(en milliers de dollars)2019 2018 2019 2018 

Informations des états du résultat global
    
Produits nets179 696  243 771  366 591  473 785 
Coûts d’achat des matières premières160 598  199 232  298 067  383 059 
(Profit) perte sur les instruments financiers dérivés(29 511) (11 858)740  (27 284)
Produits nets, moins les coûts d’achat des matières premières et (le profit) la perte sur les instruments financiers dérivés48 609 56 397 67 784 118 010 
Autres charges :    
Production 37 865  39 025  70 270  74 016 
Frais de vente et frais administratifs 4 140  4 054  7 896  8 240 
Perte (profit) de change 393 (168)448 (798)
Amortissement des immobilisations corporelles 3 784  4 787  7 581  8 706 
Charge (recouvrement) au titre de l’obligation de réhabilitation 1 100  17  1 687 (133)
Résultat avant charges financières et impôts sur le résultat 1 327  8 682  (20 098) 27 979 
Charges financières, montant net 2 225 2 570 3 883 5 267 
Résultat avant impôts sur le résultat(898) 6 112  (23 981) 22 712 
(Recouvrement) charge d’impôt exigible et différé(873) 2 359  (4 829) 4 914 
Résultat attribuable aux porteurs de parts et à la participation ne donnant pas le contrôle (25) 3 753  (19 152) 17 798 
Distributions aux porteurs de parts – déduction faite du recouvrement d’impôt - - - 0 
(Diminution) augmentation de l’actif net attribuable aux porteurs de parts et à la participation ne donnant pas le contrôle (25) 3 753  (19 152) 17 798 
Autres éléments du résultat global -  1 718 -  1 547 
Résultat global (25) 5 471  (19 152) 19 345 

Informations des états de la situation financière
  30 juin 201931 déc. 2018
Trésorerie   1 913 732 
Stocks   173 187  149 916 
Créances clients   101 903  163 635 
Impôts sur le résultat à recevoir   6 250 - 
Immobilisations corporelles   106 805  106 807 
Total de l’actif   409 407  439 177 
Dettes fournisseurs et charges à payer   92 217  97 707 
Produits différés  779  2 412 
Facilité renouvelable ABL   128 794  133 672 
Total des passifs, à l’exclusion des actifs nets attribuables aux porteurs de parts   263 207  269 912 
     
 Trimestres clos les
30 juin
Semestres clos les
30 juin
Informations des tableaux des flux de trésorerie2019 2018 2019 2018 
Flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation avant les distributions au comptant et la variation nette des éléments sans effet de trésorerie du fonds de roulement(12 851) 8 666  (9 626) 14 544 
Distributions au comptant - -  (1 099)- 
Variation nette des éléments sans effet de trésorerie du fonds de roulement20 040 (11 570)25 381 (23 792)
Flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation7 189 (2 904)14 656 (9 248)
Flux de trésorerie affectés aux activités d’investissement (3 823) (4 430) (8 597) (8 397)
Flux de trésorerie liés aux activités de financement (1 594) 7 427  (4 878) 16 743 
Augmentation (diminution) nette de la trésorerie 1 772  93  1 181 (902)



Rapprochement des produits nets et des produits nets ajustés    
Pour le trimestre clos les 30 juin    
(en millions de dollars)2019  2018  
Produits nets48,6 $56,4 $
Variation de la juste valeur des dérivés incorporés(2,0) (1,3) 
Diminution de la marge sur stocks, déduction faite de la variation de la juste valeur des dérivés incorporés(12,1) (4,0) 
Produits nets ajustés34,5 $51,1 $

1 Le BAIIA ajusté est utilisé par le Fonds comme une indication des flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation. Le BAIIA ajusté n’est pas une mesure reconnue selon les Normes internationales d’information financière et, par conséquent, il est peu probable que la méthode utilisée par le Fonds pour le calcul du BAIIA ajusté soit comparable aux méthodes utilisées par d’autres entités. Le BAIIA ajusté est calculé en prenant le résultat avant les charges financières et impôts sur le résultat et en l’ajustant pour tenir compte de tous les éléments sans effet de trésorerie, comme l’amortissement, le profit ou la perte sur la vente d’actifs et les variations de la juste valeur des dérivés incorporés. De plus, un ajustement est apporté afin de refléter la variation nette des obligations de réhabilitation ((recouvrement) charge au titre de la remise en état, moins les frais de restauration des lieux), l’augmentation (la diminution) de la marge sur stocks et la variation nette des avantages du personnel (charges sans effet de trésorerie au titre des avantages du personnel, moins les cotisations de l’employeur).

2 Les coûts de production unitaires ne sont pas une mesure reconnue en vertu des Normes internationales d’information financière et, par conséquent, la méthode de calcul des coûts de production unitaires du Fonds peut ne pas être comparable aux méthodes utilisées par d’autres entités. Les coûts de production unitaires sont les coûts de production divisés par le total des tonnes de zinc produites. Le Fonds utilise les coûts de production unitaires parce qu’il estime qu’ils donnent la meilleure indication des coûts de production d’une période et qu’ils permettent de comparer les coûts de production de différentes périodes.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec
Paul Einarson,
Chef de la direction financière, Zinc électrolytique du Canada limitée, gestionnaire du Fonds de revenu Noranda
Tél. : 514-745-9380
info@fondsderevenunoranda.com