MONTRÉAL, 29 août 2019 (GLOBE NEWSWIRE) -- TC Transcontinental (TSX : TCL.A TCL.B) a participé aujourd’hui aux consultations de la Commission de la culture et de l’éducation de l’Assemblée nationale du Québec dans le cadre de son mandat d’initiative portant sur l’avenir des médias d’information. Forte de son expérience concrète et unique de plusieurs décennies dans l’édition, l’impression et la distribution de porte en porte au Québec, la Société souhaite aider le gouvernement dans sa réflexion pour venir en aide aux médias du Québec qui traversent une crise sans précédent. M. François Olivier, président et chef de la direction de TC Transcontinental, accompagné de M. Pierre Marcoux, président de TC Media, et de M. Benoit Caron, vice-président des opérations, Distribution, TC Imprimeries Transcontinental, ont présenté le mémoire de la Société devant les membres de la Commission.

« Les médias d’information sont une richesse collective et démocratique, et cette industrie a grand besoin qu’on lui tende la main avant qu’il ne soit trop tard, a déclaré devant la Commission François Olivier, président et chef de la direction de TC Transcontinental. En tant que distributeur de porte en porte de la très grande majorité des journaux locaux gratuits du Québec par l’entremise du Publisac, nous entendons continuer de faire notre part en permettant à nos clients éditeurs d’hebdos de rayonner partout au Québec grâce à la portée, l’efficacité et le prix inégalés de la distribution par Publisac. En outre, en tant qu’éditeur avec TC Media, nous réclamons des mesures de soutien aux médias spécialisés équivalentes à celles demandées pour les médias écrits couvrant l’actualité d’intérêt général. »

Dans son mémoire intitulé Des solutions pour assurer l’avenir des médias fragilisés, TC Transcontinental réaffirme l’importance pour le gouvernement du Québec de concrétiser les demandes formulées par la Coalition pour la pérennité de la presse d’information au Québec. Il faut passer rapidement à l’action pour appuyer l’ensemble des propriétaires de journaux locaux et régionaux de la province, avec des solutions accessibles, permanentes et faciles à implanter, comme c’est le cas de l’appui gouvernemental de longue date à nos institutions culturelles qui ne pourraient pas exister sans fonds publics.

La Société met également de l’avant l’urgence d’agir pour aider les médias spécialisés qui sont aussi aux prises avec cette crise et desservent différentes industries avec des contenus recherchés de qualité. Ces publications contribuent à la création d’une société plus saine en favorisant l’adoption de meilleures pratiques d’affaires pour toutes leurs parties prenantes.

TC Transcontinental recommande par ailleurs que la Commission reconnaisse le rôle primordial que joue le Publisac, le seul véhicule de distribution à grande échelle qui rejoint directement, chaque semaine, l’ensemble des foyers québécois, pour assurer aux hebdos la portée et l’efficacité dont ils ont besoin. TC Transcontinental recommande de plus que la Commission appuie le maintien du modèle d’affaires actuel du Publisac en tant que composante essentielle de l’écosystème économique des hebdos. Actuellement, la Société distribue environ 95 % des hebdos québécois dans le Publisac. Les alternatives coûteraient aux éditeurs de trois à cinq fois plus cher, des coûts additionnels de millions de dollars qu’ils ne pourraient pas absorber.

La Société déplore la demande faite par des opposants au Publisac de renverser le modèle d’affaires de ce médium de masse efficace vers un modèle par abonnement (« opt-in »), car un tel modèle ne sera pas viable pour TC Transcontinental. Le système actuel avec l’option de retrait (« opt-out »), par lequel les citoyens peuvent apposer un pictogramme pour indiquer leur refus de recevoir le Publisac, respecte déjà leur libre choix. Selon l’Association Hebdos Québec, un organisme à but non lucratif qui regroupe des hebdomadaires locaux et régionaux indépendants, un modèle « opt-in » ne permettrait plus la distribution systématique des hebdos dans leurs communautés respectives à la grandeur du Québec, et donc mettrait en péril le modèle d'affaires de ces journaux et leur pérennité.

Le mémoire déposé par TC Transcontinental auprès de la Commission de la culture et de l’éducation est disponible ici

À propos de TC Transcontinental

TC Transcontinental est un chef de file en emballage souple en Amérique du Nord et le plus important imprimeur au Canada. La Société est également un leader canadien dans ses activités de médias spécialisés. Depuis plus de 40 ans, TC Transcontinental a comme mission de créer des produits et services de qualité permettant aux entreprises d'attirer, de joindre et de fidéliser leur clientèle cible.

Le respect, le travail d'équipe, la performance et l'innovation sont les valeurs fortes de la Société et de ses employés. L’engagement de TC Transcontinental auprès de ses parties prenantes est d’agir de manière responsable dans la poursuite de ses activités d'affaires.

Transcontinental inc. (TSX : TCL.A TCL.B), connue sous la marque TC Transcontinental, compte plus de 9000 employés, dont la majorité sont en poste au Canada, aux États-Unis et en Amérique latine. Ses revenus ont été de plus de 2,6 milliards de dollars canadiens pour l’exercice financier clos le 28 octobre 2018. Pour plus d’information, veuillez visiter le site web de TC Transcontinental au www.tc.tc

Pour renseignements :

Médias                                                                                                                                                                                                                                                                                               
Nathalie St-Jean
Conseillère principale aux communications d’entreprise
TC Transcontinental
Téléphone : 514 954-3581  
nathalie.st-jean@tc.tc

Communauté financière
Yan Lapointe
Directeur, Relations avec les investisseurs
TC Transcontinental
Téléphone : 514 954-3574
yan.lapointe@tc.tc