MONTRÉAL, 20 avr. 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Ressources Géoméga Inc. (« Géoméga » ou la « Société ») (TSX: V.GMA), un développeur de technologies propres pour l'extraction et le recyclage de terres rares, est heureuse de fournir une mise à jour sur l’impact du nouveau coronavirus (COVID-19) sur ses opérations.

L'activité principale de Géoméga, qui consiste au travail d'ingénierie en cours avec la firme Hatch, a pu se poursuivre malgré la crise. Parallèlement, la Société a commencé à modifier son usine pilote de terres rares, située au Conseil national de recherches du Canada (« CNRC ») à Boucherville, au Québec, afin de pouvoir produire un désinfectant pour les mains qui sera principalement destiné aux maisons de retraite et aux hôpitaux qui ont un besoin urgent de ce produit pour aider à lutter contre la propagation du COVID-19.

L'équipe technique de la Société, dirigée par le Dr Hajiani, chef de la technologie de Géoméga, avait proposé, évalué et conclu que l'usine pilote de l'installation du CNRC pourrait être modifiée dans le but de produire un désinfectant pour les mains afin de répondre aux besoins de la région. La Société a reçu le numéro de produit naturel (« NPN ») et toutes les approbations de Santé Canada afin de fabriquer un désinfectant pour les mains en utilisant la formulation recommandée par l'OMS. Les modifications de l’usine pilote de Géoméga sont en cours de finalisation.

« L’équipe technique de Géoméga a prouvé une fois de plus sa capacité à utiliser son expertise dans des conditions de marché en constante évolution. Je suis fier de notre équipe qui fait preuve de flexibilité, de motivation et de créativité, en particulier dans une situation difficile comme celle que nous connaissons aujourd'hui à l'échelle mondiale. Géoméga peut garantir à ses actionnaires que ces modifications à l'usine pilote n'entraveront en aucun cas l'avancement de la construction de l'usine de démonstration beaucoup plus grande située à proximité à Saint-Bruno, au Québec. Géoméga s'efforce de devenir le premier producteur d'oxyde de terres rares au Canada, utilisant des rebus d'aimants recyclés et faisant du Canada l'un des rares pays en dehors de l'Asie à pouvoir le faire. Géoméga a continué d'avancer son travail malgré les récentes mesures de distanciation sociale et progresse avec succès dans les travaux d'ingénierie avec Hatch. Une fois l'ingénierie terminée, la priorité sera dans la commande des équipements nécessitant des délais de livraisons plus longs. Géoméga avait récemment obtenu un financement par emprunt de 1,72 M $ du gouvernement du Québec en février dernier (voir le communiqué du 7 février 2020), lui permettant d’atteindre le capital requis pour réaliser la construction de l'usine de démonstration. Géoméga, en collaboration avec le gouvernement du Québec, a un objectif très clair qui est de positionner le Québec comme plaque tournante pour une industrie propre et durable de raffinage des terres rares et ainsi devenir autonome et indépendant des autres pays pour l’approvisionnement en matériaux clés. À la lumière des événements récents et des pénuries d'approvisionnement, comme en témoignent les retards signalés dans la construction des ventilateurs médicaux en raison du manque d'aimants permanents (voir l'article complet ici), cela n'a jamais été aussi critique. Géoméga se réjouit de poursuivre son engagement avec les utilisateurs finaux et les gouvernements sur le recyclage des terres rares et d'établir une chaîne d'approvisionnement durable basée ici même au Québec, au Canada », a commenté Kiril Mugerman, président et chef de la direction de Géoméga.

La Société fera don de 20% de sa production de désinfectant pour les mains à des foyers de soins de longue durée locaux et à d'autres organismes de bienfaisance qui aident les plus vulnérables de notre société pendant cette pandémie. La Société tient à remercier les fournisseurs locaux qui ont pu nous aider et nous soutenir durant cette transition rapide.

Rémunération des administrateurs et émission d'options d'achat d'actions

En conjonction avec l’épuration du bilan de la Société, un changement à la rémunération globale des administrateurs a été mis en place. À compter d'aujourd'hui, tous les jetons accumulés par les administrateurs seront remplacés par des options d'achat d'actions et le passif de 105 000 $ aux livres de la Société a été effacé suivant la renonciation à l'unanimité par les administrateurs. Au total, 1 125 000 options d'achat d'actions entièrement acquises au prix d'exercice de 0,165 $ par option ont été émises au lieu des honoraires accumulés aux administrateurs indépendants pour une période de 5 ans après la date d'attribution. Aucune rémunération en espèces ne sera versée aux administrateurs pour l'avenir, sujet à révision une fois que la Société aura atteint le flux de trésorerie ciblé par l'usine de St-Bruno.

De plus, conformément au régime d’options d’achat d’actions de la Société, un total de 650 000 options d’achat d’actions au prix d’exercice de 0,165 $ par option ont été octroyées aux dirigeants, consultants et employés de la Société et de sa filiale. Ces options peuvent être exercées pendant une période de 5 ans après la date d'attribution et sont acquises à un taux de 25% par période de six mois, conformément aux modalités du régime d'options d'achat d'actions de la Société. Toutes les options susmentionnées sont soumises à une période de détention de 4 mois.

À propos de Géoméga (www.Géoméga.ca)
Basé à Boucherville et à Saint-Bruno, Ressources Géoméga a développé la « technologie ISR » exclusive et respectueuse de l’environnement qui permet de recycler les éléments de terres rares provenant de l’industrie des aimants permanents avec comme objectif de produire quatre éléments de terres rares à forte demande et à fort prix (ÉTRFF - en particulier Nd, Pr, Tb, Dy).

La Société progresse vers la production initiale à partir de son usine de démonstration dans le but d’approvisionner l’Amérique du Nord et dans d’autres parties du monde en ÉTRFF.

Geomega est également propriétaire du gisement de carbonatite de terres rares de Montviel et détient plus de 16,8 millions d'actions, représentant environ 19% des actions émises et en circulation de Kintavar Exploration Inc. (KTR.V), une société d'exploration minière qui fait avancer le projet de cuivre stratiforme Mitchi en Québec.

Pour plus de détails, contactez:

Kiril Mugerman
Président & CEO
Géoméga
450-641-5119 ext. 5653
kmugerman@Géoméga.ca

Mises en garde concernant les énoncés prospectifs
La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir de l’information prospective ou des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. L’information prospective et les énoncés prospectifs peuvent inclure entre autres, des énoncés relatifs aux projets, les coûts, les objectifs et la performance de la Société, ou des hypothèses relatives à ce qui précède. Dans ce communiqué de presse, les termes comme « pouvoir », « croire », « s’attendre à », « avoir l’intention », « planifier », « prévoir », « potentiel », « projets », « estimer », « continuer », ou des variantes ou des formes négatives de tels termes ou encore d’une terminologie comparable, sont utilisés pour identifier des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne devraient pas être interprétés comme une garantie des rendements ou résultats futurs, et ne devraient pas nécessairement donner des indications précises concernant le moment qu’un tel rendement pourra être réalisé. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l’information prospective de ce communiqué de presse se concrétiseront, y compris la commercialisation des technologies mentionnées ci-dessus, ou, si l’un ou l’autre de ces évènements se concrétisent, quels seront les avantages que la Société en tirera. L’information prospective et les énoncés prospectifs sont basés sur l’information disponible au moment de la diffusion de ce communiqué de presse et/ou sur les prévisions faites de bonne foi par la direction, sous réserve des incertitudes, hypothèses et autres facteurs prévus ou non dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent sans s’y limiter, ceux décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque de la notice annuelle de la Société, pour l’exercice terminé le 31 mai 2019, y compris la disponibilité de matières premières provenant de tierces parties raisonnablement disponibles pour l’usine de démonstration, laquelle est disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com; qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les résultats à venir de la Société soient considérablement différents de ceux indiqués de façon explicite ou implicite dans de tels énoncés prospectifs. La Société n’entend pas ni ne s’engage à actualiser ou revoir l’information prospective ou les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse à la lumière de nouveaux renseignements, subséquents ou autres, sauf dans les cas prévus par les lois applicables.