Sidetrade : Effet de levier du Cloud, Taux de Rentabilité d'Exploitation record à + 22,2 %

Boulogne Billancourt, FRANCE


Succès du Cloud : + 23 % pour les revenus SaaS
Résultat d'Exploitation : + 11,9 %
Taux de Rentabilité d'Exploitation record : + 22,2 %

RéSULTATS CONSOLIDES DU 1er SEMESTRE 2012

Groupe Sidetrade
(en milliers d'euros)
1er semestre 2012 1er semestre 2011 Variation
Chiffre d'Affaires 6 884 6 572 + 4,8 %
Résultat d'Exploitation 1 527 1 365 + 11,9 %
Résultat courant avant impôts 1 552 1 377 + 12,7 %
Impôts - 411 0  -
Résultat Net 1 115 1 281 - 12,9 %
Taux de Rentabilité d'Exploitation 22,2 % 20,8 % -

Les résultats du Groupe Sidetrade du 1er semestre 2012 sont des données consolidées non auditées.

SUCCÈS DU CLOUD : + 23% POUR LES REVENUS SAAS
Le succès du modèle SaaS se matérialise par une forte accélération des volumes traités avec 14,6 millions de factures enregistrées dans le Cloud de Sidetrade, en progression de 30% sur le premier semestre 2012. Sur cette période, les clients-abonnés les plus significatifs mis en production sont RANDSTAD (France), GEODIS WILSON (Allemagne, Pays-Bas, Finlande, Norvège, Suède), SOURIAU et SUPRATEC.

Les revenus des abonnements SaaS affichent une croissance à deux chiffres avec 22,6% de progression au premier semestre 2012 pour s'établir à 3,73 M€ contre 3,04 M€ au premier semestre 2011. L'activité Cloud de Sidetrade constitue le véritable moteur de la croissance du Groupe.

Au global, la croissance organique du Groupe atteint 4,8% sur le premier semestre 2012 pour s'établir à 6,88 M€. Sans surprise, la dynamique du mix-produit évolue très favorablement vers les revenus liés au Cloud computing au détriment des revenus de services (implémentation, formation, conseil, mandat de gestion.). Le Groupe avait anticipé cette guidance lors de la publication de son chiffre d'affaires du premier trimestre 2012. Le léger tassement de la croissance s'explique, d'une part, par un effet de base défavorable (le 1er semestre 2011 s'établissait déjà en progression de 19,6%) et, d'autre part, par les activités de services enregistrant une décroissance de 10,7% (3,15 M€ au 1er semestre 2012 contre 3,53 M€ au 1er semestre 2011) ; celles-ci ont été affectées par le ralentissement économique et la perte d'un contrat de mandat de gestion générant un chiffre d'affaires significatif mais faiblement margé.

Le carnet de commande[1] SaaS ressort à 15,2 M€ au 30 juin 2012. Sidetrade continue de renforcer la récurrence de ses revenus futurs et sa visibilité à moyen terme. Ces revenus certains, restant à reconnaître jusqu'au 30 juin 2017, ne figurent ni dans les comptes d'exploitation ni au bilan de Sidetrade.

EFFET DE LEVIER DU CLOUD : TAUX DE RENTABILITÉ D'EXPLOITATION RECORD
Malgré le durcissement du contexte économique, Sidetrade continue de prouver les vertus du modèle SaaS pour lequel, au-delà d'un certain niveau d'activité, les coûts d'exploitation restent relativement fixes pour gérer une croissance régulière des volumes. Cet effet de levier est à nouveau enregistré sur ce premier semestre 2012.

Sur le 1er semestre 2012, le Résultat d'Exploitation du Groupe s'élève à 1 527 K€, en croissance de 11,9 % comparé aux 1 365 K€ pour la même période de l'exercice précédent. Le Taux de Rentabilité d'Exploitation s'établit à un niveau record de 22,2 % contre 20,8 % au 30 juin 2011.

Ce Résultat d'Exploitation intègre notamment un Crédit d'Impôt Recherche de 300 K€ (contre 250 K€ au 1er semestre 2011) et une provision de 215 K€ au titre de la participation des salariés aux résultats de l'entreprise (contre 60 K€ provisionnés au 30 juin 2011). Retraité de ces éléments, le Résultat d'Exploitation s'établirait à 1 442 K€ au 30 juin 2012 contre 1 115 K€ au premier semestre 2011, soit une progression de 29,3 %. Cette croissance du Résultat d'Exploitation du Groupe est d'autant plus remarquable qu'elle a permis d'absorber les coûts de fonctionnements liés sa filiale britannique, coûts qui n'existaient pas au 1er semestre 2011.

La charge d'Impôts sur les Sociétés est estimée à 411 K€ au 30 juin 2012 à comparer à une charge nulle au 30 juin 2011. Par conséquence, le Résultat Net du Groupe ressort à 1 115 K€ contre 1 281 K€ au 30 juin 2011, en retrait de 166 K€.

UN BILAN TOUJOURS SOLIDE
Au 30 juin 2012, la situation financière du Groupe reste saine avec une trésorerie nette largement excédentaire à plus de 6,9 M€ contre 6,2 M€ au 30 juin 2011 et ce après avoir versé, sur la période, un dividende pour un montant de 1,2 M€. Par ailleurs, le Groupe affiche toujours un endettement financier nul.

Sidetrade bénéfice d'une structure financière solide qui constitue une ressource pour saisir des opportunités de développement.

PERSPECTIVES 2012
Commentant les résultats du 1er semestre 2012, Olivier Novasque, Président du Groupe Sidetrade, a déclaré :

« Sidetrade démontre à nouveau que le Cloud Computing n'est pas un effet de mode mais un vrai modèle de croissance rentable et durable. En dépit de l'attentisme des décideurs, nous continuons à investir pour le futur dans des projets d'innovation majeurs et dans notre expansion commerciale au Royaume-Uni. Pour 2012, la robustesse de notre modèle SaaS nous permet d'être confiants dans la poursuite de notre développement et nous donne les moyens de saisir toute opportunité de croissance ».



[1] Source de revenus non annulable, restant à reconnaître au titre des contrats signés en cours d'exécution à date.


Attachments

SIDETRADE_ResultatsS1_2012