Champs d’Or en Beauce en attente des résultats des 250 échantillons de roc et complète 3 lignes IP supplémentaires sur les anciennes mines d'or de Saint-Simon-les-Mines

Montreal, Quebec, CANADA


MONTRÉAL, 03 janv. 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Champs d’Or en Beauce Inc. (Beauce Gold Fields) (BGF) (Bourse de croissance TSX: ¨BGF¨) a le plaisir d'annoncer la réalisation de trois levés de polarisation géoélectrique induite (IP) additionnels dans la section ouest (Rang Delery) de la propriété deChamps D’or qui est située dans la municipalité de St-Simon-les-mines, dans la région de la Beauce. Les lignes IP étaient parallèles aux deux lignes IP précédemment effectuées (communiqué du 6 août 2019 de BGF), lesquels ont identifié une extension vers le sud-ouest de la faille majeure qui traverse la propriété (communiqué  du 3 octobre 2019). Les lignes IP prolongées permettront à la Société d'identifier potentiellement les zones cachées d'affleurements rocheux minéralisés enfouies sous le mort-terrain de till glaciaire qui peut être excavé pour fins  d'échantillonnage.

Les résultats des précédents levés de IP et de géophysique indiquent la présence d'une discontinuité structurelle interprétée comme étant l'extension sud-ouest d'une faille majeure qui suit le contour du chenal d'or placérien historique et des puits d’anciennes mines qui ont produites les plus grosses pépites d'or de l'histoire minière canadienne. Des anomalies IP suggèrent la présence de sulfures disséminés dans les roches volcanoclastiques. Ces sulfures peuvent être associés à la présence de minéralisation aurifère dans le substratum rocheux.

Patrick Levasseur, président et chef de la direction de Champs d’Or en Beauce, a dit, "Notre utilisation extensive de la géophysique a fourni jusqu'à présent des découvertes incroyables comme celle d'une faille majeure sous le canal d'or placérien historique." M. Levasseur a ajouté: "Comme nous l'avons indiqué dans le communiqué  du mois dernier (5 décembre 2019), nous attendons du laboratoire les résultats de 250 affleurements rocheux et  de nombreux d'échantillons de tranchées. Il s'agit du plus grand programme d'échantillonnage jamais réalisé des roches qui entourent le placer historique. Cela fournira des données précieuses dans nos efforts d'exploration pour trouver une source de substratum rocheux des placers aurifères de Saint-Simon-les-Mines "

Les trois lignes du levé du IP sur le plan de la figure 1. sont situées dans un milieu boisé et elles traversent la rivière Gilbert eten  congruence avec le ruisseau Giroux. Ces lignes ont été établies en fonction du potentiel aurifère du secteur. Ce potentiel s’explique par le grand nombre de puits d’exploitation aurifère et aussi de la découverte, sur ces sites, des plus grosses pépites d’or au Canada.

Le levé de tomographie géoélectrique annoncé le 6 août 2019 démontre la présence de blocs lithologiques distincts situés de part et d’autre dans la rivière Gilbert. Au nord de la rivière, les roches sont systématiquement plus résistives. Cette observation fait référence à la présence d’un contact entre des unités de roches sédimentaires au sud (Formation de St-Victor), qui démontre relativement peu d’anomalies de plolarisation induite, et des unités à dominance volcanoclastique (Formation de Beauceville) au nord de la rivière Gilbert. Ces dernières sont caractérisées par de fortes anomalies de chargeabilité électrique. Tel qu’observé sur le terrain, les unités volcanoclasties sont affectées par des déformations cassantes fréquemment associées à l’injection de veines de quartz et de carbonates. Ces structures sont peu fréquentes dans les unités riches en shales de la Formation de St-Victor.

Figure 1. Les trois lignes additionnelles du levé du IP :
https://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/05184b67-c900-4ece-8df2-c521f29f5ca3

Le contact faillé entre les Formations de St-Victor et de Beauceville est de plus indiqué par les contrastes magnétiques et gravimétriques observés dans ce secteur. Ces contrastes de propriétés physiques des unités rocheuses ne peuvent pas s’expliquer par une simple structure synclinale. Conséquemment, la présence d’une faille est hautement probable dans le secteur de la rivière Gilbert. Les lignes passent à proximité d’anciens puits d’exploitations aurifères du 19ième et 20ième siècle. Les vestiges de ces derniers sont encore bien visibles dans le secteur de l’anomalie  localisée en dessous de la station de 600m le la ligne L3.

Marc Richer-LaFlèche, Ph.D. Geo., une personne qualifiée selon les directives du Règlement 43-101, a examiné et est responsable des informations techniques présentées dans ce communiqué.

Clôture d’un placement privé d’actions ordinaires et d’actions accréditives

Le 31 décembre 2019, la société a procédé à la clôture d’un placement privé de 30 unités («unité») d’actions accréditives et d’actions ordinaires à un prix de 1 000$ chacune pour un produit de 30 000$. Chaque unité se compose de 4000 actions accréditives à un prix de 0,15$ par action, de 4000 actions ordinaires à un prix de 0,10$ par action et de 4000 bons de souscription de la société. Chaque bon de souscription permet à son détenteur d’acquérir une action ordinaire de la société à un prix de 0,18$ pendant une période de 24 mois à compter de la date de clôture du placement. Chaque action ordinaire émise en vertu du placement aura une période de non-négociabilité d’une durée de quatre (4) mois et un (1) jour à compter de la clôture du placement. Le produit net du placement sera utilisé pour les fins d’exploration et de dépenses générales d’opération. Ce placement privé est assujetti à l’approbation de la bourse de croissance TSX et des autorités règlementaires

M. Patrick Levasseur, président et chef de la direction de la société, a souscrit à 5 unités. Une fois le placement privé réalisé, M. Patrick Levasseur détiendra ou exercera le contrôle ou la direction, directement ou indirectement, d’un nombre d’actions ordinaires, représentant environ 4.83% des actions ordinaires émises et en circulation de la Société.

Mme Ann Levasseur, administrateur de la société, a souscrit à 5 unités. Une fois le placement privé réalisé, Mme Ann Levasseur détiendra ou exercera le contrôle ou la direction, directement ou indirectement, d’un nombre d’actions ordinaires, représentant environ 0.51% des actions ordinaires émises et en circulation de la Société.

La participation de M. Patrick Levasseur et de Mme Ann Levasseur dans le placement privé constitue une "opération entre apparentés" au sens du Règlement 61-101 sur la protection des porteurs minoritaires lors de transactions spéciales ("Règlement 61-101") et de la Politique 5.9 - Protection des détenteurs de titres minoritaires dans des opérations spéciales de la Bourse. Dans le cadre de cette transaction entre parties liées, la Société utilise les dispenses d’évaluation formelle et d’approbation de minorité stipulées aux paragraphes 5.5 (a) et 5.7 (1) a) du Règlement 61-101, la juste valeur marchande de la partie dans le placement privé souscrit par Mme Levasseur ne dépasse pas 25% de la capitalisation boursière de la Société. Le conseil d’administration de la Société a approuvé le placement privé, y compris la participation de M. Patrick Levasseur et de Mme Ann Levasseur, lesquels s’étant abstenu relativement à leur participation.

À propos de Beauce Gold Fields

Champs d’Or en Beauce Inc. (¨BGF¨) est une société d’exploration aurifère.

Le projet de Champs d'Or en Beauce comprend une propriété aurifère unique située dans la municipalité de Saint-Simon-les-Mines, dans le sud du Québec. Le projet est composé de 152 titres miniers appartenant à 100% à BGF. La propriété renferme, entre autres, une unité sédimentaire aurifère non consolidée de six kilomètres de long (une saprolite inférieure et une diamictite brune supérieure). La morphologie des particules et pépites d’or contenues dans la saprolite indique une source d'or proximale provenant vraisemblablement du substratum rocheux de la Formation de Beauceville. Cette source locale de l’or explique l’intérêt de la société à prospecter le socle rocheux du secteur de St-Simon-les-Mines. La stratégie d’exploration de BGF devrait permettre de nouvelles découvertes d’or. Notez que la propriété a été le site, entre 1860 et 1960, des plus grandes mines d'or de placer dans l’est du Canada.  

La Beauce est le dernier camp minier historique de type placers aurifères au Canada qui n’est pas exploré pour son potentiel aurifère dans le roc (« Hard Rock »). Notre projet montre beaucoup de similitudes au projet d’exploration aurifère de White Gold au Yukon et à celui du district de Cariboo en Colombie-Britannique. Ce deux régions sont des anciens camps miniers historiques (de type placers) qui ont fait l’objet de programmes d’exploration et qui ont permis la délimitation d'importantes découvertes aurifères dans le roc.

Une présentation de Champs d'Or de la Beauce est disponible sur le site web de la compagnie www.beaucegold.com.

Décharge de responsabilité :

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse contient certains énoncés prospectifs, au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs reflètent les attentes et les hypothèses actuelles de la Société et sont assujettis à un certain nombre de risques et d'incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux prévus. Ces énoncés prospectifs impliquent des risques et des incertitudes, y compris, mais sans s'y limiter, nos attentes en ce qui concerne l’exploration des ressources naturel et aurifère. Ces énoncés reflètent les points de vue actuels de la Société à l'égard des évènements futurs et sont assujettis à certains risques et incertitudes et à d'autres risques détaillés de temps en temps dans les dépôts en cours de la Société auprès des autorités en valeurs mobilières, lesquels documents peuvent être trouvés à www.sedar.com. Les résultats réels, les évènements et les performances futurs peuvent différer considérablement des attentes décrites. Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indument à ces énoncés prospectifs. La Société n'assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement les énoncés prospectifs, à la suite de nouvelles informations, d'évènements futurs ou autrement, sauf dans les cas prévus par les lois sur les valeurs mobilières applicables.

CONTACT :

Patrick Levasseur, président et directeur général : Tél. (514) 262-9239
Bernard Tourillon, COO : Tél. (514) 907-1011
www.beaucegold.com

Actions émises: 20 734 166

Figure 1