Falco annonce une modification à la transaction de flux argentifère, repoussant certaines échéances de douze mois

Toronto, Ontario, CANADA


Toutes les sommes sont exprimées en dollars canadiens, sauf indication contraire.

MONTRÉAL, 03 févr. 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Ressources Falco Ltée (TSX‑V : FPC) (« Falco » ou la « Société ») est heureuse d’annoncer que la Société et Redevances Aurifères Osisko Ltée (« Osisko ») (collectivement, les « parties ») ont accepté de modifier l’entente de flux argentifère (l’ « entente de flux argentifère ») conclue par les parties le 27 février 2019 (la « date de clôture »), en lien avec le projet Horne 5 de Falco (le « projet »), Osisko ayant accepté de reporter d’un an chacune des échéances fournies à Falco pour atteindre les étapes importantes définies comme conditions à satisfaire afin d’obtenir d’Osisko des dépôts pour le financement du flux, et certaines autres échéances.

La modification de la transaction de flux argentifère est considérée comme une « opération entre parties apparentées », au sens du Règlement 61-101 sur les mesures de protection des porteurs minoritaires lors d’opérations particulières (le « Règlement 61-101 ») mais est exemptée de l’application des exigences relatives à l’évaluation officielle en vertu de l’exemption de la section 5.5(b) du Règlement 61-101, comme les actions de la Société ne sont pas inscrites sur les marchés spécifiés. La transaction est également exemptée de l’approbation des actionnaires désintéressés en vertu de la section 5.7(1)(f) du Règlement 61-101, comme la transaction de flux argentifère (i) est basée sur des modalités commerciales raisonnables qui ne sont pas moins avantageuses pour la Société que si la transaction de flux argentifère était obtenue d’une tierce partie sans lien de dépendance, et (ii) n’est pas convertible, directement ou indirectement, en actions ou en titres donnant un droit de vote de la Société. Les administrateurs indépendants de Falco ont approuvé la modification apportée à la transaction de flux argentifère.

À propos de Falco

Ressources Falco Ltée est l’un des plus grands détenteurs de titres miniers dans la province de Québec, avec un vaste portefeuille de propriétés dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi.  Falco détient des droits sur environ 67 000 hectares de terrains dans le camp minier de Rouyn-Noranda, ce qui représente 70 % du camp dans son ensemble et qui comprend 13 anciens sites miniers pour l’or et les métaux de base.  L’actif principal de Falco est le projet Horne 5 situé sous l’empreinte de l’ancienne mine Horne, laquelle a été exploitée par Noranda de 1927 à 1976 et a produit 11,6 millions d’onces d’or et 2,5 milliards de livres de cuivre.  Redevances Aurifères Osisko Ltée est le plus important actionnaire de la Société et détient actuellement 19,9 % des actions ordinaires en circulation de la Société.  La Société compte 207 878 736 actions ordinaires émises et en circulation.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Luc Lessard
Président et chef de la direction
514-261-3336

Amélie Laliberté
Coordonnatrice, relations aux investisseurs
418-455-4775
info@falcores.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent aucune responsabilité quant à la pertinence et à l’exactitude du présent communiqué.

Mises en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs et des renseignements prospectifs (collectivement, les « énoncés prospectifs ») au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Tous les énoncés, autres qu’un énoncé basé sur des faits historiques, sont des énoncés prospectifs et assujettis à des risques et incertitudes. De façon générale, les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l’emploi de termes comme « planifie », « espère », « estime », « prévoit », « anticipe », « croit », « pourrait », « devrait » ou des variantes de ces mots ou expressions ou encore lorsqu’ils indiquent que certains actes, évènements ou résultats « pourraient » ou « devraient » être posés, « se produiront » ou « seront atteints » ou autres expressions similaires. Les énoncés prospectifs sont assujettis à des incertitudes liées aux facteurs économiques et aux affaires de la Société, et à d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon importante par rapport aux énoncés prospectifs, incluant les risques compris dans les rapports de gestion trimestriels et/ou annuel de Falco et dans les autres documents publics de divulgation déposés sur SEDAR, au  www.sedar.com. De plus, si l’un ou plusieurs de ces risques, incertitudes ou autre facteurs s’avèrent importants, ou si les hypothèses sous-jacentes s’avèrent incorrectes, les résultats réels peuvent varier de façon importante par rapport à ceux décrits dans les énoncés prospectifs. Ces risques, incertitudes et autres facteurs incluent, entre autres, des risques politiques, économiques, environnementaux et liés aux permis, des restrictions règlementaires, des risques de développement et d’opérations minières, des risques liés aux litiges, des restrictions et responsabilités liées à l’environnement et aux permis, les risques d’approbations internes et externes, des changements dans l’utilisation des produits issus de l’entente de flux argentifère, des fluctuations de devises, le climat économique mondial, la dilution, la volatilité du cours de l’action, la compétition, la perte d’employés clés, des besoins additionnels en financement et des vices au niveau des titres miniers de la propriété. Bien que Falco soit d’avis que les hypothèses et les facteurs pris en compte dans l’élaboration des énoncés prospectifs sont raisonnables, l’on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs, qui s’appliquent uniquement en date du présent communiqué, et rien ne garantit que de tels évènements se produiront dans les délais indiqués ou à tout autre moment. Sauf si requis par les lois applicables, Falco décline toute intention ou obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit en raison de nouvelles informations, d’évènements futurs ou pour toute autre raison.