La Fondation Asie Pacifique du Canada publie l’édition 2020 de son Sondage d’opinion national : Perceptions des Canadiens envers l’Asie

Vancouver, British Columbia, CANADA


VANCOUVER, Colombie-Britannique, 25 nov. 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Alors que le Canada s’adapte à ses nouvelles réalités en raison de la COVID-19 et prend de l’expansion, tant sur le plan démographique que de sa position dans le monde, les Canadiens surveillent de près l’approche du gouvernement fédéral en matière de politique étrangère, ses alliances avec les États-Unis et la Chine, le commerce et les investissements internationaux, ainsi que les politiques intérieures susceptibles de favoriser la croissance économique.

La Fondation Asie Pacifique du Canada (la Fondation) a exploré ces sujets, et d’autres sujets d’importance, dans son Sondage d’opinion national 2020 : Perceptions des Canadiens envers l’Asie (SON de 2020), qui a interrogé 3 519 adultes canadiens au sujet de leurs points de vue sur l’état actuel et futur des relations entre le Canada et l’Asie.

Selon le SON de 2020, les Canadiens ont en commun une perception de plus en plus négative des États-Unis et de la Chine et reconnaissent la nécessité de diversifier et de bâtir des alliances qui vont au-delà des partenariats traditionnels. Les Canadiens partagent également des opinions positives sur l’immigration en provenance d’Asie, une préoccupation croissante à l’égard du racisme anti-asiatique et l’esprit ouvert au sujet de l’approfondissement des relations avec l’Inde, le Japon, la Corée du Sud, Taïwan et les économies de l’ANASE, tout en tenant tête à la Chine, car « nos valeurs nationales clés sont en jeu ».

En plus de poser de nouvelles questions sur des sujets d’actualité, particulièrement sur la COVID-19 et sur les relations sino-canadiennes, le SON de cette année reprend certaines questions héritées des sondages des 16 dernières années sur l’identité Asie-Pacifique du Canada, le caractère positif des sentiments envers l’Asie, la perception de l’importance économique de l’Asie pour l’avenir du Canada, le soutien aux accords de libre-échange (ALE) et les politiques provinciales visant à favoriser de meilleures relations avec les pays asiatiques.

« Compte tenu du climat géopolitique mondial actuel et des effets dévastateurs de la pandémie, il n’est peut-être pas surprenant de constater que les perceptions des Canadiens à l’égard de la Chine et des États-Unis sont à un niveau historiquement bas », a déclaré Stewart Beck, président et chef de la direction de la Fondation. « Mais ce qui est encourageant, c’est que les Canadiens reconnaissent l’importance croissante de l’Asie, dans l’ensemble, pour la réussite économique future de notre pays. Ils souhaitent que leurs gouvernements explorent de nouveaux partenariats, participent plus vigoureusement dans le multilatéralisme et les domaines d’intérêt mutuel comme la santé publique, le changement climatique et la cybersécurité, et encouragent les investissements en provenance de l’Asie qui seraient bénéfiques pour ce pays. »

« Les résultats de notre sondage d’opinion national de 2020 arrivent à un moment critique pour les relations Canada-Asie », a ajouté M. Beck. « À l’évidence, les Canadiens sont d’avis que le Canada doit aller de l’avant en Asie, mais d’une manière qui respecte nos valeurs fondamentales, les droits de la personne et la durabilité, et qui procure des avantages économiques à tous les Canadiens. »

Les faits saillants du SON de 2020 : Perceptions des Canadiens envers l’Asie comprennent ce qui suit :

  1. Trente-huit pour cent des répondants considèrent que le Canada fait partie de la région de l’Asie Pacifique, soit une baisse de cinq points de pourcentage par rapport à 2018.
  2. Soixante-dix-huit pour cent ont déclaré que leur perception des É.-U. s’est détériorée en raison de la COVID-19; c’est le cas de 55 % à l’égard de la Chine.
  3. Trente-cinq pour cent des répondants estiment que la puissance économique croissante de la Chine est plus une possibilité qu’une menace, contre 60 % en 2018.
  4. Quatre-vingt-trois pour cent estiment que le Canada devrait tenir tête à la Chine, car les valeurs nationales canadiennes, dont l’État de droit, les droits de la personne et la démocratie sont en jeu.
  5. Cinquante-huit pour cent des Canadiens pensent que l’exportation de biens et de services vers l’Asie offre davantage de possibilités que le commerce interprovincial.
  6. Les Canadiens sont favorables à ce que leur gouvernement passe un ALE avec l’Inde (63 %) et l’Alliance du Pacifique (76 %); 68 % sont également favorables à la conclusion d’un ALE avec les pays de l’ANASE, une hausse de 5 % depuis 2018.
  7. Soixante-huit pour cent des répondants sont favorables à ce que Taïwan adhère à l’Accord global et progressif de partenariat transpacifique (PTPGP).
  8. Ciqnaute-six pour cent des répondants ont estimé que la priorité absolue du Canada devrait être de s’aligner plus étroitement sur d’autres démocraties ayant des idées semblables, comme l’Australie, le Japon, la Corée du Sud, l’UE et le Royaume-Uni; 53 % ont classé l’alignement sur les États-Unis comme la quatrième et dernière priorité du gouvernement canadien.
  9. La plupart des Canadiens estiment que les questions de cybersécurité (67 %), le changement environnemental et climatique (63 %) et les questions de santé publique (54 %) sont des domaines d’engagement « très critiques » avec les économies asiatiques.
  10. Soixante-dix-huit pour cent estiment que l’immigration en provenance de l’Asie a un impact positif sur l’économie canadienne, et 64 % pensent que les immigrants asiatiques s’intègrent bien dans la société canadienne.
  11. Soixante-douze pour cent des Canadiens croient qu’on ne devrait pas décourager les immigrants de maintenir leur identité culturelle, mais les nouveaux arrivants doivent adopter les valeurs canadiennes fondamentales, dont l’égalité, la démocratie et le respect des droits des minorités.
  12. Cinquante-trois pour cent des répondants pensent que les Canadiens d’origine est-asiatique ont été traités négativement depuis l’épidémie de COVID-19, et 84 % pensent que le racisme anti-asiatique existait au Canada avant la pandémie.
  13. Soixante-dix-huit pour cent des Canadiens pensent que les autorités doivent mettre en œuvre des politiques qui traitent les crimes raciaux comme des infractions punissables.
  14. Soixante pour cent des Canadiens ou plus soutiennent les politiques qui permettraient d’accorder plus de place à l’Asie dans les programmes d’études et de financer davantage les programmes d’échange et de coopération pour que les étudiants canadiens puissent acquérir de l’expérience en Asie.
  15. Cinquante-deux pour cent des Canadiens sont favorables à ce que les pays asiatiques investissent davantage dans leurs provinces, tandis que 39 % s’y opposent.

La version intégrale des résultats du sondage est disponible à www.asiapacific.ca

Web direct : https://www.asiapacific.ca/fr/publication/sondage-dopinion-national-de-2020-perceptions-des-canadiens

À PROPOS DE LA FONDATION ASIE PACIFIQUE DU CANADA :

La Fondation Asie Pacifique du Canada (« la Fondation ») est une organisation à but non lucratif consacrée aux relations du Canada avec l’Asie. Sa mission consiste à servir de catalyseur et de trait d’union dans les relations entre l’Asie et le Canada. La Fondation a pour rôle de renforcer les liens entre le Canada et l’Asie, en se concentrant particulièrement sur les secteurs relevant de sept thématiques : le commerce et les investissements, les enquêtes et les sondages, la sécurité régionale, les technologies numériques, les réseaux intérieurs, le développement durable et les compétences sur l’Asie.

Notre recherche fournit des renseignements, des aperçus et des points de vue de grande qualité, pertinents et opportuns, sur les relations entre le Canada et l’Asie. Notre travail consiste à fournir des réflexions sur les politiques et des veilles économiques aux parties prenantes dans toute la région Asie-Pacifique, à l’aide de rapports, de notes de synthèse, d’études de cas, de dépêches et d’un bulletin d’information périodique intitulé Asia Watch. Ensemble, ces éléments soutiennent ces secteurs thématiques.

La Fondation travaille également avec des intervenants du monde des affaires, du gouvernement et du milieu universitaire, pour fournir aux organisations canadiennes des recherches personnalisées, des données, des séances d’information et de la formation relative aux compétences sur l’Asie. Des services d’experts-conseils sont disponibles sur demande. Nous serions heureux de travailler avec vous pour répondre à vos besoins en matière de recherche et de veille économique.

Visitez le site Web de la Fondation, à www.asiapacific.ca/fr

Pour des renseignements à l’intention des médias, veuillez communiquer avec :

Michael Roberts
Directeur des communications
Fondation Asie Pacifique du Canada
michael.roberts@asiapacific.ca