Stella-Jones publie des résultats records pour son quatrième trimestre et son exercice 2020

20e année consécutive de croissance des ventes

Saint-Laurent, Quebec, CANADA


  • Progression des ventes en 2020 qui ont atteint 2,6 milliards $
  • Hausse de 23 % du BAIIA qui atteint un niveau record de 385 M$, soit une marge de 15,1 %
  • Résultat net de 210 M$, soit 3,12 $ par action
  • Situation financière solide; ratio de la dette nette sur le BAIIA de 1,9 x
  • Hausse de 20 % du dividende trimestriel en espèces qui s’établit à 0,18 $ par action
  • Modification de l’offre publique de rachat dans le cours normal des activités pour accroître le nombre maximal d’actions pouvant être rachetées

MONTRÉAL, 10 mars 2021 (GLOBE NEWSWIRE) -- Stella-Jones Inc. (TSX : SJ) (« Stella-Jones » ou la « Société ») a annoncé aujourd’hui les résultats financiers de son quatrième trimestre et de son exercice clos le 31 décembre 2020.

« La performance record de Stella-Jones en 2020 témoigne de la résilience de notre modèle d’affaires, de la solidité de notre réseau continental et de la capacité de notre équipe à s’adapter et à produire des résultats robustes pour les parties prenantes, malgré les défis auxquels nous avons été confrontés tout au long de l’année. Les ventes ont progressé pour une 20e année consécutive et ont atteint 2,6 milliards $, ce qui a donné lieu à une augmentation de 23 % du BAIIA qui a atteint un niveau record de 385 millions $. L’accroissement sans précédent de la demande et des prix du bois d’œuvre à usage résidentiel, jumelé à la forte croissance soutenue des ventes dans les catégories des poteaux destinés aux sociétés de services publics et des traverses de chemin de fer, nous ont permis de générer des flux de trésorerie liés à nos activités d’exploitation de 178 millions $ que nous avons utilisés pour investir dans notre réseau et remettre du capital aux actionnaires. Nous avons annoncé aujourd’hui une hausse du dividende de 20 % et une augmentation du nombre maximal d’actions pouvant être rachetées aux termes de l’offre publique de rachat dans le cours normal des activités, deux décisions qui s’inscrivent dans notre stratégie d’affectation des capitaux et qui démontre notre confiance dans la capacité de Stella-Jones à générer de robustes flux de trésorerie, » a déclaré Éric Vachon, président et chef de la direction de Stella-Jones. 

« Bien que les répercussions de la persistance de la pandémie mondiale sur la demande pour nos produits et sur nos activités restent incertaines, nous prévoyons pour le moment enregistrer une croissance interne de nos ventes en 2021 portée par nos catégories des poteaux destinés aux sociétés de services publics et du bois d’œuvre à usage résidentiel. Nous poursuivons activement la mise en œuvre de notre stratégie axée sur l’efficacité de notre réseau, l’innovation et la réalisation d’acquisitions rentables dans le but d’accroître la résilience de nos activités et la création de valeur à long terme par la Société. Grâce à notre grande souplesse financière, nous nous trouvons dans une position avantageuse pour poursuivre notre croissance et générer de la valeur de manière soutenue pour les actionnaires, » a conclu M. Vachon.

Faits saillants financiers
(en millions de dollars canadiens, sauf les données par action et les marges)
T4-20T4-19Exercice
2020
Exercice
2019
Ventes (1)5334452 5512 189
Bénéfice brut (2)8570446358
Marge bénéficiaire brute (2)16,0 %15,7 %17,5 %16,4 %
BAIIA (2)7059385313
Marge du BAIIA (2)13,1 %13,3 %15,1 %14,3 %
Résultat d’exploitation5041309242
Marge d’exploitation (3)9,4%9,2%12,1%11,1%
Résultat net de la période3428210163
Résultat par action– de base et dilué0,520,413,122,37
Nombre moyen pondéré d’actions en circulation (de base, en milliers)66 65467 898 67 26068 761

(1)   Les chiffres des périodes antérieures ont été ajustés afin que leur présentation soit conforme à celle de la période courante.
(2)   Il s’agit d’une mesure financière non conforme aux IFRS qui n’a pas de sens normalisé prescrit par les IFRS. Il est donc peu probable que l’on puisse la comparer avec des mesures du même type présentées par d’autres émetteurs.

RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE

Les ventes réalisées au quatrième trimestre de 2020 se sont élevées à 533 millions $, en hausse par rapport aux ventes de 445 millions $ réalisées lors de la même période en 2019. Si on exclut l’incidence négative de la conversion des devises de 4 millions $, les ventes de bois traité sous pression ont progressé de 78 millions $, soit 19 %, en raison principalement d’une hausse des prix de vente et d’un accroissement de la demande pour le bois d’œuvre à usage résidentiel, d’une augmentation des volumes livrés aux clients qui exploitent des chemins de fer de catégorie 1 et d’une amélioration de la composition des ventes dans la catégorie des poteaux destinés aux sociétés de services publics. L’augmentation des ventes de billots et de bois d’œuvre découle essentiellement de la forte hausse des prix du bois d’œuvre sur le marché dans la seconde moitié de 2020.

Produits en bois traité sous pression :

  • Poteaux destinés aux sociétés de services publics : Les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics se sont chiffrées à 201 millions $, en hausse par rapport à celles de 195 millions $ réalisées lors de la même période l’an dernier. Si on exclut l’incidence négative de la conversion des devises, les ventes ont progressé de 4 %, en raison essentiellement d’une meilleure composition des ventes, incluant l’impact des ventes de poteaux munis d’une enveloppe résistante au feu à valeur ajoutée.
     
  • Traverses de chemin de fer : Les ventes de traverses de chemin de fer ont augmenté pour atteindre 147 millions $, en hausse par rapport aux ventes de 134 millions $ réalisées lors du précédent exercice. Si on exclut l’incidence négative de la conversion des devises, les ventes de traverses de chemin de fer ont enregistré une progression de 11 % grâce essentiellement à l’accroissement des volumes des clients qui exploitent des chemins de fer de catégorie 1.
     
  • Bois d’œuvre à usage résidentiel : Les ventes de bois d’œuvre à usage résidentiel ont atteint 117 millions $, soit près du double des ventes de 61 millions $ réalisées lors de la période correspondante en 2019, en raison de la hausse des prix de vente du bois d’œuvre sur le marché et de la forte demande soutenue pour les produits de rénovation domiciliaire.
     
  • Produits industriels : Les ventes de produits industriels se sont élevées à 23 millions $, soit un niveau largement comparable aux ventes de 24 millions $ réalisées un an plus tôt.

Billots et bois d’œuvre :

  • Billots et bois d’œuvre : Les ventes de billots et de bois d’œuvre se sont chiffrées à 45 millions $, en hausse de 45 % par rapport à la même période l’an dernier, portées par la hausse des prix du bois d’œuvre sur le marché.

La progression des ventes a entraîné une hausse du bénéfice brut qui a augmenté de 21 % par rapport à la même période l’an dernier pour atteindre 85 millions $, tandis que le résultat d’exploitation s’est établi à 50 millions $, soit 9,4 % des ventes, comparativement à 41 millions $, ou 9,2 % des ventes l’an dernier. Le BAIIA a augmenté pour s’établir à 70 millions de dollars, en hausse de 19 %, comparativement à 59 millions de dollars lors du quatrième trimestre de 2019. L’augmentation est principalement attribuable à la hausse des prix de vente du bois d’œuvre à usage résidentiel, qui a surpassé la hausse des coûts du bois d’œuvre, ainsi qu’à une composition des ventes plus avantageuse dans la catégorie des poteaux destinés aux sociétés de services publics. Après rajustement pour tenir compte du montant net des autres pertes, les BAIIA pour les quatrièmes trimestres clos les 31 décembre 2020 et 2019 s’établissent respectivement à 73 millions $ et 60 millions $, ce qui représente des marges du BAIIA respectives de 13,7 % et 13,5 %.

Le résultat net s’est élevé à 34 millions $, soit 0,52 $ par action, contre 28 millions $, ou 0,41 $ par action, lors du précédent exercice.

RÉSULTATS DE L’EXERCICE 2020

Les ventes pour l’exercice clos le 31 décembre 2020 ont atteint 2 551 millions $, en hausse de 362 millions $ par rapport aux ventes de 2 189 millions $ réalisées en 2019. Si on exclut l’incidence positive de la conversion des devises de 19 millions $, les ventes de bois traité sous pression ont augmenté de 309 millions $, soit 15 %, grâce à l’accroissement des volumes et des prix de vente dans les trois principales catégories de produits de la Société, de même qu’à une composition des ventes avantageuse pour les poteaux destinés aux sociétés de services publics et les traverses de chemin de fer. L’augmentation des ventes de billots et de bois d’œuvre découle essentiellement de la forte hausse des prix du bois d’œuvre sur le marché.

Produits en bois traité sous pression :

  • Poteaux destinés aux sociétés de services publics (35 % des ventes en 2020) : Les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics ont augmenté pour atteindre 888 millions $ en 2020, comparativement aux ventes de 797 millions $ réalisées en 2019. Si on exclut l’incidence positive de la conversion des devises, les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics ont augmenté de 83 millions $, soit 10 %, en raison d’une forte demande générée par les programmes d’entretien au premier trimestre de 2020, d’un accroissement des volumes générés par des projets et d’une hausse des prix de vente. L’amélioration des prix de vente découle de révisions à la hausse des prix en réponse à l’augmentation des coûts des matières premières et d’une composition des ventes plus avantageuse, incluant l’impact des poteaux munis d’une enveloppe résistante au feu à valeur ajoutée.
     
  • Traverses de chemin de fer (29 % des ventes en 2020) : Les ventes de traverses de chemin de fer se sont élevées à 733 millions $ pour l’exercice 2020, comparativement à des ventes de 689 millions $ en 2019. Si on exclut l’incidence positive de la conversion des devises, les ventes de traverses de chemin de fer ont progressé de 37 millions $, soit 5 %, en raison principalement d’un accroissement des volumes livrés aux exploitants de chemins de fer de catégorie 1 et d’une composition des ventes avantageuse.
     
  • Bois d’œuvre à usage résidentiel (26 % des ventes en 2020) : Les ventes dans la catégorie du bois d’œuvre à usage résidentiel ont augmenté pour atteindre 665 millions $ en 2020, ce qui représente une hausse de 41 % par rapport à celles de 471 millions $ effectuées en 2019. Cette progression substantielle des ventes est attribuable à la forte demande dans le marché de la rénovation domiciliaire ainsi qu’à la hausse record des prix du bois d’œuvre sur le marché.
     
  • Produits industriels (4 % des ventes en 2020) : Les ventes de produits industriels se sont chiffrées à 119 millions $ en 2020, soit un léger recul par rapport aux ventes de 120 millions $ réalisées lors du précédent exercice, en raison principalement d’une baisse des activités dans les programmes d’entretien et les projets.

Billots et bois d’œuvre :

  • Billots et bois d’œuvre (6 % des ventes en 2020) : Les ventes dans la catégorie des billots et du bois d’œuvre se sont chiffrées à 146 millions $ en 2020, en hausse de 30 % par rapport à celles de 112 millions $ réalisées en 2019, en raison principalement de la hausse des prix du bois d’œuvre sur le marché.

Grâce à la forte croissance des ventes, le bénéfice brut et le résultat d’exploitation ont enregistré des hausses respectives de 25 % et 28 % par rapport à l’exercice précédent pour s’établir à 446 millions $ et 309 millions $. De même, le BAIIA a augmenté de 23 % pour atteindre un sommet record de 385 millions $, soit une marge de 15,1 %, en hausse par rapport à 313 millions $, ou une marge de 14,3 %, l’an dernier. Cette augmentation est principalement attribuable à la hausse des prix de vente du bois d’œuvre à usage résidentiel dans la seconde moitié de l’exercice, qui a surpassé la hausse des coûts du bois d’œuvre, ainsi qu’à une plus forte demande pour le bois d’œuvre à usage résidentiel. Une composition des ventes avantageuse dans les catégories des poteaux destinés aux sociétés de services publics et des traverses de chemin de fer a également contribué à l’amélioration. Après rajustement pour tenir compte du montant net des autres pertes, constituées de pertes réalisées liées à des contrats dérivés sur le diésel et le pétrole ainsi que de provisions pour restauration de sites, les BAIIA pour les exercices clos les 31 décembre 2020 et 2019 se sont établis à 397 millions $ et 313 millions $, ce qui représente des marges du BAIIA respectives de 15,6 % et 14,3 %.

Le résultat net pour l’exercice 2020 s’est élevé à 210 millions $, soit 3,12 $ par action, comparativement à un résultat net de 163 millions $, ou 2,37 $ par action, lors du précédent exercice.

LIQUIDITÉS ET RESSOURCES EN CAPITAL ROBUSTES
Les flux de trésorerie générés par les activités d’exploitation de Stella-Jones se sont élevés à 178 millions $ en 2020. La Société a investi 55 millions $ dans ses immobilisations corporelles et incorporelles et a remis 100 millions $ de capital aux actionnaires par le biais du versement de dividendes et du rachat d’actions. Au 31 décembre 2020, la situation financière de la Société était solide, avec un ratio de la dette nette sur le BAIIA de 1,9 x et des liquidités disponibles de 190 millions $.

Après la clôture de l’exercice, le montant disponible en vertu de la facilité à demande a été augmenté pour passer de 50 millions $ US à 100 millions $ US jusqu’au 30 juin 2021, procurant ainsi à la Société une plus grande souplesse pour investir dans les niveaux nécessaires de stocks afin de soutenir la croissance anticipée des ventes en 2021.

OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS
Au cours de l’exercice, le conseil d’administration de la Société a approuvé une offre publique de rachat dans le cours normal des activités (« OPR ») qui autorise la Société à acheter aux fins d’annulation jusqu’à 2 500 000 actions ordinaires au cours de la période de 12 mois commençant le 10 août 2020 et se terminant le 9 août 2021, soit 3,7 % de ses actions ordinaires émises et en circulation au 31 juillet 2020 (la « date de référence »). En 2020, la Société a racheté 1 331 455 actions ordinaires pour une contrepartie d’environ 60 millions $ aux termes de l’OPR, y compris 996 802 actions ordinaires au quatrième trimestre. À la fermeture des affaires le 9 mars 2021, Stella-Jones avait racheté un total de 801 261 actions ordinaires pour une contrepartie d’environ 37 millions $.

Après la clôture de l’exercice, soit le 9 mars 2021, la Société a obtenu l’approbation de la Bourse de Toronto (« TSX ») pour modifier son OPR dans le but d’accroître le nombre maximal d’actions ordinaires pouvant être rachetées par la Société aux fins d’annulation au cours de la période de 12 mois qui se terminera le 9 août 2021 pour le faire passer de 2 500 000 à 3 500 000 actions ordinaires, soit environ 6,8 % de son fonds public d’actions ordinaires à la date de référence. Les modifications à l’OPR entreront en vigueur le 15 mars 2021 et seront maintenues jusqu’au 9 août 2021 ou à toute date antérieure à laquelle Stella-Jones aura acquis le nombre maximal d’actions ordinaires autorisé aux termes de l’OPR.

Toutes les autres modalités et conditions de l’OPR sont demeurées inchangées. Les achats d’actions aux termes de l’OPR sont effectués pour le compte de Stella-Jones par un courtier inscrit par l’intermédiaire de la TSX. 

HAUSSE DE 20 % DU DIVIDENDE TRIMESTRIEL QUI EST PORTÉ À 0,18 $ PAR ACTION
Le 9 mars 2021, le conseil d’administration a déclaré un dividende trimestriel de 0,18 $ par action, ce qui représente une hausse de 20 % par rapport au précédent dividende trimestriel, sur les actions ordinaires en circulation de la Société, payable le 24 avril 2021 aux actionnaires inscrits aux registres de la Société à la clôture des affaires le 5 avril 2021. Il s’agit d’un dividende admissible.

PERSPECTIVES
La Société a comme objectif de générer un BAIIA qui se situera dans une fourchette de 385 à 410 millions $ pour l’exercice 2021. Cette prévision anticipe notamment une réduction des ventes d’environ 50 millions $ en raison de la détérioration de la valeur du dollar US par rapport au dollar canadien.

Si on exclut l’incidence de la conversion des devises, la Société prévoit que la croissance de ses ventes se situera dans une fourchette de 1 à 5 % en 2021. Les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics et de bois d’œuvre à usage résidentiel devraient enregistrer des hausses de 5 à 9 % par rapport à 2020, tandis que les ventes de traverses de chemin de fer et de produits industriels devraient demeurer relativement comparables à celles générées en 2020. Dans la catégorie des poteaux destinés aux sociétés de services publics, la vigueur soutenue de la demande de remplacement provenant des programmes d’entretien, y compris l’accroissement des ventes de poteaux munis d’une enveloppe résistante au feu à valeur ajoutée, devrait contribuer à une progression des ventes d’un exercice sur l’autre. En ce qui concerne le bois d’œuvre à usage résidentiel, l’augmentation prévue des ventes sera alimentée par la forte demande soutenue générée par les projets de rénovation domiciliaire, par les estimations actuelles de hausses de prix, de même que par l’accroissement anticipé de la portée de la Société sur le marché.

Les prévisions financières de la Société sont fondées sur ses perspectives actuelles pour 2021 et tiennent compte d’un certain nombre d’hypothèses économiques et de marché. Veuillez consulter le rapport de gestion pour la liste complète des hypothèses.

TÉLÉCONFÉRENCE
Stella-Jones tiendra une conférence téléphonique le 10 mars 2021 à 10 h, heure de l’Est, pour discuter de ces résultats. Les personnes intéressées peuvent se joindre à l’appel en composant le 1-647-788-4922 (pour les participants de Toronto ou d’outremer) ou le 1-877-223-4471 (pour tous les autres participants d’Amérique du Nord). Si vous êtes dans l’impossibilité d’y participer, vous pourrez avoir accès à un enregistrement de la conférence téléphonique en téléphonant au 1-800-585-8367 et en entrant le code 8518287 sur votre clavier téléphonique. L’enregistrement sera accessible à compter de 13 h, heure de l’Est, le mercredi 10 mars 2021, jusqu’à 23 h 59, heure de l’Est, le mercredi 17 mars 2021.

MESURES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX IFRS
Le BAIIA (le résultat d’exploitation avant amortissement des immobilisations corporelles, des actifs au titre du droit d’utilisation et des immobilisations incorporelles), le bénéfice brut et la marge du BAIIA sont des mesures financières qui n’ont pas de sens normalisé prescrit par les IFRS. Il est donc peu probable que l’on puisse les comparer avec des mesures du même type présentées par d’autres émetteurs. La direction considère toutefois que ces mesures non conformes aux IFRS constituent de l’information utile pour les investisseurs avertis relativement aux résultats d’exploitation, à la situation financière et aux flux de trésorerie de la Société puisqu’elles fournissent des mesures additionnelles de sa performance. Veuillez consulter la section traitant des mesures financières non conformes aux IFRS du rapport de gestion.

À PROPOS DE STELLA-JONES
Stella-Jones Inc. (TSX : SJ) est un chef de file dans la production et la commercialisation de produits en bois traité sous pression. La Société fournit des poteaux aux sociétés de services publics d’électricité et aux entreprises de télécommunications nord-américaines, ainsi que des traverses de chemin de fer et des poutres aux exploitants de chemins de fer à l’échelle du continent. Stella-Jones fabrique aussi du bois d’œuvre à usage résidentiel et des accessoires qu’elle distribue auprès des détaillants en vue d’applications extérieures, de même que des produits industriels pour des applications de construction et maritimes. Les actions ordinaires de la Société sont inscrites à la Bourse de Toronto.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES
À l’exception de l’information historique, ce communiqué de presse peut contenir de l’information et des déclarations de nature prospective en ce qui concerne la performance future de la Société. Ces déclarations se fondent sur des hypothèses et des incertitudes, ainsi que la meilleure évaluation possible de la direction en ce qui a trait aux événements futurs. Parmi les facteurs susceptibles de causer un écart dans les résultats figurent, entre autres, la conjoncture économique et la situation des marchés (y compris les répercussions de la pandémie du coronavirus), l’évolution de la demande pour les produits et services de la Société, les prix de vente des produits, la disponibilité et le coût des matières premières, les fluctuations des taux de change et la capacité de la Société à lever des capitaux. Par conséquent, le lecteur est avisé qu’un écart pourrait survenir entre les résultats réels et les résultats prévisionnels. La Société décline toute responsabilité de mettre à jour ou de réviser les déclarations de nature prospective afin de refléter de nouvelles informations, des événements futurs ou d’autres changements survenant après la date des présentes, à moins d’y être tenue en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables.

Avis aux lecteurs : Les états financiers consolidés audités de l’exercice clos le 31 décembre 2020 et les états financiers condensés consolidés intermédiaires non audités du quatrième trimestre clos le 31 décembre 2020, ainsi que le rapport de gestion, peuvent être consultés sur le site Web de Stella-Jones au www.stella-jones.com.

Source :Stella-Jones Inc. 

Personnes-ressources :
 
Silvana Travaglini, CPA, CA

Pierre Boucher, CPA, CMA
 Première vice-présidente et chef des finances
Stella-Jones
Jennifer McCaughey, CFA
MaisonBrison Communications
 Tél. : (514) 940-8660Tél. : (514) 731-0000
 stravaglini@stella-jones.com
 
pierre@maisonbrison.com
jennifer@maisonbrison.com