Stella-Jones publie les résultats de son premier trimestre

L’assemblée annuelle des actionnaires se tiendra cet avant-midi

Saint-Laurent, Quebec, CANADA


  • Hausse des ventes de 23 % qui ont atteint 623 millions $, soit un niveau record pour un premier trimestre
  • Augmentation du BAIIA de 57 % qui s’est élevé à 99 millions $, soit une marge de 15,9 %
  • Le résultat net a doublé pour atteindre 56 millions $, soit 0,85 $ par action
  • Situation financière solide avec un ratio de la dette nette sur le BAIIA de 2,2x
  • Révision à la hausse des prévisions du BAIIA pour l’exercice 2021 à 450 à 480 millions $  
  • Conclu une nouvelle convention de crédit de premier rang non garantie pouvant atteindre 350 millions $ US, après la clôture du trimestre

MONTRÉAL, 03 mai 2021 (GLOBE NEWSWIRE) -- Stella-Jones Inc. (TSX : SJ) (« Stella-Jones » ou la « Société ») a annoncé aujourd’hui les résultats financiers de son premier trimestre clos le 31 mars 2021.  

« Nous avons connu un début d’année exceptionnellement robuste et notre dynamique de croissance s’est poursuivie. Notre performance au premier trimestre a été alimentée par des prix de vente records et un accroissement des volumes dans la catégorie du bois d’œuvre à usage résidentiel, par de très bons résultats dans la catégorie des poteaux destinés aux sociétés de services publics, ainsi que par une forte demande pour les traverses de chemin de fer atténuée toutefois par des pressions sur les prix dans certains marchés. Le BAIIA a augmenté de 57 % pour atteindre 99 millions $, soit un niveau record pour un premier trimestre, et le résultat net a doublé par rapport à la même période l’an dernier pour s’établir à 56 millions $, » a déclaré Éric Vachon, président et chef de la direction de Stella-Jones.

« Dans la perspective d’une poursuite des conditions de marché très favorables pour le bois d’œuvre à usage résidentiel et d’une demande robuste dans nos autres principales catégories de produits, nous avons tiré profit de notre bilan sain au cours du trimestre pour augmenter le fonds de roulement et investir dans notre réseau. En avril, nous avons augmenté nos liquidités disponibles grâce à de nouvelles facilités de crédit de premier rang non garanties, ce qui a renforcé notre flexibilité financière. De concert avec notre modèle d’affaires résilient et notre position concurrentielle avantageuse, nous sommes en bonne posture pour profiter de la dynamique favorable de la demande, créer des occasions de développer encore davantage nos activités principales et dégager un BAIIA de l’ordre de 450 à 480 millions $ en 2021, » a conclu M. Vachon.

Faits saillants financiers
(en millions $ CA, sauf les données par action et les marges)

T1-21
 
T1-20
 
Ventes (1)623 508 
Bénéfice brut (2)112 83 
Marge bénéficiaire brute (2)17,9%16,4%
BAIIA (2)99 63 
Marge du BAIIA (2)15,9%12,4%
Résultat d’exploitation82 45 
Marge d’exploitation (2)13,1%8,8%
Résultat net de la période56 28 
Résultat par action – de base et dilué0,85 0,41 
Nombre moyen pondéré d’actions en circulation (de base, en milliers)65 711       67 469 


(1)Les chiffres comparatifs ont été ajustés afin d’être conformes à la présentation de la période courante.
(2)Il s’agit d’une mesure financière non conforme aux IFRS qui n’a pas de sens normalisé prescrit par les IFRS. Il est donc peu probable que l’on puisse la comparer avec des mesures du même type présentées par d’autres émetteurs.
  

RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE

Les ventes réalisées au premier trimestre ont atteint 623 millions $, en hausse de 115 millions $, par rapport aux ventes de 508 millions $ réalisées lors de la période correspondante du précédent exercice. Si on exclut l’incidence négative de la conversion des devises de 23 millions $, les ventes de bois traité sous pression ont progressé de 102 millions $, soit 21 %, grâce à l’accroissement des prix de vente et des volumes dans la catégorie du bois d’œuvre à usage résidentiel, ainsi qu’à une amélioration des prix de vente des poteaux destinés aux sociétés de services publics, en partie contrebalancés par une réduction des prix de vente des traverses de chemin de fer, en particulier auprès de la clientèle autre que les exploitants de chemins de fer de catégorie 1. L’augmentation des ventes de billots et de bois d’œuvre découle de la forte hausse des prix du bois d’œuvre sur le marché.

Produits en bois traité sous pression :

  • Poteaux destinés aux sociétés de services publics (33 % des ventes au T1-21) : Les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics se sont élevées à 206 millions $ au premier trimestre de 2021, soit un niveau comparable à celui de la même période l’an dernier. Si on exclut l’incidence négative de la conversion des devises, les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics ont augmenté de neuf millions $, soit 4 %, en raison d’une hausse des prix de vente, principalement en réponse à l’augmentation des coûts des matières premières, ainsi que d’une composition des ventes avantageuse, incluant l’incidence de l’accroissement des volumes de vente des poteaux munis d’une enveloppe résistante au feu. L’augmentation des volumes générés par des projets a été contrebalancée par une baisse de la demande pour les programmes d’entretien régulier, en particulier dans le sud-est des États-Unis en raison de conditions météorologiques hivernales extrêmes.  
     
  • Traverses de chemin de fer (25 % des ventes au T1-21) : Les ventes se sont élevées à 158 millions $ au premier trimestre de 2021, en baisse de 8 % par rapport aux ventes de 172 millions $ réalisées lors de la même période l’an dernier. Si on exclut l’incidence négative de la conversion des devises, les ventes de traverses de chemin de fer ont reculé de six millions $, soit 3 %, en raison essentiellement de la baisse des prix de vente qui a plus que contrebalancé l’accroissement des volumes. La baisse des prix de vente est attribuable à une pression soutenue exercée sur les prix et à une composition défavorable des ventes réalisées auprès des clients autres que les exploitants de chemins de fer de catégorie 1, de même qu’à des rajustements à la baisse des prix de vente en réponse à la diminution des coûts de la fibre pour les  exploitants de chemins de fer de catégorie 1. Malgré une baisse des volumes réalisés auprès des exploitants de chemins de fer de catégorie 1 durant le trimestre, attribuable au calendrier des livraisons, les volumes globaux ont augmenté grâce à la vigueur de la demande générée par les clients autres que les exploitants de chemins de fer de catégorie 1.  
     
  • Bois d’œuvre à usage résidentiel (27 % des ventes au T1-21) : Les ventes ont progressé pour atteindre 166 millions $ au premier trimestre de 2021, en hausse de 134 % par rapport aux ventes de 71 millions $ réalisées lors de la période correspondante du précédent exercice. Si on exclut l’incidence négative de la conversion des devises, les ventes de bois d’œuvre à usage résidentiel ont augmenté de 99 millions $, soit 139 %. Cette progression substantielle des ventes est en grande partie attribuable à la hausse des prix du bois d’œuvre sur le marché. La vigueur soutenue de la demande, un début de saison plus hâtif pour les projets de rénovation domiciliaire, de même que l’accroissement de la portée de la Société sur le marché obtenu en accaparant une part plus importante du volume des programmes annuels de ses clients, ont aussi contribué à la croissance exceptionnelle des ventes au premier trimestre.
     
  • Produits industriels (5 % des ventes au T1-21) : Les ventes ont totalisé 28 millions $ au premier trimestre de 2021, soit un niveau relativement stable par rapport aux ventes de 29 millions $ réalisées au premier trimestre du précédent exercice. Le recul des ventes de bois pour les ponts ferroviaires, lié essentiellement au calendrier des commandes, a été en grande partie contrebalancé par un accroissement de la demande de pieux pour fondations.  

Billots et bois d’œuvre

  • Billots et bois d’œuvre (10 % des ventes au T1-21) : Les ventes se sont chiffrées à 65 millions $ au premier trimestre de 2021, soit plus du double des ventes de 29 millions $ réalisées lors de la période correspondante en 2020. Dans le cadre des activités d’approvisionnement en volume de bois d’œuvre à usage résidentiel, du bois d’œuvre excédentaire est obtenu et revendu sur le marché.  L’augmentation  des ventes ce trimestre est en grande partie due à la hausse exceptionnelle des prix du bois d’œuvre sur le marché.

La forte croissance des ventes a engendré une hausse du bénéfice brut, qui a augmenté de 35 % pour atteindre 112 millions $, par rapport à la même période l’an dernier, tandis que le résultat d’exploitation s’est élevé à 82 millions $, soit 13,1 % des ventes, contre 45 millions $, ou 8,8 % des ventes, lors du précédent exercice. Le BAIIA s’est élevé à 99 millions $, en hausse de 57 %, par rapport au BAIIA de 63 millions $ dégagé au premier trimestre de 2020. Cette augmentation est principalement attribuable à la hausse des prix de vente du bois d’œuvre à usage résidentiel, qui a surpassé la hausse des coûts du bois d’œuvre, à une plus forte demande pour le bois d’œuvre à usage résidentiel, ainsi qu’à des gains d’efficience opérationnelle. L’amélioration des prix de vente des poteaux destinés aux sociétés de services publics et les gains de volumes réalisés dans la catégorie des traverses de chemin de fer ont été en grande partie contrebalancés par les pressions exercées sur les prix des traverses vendues aux clients autres que les exploitants de chemins de fer de catégorie 1.

Le résultat net pour le premier trimestre de 2021 s’est établi à 56 millions $, ou 0,85 $ par action, soit le double du résultat net de 28 millions $, ou 0,41 $ par action, dégagé lors de la période correspondante de 2020.  

LIQUIDITÉS ET RESSOURCES EN CAPITAL
Au cours de la période close le 31 mars 2021, Stella-Jones a utilisé ses liquidités pour combler ses besoins en fonds de roulement plus élevés, investir dans ses immobilisations corporelles et racheter des actions. La dette nette a augmenté et s’élevait à 935 millions $ à la fin du trimestre, incluant une dette à court terme de 137 millions $. Durant le trimestre, la Société, par l’entremise de sa filiale américaine en propriété exclusive (« la filiale américaine »), a emprunté 50 millions $ US aux termes d’une nouvelle convention de prêt-relais à terme. Une deuxième tranche de 50 millions $ US a été avancée en avril 2021. Les emprunts effectués en vertu du prêt-relais à terme ont été classés comme dette à court terme.

Au 31 mars 2021, la situation financière de la Société était solide, avec un ratio de la dette nette sur le BAIIA de 2,2 x.

Après la clôture du trimestre, la filiale américaine a conclu une convention de crédit avec un syndicat de prêteurs faisant partie du système de crédit agricole des États-Unis aux termes de laquelle des facilités de crédit de premier rang non garanties d’un montant global pouvant atteindre 350 millions $ US ont été mises à la disposition de la filiale américaine, y compris une facilité de prêt à terme d’un montant pouvant atteindre 250 millions $ US et une facilité de crédit rotatif d’un montant de 100 millions $ US. Le 29 avril 2021, un prélèvement de 100 millions $ US a été effectué aux termes de la facilité de crédit rotatif afin de rembourser l’intégralité du prêt-relais à terme.  

OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS
Le 9 mars 2021, la Société a obtenu l’approbation de la Bourse de Toronto (« TSX »)  pour modifier son offre publique de rachat dans le cours normal des activités (« OPR ») acceptée par la TSX le 4 août 2020 dans le but d’accroître le nombre maximal d’actions ordinaires pouvant être rachetées par la Société aux fins d’annulation pour le faire passer de 2 500 000 à 3 500 000 actions ordinaires au cours de la période de douze mois commençant le 10 août 2020 et se terminant le 9 août 2021. Cette modification à l’OPR est entrée en vigueur le 15 mars 2021.

Au cours de la période de trois mois close le 31 mars 2021, la Société a racheté 801 261 actions ordinaires à des fins d’annulation pour une contrepartie de 37 millions $. Depuis le début de l’OPR le 10 août 2020, la Société a racheté un total de 2 132 716 actions ordinaires à des fins d’annulation pour une contrepartie de 97 millions $.

DIVIDENDE TRIMESTRIEL
Le 2 mai 2021, le conseil d’administration a déclaré un dividende trimestriel de 0,18 $ par action ordinaire, payable le 22 juin 2021, aux actionnaires inscrits aux registres de la Société à la fermeture des affaires le 1er juin 2021. Il s’agit d’un dividende admissible.

MISE À JOUR DES PERSPECTIVES
Les perspectives financières présentées dans le rapport de gestion de la Société pour l’exercice clos le 31 décembre 2020 ont été mises à jour pour rendre compte de la solide performance enregistrée au premier trimestre attribuable en grande partie à la hausse exceptionnelle des prix du bois d’œuvre sur le marché, et du fait que les prix plus élevés du bois d’œuvre devraient continuer d’avoir une incidence favorable sur la rentabilité de la catégorie du bois d’œuvre à usage résidentiel pendant la période de pointe saisonnière de la demande.

Stella-Jones a désormais comme objectif de générer un BAIIA qui se situera dans une fourchette de 450 à 480 millions $ pour l’exercice 2021, en comparaison aux prévisions fournies antérieurement de $385 à $410 millions $. Cette révision à la hausse des prévisions anticipe notamment une réduction du montant des ventes d’environ 90 millions $ découlant de la dépréciation de la valeur du dollar américain par rapport au dollar canadien, dont le taux de conversion devrait s’établir à 1,27 $ CA par dollar américain. 

Si on exclut l’incidence de la conversion des devises, la Société prévoit qu’en 2021 ses ventes afficheront une croissance de l’ordre de 15 à 24 % par rapport à 2020. Les prévisions de vente pour 2021 dans les catégories des poteaux destinés aux sociétés de services publics, des traverses de chemin de fer et des produits industriels demeurent inchangées. Les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics devraient enregistrer une hausse de l’ordre de 5 à 9 % par rapport à 2020, grâce à la vigueur soutenue de la demande de remplacement, y compris l’accroissement des ventes de poteaux à valeur ajoutée munis d’une enveloppe résistante au feu, tandis que les ventes de traverses de chemin de fer et de produits industriels devraient demeurer relativement comparables à celles générées en 2020. En ce qui concerne le bois d’œuvre à usage résidentiel, l’augmentation prévue des ventes sera de l’ordre de 45 à 65 % par rapport à 2020, portée par la tendance actuelle de prix plus élevés qui devrait se poursuivre pendant la période de pointe saisonnière de la demande pour cette catégorie de produits.

Les prévisions financières de la Société sont fondées sur ses perspectives actuelles pour 2021 et tiennent compte d’un certain nombre d’hypothèses économiques et de marché. Veuillez consulter le rapport de gestion pour la liste complète des hypothèses.

TÉLÉCONFÉRENCE
Stella-Jones tiendra une conférence téléphonique le 3 mai 2021 à 13 h 30, heure avancée de l’Est, pour discuter de ces résultats. Les personnes intéressées peuvent se joindre à l’appel en composant le 1-647-362-9671 (pour les participants de Toronto ou d’outremer) ou le 1-800-599-2055 (pour tous les autres participants d’Amérique du Nord). Si vous êtes dans l’impossibilité d’y participer, vous pourrez avoir accès à un enregistrement de la conférence téléphonique en téléphonant au 1-800-770-2030 et en entrant le code 4899896 sur votre clavier téléphonique. L’enregistrement sera accessible à compter de 16 h 30, heure avancée de l’Est, le lundi 3 mai 2021, jusqu’à 23 h 59, heure avancée de l’Est, le lundi 10 mai 2021.

MESURES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX IFRS
Le bénéfice brut, la marge du bénéfice brut, le BAIIA (le résultat d’exploitation avant amortissement des immobilisations corporelles, des actifs au titre du droit d’utilisation et des immobilisations incorporelles), la marge du BAIIA, la marge d’exploitation, la dette nette et la dette nette sur le BAIIA sont des mesures financières qui n’ont pas de sens normalisé prescrit par les IFRS. Il est donc peu probable que l’on puisse les comparer avec des mesures du même type présentées par d’autres émetteurs. La direction considère toutefois que ces mesures non conformes aux IFRS constituent de l’information utile pour les investisseurs avertis relativement aux résultats d’exploitation, à la situation financière et aux flux de trésorerie de la Société puisqu’elles fournissent des mesures additionnelles de sa performance. Veuillez consulter la section traitant des mesures financières non conformes aux IFRS du rapport de gestion.

À PROPOS DE STELLA-JONES
Stella-Jones Inc. (TSX : SJ) est un chef de file dans la production et la commercialisation de produits en bois traité sous pression. La Société fournit des poteaux aux sociétés de services publics d’électricité et aux entreprises de télécommunications nord-américaines, ainsi que des traverses de chemin de fer et des poutres aux exploitants de chemins de fer à l’échelle du continent. Stella-Jones fabrique aussi du bois d’œuvre à usage résidentiel et des accessoires qu’elle distribue auprès des détaillants en vue d’applications extérieures, de même que des produits industriels pour des applications de construction et maritimes. Les actions ordinaires de la Société sont inscrites à la Bourse de Toronto.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES
À l’exception de l’information historique, ce communiqué de presse peut contenir de l’information et des déclarations de nature prospective en ce qui concerne la performance future de la Société. Ces déclarations se fondent sur des hypothèses et des incertitudes, ainsi que la meilleure évaluation possible de la direction en ce qui a trait aux événements futurs. Parmi les facteurs susceptibles de causer un écart dans les résultats figurent, entre autres, la conjoncture économique et la situation des marchés (y compris les répercussions de la pandémie du coronavirus), l’évolution de la demande pour les produits et services de la Société, les prix de vente des produits, la disponibilité et le coût des matières premières, les fluctuations des taux de change et la capacité de la Société à lever des capitaux. Par conséquent, le lecteur est avisé qu’un écart pourrait survenir entre les résultats réels et les résultats prévisionnels. La Société décline toute responsabilité de mettre à jour ou de réviser les déclarations de nature prospective afin de refléter de nouvelles informations, des événements futurs ou d’autres changements survenant après la date des présentes, à moins d’y être tenue en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables.

Avis aux lecteurs : Les états financiers condensés consolidés intermédiaires non audités du premier trimestre clos le 31 mars 2021, ainsi que le rapport de gestion, peuvent être consultés sur le site Web de Stella-Jones au www.stella-jones.com

Source :Stella-Jones Inc. 
   
Personnes-ressources :Silvana Travaglini, CPA, CAPierre Boucher, CPA, CMA
 Première vice-présidente et chef des financesJennifer McCaughey, CFA
 Stella-JonesMaisonBrison Communications
 Tél. : (514) 940-8660Tél. : (514) 731-0000
 stravaglini@stella-jones.com
pierre@maisonbrison.com
  jennifer@maisonbrison.com