NEXANS : BONNE PERFORMANCE REFLETANT UNE CAPACITE STRUCTURELLE A GENERER DE LA CROISSANCE EN VALEUR

Paris La Défense Cedex, FRANCE


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

NEXANS : BONNE PERFORMANCE REFLETANT UNE CAPACITE STRUCTURELLE A GENERER DE LA CROISSANCE EN VALEUR

Objectifs 2021 relevés grâce à un EBITDA record au premier semestre 2021

Leadership en Haute Tension sous-marine démontré par la signature d'un contrat de fournisseur préférentiel pour le projet éolien offshore Empire Wind, la livraison du navire Nexans Aurora et la finalisation au troisième trimestre de l’usine américaine de Charleston

Mise en place des fondations de l’ambition stratégique de devenir un « Pure Player » de l’électrification

Résultat net positif à 81 millions d’euros

  • Rebond du chiffre d’affaires1 standard de +12,0 % en croissance organique2 par rapport au premier semestre 2020 à 3 112 millions d’euros au premier semestre 2021 ; croissance organique de +24,2 % au deuxième trimestre soutenue par un solide rattrapage de la demande et une gestion mix/prix favorable
  • EBITDA record de 222 millions d’euros et marge d’EBITDA de 7,1 %, en hausse de +155 points de base par rapport au premier semestre 2020, grâce à une croissance sélective, à une gestion efficace des matières premières (approvisionnement, hausse des prix), et à une réduction structurelle de la complexité et des coûts
  • Surperformance du ROCE3 qui atteint 14,2 % à fin juin 2021
    • Amélioration du résultat net à 81 millions d’euros, tiré par la hausse du prix du cuivre
    • Génération de trésorerie (free cash-flow)4 de 90 millions d’euros, grâce à une gestion rigoureuse du besoin en fonds de roulement, se traduisant par un ratio Besoin en fonds de roulement opérationnel sur Chiffre d’affaires inférieur à 4 %, parmi les meilleurs malgré la hausse du chiffre d’affaires
    • Bilan robuste, avec une dette nette demeurant à un plus bas historique de 112 millions d’euros (contre 179 millions d’euros en décembre 2020) et soutenant l’ambition stratégique 2022-2024 de Nexans
    • Chef de file en Haute Tension sous-marine avec la livraison dans les délais du navire ultramoderne Nexans Aurora, prêt à travailler sur les projets sécurisés, et la conversion de l’usine de Charleston qui sera finalisée au troisième trimestre
    • Objectifs 20215 relevés pour l’EBITDA entre 430 et 460 millions d’euros (entre 410 et 450 millions d’euros précédemment) et le ROCE entre 13 % et 15% (entre 12,5 % et 14,5 % précédemment), et confirmé pour la génération de trésorerie (free cash-flow)4 entre 100 et 150 millions d’euros.

Paris, le 28 juillet 2021 Nexans publie ce jour ses comptes pour le premier semestre 2021, arrêtés le 30 juin, validés par le Conseil d'administration réuni sous la Présidence de Jean Mouton, le 27 juillet 2021. Commentant l’activité du Groupe, Christopher Guérin, Directeur Général, a déclaré : « En avance sur nos objectifs 2021, nous mettons en œuvre les fondations de notre nouvelle ambition stratégique 2022 - 2024 présentée lors de notre Journée Investisseurs en février dernier.

La bonne performance de ce premier semestre ancre les fondations de notre vision stratégique : devenir le « Pure Player » de l'électrification durable. Nexans est désormais un Groupe structuré, sain et solide. Nous allons maintenir notre capacité structurelle à générer de la croissance en valeur tout en amplifiant notre impact sur la transition énergétique. »
CHIFFRES CLÉS DU PREMIER SEMESTRE 2021

(en millions dʼeuros) S1 2020 S1 2021
Chiffre dʼaffaires à cours des métaux courants 2 953 3 735
Chiffre d’affaires à cours des métaux standard6 2 895 3 112
Croissance organique -9,8 % +12,0 %
EBITDA 162 222
EBITDA en % du chiffre d'affaires standard 5,6 % 7,1 %
Marge opérationnelle 83 145
Coûts de réorganisation (53) (33)
Autres éléments opérationnels (25) 55
Résultat opérationnel 4 168
Résultat financier (19) (34)
Impôts (39) (52)
Résultat net (part du Groupe) (55) 81
Dette nette 276 112
Génération de trésorerie (free cash-flow) 231 90

I.   Faits marquants au 30 juin 2021 et contexte opérationnel général

Performance semestrielle historique

  • Au premier semestre 2021, le chiffre d'affaires s'élève à 3 112 millions d'euros à cours des métaux standard, en hausse organique de +12 % par rapport au premier semestre 2020 et de +24,2 % par rapport au deuxième trimestre 2021, témoignant du rebond de la demande et de la gestion mix/prix favorable.
  • Nexans a bénéficié d’une bonne dynamique commerciale et maintenu une croissance sélective au sein de ses activités afin de renforcer la solidité de son carnet de commandes pour l’exercice et au-delà. Le Groupe a poursuivi sa gestion rigoureuse de l'approvisionnement en matières premières et son suivi strict des variations de prix, en partie rendu possible par son modèle unique d'intégration verticale.
  • Les résultats du premier semestre 2021 reflètent un bon début d'année avec un EBITDA record pour un premier semestre de 222 millions d'euros, en hausse de +37,2 %. La marge d’EBITDA augmente de +155 points de base par rapport au premier semestre 2020 pour s’établir à 7,1 % grâce au rebond des volumes et aux leviers opérationnels liés : i) à la baisse de la complexité (programme de transformation SHIFT) et aux réductions de coûts, ii) à une gestion efficace des matières premières, tant en termes de hausse des prix que d’approvisionnement, et iii) à la sélectivité du portefeuille produits.

Succès du plan de transformation « New Nexans » 2019-2021

  • Le leadership de Nexans dans le segment Haute Tension sous-marine et Projets s’est illustré par la signature d'un contrat de fournisseur préférentiel avec Empire Wind LLC pour électrifier l'État de New York en reliant le parc éolien offshore Empire Wind au réseau terrestre. Parallèlement, la construction du navire Nexans Aurora a été finalisée début juin, tandis que la conversion de l'usine américaine de Charleston est en voie d'être finalisée au troisième trimestre, malgré les contraintes logistiques dues aux restrictions de déplacement liées à la Covid-19 et aux retards d'approvisionnement en matériels. Ces deux investissements soutiendront l'accélération de la performance attendue au second semestre.
  • Au cours du semestre, le Groupe a poursuivi la réduction de ses coûts fixes et le programme de transformation SHIFT dans toutes ses activités afin d’améliorer les coûts et la productivité, en se concentrant notamment sur le besoin en fonds de roulement opérationnel, et en suivant de près l'approvisionnement et la hausse des coûts des matières premières.

Bâtir le socle de l’ambition stratégique 2022-2024 de Nexans : « Électrifier le futur »

  • Convaincu que son statut de généraliste deviendra à terme une faiblesse plutôt qu’une force, Nexans a annoncé, lors de la journée investisseurs qui s’est tenue le 17 février 2021, son ambition de devenir un pure player de l’électrification. Nexans couvrira l’ensemble de la chaîne de valeur de l’électrification, de la phase initiale de production jusqu’au consommateur final, en passant par la transmission et la distribution de l’énergie.

Durant le premier semestre, le Groupe a commencé à mettre en place les fondations de ses trois principaux piliers :

  • Simplifier pour amplifier : en s’appuyant sur sa transformation réussie, le Groupe renforce l’attention portée aux services et solutions à forte valeur ajoutée, aux besoins de ses clients et aux innovations afin de soutenir la transition énergétique dans le monde et de libérer son potentiel en tant que « Pure Player » de l'électrification.
  • Transformer et innover : Nexans a renforcé ses capacités R&D en signant cinq partenariats dans la gestion des risques, le digital et l'innovation avec des acteurs de premier plan dans leur domaine, et en déployant une nouvelle organisation R&D avec le déploiement du programme SHIFT Prime, des laboratoires de conception et des technocentres. Cette nouvelle organisation orientée client a pour but d'acquérir une compréhension approfondie des usages et besoins des clients, et développer des offres de systèmes et solutions disruptives, telles que le kit intelligent pour tourets MOBIWAY™ et les solutions connectées VIGISHIELD lancées au niveau mondial au cours du semestre. Nexans a également renforcé son organisation Ventes et Marketing avec la création de la fonction Ventes & Marketing, Communication et la nomination d’Elyette Roux au sein de son Comité Exécutif afin d’amplifier la différenciation marketing du Groupe et de déployer son programme d'innovations.
  • Évoluer pour renforcer la performance : le Groupe progresse sur son programme inorganique. Le Groupe en a informé le Comité d'Entreprise Européen et a initié une consultation sur la création d'entités juridiques indépendantes qui en découle. Ces discussions ont été lancées dans les différents pays en parallèle. Par ailleurs, Nexans a poursuivi l’identification de cibles d'acquisition.


 

II.   Analyse du S1 2021 par Métier

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDÉ PAR MÉTIER

(en millions dʼeuros)
À cours des métaux standard
et cours de référence du cuivre de 5 000€/t
S1 2020 S1 2021   Croissance organique S1 2021 vs
S1 2020
Croissance séquentielle
T2 2021 vs T1 2021
Bâtiment et Territoires 1 233 1 277   +5,3 % +7,9 %
Industrie et Solutions 598 697   +18,7 % +2,5 %
Télécommunication et Données 220 160   +2,7 % +15,3 %
Haute tension et Projets 376 346   -11,8 % +33,8 %
Autres 468 631   +47,1 % -5,4 %
Total Groupe 2 895 3 112   +12,0 % +6,7 %

EBITDA PAR MÉTIER

(en millions dʼeuros) S1 2020 S1 2021   S1 2021 vs
S1 2020
  S1 2020 marge d’EBITDA S1 2021 marge d’EBITDA
Bâtiment et Territoires 58 90   +55,3 %   4,7 % 7,0 %
Industrie et Solutions 30 68   +124,5 %   5,0 % 9,7 %
Télécommunication et Données 15 18   +14,6 %   7,0 % 11,0 %
Haute tension et Projets 60 52   -14,2 %   16,0 % 14,9 %
Autres (1) (4)   n/a   -0,3 % -0,7 %
Total Groupe 162 222   +37,2 %   5,6 % 7,1 %

| BÂTIMENT & TERRITOIRES : hausse de la marge d’EBITDA de +234 points de base grâce à la sélectivité

Le chiffre d’affaires du segment Bâtiment et Territoires s'élève à 1 277 millions d'euros à cours des métaux standard au premier semestre 2021, en hausse organique de +5,3 % par rapport à la même période de 2020. Le chiffre d'affaires est en augmentation séquentielle de +7,9 % au deuxième trimestre 2021, porté par une reprise dans la plupart des zones géographiques, notamment en Europe, et par une demande bien orientée des marchés finaux.

L'EBITDA est en forte hausse à 90 millions d'euros, contre 58 millions d'euros au premier semestre 2020, avec une marge d'EBITDA robuste de 7,0 %. Cette augmentation de +234 points de base illustre la bonne gestion de la hausse des prix et de l'approvisionnement en matières premières, ainsi que les importantes réductions des coûts et de la complexité mises en œuvre depuis 2019, notamment grâce au programme interne SHIFT.

Durant le premier semestre, la reprise de la demande du segment Bâtiment a été forte dans la plupart des zones géographiques, portée par une croissance sélective des volumes pour soutenir la rentabilité. L’activité du segment Territoires (réseau de distribution d’énergie) a été marquée par une bonne dynamique en Amérique du Sud, une demande soutenue en Europe notamment grâce à une reprise solide en France et un ralentissement en Amérique du Nord, notamment au Canada.

Les tendances semestrielles par zone géographique sont les suivantes :

  • En Europe, l’activité est en hausse de +7,2 % au premier semestre 2021 par rapport au premier semestre 2020, dopée par la forte demande dans le segment Bâtiment dans les pays nordiques et en France, notamment sur le marché du Do-It-Yourself, et par une demande stable dans les réseaux de distribution d’énergie.
  • Le chiffre d'affaires en Amérique du Sud bondit de +40,9 % au cours du semestre bénéficiant d'une croissance à deux chiffres dans tous les pays où opère le Groupe. La forte progression de la rentabilité a été soutenue par le succès du déploiement du programme SHIFT Performance.
  • L'Asie-Pacifique est en baisse de -6,1 % au premier semestre 2021 par rapport au premier semestre 2020. La Nouvelle-Zélande et la Chine sont en croissance, grâce au rattrapage de la demande, tandis que l'Australie souffre d'une base de comparaison défavorable liée à la forte dynamique observée au premier semestre 2020.
  • L'Amérique du Nord est en recul de -32,3 % au cours du semestre en raison de la fermeture de l'usine américaine de Chester en juin 2020, découlant de l'analyse du programme SHIFT. En excluant l’usine de Chester, le chiffre d’affaires progresse de +18,8 % par rapport au premier semestre 2020, porté par une forte demande dans le secteur de la construction au Canada où Nexans bénéficie d’une position solide.
  • Le Moyen-Orient et l'Afrique sont en hausse de +17,2 % grâce à la bonne performance de l’ensemble des géographies, qui a plus que compensé la baisse au Liban, ce dernier restant affecté par la situation géopolitique.

| INDUSTRIE & SOLUTIONS : croissance robuste soutenue par les Harnais automobiles et l’activité d’Automatisme industriel

Le chiffre d'affaires d'Industrie & Solutions s'établit à 697 millions d'euros à cours des métaux standard au premier semestre 2021, en hausse organique de +18,7 % par rapport au premier semestre 2020 et de +34,8 % au deuxième trimestre 2021. Cette forte dynamique a été soutenue les activités harnais automobiles automatisme industriel. L'EBITDA a plus que doublé à 68 millions d'euros contre 30 millions d'euros à la même période de l'année précédente, et la marge d'EBITDA est également en nette progression à 9,7 % contre 5,0 % au premier semestre 2020.

L’activité d’Automatisme industriel enregistre une forte augmentation des ventes (+44 % par rapport au premier semestre 2020), soutenue par un rebond de la demande en Europe. Le chiffre d'affaires des Infrastructures ferroviaires et matériels ferroviaires est en léger repli de -3,3 % par rapport au premier semestre 2020 du fait du recul de la demande en Asie. Des premiers signes de reprise ont été observés au deuxième trimestre dans l’activité Aérospatial et Défense (+84,3 % par rapport au deuxième trimestre 2020), tandis que l’activité Oil & Gas est restée atone. Après plusieurs trimestres dynamiques, l'activité des Fermes éoliennes enregistre une baisse de son chiffre d'affaires (-22,4 % par rapport au premier semestre 2020), sur fond d'augmentation des prix des matières premières.

L’activité Harnais automobiles affiche une forte hausse de +50,9 % au premier semestre. Le chiffre d'affaires atteint un niveau record grâce à la part de marché croissante des véhicules électriques, soutenue par les subventions publiques. Le Groupe a remporté un nouveau contrat dans le domaine des harnais automobiles pour habitacles, ce qui lui permettra de maintenir la dynamique de croissance future.

| TÉLÉCOMMUNICATIONS & DONNÉES : poursuite de la reprise du segment Câbles et systèmes LAN ; deuxième trimestre soutenu par la reprise du marché des infrastructures en fibre optique

Le chiffre d'affaires de l'activité Télécommunications et Données s'élève à 160 millions d'euros à cours des métaux standard au premier semestre 2021, en hausse organique de +2,7 % par rapport au premier semestre 2020 (hors Berk Tek cédé au troisième trimestre 2020) et de +9,5 % au deuxième trimestre 2021 grâce au rebond de la demande. L'EBITDA progresse de +14,6 % à 18 millions d'euros au premier semestre 2021, traduisant l’attention portée à la rentabilité, qui a plus que compensé l’effet de base lié à la cession de Berk Tek et un environnement de prix défavorable, actuellement en voie de stabilisation. En conséquence, la marge d’EBITDA progresse nettement à 11 % contre 7 % au premier semestre 2020.

Le segment Câbles et systèmes LAN enregistre un rebond organique de +27,7 % au premier semestre 2021 par rapport à la même période de 2020, tirant parti de la reprise en Asie et en Europe.

Le segment Infrastructures Télécom est en baisse de -7,9 % au premier semestre 2021, la demande ayant commencé à rebondir au deuxième trimestre. Les mesures de réduction des coûts et de compétitivité ont permis d’atténuer la pression sur les prix.

Grâce à la demande soutenue et à la position de leader de Nexans, le chiffre d'affaires de l'activité Télécommunications spéciales (sous-marines) est en hausse de +9,7 % par rapport au premier semestre 2020 et le carnet de commandes est resté robuste.

| HAUTE TENSION & PROJETS : premier semestre 2021 pénalisé par une base de comparaison défavorable avec le premier semestre 2020 ; en ordre de marche pour un second semestre robuste

Le chiffre d'affaires de l’activité Haute Tension & Projets s'établit à 346 millions d'euros au premier semestre 2021, en baisse de -11,8 % par rapport à la même période de 2020, en ligne avec le séquencement des projets et une base de comparaison défavorable au premier semestre 2020 qui avait bénéficié de trois contrats de réparation. Le chiffre d’affaires augmentera de façon progressive au second semestre 2021, du fait d’un séquencement favorable des projets, de la livraison du navire câblier ultramoderne Nexans Aurora et de la finalisation de l'usine de Charleston aux États-Unis.

L'EBITDA s’établit à 52 millions d’euros, en baisse de -14,2 % par rapport au premier semestre 2020, en raison de l’absence de contrats de réparation au premier semestre 2021. En excluant ces contrats, la hausse serait de près de +30 %.

L’activité Haute tension sous-marine affiche une baisse de -15,6 % au premier semestre 2021. Comme mentionné précédemment, l’activité est affectée par un fort effet de base par rapport au premier semestre 2020. En adéquation avec les principes d’exécution irréprochable et rigoureuse du Groupe, des progrès ont été réalisés principalement sur les projets d’interconnexion NSL, Crète-Attique et Lavrion-Syros ainsi que les projets de fermes éoliennes offshore Seagreen OWF et Dolwin6. Le carnet de commandes ajusté de l’activité sous-marine7 s’établit à 1,4 milliard d'euros à la fin juin 2021 avec une visibilité élevée et l’usine Halden entièrement chargée en 2021. L'activité d'appels d'offres est restée soutenue, et Nexans a été choisi comme fournisseur préférentiel par Empire Offshore Wind LLC en vue de l’électrification de l’État de New York par le raccordement des fermes éoliennes offshore Empire Wind au réseau terrestre. Dans le cadre de la gestion des actifs critiques de transmissions d’énergie, Nexans s'est vu confier des services de conseil après-vente pour la ligne haute tension sous-marine Kintyre-Hunterston. Parallèlement, la conversion de l'usine de Charleston a avancé, malgré un léger retard dans le calendrier dû aux perturbations des déplacements et de l’approvisionnement en matériel liés à la Covid-19, et devrait être finalisé au troisième trimestre. Le Nexans Aurora a été livré dans les délais et le Groupe a organisé sa cérémonie de baptême le 8 juin 2021. Le navire de pointe est désormais prêt à participer à de nombreux projets sécurisés tels que Seagreen OWF au Royaume-Uni, l'interconnexion Crète-Attica en Grèce et le projet Empire Wind OWF aux États-Unis.

L'activité Haute tension terrestre est en hausse de +3,5 % au premier semestre 2021. L’exécution des projets a augmenté progressivement durant le semestre, en ligne avec le carnet de commandes. La performance reste supérieure au seuil de rentabilité grâce au redressement réussi de l’activité en 2020.

| AUTRES

Le segment Autres activités, qui correspond pour l’essentiel aux ventes de fils de cuivre et comprend les coûts de structure centraux ne pouvant être affectés à d’autres segments et notamment l’impact de la norme IFRS 16 pour les actifs non dédiés à des activités, affiche au premier semestre 2021 un chiffre dʼaffaires de 631 millions dʼeuros à cours des métaux standard, en hausse de +47,1 % par rapport à la même période de 2020, principalement grâce à la forte demande de fils de cuivre en Amérique du Nord.

L’EBITDA ressort à -4 millions d’euros sur la période contre -1 million d’euros au premier semestre 2020.

III.   Point sur la mise en œuvre des dernières étapes du plan « New Nexans » 2019-2021

Le Groupe est en très bonne voie pour finaliser son plan de transformation « New Nexans » et a dépassé les attentes au premier semestre 2021. Les équipes ont continué de renforcer les mesures de réduction des coûts et d'amplifier le programme de transformation SHIFT pour améliorer la conversion de la trésorerie ainsi que la réduction de complexité. L'attention particulière portée sur la bonne gestion du besoin en fonds de roulement opérationnel et la sélectivité du portefeuille clients pour toutes les opportunités commerciales et les projets clés en main sont désormais intégrés par les opérations pour améliorer la rentabilité dans l’ensemble des activités. Au premier semestre 2021, l'EBITDA a progressé de 74 millions d'euros :

  • la réduction des coûts a généré 37 millions d’euros ;
  • le déploiement du programme de transformation SHIFT s’est poursuivi en réduisant davantage la complexité, améliorant la conversion de la trésorerie et éliminant les « Value Burners » tout en augmentant le nombre de « Profit Drivers ». L‘impact sur le semestre était positif de 22 millions d’euros sur l’EBITDA ;
  • les mesures visant à accroître la valeur, principalement concentrées sur l’activité Haute tension sous-marine, ont eu un impact positif de 15 millions d'euros sur l'EBITDA.

Dans un contexte d'inflation des prix des matières premières, le Groupe accorde une attention particulière au cuivre et autres matières premières afin de sécuriser l'approvisionnement, d'éviter toute pénurie et de répercuter l'augmentation des prix aux clients.

IV.    Analyse du résultat net et autres agrégats financiers

(en millions dʼeuros S1 2020 S1 2021
Marge opérationnelle 83 145
Effet Stock Outil         (3) 75
Coûts de réorganisation (53) (33)
Autres produits et charges opérationnels
Dont dépréciations nettes dʼactifs
(21)
(18)
(19)
(15)
Quote-part dans les résultats nets des entreprises associées (1) (1)
Résultat opérationnel 4 168
Résultat financier (19) (34)
Impôts (39) (52)
Résultat net des activités poursuivies (54) 81
Résultat net (part du Groupe) (55) 81

La marge opérationnelle ressort à 145 millions dʼeuros soit 4,7 % du chiffre d’affaires standard (contre 2,9 % en 2020).
Le Groupe a clôturé le premier semestre 2021 avec un résultat opérationnel de 168 millions d'euros, contre 4 millions d'euros au premier semestre 2020. Les principales variations sont les suivantes :

  • Lʼeffet « Stock Outil » représente un produit de 75 millions dʼeuros au premier semestre 2021, contre une charge de 3 millions dʼeuros en 2020, et reflète la forte hausse des prix moyens du cuivre sur la période.
  • Les charges de réorganisation totalisent 33 millions dʼeuros au premier semestre 2021 contre 53 millions dʼeuros au premier semestre 2020. En 2021, ce montant comprend une dépréciation de 10 millions d'euros de certaines immobilisations corporelles irrécouvrables de l'usine de Chester aux États-Unis, fermée en 2020, ainsi que 9 millions d’euros de coûts au titre du programme New Nexans, essentiellement lié au projet de réorganisation des activités du Groupe en Europe annoncé le 24 janvier 2019. Les autres charges de réorganisation pour 14 millions d’euros proviennent principalement des nouvelles actions lancées au cours de la période, ainsi que de la poursuite de la transformation de l’usine de Charleston aux États-Unis.
  • Les dépréciations nettes dʼactifs représentent une charge de 15 millions dʼeuros au premier semestre 2021, contre une charge de 18 millions d’euros en 2020. Au premier semestre 2021, les pertes de valeur concernent des immobilisations corporelles au Liban. Au cours du premier semestre 2020, les dépréciations étaient principalement liées à certaines immobilisations corporelles individuelles en Amérique du Sud et à la dépréciation de l'activité métallurgique en Allemagne, dans le cadre du processus de cession en cours à cette époque.
  • Les autres produits et charges opérationnels correspondent à une charge nette de 19 millions d’euros, contre une charge nette de 21 millions d’euros au premier semestre 2020. Pour ces deux périodes, les principaux éléments sont les dépréciations nettes d’actifs précitées.

Les charges financières nettes s’élèvent à 34 millions d’euros au premier semestre 2021 contre 19 millions d’euros à la même période de 2020. La hausse est principalement liée à la dépréciation de certains investissements financiers pour 13 millions d’euros, notamment au Liban.

Le résultat net du Groupe ressort à 81 millions d'euros au premier semestre 2021, contre un résultat net de -54 millions d'euros au premier semestre 2020. Pour le premier semestre 2021, correspond à un résultat avant impôt de 133 millions d'euros (contre un résultat avant impôt de -15 millions d'euros au premier semestre 2020). La charge fiscale s'élève à 52 millions d'euros, l’augmentation du résultat imposable étant la principale raison de la différence avec la charge fiscale de 39 millions d’euros enregistrée au premier semestre 2020.

Le résultat net part du Groupe ressort à 81 millions dʼeuros en fin de période, contre -55 millions dʼeuros en 2020.

La dette nette est en baisse au 30 juin 2021, elle s’établit à 112 millions dʼeuros, contre 179 millions dʼeuros au 31 décembre 2020 du fait des éléments suivants :

  • un cash-flow opérationnel de +200 millions dʼeuros ;
  • des décaissements pour réorganisation de -61 millions dʼeuros dont près de la moitié sont liés au plan de réorganisation européen annoncé fin janvier 2019 ;
  • des décaissements pour investissements de -96 millions dʼeuros correspondant pour l’essentiel à des investissements corporels réalisés pour transformer l'usine de Charleston ainsi qu'à des investissements liés à la construction du nouveau navire câblier Nexans Aurora ;
  • des décaissement de trésorerie de -4 millions d'euros pour des honoraires de conseil en fusions et acquisitions ;
  • des flux d'investissement liés à des encaissements provenant des dividendes sur les sociétés non consolidées pour +4 millions d'euros ;
  • une diminution du besoin en fonds de roulement de +64 millions dʼeuros grâce aux efforts déployés pour réduire le volume des stocks et pour recouvrer les créances clients en retard de paiement – l'impact de la fluctuation du prix du cuivre sur la dette nette est négligeable ;
  • des décaissements de -52 millions d’euros liés aux activités de financement, y compris -20 millions d’euros pour le paiement d’intérêts, -31 millions d’euros pour le versement de dividendes ;
  • un impact négatif de -6 millions dʼeuros correspondant aux dettes sur loyers futurs ;
  • un impact positif de +18 millions d'euros du fait des effets de change favorables au cours des 6 derniers mois.

V.   Perspectives pour 2021

À l'issue de la bonne performance du premier semestre et compte tenu de l'évolution des tendances macroéconomiques, le Groupe revoit à la hausse ses objectifs pour 2021 :

  • un EBITDA entre 430 et 460 millions d’euros (précédemment entre 410 et 450 millions d’euros) ;
  • une génération de trésorerie (free cash-flow) avant fusions, acquisitions et opérations de capital entre 100 et 150 millions dʼeuros ;
  • une rentabilité des Capitaux Employés (ROCE) entre 13 % et 15 % (précédemment entre 12,5 % et 14,5 %).

VI.   Prise en compte des enjeux sociaux, environnementaux et de gouvernance liés à notre activité

Au cours du premier semestre, Nexans a célébré le dixième anniversaire de son département RSE et a accompli des progrès significatifs concernant ses engagements ambitieux dans le domaine de la responsabilité sociale d'entreprise.

Le Groupe a nommé Elyette Roux Vice-Présidente Corporate en charge des Ventes, du Marketing et de la Communication afin de renforcer son Comité Exécutif et de diriger l’organisation Marketing et Ventes récemment créée, qui soutiendra les nouvelles ambitions de l’Equity Story de Nexans.

Le Groupe a adhéré au Copper Mark en tant que partenaire engagé à promouvoir une production de cuivre responsable. Nexans est le premier fabricant de câbles à adhérer à l'organisation en ligne avec les objectifs des Nations Unies.

En tant que leader responsable pleinement engagé à avoir un impact positif au sein de son écosystème, le Groupe a lancé sa première journée fournisseurs pour partager avec plus de 250 fournisseurs clés ses ambitions en matière d'achats, sa feuille de route et sa nouvelle charte RSE fournisseurs. En parallèle, la Fondation Nexans qui a pour objectif d’aider les communautés défavorisées à accéder à l'énergie a finalisé son 9ème appel à projets.

VII.   Faits marquants postérieurs au 30 juin

Le 22 juillet, Nexans rejoint le Copper Mark en tant que partenaire et membre actif du groupe de travail afin de promouvoir une production de cuivre responsable au niveau mondial.

Le 21 juillet, Nexans a remporté un contrat de conseil de services après-vente auprès de SSEN Transmission afin de soutenir sa stratégie de continuité d'activité pour sa ligne critique de transport haute tension entre Kintyre et Hunterston en Ecosse.

Le 2 juillet, Nexans a renforcé sa présence industrielle mondiale dans l'éolien et augmenté ses capacités de production de câbles pré-connectés afin de répondre à la demande croissante d'énergie et d'électricité propres pour la planète en dévoilant une nouvelle usine de fabrication dans la ville de Tianjin en Chine.

~ ~ ~

Une conférence téléphonique (en anglais) est organisée ce jour à 9h (heure de Paris). Pour participer :

Accès au webcast :
https://channel.royalcast.com/landingpage/nexans/20210728_1/

Accès à la conférence audio :

  • Standard international : +44 (0) 33 0551 0200
  • France : +33 (0) 1 7037 7166
  • Royaume-Uni : +44 (0) 33 0551 0200
  • États-Unis : +1 212 999 6659

Code de confirmation : Nexans

~ ~ ~

Calendrier financier

3 novembre 2021 :              Information financière du troisième trimestre 2021

15 février 2022 :                 Résultats financiers 2021

Les procédures d’examen limité sur les comptes consolidés ont été effectuées, le rapport des Commissaires aux comptes est en cours d’émission.

Compte de résultat consolidé

(en millions dʼeuros) 1er semestre 2021 1er semestre 2020
CHIFFRE D’AFFAIRES NET(1) 3 735 2 953
Coût des ventes (3 355) (2 623)
MARGE BRUTE 380 330
Charges administratives et commerciales (197) (206)
Frais de R&D (38) (41)
MARGE OPÉRATIONNELLE(2) 145 83
Effet Stock Outil(3) 75 (3)
Autres produits et charges opérationnels(4) (19) (21)
Coûts de réorganisation (33) (53)
Quote-part dans les résultats nets des entreprises associées (1) (1)
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL 168 4
Coût de lʼendettement financier (net) (16) (18)
Autres produits et charges financiers (18) (2)
RÉSULTAT AVANT IMPÔTS 133 (15)
Impôts sur les bénéfices (52) (39)
RÉSULTAT NET DES ACTIVITÉS POURSUIVIES 81 (54)
Résultat net des activités abandonnées - -
RÉSULTAT NET CONSOLIDÉ 81 (54)
  • dont part du Groupe
81 (55)
  • dont part des intérêts ne donnant pas le contrôle
0 1
RÉSULTAT NET PART DU GROUPE PAR ACTION (en euros)    
  • Résultat de base par action
1,85 (1,27)
  • Résultat dilué par action
1,81 (1,27)

(1) Le chiffre d’affaires à prix métaux standard calculé avec des cours de référence est présenté dans l’information sectorielle.

Ce chiffre d’affaires calculé à cours du cuivre et de l’aluminium constants est utilisé par le Groupe dans son suivi de la performance opérationnelle pour neutraliser l’effet des variations des cours des métaux non ferreux et mesurer ainsi l’évolution effective de son activité (le coût des ventes étant retraité de la même manière). A compter du 1er janvier 2020, ces cours de référence sont fixés à 5 000 euros par tonne pour le cuivre, à 1 200 euros par tonne pour l’aluminium, et sont inchangés depuis.
(2) La marge opérationnelle est un des indicateurs de gestion de l'activité retenus pour mesurer la performance opérationnelle du Groupe.
(3) Effet lié à la revalorisation du Stock Outil à son coût unitaire moyen pondéré.
(4) Sur le premier semestre 2021, les autres produits et charges opérationnels incluent une charge de 15 millions d’euros de dépréciation d’actifs nets du Liban. Sur le premier semestre 2020, cette ligne incluait 18 millions d’euros de dépréciation d’actifs net portant essentiellement sur des actifs corporels de certaines activités en Amérique du Sud.

État de la situation financière consolidée

(en millions d’euros) 30 juin 2021 31 décembre 2020
Goodwill 236 232
Immobilisations incorporelles 117 115 
Immobilisations corporelles 1 369 1 346 
Participations dans les entreprises associées 31 32 
Impôts différés actifs 100 115 
Autres actifs non courants 114 102 
ACTIFS NON COURANTS 1 967 1 942 
Stocks et en-cours 1 171 937 
Actifs sur contrats 101 94 
Clients et comptes rattachés 1 077 829 
Instruments dérivés courants 82 86 
Autres actifs courants 214 201 
Trésorerie et équivalents de trésorerie 907 1 142 
Actifs et groupes dʼactifs détenus en vue de la vente 0
ACTIFS COURANTS 3 551 3 288
TOTAL DES ACTIFS 5 518 5 230
     
Capital, primes, résultat et réserves 1 339 1 258
Autres composantes des capitaux propres 0 (42)
Capitaux propres - part du Groupe 1 339 1 216
Intérêts ne donnant pas le contrôle 40 40
CAPITAUX PROPRES 1 379 1 256
Provisions pour retraite et engagements assimilés 330 350
Provisions (non courant) 83 78
Dettes financières (non courant) 708 684
Instruments dérivés (non courant) 5 0
Impôts différés passifs 93 133
PASSIFS NON COURANTS 1 218 1 246
Provisions (courant) 97 122
Dettes financières (courant) 310 636
Passifs sur contrats 350 364
Instruments dérivés (courant) 43 46
Fournisseurs et comptes rattachés 1 710 1 213
Autres passifs courants 410 349
Dettes liées aux groupes dʼactifs détenus en vue de la vente 0 0
PASSIFS COURANTS 2 921 2 729
TOTAL DES PASSIFS ET CAPITAUX PROPRES 5 518 5 230

Tableau des flux de trésorerie consolidés

(en millions dʼeuros) 1er semestre 2021 1er semestre 2020
Résultat net 81 (54)
Amortissements et dépréciations des immobilisations incorporelles et corporelles (y compris goodwill) 92 96
Coût de lʼendettement financier (brut) 17 19
Effet Stock Outil(1) (75) 3
Charge / (produit) dʼimpôts exigible et différés 52 38
Plus ou moins-value de cessions dʼactifs 1 (1)
Autres retraitements(2) (2) (46)
CAPACITÉ D’AUTOFINANCEMENT AVANT COUT DE L’ENDETTEMENT FINANCIER BRUT ET IMPÔTS(3) 166 56
Diminution (augmentation) du besoin en fonds de roulement 54 307
Dépréciations dʼactifs courants et provisions sur affaires 9 (12)
Impôts versés (27) 5
VARIATION NETTE DES ACTIFS ET PASSIFS COURANTS 37 301
FLUX DE TRÉSORERIE PROVENANT DE L’EXPLOITATION 203 357
Encaissements sur cessions dʼimmobilisations corporelles et incorporelles - 7
Décaissements sur investissements corporels et incorporels (96) (106)
Diminution (augmentation) des prêts accordés et des actifs financiers court terme 4 (3)
Décaissements sur acquisitions de titres consolidés, nets de la trésorerie acquise (2) (1)
Encaissements sur cessions de titres consolidés, nets de la trésorerie cédée (1) (0)
FLUX DE TRÉSORERIE D’INVESTISSEMENT (96) (103)
VARIATION NETTE DE LA TRÉSORERIE APRÈS INVESTISSEMENT 107 254
Émissions (remboursements) d’emprunts (311) 215
- dont remboursement de l'obligation 2016 - 2021 (250) (0)
- dont la souscription (remboursement) du prêt garanti par l'État (280) 279
Augmentations (réductions) de capital en espèces(4) (1) (10)
Intérêts financiers versés (22) (24)
Transactions entre actionnaires sans perte ou prise de contrôle - (7)
Dividendes payés (31) (0)
FLUX DE TRÉSORERIE DE FINANCEMENT (364) 175
Incidence des variations des taux de change 25 (39)
AUGMENTATION (DIMINUTION) NETTE DE LA TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE (233) 390
TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE AU DÉBUT DE LA PÉRIODE 1 133 626
TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE À LA FIN DE LA PÉRIODE 900 1 015
  • Dont Trésorerie et équivalents de trésorerie - Actif
907 1 028
  • Dont Concours bancaires courants - Passif
(7) (12)

(1)   Effet lié à la revalorisation du Stock Outil à son coût unitaire moyen pondéré, sans impact sur la trésorerie.
(2)   Les autres retraitements en 2021 comprennent principalement la neutralisation de la variation nette des provisions opérationnelles (dont les provisions pour retraite, réorganisations et comportement anti-concurrentiel) pour -41 millions d’euros (-59 millions d’euros en 2020), la neutralisation des dépréciations sur prêts pour 15 millions d’euros ainsi que la mise au rebut des actifs incorporels et corporels pour 11 millions d’euros. Ce poste comprend également la prise en compte de l’effet de trésorerie des dérivés de couverture pour 7 millions d’euros (2 millions d’euros en 2020) ainsi que l’annulation de la charge relative aux paiements en actions pour 3 millions d’euros (3 millions d’euros en 2020).
(3)   Le Groupe utilise par ailleurs le concept de « Cash-flow opérationnel » qui s’obtient après réintégration des décaissements liés aux réorganisations (61 millions d’euros en 2021 et 98 millions d’euros en 2020) et déduction des impôts versés.

Informations par segment opérationnel

1er semestre 2021
(en millions d’euros)
Bâtiment et Territoires Haute Tension et Projets Télécommunication et Données Industrie et Solutions Autres Total Groupe
Chiffre d’affaires net à prix métal courant 1 558 348 163 739 927 3 735
Chiffre d’affaires net à prix des métaux standard 1 277 346 160 697 631 3 112
EBITDA 90 52 18 68 (4) 222
Dotation aux amortissements (23) (20) (4) (18) (12) (77)
Marge opérationnelle 67 31 14 50 (17) 145
Dotation aux dépréciations / reprise de pertes de valeur sur actifs immobilisés (y.c. goodwill) (15) - - - 0 (15)


1er semestre 2020
(en millions d’euros)
Bâtiment et Territoires Haute Tension et Projets Télécommunication et Données Industrie et Solutions Autres Total
Groupe
Chiffre d’affaires net à prix métal courant 1 279 381 221 603 469 2 953
Chiffre d’affaires net à prix des métaux standard 1 233 376 220 598 468 2 895
Chiffre d’affaires net à prix des métaux standard et taux de change 2021 1 207 392 223 593 468 2 884
EBITDA 58 60 15 30 (1) 162
Dotation aux amortissements (25) (18) (4) (18) (14) (79)
Marge opérationnelle 33 42 11 12 (15) 83
Dotation aux dépréciations / reprise de pertes de valeur sur actifs immobilisés (y.c. goodwill) (14) - - - (3) (18)

Informations pour les pays principaux

1er semestre 2021 (en millions d’euros) France Allemagne Norvège Autres(2) Total Groupe
Chiffre d’affaires net à prix métal courant(1) 619 408 358 2 351 3 735
Chiffre d’affaires net à prix des métaux standard(1) 503 402 349 1 858 3 112


1er semestre 2020 (en millions d’euros) France Allemagne Norvège Autres(2) Total Groupe
Chiffre d’affaires net à prix métal courant(1) 431 349 375 1 798 2 953
Chiffre d’affaires net à prix des métaux standard(1) 419 351 370 1 755 2 895
Chiffre d’affaires net à prix des métaux standard
et taux de change 2021
419 351 391 1 723 2 884

(1)  Par zone d’implantation des filiales du Groupe.
(2)  Pays ne représentant pas individuellement plus de 10 % du chiffre d’affaires à prix métal standard du Groupe.

À propos de Nexans

Depuis plus d’un siècle, Nexans joue un rôle crucial dans l’électrification de la planète et s’engage à électrifier le futur. Employant environ 25 000 personnes dans 38 pays, le Groupe mène la charge vers le nouveau monde de l’électrification : plus sûr, durable, renouvelable, décarboné et accessible à tous. En 2020, Nexans a réalisé un chiffre d’affaires de 5,7 milliards d’euros.
Le Groupe est leader dans la conception et la production de système de câbles et de services dans quatre principaux domaines d’activités : Bâtiment & Territoires, Haute Tension & Grands Projets, Industrie & Solutions et Télécommunications & Données.
Nexans a été le premier acteur de son secteur à créer une Fondation d'entreprise destinée à soutenir des actions en faveur de l'accès à l'énergie pour les populations défavorisées à travers le monde. Le Groupe s’engage à contribuer à l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2030.

Nexans. Electrifier le futur.

Nexans est coté sur le marché Euronext Paris, compartiment A.
Pour plus d’informations, consultez le site www.nexans.comwww.nexans.com

Contacts :        

Relations Investisseurs
Aurélia Baudey-Vignaud
Tél. : +33 (0)1 78 15 03 94
aurelia.baudey-vignaud@nexans.com
Communication
Catherine Garipoglu
Tél. : +33 (0)1 78 15 04 78
catherine.garipoglu@nexans.com
Elodie Robbe-Mouillot
Tél. : +33 (0)1 78 15 03 87
elodie.robbe-mouillot@nexans.com
Minaa El Baz
Tél. : +33 (0)1 78 15 04 65
minaa.el_baz@nexans.com

Note : les écarts éventuels sont liés aux arrondis

Les informations de nature prospective contenues dans ce communiqué sont fonction de risques et incertitudes, connus ou inconnus à ce jour, qui peuvent avoir un impact significatif sur les performances futures de la Société.

Le lecteur est invité à consulter le site Internet du Groupe sur lequel sont disponibles les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2020 et le document d’enregistrement universel où figurent les facteurs de risque du Groupe. 


1Pour neutraliser l’effet des variations des cours des métaux non ferreux et mesurer ainsi l’évolution effective de son activité, Nexans établit également son chiffre d’affaires à cours du cuivre et de l’aluminium constants (cours de référence de 5 000 €/t et de 1 200 €/t respectivement).
2 Le chiffre d’affaires du premier semestre 2020 à données comparables correspond au chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux standard, retraité des effets de change et de périmètre. Sur le chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux standard, les effets de change s’élèvent à
-11 millions d’euros, et les effets de périmètre à -106 millions d’euros.
3 Marge opérationnelle sur 12 mois divisée par les capitaux employés de fin de période, hors provision anti-concurrence.

4 Avant fusions et acquisitions et opérations de capital.
5 Compte tenu des réalisations au premier semestre et malgré un environnement qui reste incertain du fait de la pandémie.
6 Standard cuivre de 5 000 € la tonne.
7 Carnet de commandes de l’activité sous-marine ajusté des contrats sécurisés non entrés en vigueur.

 

Pièce jointe



Attachments

Nexans_Communiqué de presse_Résultats semestriels 2021_Final