BUREAU VERITAS : Forte croissance organique du chiffre d’affaires au troisième trimestre 2021 ; Perspectives 2021 confirmées

Neuilly-sur-Seine, FRANCE


20211026_Communiqué de presse CA T3 2021

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Neuilly-sur-Seine, France – 26 octobre 2021

Forte croissance organique du chiffre d’affaires au troisième trimestre 2021 ; Perspectives 2021 confirmées

Chiffres clés1 du troisième trimestre 2021 (T3 2021)

  • Chiffre d'affaires (CA) de 1 245,7 millions d’euros au troisième trimestre 2021, en hausse de 7,5 % sur une base organique, et de 8,5 % par rapport à l’exercice précédent (dont un effet périmètre de 0,2 % et un effet de change de 0,8 %)
  • 4 activités affichent une forte croissance organique : Industrie +10,4 %, Biens de consommation +8,7 %, Bâtiment & Infrastructures (B&I) +8,0 %, et Agroalimentaire & Matières Premières +7,7 %
  • Marine & Offshore et Certification ont connu une croissance organique de 2,7 % et 0,8 % respectivement, avec des tendances sous-jacentes solides malgré une base de comparaison exigeante en raison du rattrapage des audits lors de l’exercice précédent

Faits marquants du troisième trimestre 2021

  • Une croissance organique en hausse de 3,5 % au T3 2021 et de 3,9 % au cours des neuf premiers mois, par rapport à 2019
  • Croissance tirée par l’ensemble du portefeuille dans la plupart des régions (Amériques, Moyen-Orient, Afrique et Asie-Pacifique)
  • Forte dynamique des solutions liées au développement durable et à l’ESG dans toutes les activités
  • Acquisition d’AET France, société spécialisée dans les tests en laboratoire, le développement de produits et les tests liés à leur durabilité pour le marché des biens de consommation

Perspectives 2021 confirmées
Sur la base de l’excellente performance enregistrée depuis le début de l’exercice, en considérant des bases de comparaison élevées au quatrième trimestre, et en présumant l'absence de confinement strict dans ses principaux pays d'activités en raison de la pandémie de Covid-19, Bureau Veritas prévoit toujours pour l'année 2021 :

  • d’atteindre une forte croissance organique de son chiffre d’affaires ;
  • d’améliorer sa marge opérationnelle ajustée ;
  • de générer des flux de trésorerie maintenus à un niveau élevé.

Didier Michaud-Daniel, Directeur Général, commente :

« La performance de Bureau Veritas au troisième trimestre atteste une fois de plus de la forte dynamique de croissance de nos activités. La croissance organique de 7,5 % s’explique notamment par une excellente performance dans les activités Industrie, Biens de consommation, Bâtiment & Infrastructures et Agroalimentaire & Matières Premières.

L’attention que nous portons à la performance commerciale, et le fait que nos clients dans le monde entier exigent de plus en plus de services liés aux critères ESG, nous permettent de nous développer de manière soutenue. Grâce à notre savoir-faire inégalé en matière de développement durable, à travers notre Ligne Verte BV de services et solutions, nous sommes parfaitement positionnés pour saisir le plein potentiel de ces marchés en expansion.

À court terme, bien que les conditions entourant la réalisation de certains de nos services demeurent incertaines en raison de la pandémie qui affecte encore certaines régions du monde, nous réitérons nos perspectives pour 2021. »

  • CHIFFRES CLÉS DU T3 2021
      CROISSANCE
EN MILLIONS D'EUROS T3 2021 T3 2020 VARIATION ORGANIQUE PÉRIMÈTRE CHANGE  
Marine & Offshore 92,3 89,3 + 3,4 % + 2,7 % - + 0,7 %  
Agroalimentaire & Matières Premières 273,1 252,5 + 8,2 % + 7,7 % (0,3) % + 0,8 %  
Industrie 259,1 235,1 + 10,2 % + 10,4 % + 0,3 % (0,5) %  
Bâtiment & Infrastructures 357,0 327,6 + 9,0 % + 8,0 % - + 1,0 %  
Certification 92,4 88,5 + 4,4 % + 0,8 % + 2,9 % + 0,7 %  
Biens de consommation 171,8 155,3 + 10,6 % + 8,7 % + 0,1 % + 1,8 %  
Chiffre d'affaires du Groupe 1 245,7 1 148,3 + 8,5 % + 7,5 % + 0,2 % + 0,8 %  

Le chiffre d’affaires a atteint 1 245,7 millions d’euros au troisième trimestre 2021, soit une hausse de 8,5 % par rapport au T3 2020. La croissance organique a été de 7,5 %.

Quatre activités affichent une forte croissance organique : Industrie +10,4 %, Biens de consommation +8,7 %, Bâtiment & Infrastructures (B&I) +8,0 %, et Agroalimentaire & Matières Premières +7,7 %.
Le reste du portefeuille a continué à progresser, avec Marine & Offshore en hausse organique de 2,7 %, et Certification en hausse de 0,8 %, par rapport à des bases de comparaison élevées liées aux audits de rattrapage de l’année précédente.

Par zone géographique, les activités en Amérique affichent une performance largement supérieure à celle du reste du Groupe (25 % du chiffre d’affaires ; hausse de 21,2 % sur une base organique), portée par une croissance de 17,3 % en Amérique du Nord (grâce à l’activité Bâtiment & Infrastructures) et par une croissance de 28,5 % en Amérique latine (principalement alimentée par le secteur Power & Utilities). L’activité en Asie-Pacifique (32 % du chiffre d’affaires ; hausse de 4,4 % sur une base organique) a bénéficié d'une solide croissance en Chine ainsi qu’en Australie. L’Europe (34 % du chiffre d’affaires) a enregistré une croissance organique relativement stable avec une performance résiliente en France, une solide croissance en Italie et aux Pays-Bas mais une croissance plus faible au Royaume-Uni et en Espagne. Enfin, en Afrique et au Moyen-Orient (9 % du chiffre d’affaires), l’activité s’est fortement redressée (hausse de 16,6 % sur une base organique) grâce aux marchés des matières premières.

La croissance externe nette (effet périmètre) ressort légèrement positive à 0,2 %, reflétant les cinq acquisitions réalisées depuis le début de l’année 2021.

Les variations des taux de change ont eu un impact positif de 0,8 %, principalement du fait de l’appréciation du dollar américain et des devises corrélées face à l’euro, partiellement compensée par la dépréciation des devises de certains pays émergents.

  • DES OPÉRATIONS DE FUSIONS-ACQUISITIONS (M&A) RÉALISÉES DE FAÇON DISCIPLINÉE DEPUIS LE DÉBUT DE L’EXERCICE 2021

Au troisième trimestre 2021, Bureau Veritas a poursuivi son approche sélective et disciplinée en matière de fusions-acquisitions :

Acquisition d’AET France, société spécialisée dans les tests en laboratoire, le développement de produits et les tests liés à leur durabilité

Le 1er septembre 2021, Bureau Veritas a annoncé l’acquisition d’AET France, société de tests basée en France, proposant des services de développement de produits, de gestion de projet et de tests d'expérience utilisateur pour le marché des Biens de consommation. Cette acquisition renforce la position de BV sur le marché de détail européen des Biens de consommation. AET France, fondée en 2010, compte 25 collaborateurs et a enregistré un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros en 2020.

La société accompagne les start-ups et grandes entreprises du monde entier avec une suite de solutions innovantes :

  • Tests en laboratoire allant au-delà de la conformité : AET France est spécialisée dans les tests d'expérience utilisateur. Elle bénéficie d’une solide expertise des interfaces homme-machine et des enjeux ergonomiques - en s'appuyant sur des solutions de robotique collaborative et des protocoles de vieillissement automatisés pour les tests de durabilité ;
  • Développement de produits : AET France accompagne les développeurs de produits en fournissant des services de spécifications de design et de fonctionnement ; d'analyse de la concurrence ; d'analyse des tendances de l'industrie et du comportement utilisateur ;
  • Durabilité & Tests de performance : AET France accompagne ses clients dans la création de protocoles d’essai sur mesure et la transformation d’évaluations en recommandations d'amélioration.

Depuis le début de l’exercice 2021, Bureau Veritas a repris ses activités de fusions-acquisitions (M&A), réalisant cinq transactions sur les axes prioritaires de sa stratégie. Celles-ci représentent environ 27,0 millions d’euros de chiffre d'affaires annualisé (soit 0,6 % du chiffre d'affaires 2020 du Groupe) :

  CHIFFRE D’AFFAIRES ANNUALISÉ PAYS DATE DOMAINE D’EXPERTISE
Cybersécurité        
Secura B.V. env. 10 m€ Pays-Bas Jan. 2021 Services de test, d’audit, de formation et de certification de sécurité couvrant les personnes, l’organisation et la technologie (réseaux, systèmes, applications et données)
Biens de consommation        
Zhejiang Jianchuang Testing Technology Services Company Limited env. 1,5 m€ Chine Fév. 2021 Tests de produits textiles qui se concentrent sur les marques nationales et les e-shops en Chine
AET France 2 m€ France Sep.
2021
Tests en laboratoire, développement de produits et tests liés à leur durabilité pour le marché des Biens de consommation
Énergies renouvelables        
Bradley Construction Management 11 m€ États-Unis Mar.
2021
Services de gestion de la construction pour le secteur des énergies renouvelables
Certification liée au développement durable      
HDAA Australia env.
3 m€
Australie Avr.
2021
Expertise en audit et évaluation axée sur le secteur de la santé et des services à la personne

Le Groupe continuera à déployer une stratégie d’acquisitions bolt-on sélective, dans des domaines d’activité précis (notamment Bâtiment & Infrastructures, cybersécurité, énergies renouvelables et Agroalimentaire) et des zones géographiques ciblées (Amérique du Nord et Asie, en particulier en Chine).

  • L’ENGAGEMENT RSE DE BUREAU VERITAS RECONNU PAR LES AGENCES DE NOTATION EXTRA-FINANCIÈRE ET EURONEXT

Bureau Veritas aide les entreprises, les gouvernements et les autorités publiques à réduire leurs risques en termes de santé, de qualité, de sécurité, de protection de l'environnement et de responsabilité sociale. Ces défis sont au cœur des aspirations sociétales. Être une entreprise Business to Business to Society s'accompagne d'un devoir : être exemplaire en termes de développement durable en interne et être un modèle pour l'industrie en termes d'impact positif sur les personnes et la planète.

L’engagement du Groupe en matière de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) est d'agir de manière responsable afin de Bâtir un Monde Meilleur.

Cet engagement a été une nouvelle fois reconnu par plusieurs agences de notation extra-financière au cours du troisième trimestre, témoignant ainsi des efforts constants de Bureau Veritas en matière de développement durable. Depuis le 17 septembre 2021, Bureau Veritas a fait son entrée dans le CAC 40 ESG, indice Euronext destiné à identifier les 40 sociétés qui démontrent les meilleures pratiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG).

Les notations extra-financières mises à jour au cours du troisième trimestre sont les suivantes :

  • Vigeo-Eiris (V.E), l'une des principales agences européennes de notation ESG et membre du groupe Moody's, a noté Bureau Veritas avec une note de 66/100, selon 38 critères ESG. Avec ce résultat, Bureau Veritas se classe au 4ème rang de son secteur d'activité parmi plus de 100 entreprises ;
  • EcoVadis, l’un des organismes de notation du développement durable et de la RSE les plus grands et fiables au monde, a décerné à Bureau Veritas une médaille Platine, le niveau de développement durable le plus élevé attribué à une entreprise, avec un score de 78/100 en 2021. Ce résultat place Bureau Veritas parmi le top 1% des entreprises évaluées par EcoVadis ;
  • ISS ESG, l'une des principales agences de notation des investissements durables dans le monde, a décerné à Bureau Veritas le score de C+ et l’a distingué de nouveau comme une entreprise « Prime », dans son évaluation 2021. Le statut « Prime » signifie que Bureau Veritas remplit les critères exigeants d'ISS ESG relatifs aux performances en matière de développement durable dans son secteur.

Parmi les autres notations du Groupe : notation AA par MSCI ; notation B par CDP ; ou encore membre Gold Class et Industry Mover dans le Sustainability Yearbook 2021 de S&P Global – Dow Jones Sustainability Indices (DJSI).

En complément des actions déployées dans le cadre de ses propres opérations, Bureau Veritas, à travers sa Ligne Verte BV de services et solutions, donne les moyens aux organisations - privées et publiques - de mettre en œuvre, mesurer et atteindre leurs objectifs de développement durable. Le champ d'expertise de la Ligne Verte BV couvre les sujets ESG dans 5 domaines spécifiques :

  • Ressources & Production ;
  • Consommation & Traçabilité ;
  • Bâtiment & Infrastructures ;
  • Nouvelles Mobilités ;
  • Social, Éthique & Gouvernance.

  • SHAWN TILL NOMMÉ VICE-PRÉSIDENT EXÉCUTIF DE LA DIVISION MATIÈRES PREMIÈRES, INDUSTRIE & INFRASTRUCTURES DE BUREAU VERITAS EN AMÉRIQUE DU NORD

Le 1er septembre 2021, Shawn Till a été nommé Vice-Président exécutif Matières Premières, Industrie & Infrastructures (CIF), Amérique du Nord. Basé à New York, aux États-Unis, Shawn Till a rejoint le Comité exécutif du Groupe et reporte à Didier Michaud-Daniel, Directeur Général. Shawn Till apporte une riche expérience, reposant notamment sur 13 années dans le secteur de la construction et du génie civil. En 2006, il a co-fondé Primary Integration, avant son rachat par Bureau Veritas en 2017.

  • SITUATION FINANCIÈRE DU GROUPE

À la fin du mois de septembre 2021, la dette financière nette ajustée du Groupe a connu une légère hausse par rapport au niveau enregistré le 30 juin 2021, en raison du paiement du dividende au mois de juillet 2021. Le Groupe bénéficie d’une structure financière solide ne présentant aucune échéance à refinancer avant 2023. Au 30 septembre 2021, Bureau Veritas disposait d’une trésorerie et d’équivalents de trésorerie disponibles de 1,2 milliard d’euros et d’une ligne de crédit confirmée non tirée de 600 millions d’euros.  

  • PERSPECTIVES 2021 CONFIRMÉES

Sur la base de l’excellente performance enregistrée depuis le début de l’exercice, en considérant des bases de comparaison élevées au quatrième trimestre, et en présumant l'absence de confinement strict dans ses principaux pays d'activités en raison de la pandémie de Covid-19, Bureau Veritas prévoit toujours pour l'année 2021 :

  • d’atteindre une forte croissance organique de son chiffre d’affaires ;
  • d’améliorer sa marge opérationnelle ajustée ;
  • de générer des flux de trésorerie maintenus à un niveau élevé.

  • REVUE DES ACTIVITÉS DU TROISIÈME TRIMESTRE 2021

MARINE & OFFSHORE

EN MILLIONS D'EUROS 2021 2020 VAR. ORGANIQUE PÉRIMÈTRE CHANGE
CA du 3ème trimestre 92,3 89,3 + 3,4 % + 2,7 % - + 0,7 %
CA des neuf premiers mois 281,5 274,3 + 2,6 % + 4,4 % - (1,8) %

L’activité Marine & Offshore a enregistré une croissance organique de 2,7 % au troisième trimestre avec les tendances suivantes :

  • une baisse modérée à un chiffre dans l’activité Nouvelles constructions (40 % du chiffre d’affaires de la division), reflétant le ralentissement des prises de nouvelles commandes au cours de l’exercice précédent (notamment en Asie, compte tenu des délais d’exécution) et par rapport à une base de comparaison plus difficile ;
  • une croissance modérée à un chiffre dans le sous-segment Navires en service (Core, 44 % du chiffre d’affaires de la division), alimentée par la croissance modérée de la flotte et une diminution constante des navires immobilisés. Au cours du trimestre, le niveau d’activité est revenu à des schémas plus traditionnels, les propriétaires de navires ayant anticipé au premier semestre certaines des inspections normalement programmées au second semestre. Un renversement de la bonne tendance observée au premier semestre est attendu au quatrième trimestre. Au 30 septembre 2021, la flotte classée par Bureau Veritas est composée de 11 528 navires, représentant 137,4 millions de tonneaux bruts (GRT), soit une hausse de 0,7 % par rapport à l’exercice précédent (sur la base du nombre de navires) ;
  • une croissance à deux chiffres pour le sous-segment Services (16 % du chiffre d’affaires de la division, Offshore inclus), qui est due à la fois à une amélioration des marchés finaux et une base de comparaison favorable. L’expansion du portefeuille de services (c’est-à-dire, cybersécurité, gestion des eaux de ballast, inventaire des matières dangereuses) a également contribué à la croissance.

Au cours du troisième trimestre 2021, le marché du shipping a encore connu un très fort rebond, grâce à la demande de porte-conteneurs et au marché de l’énergie. Les nouvelles commandes de Bureau Veritas ont atteint 6,6 millions de tonneaux bruts en septembre 2021, soit une hausse de 60,8 % par rapport aux 4,1 millions de tonneaux bruts à la même période de l’exercice précédent. Le carnet de commandes atteint ainsi 16,0 millions de tonneaux bruts à la fin du trimestre, soit une hausse de 13,0 % par rapport au 31 décembre 2020 (14,1 millions de tonneaux bruts). Il reste bien diversifié, composé de navires utilisant le GNL (gaz naturel liquéfié) comme carburant, de navires porte-conteneurs et de navires spécialisés.

Réalisations en matière de développement durable

Le Groupe poursuit sa stratégie pour relever les défis liés au développement durable et à la transition énergétique en définissant des règlements relatifs à la sécurité, aux risques et aux exigences de performance en vue d’innover dans les carburants et systèmes de propulsion futurs.

Au troisième trimestre 2021, Bureau Veritas a délivré une Approbation de principe (AiP) à Hyundai Heavy Industries Co., Ltd. (HHI) et Korea Shipbuilding & Offshore Engineering Co., Ltd. (KSOE) pour leur conception innovante d'un navire transporteur d’ammoniac et propulsé à l’ammoniac. L’ammoniac est l’une des principales options de carburant alternatif actuellement envisagée par le marché du transport maritime pour des opérations à zéro émission nette, conformément aux objectifs fixés par l’Organisation maritime internationale (OMI) en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur maritime d’ici 2030 à 2050.

Le Groupe a également délivré une Approbation de principe (AiP) à SolarDuck, une société néerlandaise spécialisée dans les énergies renouvelables, pour sa solution solaire flottante offshore « King Eider ». C’est la première fois que ce type d’approbation est accordé à une technologie solaire flottante offshore, marquant ainsi le début d'une nouvelle ère pour cette forme d’énergie renouvelable.

AGROALIMENTAIRE & MATIÈRES PREMIÈRES

EN MILLIONS D'EUROS 2021 2020 VAR. ORGANIQUE PÉRIMÈTRE CHANGE
CA du 3ème trimestre 273,1 252,5 + 8,2 % + 7,7 % (0,3) % + 0,8 %
CA des neuf premiers mois 791,1 769,6 + 2,8 % + 5,2 % (0,1) % (2,3) %

L’activité Agroalimentaire & Matières Premières affiche une forte croissance organique de 7,7 % au troisième trimestre 2021, notamment grâce à la dynamique du segment Métaux & Minéraux et à l’amélioration des marchés des produits pétroliers et pétrochimiques.

Le segment Produits Pétroliers et Pétrochimiques (O&P, 31 % du chiffre d’affaires de la division) a enregistré globalement une croissance organique faible à un chiffre. Les activités liées aux échanges O&P (Trade) a montré une certaine amélioration grâce à une consommation de carburant plus élevée. Une croissance a été enregistrée en Amérique (portée par la lente reprise aux États-Unis même si la tempête Ida a eu un impact sur l’activité de raffinage en septembre), au Moyen-Orient et en Afrique. Parallèlement, l’activité a légèrement baissé en Asie-Pacifique et en Europe. Une forte demande a été enregistrée pour les activités non liées-aux échanges (amonts ou Upstream) et les segments à valeur ajoutée, y compris les solutions axées sur le développement durable, telles que les analyses Carbone 14 pour les biocarburants, le biodiesel fabriqué à partir d’huile de cuisson usagée (UCO - Used Cooking Oil), les analyses plastique à huile (plastic to oil), et les services pour le kérosène durable (SAF - Sustainable Aviation Fuel).

Le segment Métaux & Minéraux (M&M, 33 % du chiffre d’affaires de la division) a réalisé au global une croissance organique à deux chiffres, sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Les activités amont (Upstream, qui représentent les deux-tiers du segment M&M) ont encore enregistré une forte croissance (en hausse de 23,3 % sur une base organique), grâce à la plupart des régions, et plus particulièrement à l’Amérique (Canada, États-Unis, Chili et Pérou) et à l’Asie-Pacifique (Australie). L’activité liée au marché de l’exploration est restée forte pendant le trimestre, et ce pour l’ensemble des principales matières premières dans un contexte de prix élevés des métaux et minéraux. De plus, la stratégie réussie du Groupe en matière d’externalisation de laboratoires sur site (avec des contrats importants remportés en Afrique et en Amérique latine) et l’expansion des services ont également contribué à la croissance. Les activités liées aux échanges (Trade) ont augmenté de 16,2 % sur une base organique, soutenues par la demande importante pour tous les principaux métaux (cuivre, plomb, zinc, charbon et métaux précieux). La croissance devrait toutefois diminuer au cours du dernier trimestre du fait du ralentissement de la croissance en Chine et des problèmes de chaîne d’approvisionnement qui affectent les grandes économies industrielles.

Le segment Agroalimentaire (23 % du chiffre d’affaires de la division) a enregistré une légère croissance organique au cours du troisième trimestre, la croissance ayant été meilleure pour les produits agricoles que pour les produits alimentaires. L’Agro-industrie (amont) affiche une croissance à deux chiffres, favorisée par les opérations au Brésil dans toutes les matières premières agricoles, du coton aux graines oléagineuses. À l’inverse, les activités d'inspection agricole ont été impactées par une baisse des volumes liés au négoce, à la fois en Europe et en Asie. Cela s’explique par des récoltes d’orge, de maïs et de blé moins importantes ainsi que par un environnement qui demeure très concurrentiel. Dans l’activité Alimentaire, les activités de tests ont été plus résilientes que les inspections ; cela reflète une situation contrastée selon les zones géographiques : une croissance forte en Afrique, une croissance solide au Canada et aux États-Unis mais une croissance faible en Asie-Pacifique, qui a été essentiellement affectée par les mesures de restriction. L’activité a été perturbée par les mesures de confinement adoptées sur les principaux sites d’opération du Groupe en Australie, à commencer par Melbourne.

Le segment Services aux gouvernements (13 % du chiffre d’affaires de la division) a enregistré une croissance organique modérée à un chiffre au cours du trimestre, grâce à toutes les régions hormis le Moyen-Orient (Arabie saoudite, Irak). La croissance a été robuste dans les pays d’Afrique grâce à la montée en puissance de contrats VOC (Vérification de conformité) au Kenya et à la valeur accrue des marchandises inspectées dans le cadre des contrats existants (contrats de guichet unique et VOC en République Démocratique du Congo principalement). Le nombre d'inspections réalisées à distance au cours du troisième trimestre est resté élevé avec, plus particulièrement, un pourcentage important pour les contrats VOC en Afrique.

Réalisations en matière de développement durable

Le Groupe travaille sur plusieurs opportunités pour permettre aux clients d’atteindre leurs objectifs en matière de développement durable. Les clients issus de l’ensemble de la chaîne agroalimentaire, tels que les agriculteurs et les négociants, sont conscients que la transparence et la traçabilité dans la chaîne d’approvisionnement sont des facteurs clés supplémentaires pour des marchés alimentaires et agricoles durables. Par exemple, le Groupe propose une solution de traçabilité sur toute la chaîne d’approvisionnement pour le marché du coton. Au cours du troisième trimestre 2021, Bureau Veritas a créé, en collaboration avec son partenaire Optel, « The Traceable Network », une solution qui permet de tracer des données vérifiables sur la production de coton depuis la ferme jusqu’au produit fini.

INDUSTRIE

EN MILLIONS D'EUROS 2021 2020 VAR. ORGANIQUE PÉRIMÈTRE CHANGE
CA du 3ème trimestre 259,1 235,1 + 10,2 % + 10,4 % + 0,3 % (0,5) %
CA des neuf premiers mois 746,3 708,7 + 5,3 % + 9,8 % (0,5) % (4,0) %

L’activité Industrie est celle qui a enregistré la meilleure performance dans le portefeuille du Groupe au cours du troisième trimestre 2021 avec une croissance organique de 10,4 %, aidée globalement par une base de comparaison favorable.

D'un point de vue géographique, la plupart des régions ont connu une croissance au cours du trimestre ; l’Amérique latine étant en tête aux côtés de l’Amérique du Nord (poussée par le Canada et les États-Unis), du Moyen-Orient, de l’Afrique et de l’Asie-Pacifique. À l’inverse, l’activité a diminué dans une partie de l’Europe (pays d’Europe de l’Est et Royaume-Uni) en raison de fins de contrats.

Le segment Power & Utilities (P&U, 15 % du chiffre d’affaires de la division) a encore été un moteur de croissance du portefeuille, réalisant au cours du troisième trimestre une performance organique modérée à un chiffre par rapport à une base de comparaison défavorable. L’activité a été particulièrement forte au Moyen-Orient (grâce aux projets Capex), en Europe (portée par le Royaume-Uni et la France grâce à la production d’énergie nucléaire) et en Amérique latine (Argentine, Brésil et Colombie notamment). S’agissant des activités liées aux Opex, l’Amérique latine, qui représente la plus grande activité P&U, a continué de bénéficier à la fois de la montée en puissance de vastes contrats remportés auprès de divers clients de la distribution d’énergie et de l’augmentation des volumes des contrats existants. La réplication de sa plateforme de réseaux électriques pour les Utilités et les marchés finaux des Télécommunications (avec des services incluant l’étude sur site d’installations basées sur radio, la gestion de l’intégrité des actifs, les tests de signaux de commande) progresse bien et s'est traduite par l’obtention de plusieurs contrats.

Les énergies renouvelables offrent à moyen et long termes des opportunités de croissance importantes pour l’activité. Les sociétés du Pétrole & Gaz accélèrent la transition vers des énergies plus propres (solaire, éolien, hydrogène) en vue d’atteindre d’ambitieux objectifs de décarbonation. Au cours du troisième trimestre, Bureau Veritas a participé à des appels d’offres pour de nombreux projets de production d’énergie éolienne et solaire (en Europe, en Asie et aux États-Unis) avec à la clé un nombre important de contrats signés : par exemple, Bradley Construction Management, acquise par le Groupe au premier trimestre 2021, a remporté plusieurs contrats pour des projets de construction liés à l’énergie solaire aux États-Unis.

Le segment Pétrole & Gaz (28 % du chiffre d’affaires de la division) a encore amélioré sa performance car beaucoup de projets jusque-là en suspens ont finalement redémarré. Les activités liées aux Opex (qui représentent près des deux-tiers du segment Pétrole & Gaz) ont connu une croissance organique à deux chiffres grâce à la levée des restrictions liées à la pandémie. La croissance a été particulièrement forte au Moyen-Orient, en Amérique latine (Colombie et Argentine) ainsi que dans certains pays européens (Espagne et Italie). Les activités liées aux Capex, y compris les Services d’approvisionnements, ont connu une croissance organique modérée à un chiffre, qui est essentiellement due à l’Amérique latine, aux États-Unis (avec la reprise des activités de forage), à l’Asie (tirée par l’Inde) et au Moyen-Orient. Le pipeline de ventes dans les services Capex s’est amélioré, notamment en Asie et en Amérique du Nord, bien que de nombreux projets soient repoussés (en raison des contraintes sanitaires et de ressources). À ce jour, la part des activités liées aux Capex Pétrole & Gaz dans le chiffre d’affaires du Groupe a baissé significativement pour s’établir à 2 %.

Dans le segment Automobile (5 % du chiffre d’affaires de la division), l’activité souffre des restrictions de mobilité et de la perturbation de la chaîne d’approvisionnement (elle-même liée à une pénurie de matériaux).

Réalisations en matière de développement durable

Au cours du troisième trimestre 2021, le Groupe a remporté le contrat Driftwood LNG, qui soutient la transition vers le marché des nouveaux carburants. Driftwood LNG est un projet de GNL intégré qui inclut la construction de pipelines depuis des zones de production de gaz en Louisiane, États-Unis, et une usine de liquéfaction modulaire à faible coût.

Dans le domaine des énergies renouvelables, le Groupe travaille actuellement avec sa Global Service Line pour développer l’offre (en plus des services déjà fournis) et aider ses clients avec des services d’ingénierie sur le marché de l’éolien offshore.

Aux États-Unis, une équipe de vente dédiée au sein de l’activité d’inspection industrielle travaille à la promotion des capacités hydrogène du Groupe. Les Services soutiennent les services de validation de l’hydrogène, de conformité à la réglementation et de fiabilité et gestion des risques.

BÂTIMENT & INFRASTRUCTURES

EN MILLIONS D'EUROS 2021 2020 VAR. ORGANIQUE PÉRIMÈTRE CHANGE
CA du 3ème trimestre 357,0 327,6 + 9,0 % + 8,0 % - + 1,0 %
CA des neuf premiers mois 1 066,2 939,0 + 13,5 % + 15,5 % (0,3) % (1,7) %

L'activité Bâtiment & Infrastructures (B&I) a enregistré une forte croissance organique de 8,0 % au troisième trimestre 2021, favorisée par l’Amérique ainsi que par le Moyen-Orient et l’Afrique.

Une croissance organique à deux chiffres a été atteinte dans les activités liées à la Construction (54 % du chiffre d’affaires de la division) tandis qu’une croissance faible à un chiffre a été enregistrée dans les activités des Bâtiments en service (46 % du chiffre d’affaires de la division).

Le Groupe a enregistré une forte augmentation de la croissance organique en Amérique (21 % du chiffre d’affaires de la division), principalement grâce aux États-Unis, dans la continuité du trimestre précédent. La performance des opérations de Bureau Veritas aux États-Unis a été remarquable (en hausse de 34,3 % sur une base organique), conséquence à la fois d’une amélioration des conditions de marché, d'un développement commercial important et d’une base de comparaison favorable. La croissance est due principalement à l’activité liée aux services de mise en exploitation de centres de données, dans laquelle le Groupe jouit d'un savoir-faire inégalé ; un nombre important de collaborateurs ont été recrutés lors de l’exercice précédent pour soutenir l’exécution du carnet de commandes aux États-Unis et dans d’autres régions du monde (Europe, Asie). En outre, une bonne dynamique a été maintenue dans l’aide à la gestion de projets et l’activité transactionnelle pour les services liés aux Opex grâce aux nombreux contrats remportés dans tous les secteurs (essentiellement dans la Vente au détail). En Amérique latine, l’activité a continué à bénéficier de la forte reprise au Brésil (hausse de 40,3 % favorisée par les services liés aux Opex et aux Capex) grâce à la conversion d'un pipeline d’opportunités important, tandis que d’autres pays (l’Argentine et la Colombie notamment) ont également contribué à cette performance.

La croissance en Europe (53 % du chiffre d’affaires de la division) a été solide globalement. Le Groupe a réalisé une croissance organique à deux chiffres dans les pays d’Europe de l’Est et une croissance modérée à un chiffre dans les autres pays, à l’exception de la France. Le Royaume-Uni et l’Italie ont notamment bénéficié de l’obtention d’importants contrats de vérification dans les activités des Bâtiments en service. La France (41 % du chiffre d’affaires de la division) a connu une croissance organique de 1,1 % au cours du trimestre, par rapport à une base de comparaison exigeante en raison de la forte reprise de l’activité réglementaire lors de l’exercice précédent. Les programmes d'efficacité énergétique (y compris les certificats blancs pour les projets éligibles) ont continué à alimenter la croissance. Les travaux liés aux Capex ont montré une certaine amélioration avec un marché des nouvelles constructions en pleine stabilisation et un carnet de commandes en amélioration. À moyen terme, le Groupe espère bénéficier des nombreux programmes d'investissement de l’Union Européenne (notamment le Green Deal en France) visant à soutenir le développement d'une économie plus verte. Le pipeline de ventes s’annonce prometteur.

En Asie-Pacifique (23 % du chiffre d’affaires de la division), le Groupe a enregistré une légère baisse organique liée à la Chine, conséquence d’une base de comparaison très exigeante suite au redémarrage d’importants projets d'infrastructures l’an dernier avec la levée des restrictions de déplacements. Les tendances sous-jacentes de la Chine n’ont pas changé avec une croissance organique en hausse de 6,2 % par rapport au T3 2019. En Chine, le Groupe se concentre principalement sur de vastes projets d'infrastructure dans les domaines de l’énergie et des transports qui continuent de bénéficier du soutien que le gouvernement chinois apporte à l’économie du pays par le biais d’investissements à long terme. Son exposition aux bâtiments de grande hauteur (ce qui inclut des projets résidentiels) représente moins de 5 % du chiffre d’affaires en Chine. Ailleurs, l’activité s’est fortement redressée en Inde (hausse de 50,6 % sur une base organique) avec la levée des mesures de confinement, tandis que la situation au Japon a continué de s’améliorer progressivement dans un contexte difficile lié à la pandémie.

La région Moyen-Orient et Afrique (3 % du chiffre d’affaires de la division) a enregistré une performance organique remarquable (hausse de 40,1 % sur une base organique) : celle-ci est principalement liée au développement de nombreux projets en Arabie saoudite, soutenus par le rebond des prix du pétrole. L’Afrique a également connu une forte croissance organique (hausse de 32,5 %).

Réalisations en matière de développement durable

Au cours du troisième trimestre 2021, le Groupe a remporté un contrat d’une durée de 3 ans auprès de la UK Air Quality Management Unit pour des comptes rendus sur la conformité environnementale. Pour le compte de la UK national Environment Agency, Bureau Veritas contrôle la qualité de l’air du pays pour le bien de la population.

Le Groupe continue d’afficher une bonne dynamique au niveau de son portefeuille de services dédié aux stations de recharge de véhicules électriques (EVCS), lesquels services couvrent l'ensemble du cycle de vie, de la conception à l’exploitation en passant par la construction et la mise en service. Au cours du trimestre, le Groupe a remporté de nouveaux contrats de contrôle technique et de conformité des stations de recharge aux États-Unis auprès d’Electrify America.

CERTIFICATION

EN MILLIONS D'EUROS 2021 2020 VAR. ORGANIQUE PÉRIMÈTRE CHANGE
CA du 3ème trimestre 92,4 88,5 + 4,4 % + 0,8 % + 2,9 % + 0,7 %
CA des neuf premiers mois 288,9 230,5 + 25,3 % + 24,0 % + 3,4 % (2,1) %

L’activité Certification a enregistré une croissance organique de 0,8 % au troisième trimestre 2021, par rapport à une base de comparaison très exigeante suite au rattrapage au T3 2020 d’audits reportés pendant la période de confinement et au succès des nouveaux services développés tels que « Redémarrez votre activité avec BV ».

Cette performance témoigne d’une situation très contrastée selon les pays : alors qu'une croissance organique à deux chiffres a été atteinte en Amérique (grâce à l’Amérique latine) au Moyen-Orient et en Afrique (soutenus par un développement important des ventes), la croissance a été modérée en Asie-Pacifique, celle-ci ayant été affectée par les restrictions de mobilité et par de nouvelles mesures de confinement (Vietnam, Thaïlande). Parallèlement, les activités de Certification ont baissé en Europe (principalement en France, Espagne et Italie), qui a été confrontée à une base de comparaison exigeante en raison du rattrapage des audits intervenu lors de l’exercice précédent.

Le troisième trimestre a bénéficié de l’effet lié à une année de recertification concernant plusieurs schémas (cycle de trois ans pour les schémas ISO 9001, 14001 et Transports, représentant environ un tiers du portefeuille). La date butoir ayant été fixée à septembre 2021, cet effet devrait disparaître dès le quatrième trimestre 2021 et implique une base de comparaison difficile l’an prochain. L’activité a également été soutenue par la transition du schéma OSHAS 18001 vers le schéma ISO 45001, qui a impliqué une augmentation du nombre de jours-hommes.

Dans le portefeuille du Groupe, une croissance à deux chiffres a été réalisée dans le sous-segment Responsabilité sociale & Développement durable, la certification des produits alimentaires biologiques ainsi que les audits de fournisseurs ; une croissance a également été atteinte dans les sous-segments QHSE, Transports et les services de Formation.

Les schémas de certification Transports ont bénéficié du redémarrage du cycle de trois ans (impliquant la réalisation des principaux audits de recertification) après la révision de normes (tous les certificats IATF dans le secteur automobile plus particulièrement) effectuée en 2018. Cela a notamment contribué à soutenir l’activité en Allemagne, en Espagne, en Italie et aux États-Unis. Le Groupe a atteint un taux de renouvellement très élevé.

Au cours du troisième trimestre, les services Développement durable de Bureau Veritas ont connu une croissance à deux chiffres, toujours grâce à la forte demande concernant les services de vérification des émissions de gaz à effet de serre (liés à des évaluations de l’empreinte carbone, des projets de compensation et de retrait, et à des objectifs de neutralité ou de zéro net), l’assurance RSE et la certification des systèmes de gestion de la filière du bois.

Le Groupe a poursuivi la diversification de son portefeuille avec une très bonne performance organique et une dynamique accrue sur les solutions dédiées aux entreprises concernant la lutte contre la corruption, la gestion des actifs, la protection des données et les systèmes de management de l’informatique, et la continuité d’activité.

Réalisations en matière de développement durable

Au cours du troisième trimestre, Bureau Veritas a certifié l’Expo 2020 Dubaï selon la norme ISO 20121:2012 relative aux systèmes de management responsable appliqués à l’activité événementielle. Cette norme décrit un système de management qui permet aux organisateurs d'identifier les impacts sociaux, économiques et environnementaux négatifs des événements. Elle est alignée sur les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies en termes de bien-être, d'égalité, d'eau et d'énergie propre, de croissance économique, de villes durables, de consommation responsable, de climat, de réduction des inégalités et de sociétés inclusives.

Le Groupe a également permis à l’aéroport de Singapour Changi de devenir le premier aéroport de la région Asie-Pacifique à se conformer au programme d’audit des mesures de santé dans les aéroports. Ce programme a été développé en partenariat avec l’ACI (Airports Council International) sur la base des normes SafeGuard™ de BV et est aligné sur les recommandations des autorités nationales et internationales. Les audits sur site menés par Bureau Veritas ont permis à l’aéroport de Changi de démontrer que toutes les mesures de santé et de sécurité appropriées sont en place pour le personnel comme pour les voyageurs.

BIENS DE CONSOMMATION

EN MILLIONS D'EUROS 2021 2020 VAR. ORGANIQUE PÉRIMÈTRE CHANGE
CA du 3ème trimestre 171,8 155,3 + 10,6 % + 8,7 % + 0,1 % + 1,8 %
CA des neuf premiers mois 490,1 426,7 + 14,9 % + 18,1 % + 0,1 % (3,3) %

L’activité Biens de consommation a continué à se redresser au cours du troisième trimestre 2021, avec une croissance organique de 8,7 %, favorisée principalement par une reprise des activités en Asie, dans la plupart des catégories de produits. Les activités de Tests ont fortement augmenté tandis que les services d'Inspection et d’Audit ont diminué.

Au niveau géographique, la croissance a été favorisée principalement par l’Asie du Nord-Est (la Chine affichant une croissance organique à deux chiffres) et, dans une moindre mesure, par l’Asie du Sud (notamment l’Inde et le Sri Lanka). La Turquie et le Mexique ont connu une très forte croissance et témoignent ainsi des premiers bénéfices de la stratégie de diversification géographique du Groupe. À l'inverse, les niveaux d’activité ont été sous pression dans les pays d’Asie du Sud-Est, à cause du Vietnam essentiellement, en raison des mesures de confinement adoptées depuis la fin du mois d'août.

Le segment Textiles (34 % du chiffre d’affaires de la division) a réalisé une performance supérieure à la moyenne de la division, avec une situation contrastée selon les régions : une forte dynamique en Chine et, dans une moindre mesure, en Inde (en plein rétablissement suite à la levée des mesures de confinement), au Cambodge et en Indonésie ; des performances faibles en Asie du Sud-Est (Vietnam, Singapour et Japon essentiellement), qui a commencé à être impactée par les perturbations causées par les mesures de confinement et par la difficulté à opérer des services de tests en laboratoire dans des conditions normales.

Le segment Biens durables (31 % du chiffre d’affaires de la division) a réalisé une performance dans la moyenne de la division grâce à toutes les catégories de produits, en particulier les petits équipements et les produits de bricolage. Le sous-segment Jouets a connu un rebond grâce à la Chine, en amont de la période de Noël. Le sous-segment Cosmétiques, Hygiène et Beauté a enregistré une performance dans la moyenne de la division tandis que les produits de luxe ont continué d’être soutenus par l’Italie. Les services d’Inspection et d’Audit ont été sous pression, beaucoup de pays d’Asie ayant été perturbés par les mesures de confinement et les restrictions de déplacements (Vietnam, Thaïlande, Japon en particulier) ainsi que les problématiques de pénuries liées au transport. Ailleurs, la demande d’audits sociaux et RSE est restée forte.

Enfin, le segment Technologies2 (35 % du chiffre d’affaires de la division) a réalisé une performance légèrement inférieure à la moyenne de la division, avec une croissance organique à deux chiffres à la fois dans les Produits Électriques & Électroniques et dans l’Automobile (services d’homologation et tests de fiabilité). Les activités de tests dans le Wireless (produits de technologies sans fil / de l’Internet des objets (IoT)) ont connu une croissance faible à un chiffre, alimentée par l’Asie (Taïwan, Chine et Japon) et le Mexique ; cela s’explique par une base de comparaison plus exigeante et un impact mineur lié à la perturbation de la chaîne d’approvisionnement et aux problèmes de pénuries. Bureau Veritas suit de près le problème de pénurie de puces, lequel problème, s’il perdure, pourrait avoir une incidence sur le lancement de nouveaux produits. En Asie, les infrastructures/produits liés à la 5G continuent d’afficher une très bonne dynamique, les plateformes de tests du Groupe (Taïwan, Corée du Sud et Chine en particulier) fonctionnant à plein régime. Le Groupe continue d'investir dans les équipements de tests de la technologie 5G afin de répondre à la forte demande.

Réalisations en matière de développement durable

Au cours du troisième trimestre 2021, Bureau Veritas a remporté un contrat important de conformité sociale auprès de l’un des principaux détaillants en ligne du Moyen-Orient, qui vend un large éventail de produits de consommation allant des produits textiles aux biens durables et produits électroniques, ainsi que des produits d’occasion. Bureau Veritas consolide ainsi son rôle de fournisseur numéro un de solutions ESG/de développement durable aux détaillants en ligne.

En réponse à la demande de l’une des plus grandes marques mondiales de produits d’extérieur, Bureau Veritas a également conçu une solution pour aider la chaîne d’approvisionnement de cette marque à améliorer son efficacité énergétique et réduire son empreinte carbone. Le projet de Diagnostic énergétique du Groupe répond aux besoins de ses installations. En combinant les « diagnostics » sur site et hors site, les spécialistes de Bureau Veritas identifient les causes profondes à l’origine d’une consommation d’énergie et d’émissions carbone élevées. Grâce à une gestion annuelle des installations et à l’engagement des représentants, les spécialistes du Groupe travaillent en collaboration avec l’installation et définissent un plan pratique sur 3 ans avec des objectifs définis et convenus concernant l’amélioration énergétique et la performance relative aux gaz à effet de serre (GES).

  • CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE
    • Les résultats semestriels seront présentés le mardi 26 octobre à 18h00 (heure de Paris)
    • Une vidéo conférence sera retransmise en direct, accessible via : Lien vers la vidéo conférence
    • Les diapositives de la présentation seront disponibles sur : https://group.bureauveritas.com/fr
    • Les supports de communication seront disponibles sur le site Internet du Groupe
      • Numéro téléphoniques (direct) :
        • France : +33 (0)1 70 37 71 66
        • Royaume-Uni : +44 (0)33 0551 0200
        • États-Unis : +1 212 999 6659
        • International : +44 (0)33 0551 0200
        • Mot de passe : Bureau Veritas
  • CALENDRIER FINANCIER 2021 & 2022
    • Journée Investisseurs : 3 décembre 2021 (matin, format virtuel)
    • Résultats de l'exercice 2021 : 24 février 2022
    • Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2022 : 21 avril 2022
    • Résultats du 1er semestre 2022 : 28 juillet 2022

À propos de Bureau Veritas
Bureau Veritas est un leader mondial de l’inspection, de la certification et des essais en laboratoire. Créé en 1828, le Groupe emploie près de 78 000 collaborateurs dans plus de 1 600 bureaux et laboratoires dans le monde entier. Bureau Veritas aide ses 400 000 clients à améliorer leurs performances, en offrant des services et des solutions innovantes pour s'assurer que leurs actifs, produits, infrastructures et processus répondent aux normes et réglementations relatives à la qualité, la santé, la sécurité, la protection de l’environnement et la responsabilité sociale.
Bureau Veritas est coté sur Euronext Paris et fait partie de l’indice Next 20.
Compartiment A, code ISIN FR 0006174348, mnémonique : BVI.
Pour en savoir plus www.bureauveritas.com. Suivez-nous aussi sur Twitter (@bureauveritas) et LinkedIn.

  Nos informations sont certifiées par la technologie blockchain.
Vérifiez l’authenticité de ce communiqué de presse sur www.wiztrust.com.


CONTACTS ANALYSTES / INVESTISSEURS   CONTACTS PRESSE    
Laurent Brunelle   Caroline Ponsi Khider    
+33 (0)1 55 24 76 09   +33 (0)7 52 60 89 78    
laurent.brunelle@bureauveritas.com   caroline.ponsi-khider@bureauveritas.com    
         
Florent Chaix   DGM Conseil    
+33 (0)1 55 24 77 80   +33 (0)1 40 70 11 89    
florent.chaix@bureauveritas.com   thomasdeclimens@dgm-conseil.fr
quentin.hua@dgm-conseil.fr
   

Ce communiqué de presse (y compris ses annexes) contient des informations et déclarations de nature prospective basées sur les objectifs et prévisions à ce jour de la direction de Bureau Veritas. Ces informations et déclarations de nature prospective sont inévitablement soumises à un certain nombre de facteurs de risque et d’incertitude importants tels que ceux décrits dans le Document d’enregistrement universel enregistré auprès de l’Autorité des marchés financiers qui font que les résultats finalement obtenus pourront différer de ces objectifs ou prévisions. Ces informations de nature prospective n’ont de valeur qu’au jour de leur formulation et Bureau Veritas n’assume aucune obligation de mise à jour ou de révision de celles-ci, que ce soit en raison de nouvelles informations qui seraient à sa disposition, de nouveaux événements ou pour toute autre raison, sous réserve de la réglementation applicable.

  • ANNEXE 1 : CHIFFRE D’AFFAIRES DU 3ÈME TRIMESTRE (T3) ET DES NEUF PREMIERS MOIS (9M) 2021 PAR ACTIVITÉ
EN MILLIONS D'EUROS T3 / 9M 2021 T3 / 9M 2020 VARIATION ORGANIQUE PÉRIMÈTRE CHANGE
Marine & Offshore 92,3 89,3 + 3,4 % + 2,7 % - + 0,7 %
Agroalimentaire & Matières Premières 273,1 252,5 + 8,2 % + 7,7 % (0,3) % + 0,8 %
Industrie 259,1 235,1 + 10,2 % + 10,4 % + 0,3 % (0,5) %
Bâtiment & Infrastructures 357,0 327,6 + 9,0 % + 8,0 % - + 1,0 %
Certification 92,4 88,5 + 4,4 % + 0,8 % + 2,9 % + 0,7 %
Biens de consommation 171,8 155,3 + 10,6 % + 8,7 % + 0,1 % + 1,8 %
CA du 3ème trimestre 1 245,7 1 148,3 + 8,5 % + 7,5 % + 0,2 % + 0,8 %
Marine & Offshore 281,5 274,3 + 2,6 % + 4,4 % - (1,8) %
Agroalimentaire & Matières Premières 791,1 769,6 + 2,8 % + 5,2 % (0,1) % (2,3) %
Industrie 746,3 708,7 + 5,3 % + 9,8 % (0,5) % (4,0) %
Bâtiment & Infrastructures 1 066,2 939,0 + 13,5 % + 15,5 % (0,3) % (1,7) %
Certification 288,9 230,5 + 25,3 % + 24,0 % + 3,4 % (2,1) %
Biens de consommation 490,1 426,7 + 14,9 % + 18,1 % + 0,1 % (3,3) %
CA des neufs premiers mois 3 664,1 3 348,8 + 9,4 % + 11,9 % - (2,5) %
  • ANNEXE 2 : CHIFFRE D’AFFAIRES DES NEUF PREMIERS MOIS 2021 PAR TRIMESTRE
  CHIFFRE D'AFFAIRES 2021 PAR TRIMESTRE
EN MILLIONS D'EUROS T1 T2 T3  
Marine & Offshore 94,1 95,1 92,3  
Agroalimentaire & Matières Premières 249,2 268,8 273,1  
Industrie 232,5 254,7 259,1  
Bâtiment & Infrastructures 347,2 362,0 357,0  
Certification 91,9 104,6 92,4  
Biens de consommation 139,8 178,5 171,8  
Total Groupe 1 154,7 1 263,7 1 245,7  

  

  • ANNEXE 3 : INDICATEURS CLÉS – RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DE L’ENTREPRISE (RSE)
  ODD des
Nations Unies
9M 2021 Exercice 2020 Ambition 2025
LE CAPITAL SOCIAL ET LE CAPITAL HUMAIN        
Taux total d’accidents (TAR) 3 N° 3 0,27 0,26 0,26
Taux de féminisation des postes de direction 4 N° 5 21,0 % 19,8 % 35 %
Nombre d’heures de formation par employé (par an) 5 N° 8 21,6 23,9 35,0
LE CAPITAL NATUREL        
Émissions de CO2 par employé (tonnes par an) 6 N° 13 N/A 2,44 2,00
LA GOUVERNANCE        
Part des collaborateurs formés au Code d’éthique 7 N° 16 N/A 7 98,5 % 99 %
  • ANNEXE 4 : DÉFINITIONS ET RAPPROCHEMENT DES INDICATEURS ALTERNATIFS DE PERFORMANCE AVEC LES INDICATEURS IFRS

Le processus de gestion de Bureau Veritas repose sur les indicateurs alternatifs de performance présentés ci-après. Ceux-ci ont été déterminés dans le cadre de la planification budgétaire et du reporting du Groupe, en interne et en externe. Bureau Veritas estime que ces indicateurs fournissent des renseignements supplémentaires utiles pour les utilisateurs des états financiers pour comprendre de façon adéquate la performance du Groupe, notamment sur le plan opérationnel. En outre, certains de ces indicateurs font référence dans l’industrie du « TIC » (Test, Inspection, Certification) et sont ceux principalement utilisés et suivis par la communauté financière. Ces indicateurs alternatifs de performance doivent être considérés comme complémentaires des indicateurs IFRS et des mouvements qui en découlent.

CROISSANCE

Croissance totale du chiffre d’affaires

Le pourcentage de croissance totale du chiffre d’affaires est un ratio qui mesure l’évolution du chiffre d’affaires du Groupe tel qu’il existe à la fin de l’exercice N par rapport à l’exercice N-1. La croissance totale du chiffre d’affaires se décompose en 3 éléments :

  • La croissance organique ;
  • L'impact périmètre ;
  • L’effet de change.

Croissance organique

Le Groupe suit en interne et publie une croissance « organique » de son chiffre d’affaires que la Direction considère comme plus représentative de la performance opérationnelle pour chacun de ses secteurs d’activité.

La principale mesure de gestion et de contrôle de la croissance du chiffre d’affaires du Groupe est une croissance comparable. En effet, celle-ci permet de suivre l’évolution des activités du Groupe hors effets de change qui sont exogènes à Bureau Veritas, et des effets de portefeuille, qui concernent des activités nouvelles ou ne faisant plus partie du portefeuille d’activités. Cette mesure est utilisée pour l’analyse interne de la performance.

Bureau Veritas estime que cette mesure offre à la Direction et aux investisseurs une compréhension plus complète des résultats d’exploitation sous-jacents et des tendances des activités en cours, en excluant l’effet des acquisitions, des désinvestissements, y compris les cessions pures, ainsi que la cessation non désirée des activités (comme par exemple en raison de l’apparition de sanctions internationales), et l’évolution des taux de change pour les activités qui sont assujetties à la volatilité et qui peuvent occulter les tendances sous-jacentes.

Le Groupe estime également que la présentation séparée du chiffre d’affaires organique de ses activités fournit à la Direction et aux investisseurs des informations utiles sur les tendances de ses activités industrielles et permet une comparaison plus directe avec d'autres entreprises du secteur.

La croissance organique du chiffre d’affaires représente le pourcentage de croissance du chiffre d’affaires, présenté au niveau du Groupe et pour chaque activité, à périmètre et taux de change constants sur des périodes comparables :

  • à périmètre de consolidation constant : effet de variation de périmètre retraité sur la base d'une période de douze mois ;
  • à taux de change constants : exercice N retraité en utilisant les taux de change de l’exercice N-1.

Impact périmètre

Afin d’établir une comparaison à données comparables, l’impact des changements dans le périmètre de consolidation est déterminé :

  • pour les acquisitions de l’exercice N, en déduisant du chiffre d’affaires de l’exercice N, le chiffre d’affaires généré par les activités acquises durant l’exercice N ;
  • pour les acquisitions de l’exercice N-1, en déduisant du chiffre d’affaires de l'exercice N, le chiffre d’affaires généré par les activités acquises pendant les mois durant lesquels les activités acquises n’étaient pas consolidées en N-1 ;
  • pour les cessions et désinvestissements de l’exercice N, en déduisant du chiffre d’affaires de l’exercice N-1, le chiffre d’affaires généré par les activités cédées et désinvesties durant l’exercice
    N-1 pendant les mois où les activités ne faisaient pas partie du Groupe durant l’exercice N ;
  • pour les cessions et désinvestissements de l’exercice N-1, en déduisant du chiffre d’affaires de l’exercice N-1, le chiffre d’affaires généré par les activités cédées et désinvesties durant l’exercice
    N-1 avant la cession.

Effet de change

L’effet de change est calculé en convertissant le chiffre d’affaires de l’exercice N aux taux de change de l’exercice N-1.


1 Indicateurs alternatifs de performance présentés, définis et réconciliés avec les indicateurs IFRS dans l’annexe 4 de ce communiqué.

2 Le segment Technologies est composé des Produits Électriques & Électroniques, des activités de tests dans le Wireless (produits de technologies sans fil / de l’Internet des objets (IoT)) et des activités de tests de connectivité dans l’Automobile.

3 TAR : taux total d’accidents (nombre d’accidents avec et sans arrêt de travail x 200 000 / nombre d’heures travaillées).

4 Proportion de femmes du Comité exécutif à la Bande III (grade interne correspondant à une position de manager ou un poste de direction) dans le Groupe (nombre de femmes en équivalent temps plein occupant un poste de direction / nombre total d’équivalents temps plein occupant des postes de direction).

5 Indicateur calculé sur une période de 6 mois par rapport à une période de 12 mois pour les valeurs de l’exercice 2020 et l’ambition 2025.

6 Émissions de gaz à effet de serre des bureaux et laboratoires, tonnes de CO2 équivalent par employé et par an pour les émissions de Scope 1, 2 et 3 (émissions relatives aux déplacements professionnels).

7 Une nouvelle formation, faisant suite à la mise à jour du Code d'éthique, a été déployée au cours du troisième trimestre. Le taux de couverture des collaborateurs formés au Code d'éthique, après environ six mois de campagne de formation (contre douze mois habituellement), sera disponible et communiqué à l'occasion des résultats annuels 2021. Pour rappel, la part des collaborateurs formés au Code d'éthique était de 97,6 % à la fin du premier semestre 2021.

 

Pièce jointe



Attachments

20211026_Communiqué de presse CA T3 2021