DEINOVE présente ses résultats financiers et l’avancée de ses programmes pour l’année 2021

Marseille, FRANCE


DEINOVE présente ses résultats financiers et l’avancée de ses programmes pour l’année 2021

  • Avis favorable du DSMB et poursuite de l’essai de Phase II évaluant DNV3837 dans les infections à Clostridioïdes difficile
    • Extension de l’essai à 5 nouveaux centres au Canada
  • Renforcement des capacités de criblage et analytiques de la plateforme au travers de trois appels à projets complémentaires remportés par DEINOVE
  • Signature d'un nouveau contrat de développement avec Royal DSM
  • Résultat net 2021 du Groupe de -7,0 m€ contre -7,3 m€ en 2020, principalement grâce à la réduction des charges opérationnelles
    • Poursuite du plan de réduction des charges opérationnelles avec une baisse de 12% (7,9 m€ contre 9,0 m€ en 2020), toujours consacrées à 83% à la R&D
  • Trésorerie du Groupe :
    • Solde de +3,8 m€ au 31 décembre 2021, contre +2,9 m€ au 31 décembre 2020
    • Mise en place en septembre 2021 d’un nouveau contrat d’obligations convertibles (OC)
    • Le 26 janvier 2022, la 3ème tranche d’OC a été souscrite par ESGO Fund, pour un montant de 500 k€

DEINOVE (Euronext Growth Paris : ALDEI), société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l'exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, annonce que son Conseil d’administration a procédé à l’arrêté des comptes consolidés pour l’exercice 2021.

« L’exercice 2021 marque un tournant dans l’histoire récente de DEINOVE. D’une part la Société continue l’extension de ses capacités de recherche avec les projets Boost-ID, MicrofluAMR et ATB-Discover, qui témoignent à la fois de la reconnaissance de la dimension stratégique de la plateforme mais aussi de la pertinence scientifique de l’approche de DEINOVE dans la mise en place de ses capacités industrielles. Le recrutement de Michael MOUREZ au poste de Directeur de l’Innovation est une étape supplémentaire vers le développement de nouveaux relais de croissance pour la plateforme de la Société » commente le Dr. Alexis RIDEAU Directeur Général de DEINOVE. Il ajoute « D’autre part, sur le plan clinique, le DSMB1 a donné un avis favorable à la poursuite de l’essai de Phase II testant DNV3837 dans les infections à Clostridioïdes difficile. La seconde partie de l’essai se poursuit et le recrutement de patients devrait être accéléré notamment par l’ouverture de 5 nouveaux sites au Canada et l’implication du Dr Thomas Louie, Professeur de microbiologie et de maladies infectieuses à l'université de Calgary (Canada) et expert mondial du C. diff, qui sera le responsable médical de l’étude au Canada ».

DONNÉES FINANCIÈRES CONSOLIDÉES SYNTHÉTIQUES

Les comptes consolidés au 31 décembre 2021 du Groupe DEINOVE ont été certifiés par les Commissaires aux comptes du Groupe, le cabinet PwC (PricewaterhouseCoopers).

COMPTE DE RÉSULTAT

(en milliers d'euros)31/12/2131/12/20
Produits d'exploitation 594836
Dont Subventions d'exploitation174392
Charges d'exploitation7 9248 961
Dont frais de Recherche & Développement6 5997 737
Dont frais administratifs et généraux1 3251 224
RÉSULTAT D’EXPLOITATION-7 133-8 125
RÉSULTAT FINANCIER-50-21
RÉSULTAT EXCEPTIONNEL323
Impôts sur les bénéfices et impôts différés-901-1 354
Amortissement des écarts d'acquisition511511
Résultat des sociétés mises en équivalence (MEQ)--
RÉSULTAT DE L'ENSEMBLE CONSOLIDÉ-6 959-7 300

 

(en milliers d'euros)-6 959-7 300
CAT (Comptes à terme)--
Provision pour dépréciation des Valeurs Mobilières de Placement--
Disponibilités3 8432 899
ICNE & Concours bancaires courants-
TOTAL TRÉSORERIE NETTE3 8432 899

AVANCÉES OPÉRATIONNELLES DE L’EXERCICE ET POST-CLÔTURE

Poursuite de l’essai de Phase II testant DNV3837 dans les infections à Clostridioïdes difficile et avis positif du DSMB

Cet essai clinique vise à évaluer l’efficacité et la pharmacocinétique de DNV3837 chez des patients atteints d’infection gastrointestinale à Clostridioïdes difficile (ICD). Il est mené aux États-Unis, selon un protocole séquentiel :

  • La 1ère étape visant à traiter par DNV3837 une cohorte de 10 patients atteints d’ICD modérée à sévère est terminée. Le comité indépendant de surveillance et de suivi (Data Safety Monitoring Board ou DSMB) a réalisé sa revue des données de sécurité de la première partie de l’essai et jugé que la balance bénéfice/risque de l’antibiothérapie avec DNV3837 était en faveur de la poursuite de l'essai. Il est à noter qu'en raison de la pandémie de Covid-19, la première partie de l'essai a été limitée à 9 patients au lieu de 10 ;
  • La 2ème étape vise à traiter 30 patients atteints d’ICD sévère. L’étude sera menée « en ouvert » étant donné que le DNV3837 est administré par voie intraveineuse, alors que les standards de traitement sont administrés par voie orale.

L’expérience acquise lors de cette 1ère partie de l’étude a permis d’améliorer le protocole de l’essai, avec une réduction de la dose par 4 et une réduction de la durée d’administration par 2, ramenant de 12 à 6 heures par jour le traitement par voie intraveineuse. Cette évolution simplifie la gestion de l’essai pour les médecins investigateurs et leurs équipes

En raison de l’impact de la pandémie COVID-19, les résultats de la première partie de l’essai devraient être publiés à la fin du 1er semestre 2023.

DEINOVE est lauréat du plan France Relance

Le projet Boost-ID (Bacteria Optimum Output Screening Tool for treating Infectious Diseases) fait partie des 105 projets retenus par l’État, sur près de 1000 présentés, dans le cadre de la première vague d’appel à projets du plan France Relance, témoignant de la reconnaissance de sa dimension stratégique.

Boost-ID est un accélérateur dans l’identification d’antimicrobiens et de molécules d’origine naturelle à forte valeurs ajoutée. Il consiste en la mise en place d’une plateforme de criblage haut-débit de bactéries à partir d’une technologie de rupture : la microfluidique en gouttes. Avec un gain de rendement majeur en amont du procédé, Boost-ID permettra d’accélérer le développement de nouveaux antimicrobiens et de molécules d’origine naturelle à forte valeur ajoutée.

C’est l’un des six projets dans le secteur stratégique de la santé retenus par l’État en Occitanie.

DEINOVE, l’ESPCI Paris2 et l’INRAE3 sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets Programme Prioritaire de Recherche Antibiorésistance

DEINOVE a été sélectionné en avril 2021, avec l’ESPCI Paris et l’INRAE pour le projet Microflu4AMR financé à hauteur de 2 millions d’euros par l’Agence nationale de la recherche (ANR) à l’issu d’un processus de sélection extrêmement exigeant, ayant retenu 11 projets sur plus de 130 dossiers dans le cadre du programme prioritaire de recherche national (PPR) par un jury international présidé par les Professeurs Herman Goossens, Benedikt Huttner, Rafael Canton et réunissant 25 experts mondialement reconnus. Microflu4AMR est complémentaire des projets Deinodrop et Boost-ID de DEINOVE. Il est à noter que DEINOVE, en tant que partenaire privé, ne bénéficie d’aucune subvention.

Boost-ID et Microflu4AMR ont été déposés dans le cadre d’appels à projets distincts, avec des processus d’évaluation indépendants, exigeants et extrêmement compétitifs. Les évaluations ont abouti à la même conclusion : la technologie microfluidique, telle que portée par DEINOVE, est considérée par la communauté scientifique et industrielle comme un atout majeur dans l’identification de nouvelles solutions thérapeutiques à partir de la biodiversité bactérienne.

Le projet ATB-Discover, porté par DEINOVE, l'IBMM et le LMP de l'Université de Montpellier, obtient le soutien de l'Union européenne et la Région Occitanie

DEINOVE a annoncé en juin 2021 sa collaboration avec l’Institut des Biomolécules Max Mousseron (IBMM) et le Laboratoire de Mesures Physiques (LMP) de l’Université de Montpellier pour le co-développement de nouvelles approches analytiques basées sur l’utilisation de la Spectrométrie de Masse Ultra Haute Résolution, sur une durée de 30 mois.

Le projet de recherche partenariale ATB-Discover a été retenu dans le cadre de l’appel à projets « Plateformes Régionales de Recherche et d’Innovation » (PRRI), en lien avec la stratégie régionale d’innovation « Thérapies innovantes et ciblées ».

Ce projet bénéficie d’un financement de 990 k€ du fonds européen de développement régional (FEDER) et de la Région Occitanie. Il est à noter que DEINOVE, en tant que partenaire privé ne bénéficie d’aucun support financier.

Signature d’un nouveau contrat de développement avec Royal DSM

En novembre 2021, DEINOVE a annoncé la signature d’un nouveau contrat de développement avec Royal DSM, une société internationale à raison d’être scientifique.

Dans le cadre de ce projet, intégralement financé par DSM, DEINOVE développe et optimise le procédé de production d’un ingrédient actif issu de sa collection bactérienne propriétaire et ciblant un marché clé de DSM. Plus précisément, les unités d’ingénierie fermentaire et d’ingénierie des bioprocédés de DEINOVE optimiseront les conditions de culture et les paramètres clés du procédé préindustriel, pouvant garantir le succès du transfert technologique et de la commercialisation du futur produit. Les équipes scientifiques de DSM se chargeront de confirmer à chaque étape les propriétés biologiques du composé. Ce projet collaboratif débouchera en cas de succès sur la mise en place d’une licence d’exploitation commerciale.

Grâce au programme AGIR, DEINOVE est devenue une biotech industrielle d’exception dans la lutte contre l’antibiorésistance

En mars 2022, DEINOVE a annoncé la clôture du programme AGIR4 lancé en septembre 2017 et mené en collaboration avec l’Institut Charles Viollette. Soutenu par la troisième vague du Programme Investissement d’Avenir sous la forme d’un PSPC (Projets de recherche et développement structurants pour la Compétitivité), AGIR avait pour objectif (i) la mise en place des dernières avancées technologiques en matière de collecte, de culture, de criblage, d’optimisation et d’évaluation de composés antimicrobiens issus de souches bactériennes inexplorées et (ii) la validation de l’approche des partenaires pour identifier de nouvelles structures antibiotiques susceptibles de conduire au développement de nouveaux traitements.

Pour DEINOVE, le programme AGIR a permis de compléter ses capacités industrielles (fermentation, biologie de synthèse et science des données, déjà optimum en 2017) avec des technologies et compétences indispensables à une activité de découverte de nouveaux antimicrobiens, et ce à plusieurs niveaux : collection d’espèces bactériennes, extraction bactérienne, criblage antimicrobien, biologie de synthèse, déréplication d’extraits bactériens, gestion de l’information et capitalisation des connaissances.

La 2ème partie de l’essai clinique de Phase II de DNV3837 dans les infections à Clostridioïdes difficile sera étendue au Canada

En avril 2022, DEINOVE a annoncé l’extension de l’essai clinique de Phase II de DNV3837 dans les infections à Clostridioïdes difficile au Canada, avec l’ouverture de 5 nouveaux sites, complétant ainsi ceux déjà ouverts aux États-Unis. Ce deuxième pays permettra d’accélérer le recrutement de patients dans cet essai clinique de Phase II du DNV3837 dans les infections à Clostridioïdes difficile.

Le Dr Thomas Louie, Professeur de microbiologie et de maladies infectieuses à l'université de Calgary (Canada) et expert mondial du Clostridioïdes difficile, sera le responsable médical de l’étude au Canada.

CORPORATE

CONSEIL D’ADMINISTRATION

Au cours de l'Assemblée Générale ordinaire annuelle et extraordinaire du 21 juin 2021, il a été procédé au renouvellement du mandat de la Société TVM CAPITAL, représentée par Monsieur Jean-François LABBE, pour une durée de trois (3) ans expirant à l'issue de l'Assemblée Générale ordinaire annuelle qui se tiendra courant de l'année 2024 et qui sera appelée à statuer sur les comptes de l'exercice clos le 31 décembre 2023.

Au cours de sa séance du 22 juin 2021, le Conseil d'administration a constaté les démissions de Madame Anne ABRIAT et de Monsieur Emmanuel PETIOT, sans procéder à leur remplacement.

COMITÉ EXÉCUTIF

Postérieurement à la clôture, DEINOVE a annoncé l’arrivée du Dr. Michael MOUREZ au poste de Directeur de l’Innovation. Michael MOUREZ supervisera le processus d’innovation de la Société, développera de nouveaux leviers de croissance auprès des partenaires industriels, ainsi que les méthodes et les technologies à implémenter pour conforter le leadership industriel de DEINOVE en matière de biodiversité microbienne et de micro-biotechnologies. Avant de rejoindre DEINOVE, Michael MOUREZ était en charge du portefeuille de découverte antibactérienne de SANOFI dans le domaine de maladies infectieuses, puis chez EVOTEC où il a supervisé des plateformes technologiques ciblant de graves infections, en particulier par des bactéries multi-résistantes. Avant de travailler dans l'industrie, Michael a été Professeur titulaire au sein de l'Université de Montréal au Canada. Au sein de l'école de médecine vétérinaire, il a développé un programme de recherche sur les facteurs de virulence des bactéries Escherichia coli et a été titulaire d'une chaire de recherche sur les infections bactériennes. Outre l’obtention de nombreux financements et bourses de recherche, Michael est l’auteur de plus d’une cinquantaine de publications scientifiques dans des journaux à comité de lecture et inventeur de plusieurs brevets. Ingénieur de l’École Polytechnique, Michael a obtenu un doctorat en microbiologie à l'Institut Pasteur de Paris et a conduit sa formation postdoctorale à la prestigieuse École de Médecine de Harvard, où il a travaillé sur les toxines de l’anthrax. Parallèlement à sa mission chez DEINOVE, Michael Mourez est également Directeur de l’Innovation à l’Ecole d'Ingénieurs de PURPAN.

RÉSULTATS FINANCIERS DE L’EXERCICE 2021

RÉSULTATS D’EXPLOITATION

Le Groupe a constaté 594 k€ de revenus d’exploitation sur l’exercice (contre 836 k€ en 2020), comprenant 174 k€ de subventions versées correspondant au déblocage des premières tranches des plans France Relance (130 k€) et O’Région (33 k€) et d’autre part, 367 k€ de chiffre d’affaires (contre 323 k€ en 2020) dans le cadre d’accords collaboratifs de recherche avec des partenaires industriels dans les domaines non-thérapeutiques.

Durant l’exercice 2021, les dépenses opérationnelles du Groupe ont atteint 7,9 m€, dont 83% en activités de R&D. La variation nette des frais opérationnels entre 2020 et 2021 s’élève à -1,0 m€ (-12%). Les dépenses de personnel ont également reculé de 5%, en lien avec l’évolution des effectifs : 47,4 équivalents temps plein (ETP) moyens en 2021 contre 56,5 en 2020.

RÉSULTAT NET

La perte nette consolidée de l’exercice s’élève à 7,0 m€, impactée de manière négligeable par des éléments exceptionnels (résultat exceptionnel positif de 32 k€).

Le résultat financier négatif de -50 k€ découle principalement de charges financières liées au préfinancement du Crédit Impôt Recherche (-13,5 k€) et de charges d’intérêts sur emprunt (−22,5 k€).

L’impôt sur les bénéfices comprend exclusivement le Crédit Impôt Recherche. La créance du Groupe au titre de l’exercice 2021 a été estimée à 901 k€ (contre 1 354 k€ en 2020).

EVOLUTION ET RÉPARTITION DU CAPITAL

Au cours de l’année 2021, 6 988 292 actions nouvelles ont été émises dont 5 994 492 titres dans le cadre du contrat d’émission d’obligations convertibles en actions5.

Le contrat d'émission conclu le 9 juillet 2019 avec le fonds European Select Growth Opportunities Fund est arrivé à échéance le 9 juillet 2021, par conséquent la Société a conclu avec le fonds European Select Growth Opportunities Fund un nouvel accord relatif à un financement par voie d'émission d'obligations convertibles en actions (OC) représentant un emprunt obligataire d'un montant nominal maximum de 10 millions d'euros, et réparties en plusieurs tranches d'un montant nominal de 500.000 euros pour chaque tranche. L'émission de la première tranche, portant sur 500.000 euros, est intervenue simultanément à la signature du contrat avec European Select Growth Opportunities Fund6.

Les 31 079 021 actions de 0,02 Euro de nominal composant le capital au 31 décembre 2021 se répartissent comme suit :

Exercice clos le 31 décembre 2021 - base non diluée   
ActionnairesNombre
d'actions
% de détentionDroits de vote%
Fonds gérés par Truffle Capital1 765 8675,68%2 934 8648,99%
Fondateurs scientifiques20 0000,06%40 0000,12%
Management et administrateurs00,00%00,00%
Flottant29 293 15394,25%29 679 37390,89%
TOTAL31 079 021100,00%32 654 237100,00%

À PROPOS DE DEINOVE

DEINOVE est une société de biotechnologie française pionnière dans l’exploitation d’un domaine du vivant à 99,9% inexploré : la « matière noire microbienne ». En révélant le potentiel métabolique de bactéries rares ou considérées jusqu’à présent comme incultivables, elle s’attaque à un défi sanitaire et économique d’échelle planétaire : la résistance aux antimicrobiens.

Les nouvelles molécules identifiées et développées par DEINOVE ciblent ainsi les super-pathogènes (microbes devenus résistants à un ou plusieurs antimicrobiens) à l’origine de maladies infectieuses potentiellement mortelles qui se répandent désormais à grande vitesse. 

Cette approche de rupture a donné naissance à l’une des toutes premières plateformes de micro-biotechnologie spécialisée au monde et une collection unique de près de 10 000 souches rares et de milliers d’extraits bactériens. Aujourd’hui, DEINOVE conduit plusieurs programmes de développement dont l'essai clinique de Phase II de son premier candidat antibiotique dans les formes sévères d’infections à Clostridioides difficile, l’une des premières urgences mondiales. La Société a aussi développé de nouvelles micro-usines bactériennes qui répondent à l’autre enjeu de la course aux antimicrobiens : la production industrielle de ces composés rares, peu concentrés et aux structures chimiques souvent trop complexes pour être générés par synthèse chimique.

Basée au cœur du parc Euromédecine de Montpellier, DEINOVE est cotée sur EURONEXT GROWTH® (ALDEI – code ISIN FR0010879056) depuis 2010. La Société compte une équipe de plus de 50 personnes et s’appuie sur un réseau de partenaires académiques, technologiques, industriels et institutionnels de rang mondial.

CONTACTS

Investisseurs

Mario Alcaraz

Directeur Administratif et Financier

+33 (0)4 48 19 01 00

ir@deinove.com

Médias

ATCG Partners – Marie PUVIEUX

+33 (0)9 81 87 46 72 / +33 (0)6 10 54 36 72

communication@deinove.com
 

 


1 Le comité de surveillance des données et de la sécurité (Data and Safety Monitoring Board, « DSMB ») est un groupe indépendant d’experts chargé de surveiller les données de sécurité des patients d'un essai clinique, et quand cela est approprié, les contrebalancer aux données d’efficacité. Il peut faire des recommandations concernant la continuation, la modification ou l’arrêt de l’essai.

2 L’École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris

3 L'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement

4 Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants

5 Communiqués de presse du 20 janvier 2021, 14 septembre 2021 et 15 décembre 2021

6 Pour plus de détails, voir le CP du 14 septembre 2021

 

Pièce jointe



Attachments

CP en français