BOUYGUES : Résultats du premier trimestre 2022

Paris, FRANCE


PARIS

12/05/2022

COMMUNIQUE DE PRESSE

RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE 2022

  • UN CHIFFRE D’AFFAIRES GROUPE EN HAUSSE DE 6 %
  • UN CARNET DE COMMANDES EN HAUSSE DE 4 % DANS LES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION ET SERVICES
  • UNE SOLIDE PERFORMANCE COMMERCIALE CHEZ BOUYGUES TELECOM
  • UN AVANCEMENT DES PROJETS D’ACQUISITION D’EQUANS ET DE RAPPROCHEMENT ENTRE TF1 ET M6 CONFORME AUX CALENDRIERS PRÉVUS
  • UN FAIBLE NIVEAU D’ENDETTEMENT NET

Le Conseil d’administration de Bouygues s’est réuni le 11 mai 2022 sous la présidence de Martin Bouygues et a arrêté les comptes du premier trimestre 2022.

CHIFFRES-CLÉS

(millions d’euros) T1 2022   T1 2021   Variation  
             
Chiffre d’affaires 8 204   7 742   + 6 % a
Résultat opérationnel courant (77)   (77)   0  
Marge opérationnelle courante - 0,9 %   - 1,0 %   + 0,1 pt  
Résultat opérationnel (93) b (21) c - 72  
Résultat net part du Groupe (131)   21   - 152  
             
Endettement (-) / Excédent (+) financier net (à fin mars) (2 111)   (2 643)   + 532  

(a) + 3 % à périmètre et change constants
(b) Dont - 16 M€ de produits et charges non courants
(c) Dont + 56 M€ de produits et charges non courants

Comme chaque année, les résultats du Groupe au premier trimestre ne sont pas représentatifs de ceux de l’année, du fait principalement de la forte saisonnalité des activités de Colas.

  • Le chiffre d’affaires atteint 8,2 milliards d’euros, en hausse de 6 %. À périmètre et change constants, il progresse de 3 %.
  • Le résultat opérationnel courant est stable par rapport au premier trimestre 2021 à - 77 millions d’euros. La marge opérationnelle courante s’élève ainsi à - 0,9 % au premier trimestre 2022 (- 1,0 % au premier trimestre 2021).
  • Le résultat opérationnel s’élève à - 93 millions d’euros. Il intègre un résultat non courant de
    - 16 millions d’euros, non représentatif de l’activité. Ce résultat non courant comprend essentiellement des plus-values de cession de data centers chez Bouygues Telecom (+ 5 millions d’euros) ainsi que des coûts relatifs aux projets en cours (acquisition d’Equans et rapprochement entre TF1 et M6) chez Bouygues Construction (- 5 millions d’euros), chez TF1 (- 3 millions d’euros) et chez Bouygues SA
    (- 13 millions d’euros). Pour rappel, le résultat non courant s’élevait à + 56 millions d’euros au premier trimestre 2021 en raison principalement de plus-values de cessions de data centers chez Bouygues Telecom.
  • Le résultat net part du Groupe s’établit à - 131 millions d’euros. Il n’inclut aucune contribution d’Alstom. À noter qu’au premier trimestre 2021, le résultat net part du Groupe avait bénéficié de la contribution d’Alstom pour 120 millions d’euros.
  • L’endettement financier net s’établit à 2 111 millions d’euros à fin mars 2022 (contre 2 643 millions d’euros fin mars 2021), soit une amélioration de 532 millions d’euros. Il intègre notamment l’évolution de la valeur des swaps de pré-couverture des taux d’intérêt liés aux émissions obligataires à venir. Le ratio d’endettement net 1 reste faible pour un premier trimestre à 16 % (contre 22 % fin mars 2021).

PERSPECTIVES 2022

À l’occasion de la publication de ses résultats annuels, le Groupe a annoncé, le 24 février, ses perspectives :

Bouygues Telecom

  • Une croissance du chiffre d’affaires Services estimée à environ 5 %.
  • Une progression de l’EBITDA après Loyer d’environ 7 % dans un contexte de hausse des dépenses liées à l’accélération du développement dans le Fixe et à la densification du réseau Mobile.
  • Des investissements d’exploitation bruts confirmés à 1,5 milliard d’euros (hors fréquences 5G) permettant d’anticiper la croissance de la base de clients Mobile et Fixe et des usages.

Groupe
En 2022, le Groupe attend une nouvelle augmentation de son chiffre d’affaires et de son résultat opérationnel courant par rapport à 2021.
Après la validation en 2021 des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre de Colas, les autres métiers visent la validation par le SBTi 2 de leurs trajectoires de décarbonation.

Ces perspectives ci-dessus s’entendent sur la base des éléments connus à date, hors nouvelle évolution défavorable de la situation liée à la Covid-19, hors acquisition d’Equans et hors rapprochement de TF1 et M6.

Le Groupe reste très vigilant quant aux conséquences indirectes liées au conflit entre la Russie et l'Ukraine. Ces perspectives sont soumises à l’absence de nouvelle détérioration majeure du contexte macro-économique et géopolitique actuel.
ANALYSE DÉTAILLÉE PAR ACTIVITÉ

ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION ET SERVICES

Fin mars 2022, le carnet de commandes des activités de construction et services est en hausse de 4 % à
34,6 milliards d’euros, un niveau élevé qui offre une bonne visibilité sur l’activité future. Ce montant se compare à un carnet de commandes à fin mars 2021 de 33,4 milliards d’euros (à change constant et hors principales cessions et acquisitions, le carnet est en léger repli de 1 %). La part du carnet de commandes de Bouygues Construction et Colas à l’international poursuit sa progression, et, fin mars 2022, atteint 65 %, en hausse de
3 points par rapport à fin mars 2021.
Le carnet de commandes de Colas s’élève au niveau record de 12 milliards d’euros, en hausse de 22 % 3 sur un an. Il est porté par le carnet de commandes de Destia, et par une bonne dynamique commerciale dans les activités routières notamment en France, au Canada et aux USA, et dans les activités ferroviaires à l’international : Colas a notamment remporté au premier trimestre le contrat de la première phase de la ligne 4 du métro du Caire en Egypte (un contrat de 650 millions d’euros dont 159 millions d’euros pour Colas Rail).
Le carnet de commandes de Bouygues Construction à fin mars 2022 (20,8 milliards d’euros) est stable par rapport à fin décembre 2021. Au premier trimestre 2022, Bouygues Construction a enregistré une prise de commandes en hausse de 8 % par rapport au premier trimestre 2021, tirée par l’international et les activités de fonds de commerce. Le carnet de commandes reste toutefois inférieur de 3 % à son niveau de fin mars 2021, en raison d’un volume moindre de grandes affaires conclues depuis 1 an.
Enfin, dans un marché résidentiel français marqué par une demande toujours soutenue, Bouygues Immobilier continue de renforcer sa maîtrise foncière, et a bénéficié d’un effet de rattrapage significatif sur le volume de permis de construire obtenus. Cela ne se traduit toutefois pas encore dans les mises à l’offre. En outre, l’attentisme se poursuit dans le Tertiaire. Au total, le carnet de commandes de Bouygues Immobilier est en repli de 13 % par rapport à fin mars 2021 et les réservations sont en baisse de 11 % sur la même période.

Le chiffre d’affaires des activités de construction et services s’établit à 5,9 milliards d’euros sur le premier trimestre 2022, en hausse de 7 % sur un an (+ 3 % à périmètre et change constants). Cette hausse est notamment tirée par l’international, en hausse de 11 % sur un an grâce à Colas et à des effets de change favorables.

Le résultat opérationnel courant des activités de construction et services est marqué par la forte saisonnalité des activités de Colas, comme chaque année. Il atteint - 208 millions d’euros au premier trimestre 2022. La marge opérationnelle courante s’établit à - 3,6 % versus - 3,5 % au premier trimestre 2021. Celle de Bouygues Construction est portée par l’amélioration de la marge de Bouygues Energies et Services, et celle de Bouygues Immobilier est impactée par la faiblesse de l’activité, notamment dans l’immobilier tertiaire (contribution de l’immobilier tertiaire au chiffre d’affaires de 13 millions d’euros au premier trimestre 2022 contre 45 millions d’euros au premier trimestre 2021).

TF1

Au premier trimestre 2022, la part d’audience du groupe TF1 sur les cibles publicitaires reste à un haut niveau : 33,1 % chez les FRDA 4 (- 0,6 point sur un an) et 29,8 % chez les individus âgés de 25-49 ans (- 0,6 point sur un an).

Dans ce contexte, le chiffre d’affaires de TF1 s’établit à 561 millions d’euros au premier trimestre 2022, en hausse de 10 % sur un an (+ 7 % à périmètre et change constants). Il bénéficie de :

  • La hausse du chiffre d’affaires du segment Media, porté par le chiffre d’affaires publicitaire (+ 5 %) qui bénéficie du retour progressif de certains secteurs d’activité encore impactés en 2021 par la pandémie.
  • La forte croissance du chiffre d’affaires du segment Newen, grâce notamment aux acquisitions de studios réalisées en 2021 en Espagne et en Allemagne.

Le résultat opérationnel courant s’élève à 60 millions d’euros au premier trimestre 2022, en très légère hausse (+ 3 millions d’euros sur un an). Cette variation tient compte de la bonne maîtrise du coût des programmes d’une part, mais d’autre part d’une moindre livraison de programmes par Newen au premier trimestre 2022 en raison d’un calendrier de livraison de programmes différent de celui du premier trimestre 2021. Ce dernier avait, par ailleurs, été marqué par un effet de rattrapage. En conséquence, la marge opérationnelle courante est en léger repli à 10,6 % (- 0,5 point sur un an).

La prise en compte des nouveaux usages de consommation et l’élargissement de l’offre publicitaire à destination des clients annonceurs contribueront en 2022 au renforcement du secteur Média, qui bénéficie de la croissance forte des nouveaux services. La contribution de Newen Studios à la marge opérationnelle de TF1 demeurera relutive en 2022, dans un marché bien orienté.

TF1 considère à fin mars qu’il n’est pas directement impacté par le conflit entre la Russie et l’Ukraine. Cependant, l’évolution du conflit pourrait avoir un impact sur l’économie européenne et donc indirectement sur son activité. Comme il l’a démontré en 2020 et 2021, TF1 sera vigilant sur les coûts engagés et saura s’adapter tout en s’appuyant sur des relais de croissance porteurs.

BOUYGUES TELECOM

Bouygues Telecom a enregistré une solide performance commerciale au premier trimestre 2022, dans le Mobile comme dans le Fixe.
À fin mars 2022, le parc forfait Mobile hors MtoM compte 14,9 millions de clients, grâce à la conquête de
97 mille nouveaux clients sur le premier trimestre.
Dans le Fixe, le parc de clients FTTH atteint 2,5 millions d’abonnés à fin mars 2022, grâce au gain de
172 mille nouveaux clients sur le trimestre. 55 % des clients Fixe possèdent désormais une offre FTTH, contre 42 % un an auparavant. Le parc Fixe total s’élève à 4,5 millions de clients, en croissance de 52 mille clients sur la période. L’accélération du déploiement de la fibre se confirme : le nombre de prises FTTH commercialisées s’élève à 25,7 millions à fin mars 2022, contre 24,3 millions à fin 2021, en ligne avec les objectifs du plan stratégique « Ambition 2026 ». Dans le cadre de sa stratégie d’innovation visant à toujours offrir le meilleur
Wi-Fi à ses clients, Bouygues Telecom a été le premier opérateur à annoncer le Wi-Fi 6E en France, dont le lancement effectif a eu lieu le 25 avril dernier. Bouygues Telecom s’est vu récompenser de la place de numéro 1 pour la qualité de son Wi-Fi en France en 2021 par l’enquête nPerf 5. Enfin, l’offre fibre Bbox Ultym a été enrichie d’un nouveau décodeur TV.

Reflet de cette dynamique commerciale, le chiffre d’affaires de l’opérateur ressort à 1,8 milliard d’euros, en hausse de 3 % par rapport au premier trimestre 2021.
Le chiffre d’affaires Services croît de 3 %. Il est porté par la croissance de 6 % du chiffre d’affaires facturé aux clients qui bénéficie de l’augmentation des bases clients Mobile et Fixe et des ABPU 6 (l’ABPU Mobile retraité de l’impact roaming augmente de 0,3 € sur un an à 19,7 € par client par mois et l’ABPU Fixe augmente de 0,6 € à 28,6 € par client par mois). En revanche, il est pénalisé par la baisse du chiffre d’affaires entrant, touché à la fois par le trafic (voix et texte) et par le tarif régulé des terminaisons d’appel. Toutefois, ce chiffre d’affaires n’a, par nature, aucun impact sur l’EBITDA après Loyer.
Le chiffre d’affaires Autres augmente de 4 % sur un an, tiré par la croissance du chiffre d’affaires Terminaux.

À 354 millions d’euros, l’EBITDA après Loyer progresse de 24 millions d’euros par rapport au premier trimestre 2021, soit une croissance de 7 % en ligne avec l’objectif annuel. Comme attendu, la marge d’EBITDA après Loyer se redresse par rapport au premier trimestre 2021 (+ 1,1 point), en cohérence avec la trajectoire de remontée progressive de la marge dans le cadre du plan « Ambition 2026 ».

Le résultat opérationnel courant s’élève à 87 millions d’euros en hausse de 11 millions d’euros sur un an.
Le résultat opérationnel s’élève à 92 millions d’euros, et intègre un résultat non courant de 5 millions d’euros essentiellement lié à des plus-values de cession de data centers. À noter qu’au premier trimestre 2021, le résultat non courant s’élevait à 60 millions d’euros en raison principalement des plus-values de cessions de data centers.

Les investissements d’exploitation bruts ressortent à 508 millions d’euros au premier trimestre 2022, en hausse de 129 millions d’euros sur un an. Afin de sécuriser le déploiement et le renforcement de la qualité de ses réseaux 4G, 5G et fibre, Bouygues Telecom a anticipé au premier trimestre une partie de son programme d’investissements annuels, sans conséquence sur l’objectif d’investissements bruts annuel. Les cessions, liées aux ventes de data centers, atteignent 16 millions d’euros au premier trimestre 2022 (elles étaient de
110 millions d’euros au premier trimestre 2021).

SITUATION FINANCIÈRE

La structure financière du Groupe est très solide.

  • À 18,6 milliards d’euros, la trésorerie disponible du Groupe reste à un niveau très élevé (20,4 milliards d’euros à fin 2021) ; elle est composée de la trésorerie du Groupe à hauteur de 4,7 milliards d’euros complétée de facilités de crédit moyen et long terme non utilisées de 13,9 milliards d’euros, dont
    6 milliards d’euros au titre du crédit syndiqué signé en décembre 2021 en vue de l’acquisition d’Equans.
  • L’endettement financier net à fin mars 2022 s’établit à 2 111 millions d’euros contre 941 millions d’euros fin décembre 2021 et 2 643 millions d’euros fin mars 2021. L’évolution entre fin décembre et fin mars tient compte de la saisonnalité habituelle des activités, de la hausse des investissements nets chez Bouygues Telecom, des rachats d’actions et de la variation de valeur positive des swaps de taux d’intérêt mis en place pour couvrir les émissions obligataires à venir de Bouygues SA.
  • Le ratio d’endettement net 7 reste bas à 16 % (contre 7 % fin 2021 et 22 % fin mars 2021).

Dans la perspective du refinancement de l’emprunt obligataire qui arrive à échéance en 2023 et du crédit syndiqué mis en place dans le cadre de l’acquisition d’Equans sur les marchés obligataires, Bouygues SA a contracté des swaps de taux d’intérêts, respectivement en juillet 2021 puis entre novembre 2021 et janvier 2022, auprès de contreparties bancaires afin de figer le niveau des taux d’intérêt et ainsi se prémunir d’une éventuelle hausse des taux. La valeur de marché de ces swaps (439 millions d’euros au 31 mars 2022 versus
39 millions d’euros au 31 décembre 2021) est comptabilisée à l’actif du bilan en « Instruments financiers couverture des dettes financières », et en contrepartie au passif du bilan en « capitaux propres ». Un « impôt différé passif » est également comptabilisé en contrepartie des « capitaux propres » pour tenir compte de la fiscalisation des swaps à leur débouclement. La valeur de marché des swaps, et donc son incidence sur la dette nette du Groupe, varie en fonction de l’évolution des taux d’intérêt.

Au cours du premier trimestre 2022, Bouygues a renouvelé, sans covenant ni clause de rating, ses lignes de crédit moyen et long terme au fur et à mesure de leurs échéances. Par ailleurs, le crédit syndiqué signé en décembre 2021 auprès de 16 banques pour un montant de 6 milliards d’euros est également sans covenant financier ni clause de rating. Il est d’une durée de 2 ans à compter de la date de closing de l’acquisition d’Equans et sera refinancé par des émissions obligataires.

Fin mars, la maturité moyenne des émissions obligataires du Groupe est de 5,5 ans et le taux d’intérêt moyen du coupon de ces obligations s’élève à 2,10 %. L’échéancier de la dette est bien réparti dans le temps et tient compte du remboursement d’un emprunt de 800 millions d’euros réalisé le 9 février 2022.

Les notations financières long terme attribuées au Groupe par les agences Moody’s et Standard and Poor’s sont inchangées depuis le 10 novembre 2021 et sont respectivement : A3, perspective stable et A-, CreditWatch négatif.

PERFORMANCE EXTRA-FINANCIÈRE

Au cours du premier trimestre 2022, l’ensemble des métiers a poursuivi ses initiatives en faveur d’un développement plus durable et plus responsable. Leurs actions et projets ont porté sur des sujets très variés, tels que :

  • Bouygues Construction, acteur responsable et engagé de la construction durable, a été reconnu et certifié en février par le Top Employers Institute, organisme indépendant et international, « Top Employer France » pour la 6ème année consécutive et « Top Employer Europe » pour la 4ème année, avec la certification également de ses entités au Royaume-Uni et en Suisse, en Pologne et en République tchèque. Cette certification « Top Employer » vient récompenser les initiatives que Bouygues Construction déploie depuis de nombreuses années au sein de son organisation pour fournir le meilleur environnement de travail possible à ses collaborateurs à travers des pratiques RH innovantes. Bouygues Construction est le seul acteur de la construction présent dans cette enquête.

  • Au cœur de l’écoquartier « Les Fabriques » à Marseille, le chantier de la résidence AL-FA réalisé par Bouygues Immobilier sera entièrement conçu en béton bas carbone. Produit à base de matériaux recyclés, le béton bas carbone permet de réduire de 30 % à 70 % l’empreinte carbone du béton classique. Le premier voile en béton blanc bas carbone a été posé sur le chantier en janvier 2022.

  • Colas et Saipol ont signé en janvier 2022 un partenariat pour décarboner les poids lourds de Colas en France avec Oleo100, une énergie 100 % colza français. Ce carburant biosourcé permet de réduire de 60 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport au gazole et jusqu’à 80 % les émissions de particules fines. Cette initiative évitera ainsi d’émettre près de 46 000 tonnes de CO2 sur une année, une fois le déploiement terminé.

  • TF1 qui agit en faveur d’une société plus inclusive, a présenté en mars la 2ème promotion d’Expertes à la Une. Ce programme, qui réunit des expertes issues de secteurs tels que la santé, la recherche médicale, la justice, la police, la gendarmerie, l'intelligence artificielle ou l'entrepreneuriat, vise à renforcer, dans les programmes d’information des chaînes TF1 et LCI, la représentativité des femmes expertes. Sur les plateaux du journal télévisé de TF1 (13 heures, 20 heures et Week-End), la représentation des femmes expertes était de 44 % en 2021. Par ailleurs, après l’avoir annoncé en juillet 2021, TF1 a lancé, en janvier 2022, le fonds publicitaire Ecofunding à volonté 100 % environnementale : les marques peuvent y contribuer en communiquant sur des produits et services labellisés par l’ADEME8. Ensuite, TF1 abonde le fonds, qui sert à financer des campagnes d'intérêt général prônant la durabilité et la consommation responsable.

  • Enfin, Bouygues Telecom a lancé plusieurs initiatives depuis le début de l’année. Il propose par exemple depuis février le service de Réparation Express des smartphones directement en boutique. Cette initiative est disponible pour tous, clients ou non de Bouygues Telecom. Il a également dévoilé au cours du trimestre source, le premier forfait responsable, sans engagement, qui prône la sobriété numérique. Deux manières d’agir pour un numérique plus responsable.

PROCHAINS RENDEZ-VOUS FINANCIERS

  • 2 août 2022 : résultats du premier semestre 2022 (7h30 CET)
  • 17 novembre 2022 : résultats des neuf premiers mois 2022 (7h30 CET)

Les comptes ont fait l’objet d’un examen limité des commissaires aux comptes et le rapport correspondant a été émis.

Retrouvez l’intégralité des comptes et annexes sur le site www.bouygues.com/resultats.


Le call de présentation des résultats aux analystes se tiendra le 12 mai 2022 à 9H (CET).
Les détails de connexion sont disponibles sur le site www.bouygues.com.

La présentation sera disponible avant le démarrage du call sur le site www.bouygues.com/resultats.

À PROPOS DE BOUYGUES
Bouygues est un groupe de services diversifié, présent dans plus de 80 pays et riche de 124 600 collaborateurs au service du progrès humain dans la vie quotidienne. Porteuses de croissance, ses activités répondent à des besoins essentiels et en constante évolution : activités de construction (Bouygues Construction, Bouygues Immobilier et Colas) ; médias (TF1) et télécoms (Bouygues Telecom).

CONTACT INVESTISSEURS ET ANALYSTES :
INVESTORS@bouygues.com • Tél. : +33 (0)1 44 20 10 79

CONTACT PRESSE :
presse@bouygues.com • Tél. : +33 (0)1 44 20 12 01

BOUYGUES SA • 32 avenue Hoche • 75378 Paris CEDEX 08 • bouygues.com

ACTIVITÉ COMMERCIALE DU PREMIER TRIMESTRE 2022

CARNET DE COMMANDES DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION ET SERVICES

(millions d’euros) À fin mars 2022 À fin mars 2021 Variation
       
Bouygues Construction 20 838 21 544 - 3 %
Bouygues Immobilier 1 717 1 970 - 13 %
Colas 12 039 9 854 + 22 %
Total 34 594 33 368 + 4 %

BOUYGUES CONSTRUCTION, PRISES DE COMMANDES

(millions d’euros) T1 2022 T1 2021 Variation
       
France 1 168 1 142 + 2 %
International 1 399 1 241 + 13 %
Total 2 567 2 383 + 8 %

BOUYGUES IMMOBILIER, RÉSERVATIONS

(millions d’euros) T1 2022 T1 2021 Variation
       
Logement 395 443 - 11 %
Tertiaire 5 9 - 42 %
Total 400 452 - 11 %

COLAS, CARNET DE COMMANDES

(millions d’euros) À fin mars 2022 À fin mars 2021 Variation
       
France Métropole 3 372 3 348 + 1 %
International et Outre-Mer 8 667 6 506 + 33 %
Total 12 039 9 854 + 22 %

TF1, PART D’AUDIENCE(a)

en À fin mars 2022 À fin mars 2021 Variation
       
Total 33,1 % 33,7 % - 0,6 pt

(a) Source Médiamétrie – Femmes de moins de 50 ans responsables des achats

BOUYGUES TELECOM, PARC CLIENTS

(en milliers) À fin mars 2022 À fin déc 2021 Variation
       
Parc Clients Mobile hors MtoM 15 151 15 067 + 84
Parc Forfait Mobile hors MtoM 14 871 14 774 + 97
Parc total Mobile 22 088 21 847 + 241
Parc FTTH 2 491 2 318 + 172
Parc total Fixe 4 492 4 441 + 52

PERFORMANCE FINANCIÈRE DU PREMIER TRIMESTRE 2022

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ RÉSUMÉ DU GROUPE

(millions d’euros) T1 2022   T1 2021   Variation  
             
Chiffre d’affaires 8 204   7 742   + 6 % a
Résultat opérationnel courant (77)   (77)   0  
Autres produits et charges opérationnels (16) b 56 c - 72  
Résultat opérationnel (93)   (21)   - 72  
Coût de l’endettement financier net (35)   (39)   + 4  
Charges d’intérêts sur obligations locatives (15)   (13)   - 2  
Autres produits et charges financiers 3   (8)   + 11  
Impôt 27   16   + 11  
Quote-part du résultat net des coentreprises et entités associées (3)   105   - 108  
dont Alstom 0   120   - 120  
Résultat net des activités poursuivies (116)   40   - 156  
Résultat net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle (15)   (19)   + 4  
Résultat net part du Groupe (131)   21   - 152  

(a) + 3 % à périmètre et change constants
(b) Dont charges non courantes de 5 M€ chez Bouygues Construction, 3 M€ chez TF1 et 13 M€ chez Bouygues SA ; et produits non courants de 5 M€ chez Bouygues Telecom
(c) Dont charges non courantes de 4 M€ chez Bouygues Immobilier ; et produits non courants de 60 M€ chez Bouygues Telecom

CALCUL DE L’EBITDA APRÈS LOYER DU GROUPE

(millions d’euros) T1 2022   T1 2021   Variation  
             
Résultat opérationnel courant (77)   (77)   0  
Charges d’intérêts sur obligations locatives (15)   (13)   - 2  
Dotations nettes aux amortissements et dépréciations des immobilisations corporelles et incorporelles 478   462   + 16  
Dotations aux provisions et autres dépréciations nettes de reprises utilisées (8)   7   - 15  
Reprise de provisions et dépréciations non utilisées et autres (55)   (54)   - 1  
EBITDA après Loyer du Groupe 323   325   - 2  

(a) Voir glossaire pour les définitions

CHIFFRE D’AFFAIRES DES ACTIVITÉS DU GROUPE

(millions d’euros) T1 2022 T1 2021 Variation Effet change Effet périmètre À PCC ᶜ
             
Activités de construction et services 5 851 5 491 + 7 % - 2 % - 2 % + 3 %
dont Bouygues Construction 3 077 3 058 + 1 % - 2 % 0 % - 2 %
dont Bouygues Immobilier 399 452 - 12 % 0 % 0 % - 12 %
dont Colas 2 406 2 020 + 19 % - 2 % - 6 % + 12 %
TF1 561 510 + 10 % 0 % - 3 % + 7 %
Bouygues Telecom 1 796 1 743 + 3 % 0 % 0 % + 3 %
Bouygues SA et autres 48 51 n.s - - n.s
Retraitements intra-Groupe ᵇ  (83) (92) n.s - - n.s
Chiffre d’affaires du Groupe 8 204 7 742 + 6 % - 1 % - 2 % + 3 %
dont France 5 236 5 076 + 3 % 0 % 0 % + 3 %
dont international 2 968 2 666 + 11 % - 4 % - 5 % + 3 %

(a) Somme des chiffres d’affaires contributifs (après retraitements internes aux activités de construction)
(b) Dont retraitements intra-groupe des activités de construction
(c) À périmètre et change constants

CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS À L’EBITDA APRÈS LOYER DU GROUPE

(millions d’euros) T1 2022   T1 2021   Variation  
             
Activités de construction et services (166)   (128)   - 38  
dont Bouygues Construction 84   116   - 32  
dont Bouygues Immobilier 8   1   + 7  
dont Colas (258)   (245)   - 13  
TF1 147   128   + 19  
Bouygues Telecom 354   330   + 24  
Bouygues SA et autres (12)   (5)   - 7  
EBITDA après Loyer du Groupe 323   325   - 2  

(a) voir glossaire pour les définitions

CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS AU RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT DU GROUPE

(millions d’euros) T1 2022   T1 2021   Variation  
             
Activités de construction et services (208)   (192)   - 16  
dont Bouygues Construction 85   81   + 4  
dont Bouygues Immobilier 0   4   - 4  
dont Colas (293)   (277)   - 16  
TF1 60   57   + 3  
Bouygues Telecom 87   76   + 11  
Bouygues SA et autres (16)   (18)   + 2  
Résultat opérationnel courant du Groupe (77)   (77)   0  

CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS AU RÉSULTAT OPÉRATIONNEL DU GROUPE

(millions d’euros) T1 2022   T1 2021   Variation  
             
Activités de construction et services (213)   (196)   - 17  
dont Bouygues Construction 80   81   - 1  
dont Bouygues Immobilier 0   0   0  
dont Colas (293)   (277)   - 16  
TF1 57   57   0  
Bouygues Telecom 92   136   - 44  
Bouygues SA et autres (29)   (18)   - 11  
Résultat opérationnel du Groupe (93) a (21) b - 72  

(a) Dont charges non courantes de 5 M€ chez Bouygues Construction, 3 M€ chez TF1 et 13 M€ chez Bouygues SA ; et produits non courants de 5 M€ chez Bouygues Telecom
(b) Dont charges non courantes de 4 M€ chez Bouygues Immobilier ; et produits non courants de 60 M€ chez Bouygues Telecom

CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS AU RÉSULTAT NET PART DU GROUPE

(millions d’euros) T1 2022   T1 2021   Variation  
             
Activités de construction et services (161)   (170)   + 9  
dont Bouygues Construction 65   57   + 8  
dont Bouygues Immobilier (1)   (7)   + 6  
dont Colas (225)   (220)   - 5  
TF1 15   15   0  
Bouygues Telecom 54   80   - 26  
Alstom 0   120   - 120  
Bouygues SA et autres (39)   (24)   - 15  
Résultat net part du Groupe (131)   21   - 152  

ENDETTEMENT (-) / EXCÉDENT (+) FINANCIER NET PAR MÉTIER

(millions d’euros) À fin mars 2022   À fin déc 2021   Variation  
             
Bouygues Construction 2 898   3 521   - 623  
Bouygues Immobilier (298)   (142)   - 156  
Colas (603)   (33)   - 570  
TF1 378   198   + 180  
Bouygues Telecom (2 037)   (1 734)   - 303  
Bouygues SA et autres (2 449) a (2 751) a + 302  
Endettement (-) / Excédent (+) financier net (2 111) a (941) a - 1 170  
Obligations locatives courantes et non courantes (2 004)   (1 835)   - 169  

(a) Dont juste valeur des swaps

CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS AUX INVESTISSEMENTS D’EXPLOITATION NETS DU GROUPE

(millions d’euros) T1 2022   T1 2021   Variation  
             
Activités de construction et services 20   28   - 8  
dont Bouygues Construction 7   16   - 9  
dont Bouygues Immobilier 0   1   - 1  
dont Colas 13   11   + 2  
TF1 66   49   + 17  
Bouygues Telecom 492   269   + 223  
Bouygues SA et autres 0   1   - 1  
Investissements d’exploitation nets du Groupe 578   347   + 231  

CONTRIBUTION DES ACTIVITÉS AU CASH-FLOW LIBRE DU GROUPE

(millions d’euros) T1 2022   T1 2021   Variation  
             
Activités de construction et services (202)   (179)   - 23  
dont Bouygues Construction 106   91   + 15  
dont Bouygues Immobilier 0   4   - 4  
dont Colas (308)   (274)   - 34  
TF1 59   63   - 4  
Bouygues Telecom (156)   34   - 190  
Bouygues SA et autres (46)   (31)   - 15  
Cash-flow libre du Groupe (345)   (113)   - 232  

(a) voir glossaire pour les définitions

GLOSSAIRE

Activités de construction : Bouygues Construction, Bouygues Immobilier et Colas

ABPU (Average Billing Per User):
- Dans le Mobile, il est égal à la somme des chiffres d’affaires Mobile facturés au client pour les clients Grand Public et Entreprise divisée par le nombre de clients moyen sur la période. Il ne prend pas en compte les cartes SIM MtoM et SIM gratuites.
- Pour le Fixe, il est égal à la somme des chiffres d’affaires Fixe facturés au client pour les clients Grand Public (hors Entreprises) divisée par le nombre de clients moyen sur la période

BtoB (business to business) : décrit les activités d'échanges entre les entreprises.

Carnet de commandes (Bouygues Construction, Colas) : représente le volume d'activité traitée restant à réaliser pour les opérations ayant fait l'objet d'une prise de commande ferme, c'est-à-dire dont le contrat a été signé et est entré en vigueur (après l’obtention de l’ordre de service et la levée des conditions suspensives).

Carnet de commandes (Bouygues Immobilier) : il est composé du chiffre d’affaires des ventes notariées restant à réaliser et du montant du chiffre d’affaires total des réservations signées restant à notarier.
En application de la norme IFRS 11, Bouygues Immobilier exclut de son carnet de commandes le chiffre d’affaires des réservations réalisées à travers des sociétés mises en équivalence (société en co-promotion en cas de contrôle conjoint).

Cash-flow libre : capacité d’autofinancement nette (déterminée après coût de l’endettement financier net, après charges d’intérêts sur obligations locatives et après impôts décaissés) diminuée des investissements nets d’exploitation ainsi que du remboursement des obligations locatives. Il est calculé avant variation du besoin en fonds de roulement lié à l’activité et hors fréquences 5G.

Cash-flow libre après BFR : capacité d’autofinancement nette (déterminée après coût de l’endettement financier net, après charges d’intérêts sur obligations locatives et après impôts décaissés) diminuée des investissements nets d’exploitation ainsi que du remboursement des obligations locatives.
Il est calculé après variation du besoin en fonds de roulement lié à l’activité et hors fréquences 5G.  

Chiffre d’affaires Autres (Bouygues Telecom) : différence entre le chiffre d’affaires total de Bouygues Telecom et le chiffre d’affaires Services. Il comprend en particulier :
- Les ventes de terminaux, d’accessoires, d’assurances ou autres
- Les revenus d’itinérance
- Les prestations de services autres que Telecom (construction de sites ou installation de lignes FTTH)
- Le cofinancement publicitaire

Chiffre d’affaires Services (Bouygues Telecom) : il comprend :
- Le chiffre d’affaires facturé au client qui intègre :
Dans le Mobile :
Pour les clients Grand Public : le chiffre d’affaires des appels sortants (voix, SMS et données), des frais de mise en service, des services à valeur ajoutée
Pour les clients Entreprises : le chiffre d’affaires des appels sortants (voix, SMS et données), des frais de mise en service, des services à valeur ajoutée, ainsi que le chiffre d’affaires des services rendus aux Entreprises
Le chiffre d’affaires du Machine-To-Machine (MtoM)
Le chiffre d’affaires de l’itinérance (roaming Visiteurs)
Le chiffre d’affaires réalisé avec les opérateurs de réseaux mobiles virtuels (MVNO) ;

Dans le Fixe :
Pour les clients Grand Public, le chiffre d’affaires des appels sortants, des services fixes haut débit, des services de télévision (notamment Video On Demand et Replay TV) et le chiffre d’affaires relatif aux frais de mise en service et à la location d’équipements
Pour les clients Entreprise, le chiffre d’affaires des appels sortants, des services fixes haut débit, des services de télévision (notamment Video On Demand et Replay TV) et le chiffre d’affaires relatif aux frais de mise en service et à la location d’équipements, ainsi que le chiffre d’affaires des services rendus aux Entreprises
Le chiffre d’affaires de vente en gros réalisé avec d’autres opérateurs de réseaux fixes ;
- Le revenu des appels entrants Voix et SMS
- L’étalement de la subvention sur la durée de vie prévisionnelle du client, conséquence d’IFRS 15
- L’activation, puis l’étalement sur la durée de vie prévisionnelle du client des chiffres d’affaires liées aux mises en services

Consommation 4G : données consommées sur les réseaux cellulaires 4G, hors Wi-Fi

EBITDA après Loyer : correspond au résultat opérationnel courant, après prise en compte des charges d’intérêts sur obligations locatives, corrigé des dotations nettes aux amortissements et dépréciations des immobilisations corporelles et incorporelles, aux provisions et autres dépréciations ainsi que des effets liés aux prises et aux pertes de contrôle. Ces derniers concernent l’impact lié aux réévaluations des lots antérieurement détenus ou des lots conservés.

Évolution du chiffre d’affaires à périmètre et change constants :
- À change constant : évolution après conversion du chiffre d’affaires en devises de la période en cours aux taux de change de la période de comparaison
- À périmètre constant : évolution du chiffre d’affaires des périodes à comparer, recalculé de la façon suivante:   
En cas d’acquisition, est déduit de la période en cours le chiffre d’affaires de la société acquise qui n’a pas de correspondance dans la période de comparaison
En cas de cession, est déduit de la période de comparaison le chiffre d’affaires de la société cédée qui n’a pas de correspondance dans la période en cours

Excédent / Endettement financier net : la position de trésorerie du Groupe se calcule en tenant en compte la trésorerie et équivalents de trésorerie, les soldes créditeurs de banque, les dettes financières non courantes et courantes et les instruments financiers. L’endettement/excédent financier n’inclut pas les obligations locatives non courantes et courantes. Selon que ce solde est positif ou négatif, il s’agit respectivement d’un excédent financier net ou d’un endettement financier net. Les principaux éléments de variation de l’endettement net sont présentés en note 7 de l’annexe aux comptes consolidés au 31 mars 2022 disponible sur le site internet du Groupe Bouygues.

FTTH (Fiber to the Home - Fibre jusqu’à l’abonné) : correspond au déploiement de la fibre optique depuis le nœud de raccordement optique (lieu d’implantation des équipements de transmission de l’opérateur) jusque dans les logements ou locaux à usage professionnel (définition de l’Arcep)

Marge d’EBITDA après Loyer (Bouygues Telecom) : EBITDA après Loyer sur chiffre d’affaires Services

MtoM : les communications « machine à machine » ou « MtoM » consistent en la mise en relation de machines ou d’objets intelligents, ou entre un objet intelligent et une personne, avec un système d’information via des réseaux de communications mobiles généralement sans intervention humaine

Prises FTTH sécurisées : horizontal déployé ou en cours de déploiement ou commandé et ce, jusqu’au point de mutualisation

Prises FTTH commercialisées : prises pour lesquelles l’horizontal et la verticale sont déployés et connectés via le point de mutualisation

Prise de commandes (Bouygues Construction, Colas) : une affaire est enregistrée dans la prise de commandes dès lors que le contrat est signé et entré en vigueur (obtention de l'ordre de service et levée de l'ensemble des conditions suspensives) et que le financement est mis en place. Le montant enregistré correspond au chiffre d’affaires à réaliser sur cette affaire.

Réservations en valeur (Bouygues Immobilier) : montant exprimé en euro de la valeur des biens immobiliers réservés sur une période donnée.
- Logements : somme des valeurs des contrats de réservation, unité et bloc, signés par les clients et validés en interne, nettes des désistements enregistrés.
- Immeubles de bureaux : ils sont enregistrés dans les réservations à la vente notaire
Pour les opérations immobilières réalisées en co-promotion :
Si Bouygues Immobilier détient le contrôle exclusif de la société de co-promotion (intégration globale), alors 100 % des montants sont intégrés dans les réservations
S’il y a contrôle conjoint (société mise en équivalence), alors l’activité commerciale est enregistrée à hauteur de la quote-part détenue dans la société de co-promotion

RIP : Réseau d’Initiative Publique

Taux de churn Fixe : ensemble des résiliations du mois couru, divisé par le parc fin du mois précédent

Taux de churn Mobile : ensemble des résiliations du mois couru, divisé par le parc fin du mois précédent

Taux de pénétration FTTH : part du parc client Fixe en FTTH (nombre de clients FTTH divisé par le nombre de clients Fixe total)

Très Haut Débit : abonnements avec un débit crête descendant supérieur ou égal à 30 Mbits/s. Comprend les abonnements FTTH, FTTLA, box 4G et VDSL2 (définition de l’Arcep)

Utilisateurs 4G : clients ayant utilisé le réseau 4G au cours des trois derniers mois (définition de l’Arcep)

Wholesale : marché de la « vente en gros » aux opérateurs de communications électroniques


1 Endettement net / capitaux propres
2 Science Based Target initiative
3 + 12 % à change constant et hors principales cessions et acquisitions
4 Femmes Responsables Des Achats de moins de 50 ans
5 L'institut nPerf détermine avec précision les capacités de connexion internet, à travers son outil de mesure du même nom
6 ABPU y compris BTBD
7 Endettement net / capitaux propres
8 Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie

 

 

Pièce jointe



Attachments

CP_résultats_financiers_Bouygues_T1 2022 (002)