Les LNC, l’EACL et l’université d’Ottawa signent un PE en vue de poursuivre leur collaboration en matière de recherche

Chalk River, Ontario, CANADA


Des organismes de recherche de premier plan établissent un cadre pour promouvoir la coopération dans les domaines des sciences de la santé et de l’environnement, des énergies propres et de la sûreté nucléaire

CHALK RIVER, Ontario, 24 nov. 2022 (GLOBE NEWSWIRE) -- Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), le principal laboratoire canadien de science et de technologie nucléaires, sont heureux d’annoncer la signature d’un protocole d’entente (PE) avec Énergie atomique du Canada limitée (EACL), la société d'État nucléaire du Canada, et l’Université d’Ottawa en vue d’identifier et de concrétiser des possibilités de recherche collaborative. Fort de plusieurs décennies de collaboration, le protocole d’entente formalise une relation de longue date entre les différents partenaires afin de faciliter les projets de recherche conjoints, de favoriser le développement professionnel d’un personnel hautement qualifié et d’encourager l’accès partagé à des infrastructures spécialisées. L’objectif est de promouvoir la recherche dans les domaines des sciences de la santé et de l’environnement, de l’énergie propre et de la sûreté nucléaire.

Parmi les nombreux thèmes de recherche prometteurs qui ont été retenus dans le cadre de l’entente, figurent notamment des travaux liés à la radiobiologie, à l’épigénétique, aux impacts environnementaux sur les écosystèmes naturels, à la cybersécurité ainsi qu’à la production, au stockage et à la sécurité de l’hydrogène, pour n’en citer que quelques-uns. Les trois organismes espèrent que le PE contribuera à renforcer les relations entre leurs chercheurs respectifs, à mobiliser les connaissances, à stimuler l’innovation et le développement de la propriété intellectuelle, et à faire progresser les solutions pour relever les défis nationaux et sectoriels.

« Aux côtés des LNC, EACL est extrêmement enthousiaste à l’idée de conclure cette entente avec l’Université d’Ottawa, un organisme qui partage notre passion pour la recherche, l'innovation et l'esprit d'entreprise », a commenté Amy Gottschling, vice-présidente, science, technologie et surveillance commerciale, d’EACL. « En qualité de laboratoire nucléaire national du Canada, l’un de nos principaux objectifs est de collaborer avec la communauté universitaire pour faire progresser la science et la technologie canadiennes et de transformer la recherche en réalité. Cette ambition est au cœur de l’entente conclue avec l’Université d’Ottawa. Nous sommes convaincus que cette collaboration se traduira par des avantages réels et significatifs pour les Canadiens. »

« L’Université d’Ottawa est un partenaire clé qui soutient les LNC et l’EACL dans leurs efforts pour mobiliser leurs forces en science et en technologie nucléaires afin de relever certains des plus grands défis auxquels notre monde est confronté », a déclaré Sylvain Charbonneau, vice-président, recherche et innovation, de l’Université d’Ottawa. « Nous partageons leur détermination à faire preuve d’agilité et à saisir toutes les occasions de repousser sans cesse les frontières de la recherche et du développement. »

L’entente avec l’Université d’Ottawa s’inscrit dans la continuité d’une longue et fructueuse relation entre les deux organismes qui remonte à plusieurs décennies. Elle représente une première étape importante dans les efforts déployés par les LNC pour tisser des liens plus étroits avec le milieu universitaire canadien. D’abord avec l’EACL et maintenant avec les LNC, des dizaines de projets conjoints ont été menés en partenariat avec l’Université d’Ottawa, ce qui représente des millions de dollars de recherche, y compris des travaux portant sur les effets biologiques des rayonnements, ainsi que des études liées à l’analyse environnementale, au génie nucléaire et à l’énergie associée à l’hydrogène, par exemple. Le protocole d’entente est orienté vers l’avenir et vise à établir une relation plus étroite et plus cohérente entre les organismes, y compris des échanges continus entre les chercheurs afin d’identifier et d’explorer les possibilités de collaboration.

Ce nouvel accord s’inscrit également dans la stratégie d’entreprise des LNC, Vision 2030, présentée plus tôt cette année, qui définit le rôle central que les LNC souhaitent jouer dans le futur paysage nucléaire canadien. En tant que ressource nationale pour tous les niveaux de gouvernement, l’industrie nucléaire, le secteur privé dans son ensemble et la communauté universitaire, les LNC entendent travailler de concert avec d’autres organismes pour aider à faire progresser les produits et services canadiens novateurs vers leur déploiement, y compris l’énergie sans carbone, les traitements contre le cancer et autres thérapies, les technologies de non-prolifération et les solutions de gestion des déchets.

« Nous avons toujours entretenu des relations privilégiées avec le milieu universitaire. Toutefois, dans le cadre de notre nouvelle stratégie, la création de liens plus étroits avec des établissements d’enseignement supérieur de premier plan comme l’Université d’Ottawa constitue une priorité organisationnelle croissante pour les LNC », a commenté Dr Jeff Griffin, vice-président des sciences et de la technologie chez les LNC. « Au cours des dernières années, nous avons pu constater à quel point la recherche collaborative était un atout pour notre pays, alors que la communauté scientifique et technologique canadienne se mobilisait pour atténuer les effets les plus néfastes de la pandémie. Compte tenu des énormes défis auxquels nous sommes confrontés en tant que pays, partager les ressources et collaborer à des objectifs communs est profitable à tous. Mieux encore, nous devons contribuer à former les futurs chercheurs, ingénieurs et une multitude d’autres professionnels qui continueront à faire progresser ce travail essentiel. »

Pour en savoir plus sur les LNC, notamment sur ses projets et programmes de recherche, veuillez visiter le site www.cnl.ca. Pour en savoir plus sur Vision 2030, veuillez visiter la page www.cnl.ca/vision2030.

À propos des LNC
En tant que laboratoire de science et de technologie nucléaires le plus important du Canada, et travaillant sous la direction d'EACL, les LNC sont un chef de file mondial en développement de produits et de services de science et de technologie nucléaires innovants. Conformément à une stratégie d’entreprise ambitieuse du nom de Vision 2030, les LNC mettent en œuvre trois priorités stratégiques d’importance nationale – restaurer et protéger l’environnement, faire progresser les technologies d’énergie propre et contribuer à la santé des Canadiens.

En tirant parti des actifs détenus par Énergie atomique du Canada limitée (EACL), les LNC servent aussi de liaison entre le gouvernement, l’industrie nucléaire, le secteur privé dans son ensemble et la communauté universitaire. Les LNC collaborent avec ces secteurs pour faire progresser les produits et services innovants canadiens vers leur utilisation pratique : énergie carboneutre, traitements contre le cancer et autres thérapies, technologies de non-prolifération et solutions de gestion des déchets.

Pour en savoir plus sur les LNC, veuillez visiter https://www.cnl.ca/?lang=fr.

À propos de l’EACL
L’EACL est une société d'État fédérale dont le mandat est de favoriser les possibilités nucléaires du Canada. L’EACL qui possède les Laboratoires de Chalk River et d’autres sites, habilite la science et la technologie nucléaires et gère les responsabilités du gouvernement canadien en matière de déchets radioactifs. Elle oriente et évalue le travail des LNC par le biais de contrats.

En activité depuis 1952, l’EACL a conçu et développé le parc de réacteurs nucléaires CANDU utilisés au Canada et dans cinq autres pays. Elle a également livré plus d’un milliard d’isotopes dans le monde entier pour détecter et traiter le cancer. Aujourd’hui, la société profite aux Canadiens en soutenant 14 ministères et organismes fédéraux, ainsi que l’industrie nucléaire mondiale.

Pour en savoir plus sur EACL, visitez www.aecl.ca.

Personne-ressource LNC :
Patrick Quinn
Directeur des communications d’entreprise
1 866 886 2325

Une photo accompagnant ce communiqué est disponible au https://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/d075524d-ef34-4d6d-8b29-1f5211f6f7fc


Laboratoires Nucléaires Canadiens