LNC, EACL et Ontario Tech University forment un partenariat pour poursuivre des recherches collaboratives

Des organisations de recherche de premier plan signent un protocole d’accord pour collaborer dans les domaines des sciences de la santé et de l’environnement, de l’énergie propre et de la sûreté nucléaire

Chalk River, Ontario, CANADA


CHALK RIVER, Ontario, 28 nov. 2022 (GLOBE NEWSWIRE) -- Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), le principal laboratoire canadien de science et de technologie nucléaires, sont heureux d’annoncer la signature d’un protocole d’entente (PE) avec Énergie atomique du Canada limitée (EACL) et Ontario Tech University en vue d’identifier et de concrétiser des possibilités de recherche collaborative. Le protocole d’entente représente le deuxième accord signé par les LNC et EACL au cours des dernières semaines. Il vise à encourager des relations de travail plus étroites avec le milieu universitaire canadien et établit un cadre entre les organisations pour faire progresser la recherche collaborative dans les domaines des sciences de la santé et de l’environnement, de l’énergie propre et de la sûreté nucléaire.

Dans le cadre de ce nouvel accord, les organisations travailleront ensemble pour faciliter les programmes de recherche conjoints, favoriser le développement professionnel d’un personnel hautement qualifié, développer des programmes universitaires et non universitaires, et encourager l’accès partagé aux infrastructures spécialisées. Dans l’ensemble, le protocole d’entente vise à établir une relation de travail plus étroite entre les organismes de recherche, à permettre la mobilisation des connaissances, à stimuler l’innovation et le développement de la propriété intellectuelle, et à faire progresser les solutions pour relever les défis nationaux et industriels.

« Les LNC se sont fixés comme priorité organisationnelle de collaborer plus étroitement avec le milieu universitaire canadien, et ce protocole d’entente avec l’Ontario Tech University fait partie d’une série d’accords qui officialiseront ces relations très importantes », a commenté Jeff Griffin, vice-président des sciences et de la technologie des LNC. « Le fait de travailler en partenariat avec l’Université Ontario Tech nous permet de mettre en commun nos ressources financières, d’accélérer les recherches à l’état embryonnaire, de faciliter le transfert des connaissances et de travailler ensemble pour répondre aux besoins de l’industrie nucléaire et du gouvernement fédéral. Plus important encore, ce protocole d’accord contribue à créer des occasions de croissance professionnelle dynamiques et tangibles pour la prochaine génération de scientifiques, d’ingénieurs et de professionnels techniques canadiens, qui seront tous nécessaires pour relever les nombreux défis de demain. »

« EACL est fière d'annoncer aujourd'hui son partenariat avec l'Université Ontario Tech, un partenaire engagé qui attire les meilleurs et les plus brillants étudiants et chercheurs », a commenté Amy Gottschling, vice-présidente, Science et technologie, EACL. « Il s'agit d'une occasion passionnante qui nous aide à remplir le mandat d'EACL, qui consiste à favoriser la science et la technologie nucléaires de manière stratégique et programmatique, en étroite collaboration avec des partenaires universitaires solides comme Ontario Tech. Dans le cadre de notre réseau croissant, EACL, LNC et l'Université Ontario Tech s'attaqueront aux plus grands défis de notre pays. »

« L’Université Ontario Tech est ravie d’entrer dans cette phase de collaboration dynamique et en pleine croissance avec les Laboratoires nucléaires canadiens dans des domaines stratégiques tels que les petits réacteurs modulaires, l’hydrogène et les systèmes énergétiques intégrés », a déclaré Les Jacobs, vice-président de la recherche et de l’innovation à l’Université Ontario Tech. « Grâce à son parcours éprouvé en expertise et en programmation en matière de recherche énergétique et nucléaire, Ontario Tech joue un rôle unique dans l’industrie de l’énergie en tant que développeur de futurs talents et créateur de solutions commerciales. »

L’un des principaux objectifs de l’accord est le développement d’un personnel hautement qualifié, un intérêt partagé par les trois parties. En tant que seule université au Canada offrant un programme de premier cycle accrédité en génie nucléaire, qui est le troisième en importance en Amérique du Nord, Ontario Tech joue un rôle essentiel dans la formation de la prochaine génération de scientifiques, d’ingénieurs et d’exploitants nucléaires. Ensemble, les organisations exploreront les possibilités de développer des expériences d’apprentissage pour les étudiants de premier et de deuxième cycle sous la forme de stages et d’internats, d’encourager les programmes de mentorat et de réseautage pour les étudiants, d’établir des mécanismes d’emploi pour les diplômés et les anciens élèves et de faciliter le développement de chaires et d’équipes de recherche. L’accord donne également la priorité à l’accès partagé aux installations de recherche de LNC, qui comprend certains des laboratoires nucléaires les plus avancés au monde, ainsi qu’aux instituts et centres de recherche d’Ontario Tech, comme le Brilliant Energy Institute, le Centre de collaboration de l’Agence internationale de l’énergie atomique et le Centre for Cybersecurity and Resilient Systems.

Les récents accords s’inscrivent également dans la nouvelle stratégie d’entreprise de LNC, Vision 2030, présentée plus tôt cette année, qui définit le rôle central que les LNC souhaitent jouer dans le futur paysage nucléaire canadien. En tant que ressource nationale pour tous les niveaux de gouvernement, l’industrie nucléaire, le secteur privé dans son ensemble et la communauté universitaire, les LNC entendent travailler de concert avec d’autres organismes pour aider à faire progresser les produits et services canadiens novateurs vers leur déploiement, y compris l’énergie sans carbone, les traitements contre le cancer et autres thérapies, les technologies de non-prolifération et les solutions de gestion des déchets.

Pour en savoir plus sur les LNC, notamment sur ses projets et programmes de recherche, veuillez visiter le site www.cnl.ca. Pour en savoir plus sur Vision 2030, veuillez visiter la page www.cnl.ca/vision2030.

À propos des LNC
En tant qu’organisme de science et de technologie nucléaires le plus important du Canada, et travaillant sous la direction d’EACL, LNC sont un chef de file mondial en développement de produits et de services innovants de science et de technologie nucléaires. Conformément à une stratégie d’entreprise ambitieuse du nom de Vision 2030, les LNC mettent en œuvre trois priorités stratégiques d’importance nationale – restaurer et protéger l’environnement, faire progresser les technologies d’énergie propre et contribuer à la santé des Canadiens.

En tirant parti des actifs détenus par Énergie atomique du Canada limitée (EACL), les LNC servent aussi de liaison entre le gouvernement, l’industrie nucléaire, le secteur privé dans son ensemble et la communauté universitaire. Les LNC collaborent avec ces secteurs pour faire progresser les produits et services innovants canadiens vers leur utilisation pratique : énergie carboneutre, traitements contre le cancer et autres thérapies, technologies de non-prolifération et solutions de gestion des déchets.

Pour en savoir plus sur les LNC, veuillez visiter https://www.cnl.ca/?lang=fr.

À propos de l’EACL
L’EACL est une société de la Couronne fédérale dont le mandat est de favoriser les possibilités nucléaires du Canada. L’EACL qui possède les Laboratoires de Chalk River et d’autres sites, habilite la science et la technologie nucléaires et gère les responsabilités du gouvernement canadien en matière de déchets radioactifs. Elle oriente et évalue le travail des LNC par le biais de contrats.

En activité depuis 1952, l’EACL a conçu et développé le parc de réacteurs nucléaires CANDU utilisés au Canada et dans cinq autres pays. Elle a également livré plus d’un milliard d’isotopes dans le monde entier pour détecter et traiter le cancer. Aujourd’hui, la société profite aux Canadiens en soutenant 14 ministères et organismes fédéraux, ainsi que l’industrie nucléaire mondiale.

Pour en savoir plus sur EACL, visitez www.aecl.ca.

Personne-ressource LNC :
Patrick Quinn
Directeur des communications d’entreprise
1 866 886-2325

Une photo accompagnant ce communiqué de presse est disponible à l'adresse suivante : https://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/dc083f4b-987e-484d-af4e-dd89fd28dacc/fr


Laboratoires Nucléaires Canadiens