Une nouvelle zone sur Wabash étend de 4 km l'empreinte de la minéralisation en cuivre; 31 claims ajoutés pour couvrir les nouvelles extensions

Boucherville, Quebec, CANADA


MONTRÉAL, 07 sept. 2021 (GLOBE NEWSWIRE) -- Kintavar Exploration Inc. (la “Société” ou “Kintavar”) (TSX-V: KTR), est très heureuse d'annoncer la découverte d'une nouvelle zone minéralisée, ‘’Cooper’’, située à 4 km au nord-ouest des tranchées d’Indiana. La Société a jalonné 31 claims supplémentaires, pour un total de 1 786,53 hectares, à l'ouest et au nord de la propriété Wabash afin de sécuriser les extensions de la nouvelle zone minéralisée.

Étant donné l'importance de cette découverte, la Société a immédiatement procédé à un levé géochimique de sols de 700 échantillons couvrant du secteur de Cooper au secteur d’Indiana. L'extension du levé géochimique au nord de Cooper est prévue à l'automne (voir figure 1). La découverte consiste en plusieurs petites tranchées sur 500 mètres qui ont été excavées manuellement le long des unités favorables de la colonne stratigraphique du bassin de Wabash, ainsi que des anomalies de sol du levé régionales complété en 2020. À la suite de la découverte d’Indiana (voir les communiqués de presse du 18 août et du 19 juillet 2021), la réévaluation des éléments traces du levé de sols régional suggère que l'anomalie mesure plus d'un kilomètre de long. Les sentiers sont actuellement mis à niveau pour améliorer l'accès à cette partie de la propriété afin de réaliser des tranchées mécaniques et préparer les sites de forage pour la campagne à venir.

La minéralisation sur Cooper est principalement dans des paragneiss avec quelques présences d’unités de marbre et elle est composée de bornite, de chalcopyrite et localement de traces de chalcocite. La caractéristique particulière de la zone Cooper est la présence de molybdénite, un sulfure de molybdène, qui n'a été observée sur aucune des zones principales explorées jusqu’à présent en 2021. Après avoir identifié de la galène, un sulfure de plomb et d'argent, dans la région d’Indiana, la découverte de molybdénite sur Cooper ajoute un argument à la nature polymétallique du projet Wabash. De plus, il souligne à nouveau le potentiel important de l'ensemble minéralisé sur la propriété.

“ La découverte de Cooper confirme et démontre le vaste potentiel de Wabash. Travailler dans la province géologique du Grenville est un défi en raison de son haut degré de métamorphisme et de la structure, mais l’excellent travail d’exploration réalisé par notre équipe géologique nous permet d’avancer dans la compréhension et les découvertes. Il reste du travail à faire pour confirmer la connexion entre la zone Cooper et les autres zones minéralisées. En attendant, les résultats pour les travaux de juillet et août sont attendus en septembre et octobre. Ces résultats aideront à compléter la planification du programme de forage à venir et les prochaines étapes du programme d'exploration sur Wabash. ”  a commenté Kiril Mugerman, président et chef de la direction de Kintavar Exploration.

Figure 1: Propriété Wabash – Découverte de la zone Cooper (pdf)
https://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/4633a402-2720-4805-ba63-32bf3a0637a1/fr

Divulgation selon le Règlement 43-101

Alain Cayer, P. Geo., MSc., Vice-Président Exploration de Kintavar, est la personne qualifiée selon le Règlement 43-101 qui a supervisé et approuvé la rédaction des informations techniques de ce communiqué de presse.

À propos d’Exploration Kintavar et des propriétés Mitchi – Wabash

Exploration Kintavar est une société canadienne d'exploration minière engagée dans l'acquisition, l'évaluation, l'exploration et la mise en valeur de propriétés minières d'or et de métaux de base. Ses projets phares sont Mitchi et Wabash (environ 39 000 hectares, détenus à 100%), situés respectivement à 100 km au nord de la ville de Mont-Laurier et 15 km à l’est de la ville de Parent au Québec. Les deux propriétés couvrent ensemble une superficie de plus de 300 km2, elles sont accessibles par de grandes routes forestières régionales et un réseau de sentiers forestiers carrossables, avec un accès à l'énergie hydroélectrique déjà sur place et une voie ferrée avec station de chargement. Les propriétés sont localisées dans la partie nord-ouest de la ceinture centrale métasédimentaire de la province géologique du Grenville. Les projets se concentrent principalement sur la minéralisation de type cuivre stratiforme (SSC) dans les unités sédimentaires, mais comprennent aussi des cibles de type oxyde de fer-cuivre-or (IOCG) et de type skarn. Minière Osisko inc. détient une redevance de 2 % NSR sur 27 cellules désignées dans la partie sud-ouest de la propriété Mitchi, à l’extérieur du bassin sédimentaire. Kintavar possède également des propriétés aurifères dans les ceintures de roches vertes Abitibiennes au Québec notamment le projet aurifère Anik en partenariat avec IAMGOLD et plusieurs projets en développement qui ont été optionnés par Gitennes Exploration.

Kintavar soutient le développement local dans la région de Mitchi-Wabash où elle possède et exploite la pourvoirie Fer à Cheval (www.feracheval.ca), une opération rentable génératrice de trésorerie où elle emploie de la main-d'œuvre locale. Elle collabore également avec les Premières Nations locales pour offrir de la formation et des emplois.

Pour plus d’informations, contactez :

Kiril Mugerman, président et CEO
Téléphone : +1 450 641 5119 #5653
Courriel : kmugerman@kintavar.com
Web: www.kintavar.com

Énoncés prospectifs :
La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir de l’information prospective ou des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. L’information prospective et les énoncés prospectifs peuvent inclure entre autres, des énoncés relatifs aux projets, les coûts, les objectifs et la performance de la Société, ou des hypothèses relatives à ce qui précède. Dans ce communiqué de presse, les termes comme « pouvoir », « croire », « s’attendre à », « avoir l’intention », « planifier », « prévoir », « potentiel », « projets », « estimer », « continuer », ou des variantes ou des formes négatives de tels termes ou encore d’une terminologie comparable, sont utilisés pour identifier des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne devraient pas être interprétés comme une garantie des rendements ou résultats futurs, et ne devraient pas nécessairement donner des indications précises concernant le moment qu’un tel rendement pourra être réalisé. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l’information prospective de ce communiqué de presse se concrétiseront, y compris les fermetures supplémentaires du placement privé mentionnées ci-dessus, ou, si l’un ou l’autre de ces évènements se concrétisent, quels seront les avantages que la Société en tirera. L’information prospective et les énoncés prospectifs sont basés sur l’information disponible au moment de la diffusion de ce communiqué de presse et/ou sur les prévisions faites de bonne foi par la direction, sous réserve des incertitudes, hypothèses et autres facteurs prévus ou non dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent sans s’y limiter, ceux décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque du rapport de gestion de la Société, pour l’exercice terminé le 31 décembre 2020, laquelle est disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com; qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les résultats à venir de la Société soient considérablement différents de ceux indiqués de façon explicite ou implicite dans de tels énoncés prospectifs. La Société n’entend pas ni ne s’engage à actualiser ou revoir l’information prospective ou les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse à la lumière de nouveaux renseignements, subséquents ou autres, sauf dans les cas prévus par les lois applicables.

 


Figure 1: