MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 2 oct. 2012) - Orbite Aluminae Inc. (TSX:ORT)(OTCQX:EORBF) (« Orbite » ou la « Société ») est fière d'annoncer des avancées techniques majeures ainsi que la conception finale de sa future usine d'alumine métallurgique (SGA). En collaboration avec M&K, un chef de file nord-américain dans la conception de procédés chimiques, Orbite a modifié avec succès la conception de son usine et son arrangement global permettant de réduire de façon significative sa dépendance aux combustibles fossiles d'au moins 30% et son utilisation d'eau d'au moins 60%. Ces avancées sont nées de l'application des meilleures pratiques de l'industrie chimique à l'utilisation des technologies innovantes de la Société, et devraient engendrer une réduction majeure du nombre d'unités opérationnelles requises pour le fonctionnement de l'usine SGA. Elles devraient aussi servir à diminuer les coûts estimés d'apport en capital et d'opération de cette même usine. La conception finale de l'usine SGA assure la production continue d'alumine métallurgique de haute qualité tout en permettant à Orbite de s'établir comme un producteur à faible coût et chef de file en technologies vertes pour l'industrie de l'alumine.

« Ces nouvelles avancées constituent un accomplissement majeur pour Orbite. En simplifiant et optimisant la conception finale de l'usine SGA, nous avons atteint notre objectif, soit de réduire notre dépendance aux combustibles fossiles tout en améliorant les conditions économiques du projet d'usine SGA. Ceci renforce notre position de producteur à faible coût d'alumine et ses sous-produits tout en respectant l'environnement », a souligné le président et chef de la direction d'Orbite, Richard Boudreault.

Dans le cadre de la conception finale de l'usine SGA, Orbite a développé et implanté une nouvelle technique de calcination en utilisant des lits fluidisés en circulation. Fonctionnant à de plus basses températures et permettant que la chaleur générée par la calcination soit réutilisée dans le système de régénération de l'acide chlorhydrique, cette technique réduirait la consommation d'énergie en combustibles fossiles de l'ordre d'au moins 30%. La conception finale de l'usine SGA présente aussi de nouveaux changements aux systèmes de lixiviation et de récupération/régénération de l'acide. La consommation d'eau a été réduite de plus de 60%, entraînant une baisse des volumes requis de solution acide, elle-même réduisant automatiquement le nombre d'unités de séparation/cristallisation et de régénération d'acide nécessaires ainsi que le nombre d'unités requises pour l'extraction individuelle des sous-produits. Ces améliorations techniques devraient avoir un impact considérable sur les conditions économiques du projet puisqu'à elle-seule, la calcination de l'alumine constituait 55% des coûts totaux en énergie fossile, qui eux-mêmes représentaient 60% des coûts opérationnels de l'usine. Orbite économiserait environ 20% des coûts opérationnels de son usine SGA relativement à son évaluation économique préliminaire révisée datée du 30 mai 2012 (Selon la Norme Canadienne 43-101, les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales ne démontrent pas de viabilité économique).

L'étude de faisabilité de l'usine SGA, maintenant au stade de l'ingénierie de détail et d'intégration des sous-systèmes, sera modifiée afin d'intégrer la conception finale de l'usine. L'étude devrait être complétée durant la première moitié de l'année 2013, et la construction de la première phase de l'usine SGA d'Orbite devrait débuter en 2013 et se terminer vers la fin de l'année 2014.

« La technologie brevetée unique d'Orbite franchit encore une autre étape importante », a fait remarquer Denis Primeau, ing., chef ingénieur d'Orbite. « La conception finale de l'usine SGA est maintenant terminée et nous nous rapprochons de la construction. Tel que prévu, l'intégration des sous-systèmes jadis séparés, dans l'optique d'optimiser notre procédé, ainsi que l'utilisation de méthodes innovantes issues de l'industrie chimique, ont mené à d'importantes synergies. Les avancées techniques proviennent principalement d'importantes réductions dans la consommation d'eau et d'énergie de l'usine, une consommation primordiale aux procédés chimiques, ce qui améliore l'empreinte écologique de la Société. De plus, en faisant appel à des lits fluidisés en circulation, notre procédé technique de calcination sera opéré de façon totalement différente du reste de l'industrie de l'alumine et permettra à nos usines de rencontrer et dépasser les standards de l'industrie de l'alumine métallurgique. Notre capacité à innover et à améliorer les avantages économiques de notre procédé par l'intégration des meilleures pratiques de l'industrie chimique est absolument remarquable. »

« Pour M&K, il est évident que le procédé d'Orbite, à qui l'intégration globale nous revient selon l'étude de faisabilité, a non seulement été démontré en empruntant des équipements commerciaux, mais constitue aussi la première alternative viable au procédé traditionnel Bayer pour la production d'alumine métallurgique. La base de conception finale de l'usine SGA a été conçue par M&K avec l'aide des ingénieurs d'Orbite, et ensemble nous avons validé les améliorations majeures qui sont présentées aujourd'hui. M&K a depuis toujours été impliquée dans des projets majeurs comme celui d'Orbite basés sur des procédés chimiques. Ainsi, tous les équipements, produits et sous-produits visés par Orbite sont du domaine de connaissance et d'expertise de notre organisation », a souligné Stanley Meyer, cofondateur de M&K.

Le contenu technique de ce communiqué de presse a été revu et approuvé par Denis Primeau, ing., chef ingénieur d'Orbite, personne qualifiée aux termes du Règlement 43-101 sur l'information concernant les projets miniers (Québec). M. Primeau est à l'emploi d'Orbite et, à ce titre, n'est pas indépendant au sens du Règlement 43-101.

À propos de M&K

M&K Chemical Engineering Consultants Inc. possède une équipe de plus de 75 ingénieurs et concepteurs qualifiés travaillant en Amérique du Nord et en Amérique du Sud. Un chef de file dans le développement des nouvelles technologies dans l'industrie chimique, M&K offre à ses clients toute la gamme de services d'une firme d'ingénierie. Le modèle d'affaires diversifié de M&K permet d'entreprendre tout projet, du simple remplacement d'un échangeur de chaleur à la conception et la mise en service d'une usine de 500 millions de dollars. www.mandkengineering.com

À propos d'Orbite

Orbite Aluminae Inc. est une société canadienne détentrice d'une technologie verte unique qui est en voie d'établir de nouveaux standards dans l'industrie de l'aluminium. Son procédé innovant permet l'extraction d'alumine métallurgique, d'alumine de haute pureté ainsi que d'autres produits de grande valeur, telles les terres, à partir de différentes sources comme l'argile alumineuse et la bauxite, le kaolin, la néphéline, les boues rouges et les cendres volantes, le tout en respectant l'environnement. Orbite prévoit opérer plusieurs usines de production d'alumine métallurgique (SGA) et d'alumine de haute pureté (HPA) en plus d'accorder des licences à des producteurs qualifiés souhaitant réduire leur impact environnemental et leurs coûts.

Orbite détient également les droits de propriété intellectuelle sur son procédé unique d'extraction à partir de minerais alumineux au Canada, aux États-Unis et en Australie, et pour lequel plusieurs autres brevets internationaux sont présentement à l'étude pour ses onze familles différentes de propriété intellectuelle. Le procédé de la Société est respectueux de l'environnement et ne produit pas de boues rouges. Le procédé mène à l'extraction et la récupération de tous les éléments des matières sources, produisant ainsi de l'alumine de haute qualité et des sous-produits. Le procédé se fonde sur de récentes innovations industrielles et sur une conception de procédé chimique qui étaient jusqu'à maintenant hors de portée ou inconnues de l'industrie de l'alumine. Orbite a construit et opéré une usine pilote à échelle commerciale qui a réussi à produire des échantillons commerciaux d'alumine métallurgique en plus d'alumine de haute pureté et de terres rares.

Orbite possède 100 % des droits miniers sur un total de 60 984 hectares dans la région de la Gaspésie au Québec, incluant sa propriété de Grande-Vallée de 6 665 hectares, site d'un dépôt d'argile alumineuse contenant un milliard de tonnes métriques d'argile alumineuse selon la dernière évaluation économique préliminaire révisée 43-101, quantité suffisante pour satisfaire un demi-siècle de toutes les importations canadiennes d'alumine(les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas de valeur économique démontrée). La première usine d'alumine de haute pureté (HPA) d'Orbite à Cap-Chat, Québec, est présentement en construction et la production devrait débuter à la fin de cette année à une capacité d'environ une tonne par jour pour monter jusqu'à trois tonnes par jour en 2013 et cinq tonnes par jour en 2014. L'étude de faisabilité pour la première usine de SGA d'Orbite se trouve maintenant à évaluer la phase d'ingénierie de détail. Une étude économique préliminaire révisée NI 43-101 datée du 30 mai 2012 est disponible sur SEDAR (www.sedar.com). Orbite a signé un protocole d'entente avec le plus grand producteur d'aluminium au monde, UC Rusal, pour la participation de ce dernier dans la première phase de l'usine SGA.

Orbite a récemment publié une série de livres blancs sur les occasions d'affaires de sa technologie en production d'alumine et en extraction de métaux rares, disponible sur son site web: www.orbitealuminae.com/fr/technologie/white-paper/

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de l'information prospective. Sans limiter la portée de ce qui précède, l'information et les énoncés prospectifs peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs ou du rendement futurs de la société ou des hypothèses sous-jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme « pourrait », « serait », « devrait », « probable », « pouvoir », « croire », « prévoir », « s'attendre », « avoir l'intention de », « projeter », « estimer » et des expressions semblables, et leur forme négative, ont été employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendements ou de résultats futurs et n'indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l'être. Cette information et ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles ou sur les croyances de bonne foi de la direction de la Société à l'égard d'événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, impondérables et hypothèses incluent notamment ceux qui sont décrits sous la rubrique « Risques et impondérables » du rapport de gestion déposé le 22 mars 2012 sur SEDAR, et pourraient faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux contenus dans des énoncés prospectifs. La Société n'a pas l'intention de mettre à jour ou de réviser l'information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l'information, d'événements ou de circonstances subséquents ou pour toute autre raison, et elle n'est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables l'y obligent.

Renseignements:

Canada
Relations avec les investisseurs
Louis Morin
Relations avec les investisseurs
514-591-3988

Nicole Blanchard
Relations avec les investisseurs
Sun International Communications
450-973-6600

Jason Monaco
Associé directeur
First Canadian Capital Corp.
416-742-5600

Médias
Frédéric Bérard
Vice-président et directeur général
H+K Stratégies
514-395-0375, poste 259

Etats-Unis
Investors
Chris Witty
Darrow Associates
646-438-9385
cwitty@darrowir.com

Media
George Sopko
Stanton Public Relations & Marketing
646 502-3507

ORBITE
Marc Johnson
Vice-président, relations avec les investisseurs
514-744-6264, poste 131
info@orbitealuminae.com