BEACONSFIELD, QUÉBEC--(Marketwired - 25 mai 2015) - Le maire de Beaconsfield, Georges Bourelle, et tous les membres du Conseil, entendent étudier avec soin les pour et les contre du projet de panneau autoroutier électronique sur l'autoroute 20, proposé par la firme Cogeco, en considérant autant les revenus que l'acceptabilité sociale du projet, avant de prendre une décision finale.

C'est ce que le maire Bourelle annonce, dans le cadre, lundi soir, à l'Hôtel de Ville, de la consultation publique sur la proposition de la firme Cogeco d'installer un panneau d'affichage électronique en bordure de l'autoroute 20, sur la rue Beaurepaire, près de l'intersection City Lane. La proposition permettrait à la Ville de Beaconsfield d'obtenir plus de 3 millions de dollars sur dix ans en revenus de location.

« C'est l'équivalent des taxes d'un tout nouveau développement immobilier de plus de 100 maisons. Il s'agit d'une somme importante, car, même si notre budget local est en ce moment de 21,2 millions dollars, 12,6 millions de dollars proviennent de la taxation foncière. Il s'agit donc d'une augmentation de revenus de près de 2.5 % sans que la Ville ait à fournir le moindre service », explique le maire Bourelle.

Il ajoute que dans le contexte des finances publiques, c'est un élément à considérer avec sérieux, d'autant plus que Beaconsfield est déjà urbanisé presque en totalité, ce qui réduit la possibilité de nouveaux revenus de taxation foncière.

« L'acceptabilité sociale de ce projet est importante. Le Conseil est très sensible à cet aspect, au-delà des avantages financiers. Nous en avons d'ailleurs fait la preuve en obtenant la préservation du bois Angell malgré l'importance des revenus dont la Ville se prive par la protection du boisé plutôt que son développement. Nous agissons dans le dossier à l'étude avec la même rigueur et sans idée préconçue. »

Un panneau autoroutier électronique, même situé dans un secteur en retrait des résidences et utilisant les nouvelles technologies, aura un impact dans l'environnement, par la présence de la structure comme par la visibilité de l'affichage.

La consultation publique permet au promoteur d'expliquer son projet et aux citoyens favorables ou non, de poser les questions désirées et faire valoir leur point de vue.

Le Conseil entend prendre une décision finale dans ce dossier à la séance du Conseil du 15 juin.

Renseignements:

Bureau du Maire
514 428-4410