OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 27 avril 2017) - Le gouvernement fédéral a annoncé aujourd'hui qu'il engagera 140 M$ sur deux ans pour s'assurer que les employés fédéraux touchés par les problèmes du système de paye Phénix sont payés correctement. Cet engagement du gouvernement à arranger Phénix une fois pour toutes s'est longtemps fait attendre, mais l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC) se réjouit de cette annonce.

« Comme nous préconisions la création d'un fonds de réserve spécial de 75 M$ dans le budget de cette année, cette annonce montre que le gouvernement prend finalement au sérieux la gravité des problèmes de nos membres, déclare la présidente de l'IPFPC, Debi Daviau.

« Nous sommes aussi très heureux de voir que le gouvernement accepte de rembourser les services de conseils fiscaux intérêts et les honoraires que nos membres ont dû payer en raison des problèmes de Phénix. Après tout, c'est une question de justice », poursuit Mme Daviau.

Cependant, on peut se demander si le gouvernement saura efficacement contrôler les erreurs de paye dans l'avenir, ajoute-t-elle. Nous soutenons depuis longtemps que la dépendance excessive à l'égard d'IBM et des services sous-traités - dont la mise en œuvre du logiciel de lancement du logiciel de paye Phénix -programment les fonctions gouvernementales pour l'échec. Nous espérons que le groupe de travail du gouvernement dont on a annoncé la création aujourd'hui prendra ces préoccupations au sérieux ».

L'IPFPC représente quelque 55 000 scientifiques et professionnels du secteur public fédéral dans l'ensemble du pays, pour la plupart employés par le gouvernement fédéral.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter (@pipsc_ipfpc).

Renseignements:

Johanne Fillion
613 228 6310, poste 2303 (bureau)
613-883-4900 (cell.),
fillion@pipsc.ca