BEACONSFIELD, QUÉBEC--(Marketwired - 23 août 2017) - Les citoyens de Beaconsfield sont devenus des chefs de file en gestion de matières résiduelles sur l'île de Montréal, selon les statistiques révélées par l'Agglomération de l'île de Montréal pour 2016.

Beaconsfield est un exemple à suivre, autant en ce qui a trait au recyclage, aux matières organiques que résiduelles, où la Ville se classe en première place parmi les 33 municipalités et arrondissements évalués.

« Pour la deuxième année de suite, c'est une performance exceptionnelle de la part des résidents de Beaconsfield. Cela confirme la justesse du virage important en développement durable entrepris par l'administration municipale pour atteindre les cibles gouvernementales et augmenter les services à nos citoyens tout en contrôlant les coûts », se réjouit le maire de Beaconsfield, Georges Bourelle.

Cette performance est d'autant plus méritoire que la population de Beaconsfield est passée de l'avant-dernier rang, soit celui où les citoyens produisent le plus de déchets par personne sur l'île, à ceux qui en produisent le moins en trois ans !

« Ces résultats sont à considérer dans le contexte où toutes les villes, ces dernières années, sont dans l'obligation de faire les mêmes efforts pour améliorer leur gestion des matières résiduelles. Les citoyens et la Ville ont fait mieux pour passer en tête de classement, par respect pour l'environnement et pour le bénéfice des générations actuelles et futures », ajoute le maire Bourelle.

Le Portrait des matières résiduelles de l'agglomération de Montréal pour l'année 2016 démontre que la Ville de Beaconsfield s'est classée au premier rang pour la gestion des ordures ménagères ainsi que pour la récupération des matières organiques et recyclables.

La réduction des matières résiduelles a diminué de 51 % en trois ans tandis que les cibles gouvernementales ont été dépassées autant pour les matières organiques (66 % alors que la cible est 60 %) que les matières recyclables (78 % sur un objectif de 70 %).

« J'en suis d'autant plus fier que le taux de récupération des matières organiques a été atteint sans que nous implantions une collecte de résidus alimentaires (bac brun), qui aurait comporté des coûts importants que nous avons réussi à éviter», ajoute le maire Bourelle.

« Grâce à notre engagement collectif, nous avons réussi à atteindre un taux global de récupération des matières résiduelles de 69 %, ce qui dépasse autant nos propres objectifs que ceux fixés par le gouvernement du Québec. En agissant ensemble, nous faisons plus, nous faisons mieux, à moindre coût, pour la protection de l'environnement et l'amélioration de notre qualité de vie. Je suis fier de nous tous et je vous en remercie », conclut le maire de Beaconsfield.

Renseignements:

Ville de Beaconsfield
Bureau du Maire
514 428.4410