MARKHAM, Ontario, 20 mars 2019 (GLOBE NEWSWIRE) -- Dans son annonce du budget fédéral d’hier, le ministre des Finances, Bill Morneau, a encore solidifié l’engagement du gouvernement canadien à la mise en œuvre d’une législation fédérale sur le paiement sans délai et des mesures décisionnelles. L’Institut canadien de la construction en acier (CISC) appuie fermement les mesures que prend le gouvernement canadien pour lutter contre le problème systémique des retards de paiement dans le secteur de la construction.

La mise en œuvre d’une législation fédérale sur le paiement sans délai fournira un processus structuré garantissant que tous les paiements sont acheminés rapidement dans la chaîne d'approvisionnement de la construction. En outre, un processus d'arbitrage ajouté agira comme un mécanisme pour renforcer que les paiements soit effectué à temps. Cette loi réduira les risques pour les entreprises et offrira un marché sécurisé aux entrepreneurs commerciaux effectuant 80% de leurs travaux dans le secteur de la construction au Canada. Avec un système de paiement sans délai, ils seront en mesure de mieux planifier leur avenir et de soumissionner pour davantage de projets.

« Le secteur canadien de la construction en acier appuie entièrement le budget de 2019, qui comprend une loi sur le paiement sans délai des projets de construction du gouvernement fédéral canadien », a déclaré Ed Whalen, président et chef de la direction de l'ICCA. « La législation sur le paiement sans délai est le projet de loi le plus important pour la sécurité des familles employées dans la construction. Il protégera les emplois, renforcera les petites entreprises, stimulera la formation et améliorera la productivité. Bravo au gouvernement pour avoir écouté les vrais bâtisseurs de la classe moyenne ».

En étroite collaboration avec la Coalition nationale des entrepreneurs du commerce du Canada (NTCCC) au cours de la dernière décennie, l’ICCA est une organisation de premier plan dans la promotion de la nécessité d'une loi sur le paiement sans délai. Les retards de paiement sont l’un des plus grands défis de l’industrie de la construction au Canada en raison des répercussions négatives des problèmes de liquidités récurrents sur la chaîne d’approvisionnement de la construction, les gens de métier, les familles canadiennes et sur l’économie de la construction en général.

Le gouvernement fédéral est le plus grand propriétaire de construction au Canada et il a maintenant donné le ton qu’un paiement sans délai devrait être une norme de l'industrie. Nous saluons les efforts continus qu’ils déploient pour présenter aux Canadiens la législation fédérale sur le paiement rapide et reconnaissons leur appui indéfectible à cette initiative. Cette action étant une priorité du gouvernement fédéral, nous sommes impatients de voir les gouvernements provinciaux adopter leurs propres lois en matière de paiement rapide.

À PROPOS DE L‘ICCA

L‘Institut canadien de la construction en acier (ICCA) est le porte-parole du Canada pour l‘industrie de la construction en acier, assurant un leadership en matière de conception durable, de construction, d‘efficience, de qualité et d‘innovation. Les efforts de l‘ICCA visent à promouvoir l‘utilisation et les avantages de l‘acier, à protéger la part canadienne du marché et à défendre une communauté diversifiée composée de fabricants, de centres de service, de constructeurs, de consultants, de dessinateurs de détails, de fournisseurs de l‘industrie, de propriétaires et de promoteurs.

Le secteur canadien de la construction en acier est une industrie dynamique de 5 milliards de dollars qui emploie plus de 130 000 personnes dans sa chaîne d‘approvisionnement.

Relations avec les médias:
Maricelle Ambat
Coordinatrice au marketing et aux communications
Institut canadien de la construction en acier (ICCA)
(905) 604-3231 poste 107
mambat@cisc-icca.ca