MONTRÉAL, 25 mars 2019 (GLOBE NEWSWIRE) -- Exploration Kintavar Inc. (la « Société » ou « Kintavar ») (TSX-V: KTR) (FRANKFURT: 58V), a le plaisir d'annoncer que depuis janvier 2018, la Société a reçu un produit brut de 701 185 $ par l'exercice de bons de souscription qui ont été exercés avant leur date expiration du 30 décembre 2018 et du 24 mars 2019. Tous les bons de souscription émis par la Société et qui sont arrivés à échéance aux dates susmentionnées ont maintenant été exercés.

"Alors que Kintavar célèbre ses deux ans depuis son inscription à la Bourse de croissance TSX, nous avons le privilège de bénéficier du soutien de nos investisseurs, comme en témoigne le succès de l’exercice des bons de souscription avec un taux d’exercice de 100%. Plus de 85% de ces bons étaient détenus soit par des investisseurs institutionnels québécois, soit par nos actionnaires résidant dans la région de Mont-Laurier et du projet Mitchi ce qui démontre le soutien local au développement du projet. Au nom de toute l’équipe de direction et d’exploration, je tiens à remercier nos actionnaires de leur soutien et de leur présence parmi nous dans la découverte de cette nouvelle région d’exploration minérale au Québec." commente Kiril Mugerman, président et chef de la direction de Kintavar.

En préparation pour la saison d'exploration 2019, Kintavar a le plaisir d'annoncer qu'elle a retenu les services de Francis Chartrand, géologue, Geo, Ph.D, en tant que conseiller technique spécialisé dans les gisements de cuivre stratiformes. M. Chartrand a obtenu un Baccalauréat en géologie de l’Université Concordia (Montréal) en 1979. Il a obtenu une Maitrise en 1982 et un Doctorat en 1987 de l'École Polytechnique de Montréal en étudiant l'évolution diagenétique de la minéralisation de cuivre stratiforme dans les sédiments du gisement Redstone, N.W.T. et de la mine Kamoto en République démocratique du Congo. M. Chartrand a également entrepris des études postdoctorales sur la minéralisation stratiforme de cuivre de la Zambie à l'University College de Cardiff, au pays de Galles, en 1987.

En 1988, M. Chartrand s’est joint au Ministère des Ressources Naturelles du Québec à Val-d’Or, où il occupait le poste de chef de la section de la métallogénie et ensuite le poste de chef du Service géologique du Nord-Ouest.  De 1997 à 2018, M. Chartrand a travaillé pour plusieurs sociétés, notamment SOQUEM (géologue de recherche), Amex (consultant et vice-président de l'exploration), Virginia Mines (géologue de projet), MDN (géologue de projet) et plus récemment Osisko Mining (géologue de projet).

"Nous sommes très heureux de pouvoir ajouter M. Chartrand à notre équipe. Trouver une expertise dans les gisements de cuivre stratiformes n’est pas un mandat facile en raison de leur occurrence relativement limitée dans le monde, mais trouver une expertise locale pour ce type de gisements avec la connaissance du Grenville, de la géologie structurale locale et du métamorphisme était presque impossible étant donné que de tels gisements ne sont pas présents ailleurs au Québec. Nous sommes certains que ses connaissances et son expérience apporteront une contribution significative à notre équipe et contribueront à une campagne d'exploration déjà passionnante." a ajouté Kiril Mugerman.

À propos d’Exploration Kintavar et de la propriété Mitchi

Kintavar Exploration est une société canadienne d'exploration minière engagée dans l'acquisition, l'évaluation, l'exploration et la mise en valeur de propriétés aurifères et de métaux de base. Son projet phare est la propriété Mitchi (approx. 30 000 hectares, détenue à 100 %) est située à l’ouest du réservoir Mitchinamecus et à 100 km au nord de la ville de Mont-Laurier. La propriété s’étend sur plus de 300 km2, est accessible par un réseau bien développé de routes forestières et une sous-station hydro-électrique est localisée à 14 km à l’Est de celle-ci. La propriété est située dans la portion nord-ouest de la ceinture méta-sédimentaire centrale de la province géologique du Grenville. Plusieurs indices aurifères, cuprifères, argentifères, et/ou manganifères ont été identifiés à ce jour et comportent des caractéristiques suggérant un gîte de type ‘’cuivre stratiforme dans des unités sédimentaires’’ dans le secteur est et des caractéristiques s’apparentant aux systèmes porphyriques ou « IOCG », ainsi que de type skarn, dans le secteur Ouest. Minière Osisko inc. détient une redevance de 2 % NSR sur 27 cellules désignées sur carte (« CDC ») dans la partie sud-ouest de la propriété Mitchi, à l’extérieur du bassin sédimentaire.

Pour plus d’informations, contactez :

Kiril Mugerman, président et CEO
Téléphone : +1 450 641 5119 #5653
Courriel : kmugerman@kintavar.com
Web: www.kintavar.com

Énoncés prospectifs :

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir de l’information prospective ou des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. L’information prospective et les énoncés prospectifs peuvent inclure entre autres, des énoncés relatifs aux projets, les coûts, les objectifs et la performance de la Société, ou des hypothèses relatives à ce qui précède. Dans ce communiqué de presse, les termes comme « pouvoir », « croire », « s’attendre à », « avoir l’intention », « planifier », « prévoir », « potentiel », « projets », « estimer », « continuer », ou des variantes ou des formes négatives de tels termes ou encore d’une terminologie comparable, sont utilisés pour identifier des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne devraient pas être interprétés comme une garantie des rendements ou résultats futurs, et ne devraient pas nécessairement donner des indications précises concernant le moment qu’un tel rendement pourra être réalisé. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l’information prospective de ce communiqué de presse se concrétiseront, y compris les fermetures supplémentaires du placement privé mentionnées ci-dessus, ou, si l’un ou l’autre de ces évènements se concrétisent, quels seront les avantages que la Société en tirera. L’information prospective et les énoncés prospectifs sont basés sur l’information disponible au moment de la diffusion de ce communiqué de presse et/ou sur les prévisions faites de bonne foi par la direction, sous réserve des incertitudes, hypothèses et autres facteurs prévus ou non dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent sans s’y limiter, ceux décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque du rapport de gestion de la Société, pour l’exercice terminé le 31 décembre 2017, laquelle est disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com; qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les résultats à venir de la Société soient considérablement différents de ceux indiqués de façon explicite ou implicite dans de tels énoncés prospectifs. La Société n’entend pas ni ne s’engage à actualiser ou revoir l’information prospective ou les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse à la lumière de nouveaux renseignements, subséquents ou autres, sauf dans les cas prévus par les lois applicables.