CRESTWOOD, Ky. and WALTHAM Mass., 16 juin 2019 (GLOBE NEWSWIRE) -- Apellis Pharmaceuticals Inc. (Nasdaq:APLS), une société biopharmaceutique de stade clinique axée sur le développement de nouveaux composés thérapeutiques destinés au traitement de maladies par l'inhibition du système du complément, a annoncé aujourd'hui des résultats actualisés provenant de son étude PLAUDIT de phase 2 sur l'APL-2 chez des patients atteints d'une anémie hémolytique auto-immune (AHAI), y compris la maladie des agglutinines froides (MAF) et l'anémie hémolytique auto-immune à auto-anticorps chauds (AHAI chaude). Les données issues de l'étude PLAUDIT seront communiquées aujourd'hui sous forme de présentation orale lors du 24e Congrès annuel de l'EHA (European Hematology Association), à Amsterdam, Pays-Bas.

Dans l'étude PLAUDIT en cours, 13 patients atteints de MAF ont été inclus pour recevoir un traitement d'APL-2 par voie sous-cutanée. Parmi eux, 10 patients ont reçu de l'APL-2 pendant au moins 168 jours. L'essai clinique a également inclus 11 patients atteints de AHAI chaude, avec 8 patients positifs au C3 dans le test d'antiglobuline directe (TAD) (AHAI chaude C3+) ; et 5 patients atteints d'AHAI chaude C3+ sous traitement APL-2 pendant au mois 168 jours. 

« Les patients atteints d'anémie hémolytique auto-immune sous APL-2 ont montré une amélioration significative, à la fois dans les mesures hématologiques et dans les scores de qualité de vie, surtout chez les patients atteints de MAF, » a déclaré Federico Grossi, médecin-chef chez Apellis. « Ces données ouvrent clairement la voie vers une étude de phase 3 de l'APL-2 chez des patients atteints de MAF, qui devrait commencer début 2020. Nous avons également constaté une amélioration au niveau hématologique chez les patients atteints de AHAI chaude traités sous APL-2 lors d'une implication importante de la voie du complément. Apellis va continuer à évaluer le potentiel de l'APL-2 chez les patients atteints de AHAI chaude C3+. »

Les données seront présentées par Bruno Fattizzo, consultant hématologue à la Fondation IRCCS Ca' Granda Policlinico Hospital de Milan, en Italie. La présentation sera consultable via la page « Our Scientific Publications & Presentations » du site d'Apellis à l'adresse : https://apellis.com/publication-presentation.html.

« Cette étude montre que l'APL-2 a le potentiel d'aider de manière significative les patients atteints d'anémie hémolytique auto-immune lorsque la voie du complément est impliquée, » a déclaré le Dr. Fattizzo.  « L'APL-2 représente une thérapie potentiellement prometteuse pour ces patients, dont la majorité n'a pas accès à des traitements approuvés. »

Présentation orale : L'inhibition du C3 par l'APL-2 contrôle l'hémolyse et augmente les taux d'hémoglobine chez les sujets atteints d'anémie hémolytique auto-immune (AHAI)  
Nom de la session : Hemolytic anemias: From diagnostics to treatment (Anémies hémolytiques : du diagnostic au traitement) 
Date : le samedi 15 juin 
Horaire de la présentation : de 16h00 à 16h15 CEST
Lieu : RAI Amsterdam au 24 Europaplein, Amsterdam, Pays-Bas, Hall G102 

Maladie des agglutines froides (MAF)

Parmi les 10 patients ayant atteint le 168e jour :

  • 70 % ont montré une augmentation du taux d'Hb ≥2 g/dL, 40 % avaient un taux normalisé d'Hb (≥ 12,0 g/dL) et 80 % avaient un taux d'Hb ≥11,0 g/dL au 168e jour.
  • Le taux moyen initial d'Hb a augmenté de 8,9 g/dL au début de l'étude à 11,2 g/dL au 168e jour, soit une augmentation de 2,4 g/dL (le taux normal d'Hb se situe entre 12 et 16 g/dL).
  • La moyenne du score de l'évaluation de l'impact du traitement à long terme de maladies chroniques (Chronic Illness Therapy - FACIT) en termes de fatigue fonctionnelle a augmenté de 29,4 à 39,1 par rapport à la ligne de base au 168e jour, soit une amélioration de 9,7 points (l'augmentation est considérée cliniquement significative au delà de 3 points).1
  • L'augmentation moyenne du nombre absolu de réticulocytes (NAB) a diminué de 159X 10⁹/L à 64 X 10⁹/L par rapport à la ligne de base au 168e jour (le taux normal de NAB se situe entre 30 et 100 X 10⁹/L).
  • Le taux moyen de bilirubine indirecte est passé de 1,6 mg/dL à 0,4 mg/dL par rapport à la ligne de base au 168e jour (le taux normal de bilirubine indirecte est compris entre 0,1 et 0,75 mg/dL).
  • Le taux moyen de LDH a diminué de 500 U/L à 183 U/L par rapport à la ligne de base au 168e jour (le taux normal de LDH est compris entre 87 et 252 U/L).

Deux patients fortement dépendants des transfusions n'ont pas répondu à l'APL-2 et ont quitté l'étude le 56e et le 108e jour, respectivement. Le reste des patients dépendants à la transfusion (n=4) n'a pas nécessité de transfusions pendant le traitement d'entretien à l'APL-2 (soit après une semaine de traitement à l'APL-2). Un patient sans dépendance transfusionnelle antérieure a reçu une transfusion au cours de l'étude avant l'état stable sous APL-2 (dans la semaine suivant le début de l'administration du dosage). Un patient toujours inclus dans l'étude n'a pas encore atteint le 168e jour.

Anémie hémolytique auto-immune à auto-anticorps chauds C3+ (AHAI chaude C3+)

Parmi les 5 patients atteints de AHAI chaude C3+ ayant atteint le 168e jour :

  • Le taux moyen d'Hb a augmenté de 9,0 g/dL à 11,0 g/dL par rapport à la ligne de base au 168e jour, soit une augmentation de 2,0 g/dL (le taux normal d'Hb se situe entre 12 et 16 g/dL).
  • Le score moyen de fatigue FACIT a augmenté de 38,4 à 40,8 par rapport à la ligne de base au 168e jour, soit une amélioration de 2,4 points.
  • La moyenne NAB a diminué de 213 X 10⁹/L à 92 X 10⁹/L par rapport à la ligne de base au 168e jour (le taux normal de NAB se situe entre 30 et 100 X 10⁹/L).
  • Le taux moyen de bilirubine indirecte est passé de 0,8 mg/dL au début de l'étude à 0,3 mg/dL au 168e jour (le taux normal de bilirubine indirecte se situe entre 0,1 et 0,75 mg/dL).
  • Le taux moyen de LDH a diminué de 241 U/L à 142 U/L par rapport à la ligne de base au 168e jour (le taux normal de LDH se situe entre 87 et 252 U/L).

Deux des huit patients AHAI chaude C3+ ont quitté l'étude par faute de réponse, et un des huit patients atteints de AHAI chaude C3+ participe toujours à l'étude et n'a pas atteint le 168e jour. Les trois patients inclus qui n'étaient pas C3+ au test DAT n'ont pas montré de réponse significative et deux d'entre eux ont quitté l'étude.

Dans les deux cohortes MAF et AHAI C3+, l'APL-2 a bien été toléré en général ; aucun effet indésirable grave lié à l'APL-2 n'a été rapporté au cours de l'étude PLAUDIT.

Maladie des agglutines froides (MAF)
La maladie des agglutines froides (MAF) est une maladie auto-immune chronique causée par des anticorps de l'immunoglobuline M (IgM) qui réagissent avec les globules rouge (GR) à des températures inférieures à 30oC, ce qui conduit à l'agglutination des GR. L'agglutination des GR active une partie du système immunitaire dénommé système du complément, ce qui entraîne leur destruction. La maladie se caractérise souvent par une anémie chronique, une fatigue importante et un risque accru d'événements mettant la vie en danger, tels qu'un AVC. On estime qu'il y aurait environ 10 000 patients atteints de MAF aux États-Unis et en Europe. Il n'existe actuellement aucune thérapie approuvée pour la MAF.

Anémie hémolytique auto-immune à auto-anticorps chauds (AHAI chaude)
L'anémie hémolytique auto-immune à auto-anticorps chauds (AHAI chaude) est une maladie auto-immune rare causée par des anticorps pathogéniques d'immunoglobuline de classe G (IgG) qui réagissent au contact des  GR et peuvent activer le complément du système, entraînant la destruction prématurée des GR à température corporelle normale. Cette maladie se caractérise souvent par une anémie sévère, potentiellement mortelle et par d'autres complications aiguës, telles qu'une hémolyse sévère menaçant le pronostic vital, une grande faiblesse, un foie ou une rate dilatés, un rythme cardiaque rapide, des douleurs de poitrine, une insuffisance cardiaque et des pertes de connaissance. On estime qu'il y aurait plus de 30 000 patients atteints de AHAI aux États-Unis et en Europe. On estime également que l'AHAI C3+ représente jusqu'aux deux tiers de la population AHAI totale. Il n'existe actuellement aucune thérapie approuvée pour l'AHAI.

À propos de l'APL-2
L'APL-2 est un médicament expérimental conçu pour inhiber la cascade du complément au niveau du facteur pivot C3 et peut potentiellement traiter de nombreuses maladies liées au complément avec plus d'efficacité que ne le permettent les inhibiteurs partiels du complément. APL-2 est un peptide cyclique synthétique combiné à un polymère glycol polyéthylénique (PEG) qui se lie spécifiquement à C3 et C3b et bloque efficacement toutes les trois voies effectrices du complément (la voie classique, alterne et celle des lectines). Apellis évalue actuellement l'APL-2 dans des études cliniques chez des patients souffrant d'atrophie géographique et d'hémoglobinurie paroxystique nocturne (HPN) traités par eculizumab ou n'ayant jamais reçu de traitement par inhibiteur du complément, chez des patients atteints d'AHAI et de glomérulopathie (C3G) et d'autres maladies glomérulaires. Pour obtenir de plus amples informations sur nos études cliniques, veuillez visiter : www.apellis.com/clinical-trials.html.

À propos de l'APL-2 dans les hémopathies
Apellis évalue actuellement l'APL-2 dans l'étude de phase 3 PEGASUS chez des patients atteints d'hémoglobinurie paroxystique nocturne (HPN), ainsi que dans deux études de phase 1b (PHAROAH et PADDOCK) par administration systémique. Les résultats intermédiaires précédemment rapportés dans ces études de phase 1b ont montré des améliorations des taux de lactate-déshydrogénase et d'hémoglobine chez des patients ayant une réponse sous-optimale à l'eculizumab et chez les patients non traités, respectivement. Apellis étudie également l'APL-2 dans un essai ouvert de phase 2 évaluant l'innocuité, la tolérabilité, l'efficacité et les paramètres pharmacocinétiques de doses sous-cutanée multiples de l'APL-2 administré quotidiennement chez des patients atteints d'AHAI chaude ou de MAF.  À ce jour dans cette étude, l'APL-2 a montré qu'il contribue à améliorer les taux d'hémoglobine, de réticulocytes, de bilirubine et de lactate déshydrogénase.  

À propos d'Apellis
Apellis Pharmaceuticals, Inc. est une société biopharmaceutique axée sur le développement de composés thérapeutiques innovants destinés au traitement de nombreuses maladies auto-immunes invalidantes ou potentiellement mortelles à base d'immunothérapie complémentaire par l'inhibition du complément du système au niveau du pivot C3. Apellis est la première société à instituer un traitement chronique par inhibiteur C3 dans des essais cliniques. Pour obtenir de plus amples informations sur Apellis et l'APL-2, veuillez consulter le site : http://www.apellis.com.

Déclarations prospectives
Les déclarations contenues dans le présent communiqué de presse concernant les attentes, les projets et les perspectives futurs, ainsi que toute autre déclaration concernant des faits qui ne sont pas des faits historiques, peuvent constituer des « déclarations prospectives » au sens de la Loi américaine Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations incluent, sans toutefois s'y limiter, les déclarations relatives aux implications des données cliniques préliminaires. Les termes « anticiper », « croire », « continuer », « pourrait », « estimer », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « peut », « planifier », « éventuel », « prédire », « projeter » « pourrait », « cibler », « pourra », « devrait » et des expressions similaires sont destinées à identifier des déclarations prospectives, bien que toutes les déclarations prospectives ne contiennent pas ces mots identificateurs. Les résultats réels peuvent différer considérablement de ceux indiqués dans ces déclarations prospectives en fonction de divers facteurs importants, notamment : si le recrutement des essais cliniques de la Société est entièrement clos et s'ils se sont terminés au moment prévu ; si les résultats préliminaires ou intermédiaires d'un essai clinique permettent de prédire les résultats finaux de l'essai ; si les résultats obtenus au cours des études précliniques et des essais cliniques sont indicatifs des résultats qui seront obtenus lors des prochains essais cliniques ; si l'APL-2 évolue avec succès dans le processus des essais cliniques dans les délais impartis, ou pas du tout ; si les résultats de ces essais cliniques justifient la demande d'approbation auprès des organismes de réglementation et si APL-2 reçoit l'approbation de la  FDA  ou d'agences réglementaires étrangères équivalentes dans le traitement du GA, de l'HPN, de la MAF ou de l'AHAI chaude ou dans toute autre indication ; si, une fois l'homologation accordée aux produits Apellis, ils sont commercialisés et distribués avec succès ; et d'autres facteurs décrits dans la section « facteurs de risque » du rapport trimestriel d'Apellis’ sur le formulaire 10-Q rempli auprès de la  Commission des opérations de bourse le 7 mai 2019 ainsi que les risques décrits dans d'autres rapports qu'Apellis peut déposer auprès de la  Securities and Exhange Commission. Toutes déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse ne sont valables qu’à la date indiquée. Apellis décline expressément toute obligation de mise à jour de ces déclarations, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autrement.

1D. Cella et al. « Combining Anchor and Distribution-Based Methods to Derive Minimal Clinically Important Differences on the Functional Assessment of Cancer Therapy (FACT) Anemia and Fatigue Scales » Journal of Pain and Symptom Management Vol. 24 No. 6 décembre 2002

Contact auprès des médias :
Liza Sullivan
lsullivan@denterlein.com 
617.482.0042  (bureau)
917.981.7494  (portable)

Contact auprès des investisseurs :
Alex Kane
akane@w2ogroup.com
212.301.7218  (bureau)
929.400.2691  (portable)