TORONTO, 26 mars 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Les subventions salariales et l’aide financière annoncées la semaine dernière par le gouvernement fédéral pour venir en aide aux organismes caritatifs qui luttent contre l’itinérance et qui préviennent la violence contre les femmes sont une première étape importante, mais des mesures de relance gouvernementales beaucoup plus importantes sont nécessaires. En effet, c’est à cette condition que les organismes de bienfaisance et sans but lucratif pourront survivre à la pandémie, selon Imagine Canada qui représente 170 000 organismes du secteur du bien social.

À la suite d’une vaste consultation des dirigeants du secteur de partout au Canada, Imagine Canada prévoit que les trois mois d’éloignement social obligatoires et le ralentissement économique associés à la COVID-19 entraîneront 9,5 milliards de dollars de pertes pour les organismes caritatifs et la mise à pied de plus de 117 000 employés, dont les femmes représenteront la grande majorité.

Le modèle employé pour ces calculs repose sur l’examen des conséquences de l’éloignement physique et du ralentissement économique sur les revenus provenant des collectes de fonds, des transferts de fonds entre organismes de bienfaisance et d’autres activités rémunératrices répandues au sein du secteur.

Le pire scénario, qui suppose six mois d’isolement forcé et le ralentissement économique plus grave qui en résulterait, prévoit que le secteur perdrait 15,6 milliards de dollars de revenus et environ 194 000 employés.

Imagine Canada est actuellement en pourparlers avec le gouvernement fédéral pour créer un fonds d’urgence et de stabilisation qui octroierait notamment des subventions en espèces et des prêts sans intérêt aux organismes de bienfaisance et sans but lucratif. D’autres organismes du secteur caritatif (notamment une initiative menée par War Child Canada) se mobilisent pour demander des mesures similaires.

« Nous avons de très fortes raisons de craindre que, sans une injection importante de fonds pour aider les organismes caritatifs à traverser la crise, le secteur risque vraiment de disparaître, a déclaré Bruce MacDonald, président-directeur général d’Imagine Canada. Les services essentiels offerts par les organismes caritatifs et dont dépendent des millions de Canadiens ne seront plus disponibles, sauf si le gouvernement agit résolument dès maintenant pour assurer la survie du secteur. Ce seront les mesures d’urgence prises par le gouvernement fédéral pour venir au secours des organismes caritatifs du Canada qui détermineront leur viabilité future. »

Les organismes de bienfaisance sont particulièrement vulnérables aux ravages de la COVID-19 en cette saison. En effet, de nombreuses collectes de fonds ont lieu au printemps et les protocoles d’éloignement physique ont conduit à l’annulation de quasi tous les événements de collecte de fonds de groupe prévus par les organismes caritatifs et sans but lucratif cette saison au Canada.

En plus des pertes de revenus à cause de l’annulation de milliers de campagnes de financement, de nombreux organismes caritatifs ont également engagé d’importantes dépenses pour les planifier et pour réserver des salles. Les personnes et les entreprises qui ont acheté des billets pour des événements annulés ou qui avaient l’intention d’y participer peuvent apporter une aide considérable en renonçant à être remboursées ou en faisant un don, comme elles en avaient l’intention.

De plus, les organismes de bienfaisance et sans but lucratif manquent souvent des réserves en espèces, ainsi que des capitaux propres, des éléments d’actif et des garanties nécessaires pour être admissibles au financement de transition consenti par les institutions financières.

En plus d’offrir des services essentiels à des millions de personnes, le secteur sans but lucratif du Canada est un moteur vital de la croissance économique et de la création d’emplois. Les organismes de bienfaisance et sans but lucratif représentent 8,1 pour cent du PIB et emploient 2,4 millions de Canadiens, dont 70 pour cent sont des femmes.

« Assurer la viabilité des organismes de bienfaisance et sans but lucratif est crucial pour maintenir le filet de sécurité sociale du Canada pendant cette crise sans précédent, a expliqué Bruce MacDonald. En plus des importantes mesures de soutien gouvernementales qui nous feront surmonter les mois qui viennent, les dons, importants ou modestes, des particuliers, des entreprises et des fondations sont également nécessaires de toute urgence afin que les organismes caritatifs qui préservent la santé et le bien-être des Canadiens puissent poursuivre leur travail vital. Nous sommes tous dans le même bateau. »

Imagine Canada
Imagine Canada est un organisme de bienfaisance national dont la mission est de faire la promotion des organismes caritatifs du Canada. Nos trois grands objectifs sont de renforcer la voix collective du secteur, de créer des possibilités d’établissements de liens et d’apprentissage mutuel et de renforcer la capacité du secteur de réussir.

www.imaginecanada.ca | Twitter : @ImagineCanada | Facebook : /ImagineCanada

Pour obtenir de plus amples renseignements :

Coordonnées :

Stephane Prud'homme
stephane@reputationetcie.ca
514.756.9044