QUEBEC, 28 mai 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Ressources Robex Inc. (« Robex » ou « la Société ») (TSXV : RBX/FWB : RB4) est heureuse de publier ses résultats financiers pour le trimestre terminé le 31 mars 2020.

Tous les montants sont présentés en dollars canadiens (CAD).

Faits saillants du premier trimestre de 2020 :

  • AUGMENTATION DE LA PRODUCTION D’OR DE 32 %
                 
    La production d’or a atteint 14 918 onces comparée aux 11 291 onces produites au cours de la même période en 2019. L’augmentation de 12 % du volume de minerai traité à l’usine de Nampala (476 720 tonnes vs 424 561 tonnes pour le premier trimestre de 2019), l’amélioration de la moyenne du taux de récupération (88,8 % vs 85,0 % pour la même période en 2019) et la teneur moyenne du minerai traité plus élevée (1,10 g/t comparativement à 0,95 g/t pour le premier trimestre de 2019) sont tous des facteurs favorables à cette bonne performance de production trimestrielle.
                 
    La Société continue ses efforts d’optimisation de son usine au Mali avec comme objectif d’atteindre une production quotidienne de 5 600 tonnes d’ici la fin de l’année 2020. En autres, des démarches sont en cours pour ajouter un circuit de concassage sur le circuit d’alimentation du broyeur.

  • AUGMENTATION DES REVENUS DE 64 %
                 
    Au cours du premier trimestre de 2020, 14 646 onces d’or ont été vendues pour un montant de 30,9 millions CAD comparativement à 10 935 onces d’or pour un montant de 18,9 millions CAD pour la même période en 2019. La quantité produite supérieure à la quantité vendue est attribuable au décalage dans le temps entre les coulées et le raffinage des lingots.
                 
  • AUGMENTATION SIGNIFICATIVE DU RÉSULTAT NET ATTRIBUABLE AUX ACTIONNAIRES POUR CE TRIMESTRE DE 8,9 MILLIONS CAD
                 
    La Société a atteint un résultat net attribuable aux actionnaires de 9,7 millions CAD (0,017 CAD par action), incluant 7,4 millions CAD d’amortissement comptable des immobilisations pour ce trimestre, comparativement à 0,8 million CAD (0,001 CAD par action) pour la même période en 2019.

  • DIMINUTION DU COÛT COMPTANT TOTAL1 DE 21 %, SOIT 560 CAD PAR ONCE VENDUE AU PREMIER TRIMESTRE DE 2020 COMPARATIVEMENT À 706 CAD PAR ONCE VENDUE POUR LA MÊME PÉRIODE EN 2019

    L’amélioration constante de l’usine de Nampala et de son organisation nous permettent maintenant, entre autres, d’intégrer des programmes d’entretien préventif, diminuant ainsi les coûts et les arrêts non planifiés et par conséquent de diminuer sensiblement le coût comptant total1 de l’once d’or.

  • AUGMENTATION DES FLUX DE TRÉSORERIE LIÉS AUX ACTIVITÉS D’EXPLOITATION2 DE 143 %

    Les activités d’exploitation de la Société ont généré des flux de trésorerie de 18,7 millions CAD (0,032 CAD par action3) comparativement à 7,7 millions CAD (0,013 CAD par action3) à la même période en 2019. Les flux de trésorerie sont supérieurs à 60 % du chiffre d’affaires.

  • AMÉLIORATION DU FONDS DE ROULEMENT DE 2,4 MILLIONS CAD AU 31 MARS 2020 PAR RAPPORT AU 31 DÉCEMBRE 2019, ET CE, EN CONSIDÉRANT LE DIVIDENDE DÉCLARÉ DE 11,6 MILLIONS CAD ET PAYÉ LE 7 AVRIL 2020

Exploitation minière : Nampala, Mali

Trimestres terminés les 31 mars 
   2020 2019 
Données d’exploitation    
Minerai extrait (tonnes)  502 280  498 433 
Minerai traité (tonnes)  476 720  424 561 
Stérile extrait (tonnes)  1 350 806  817 729 
Ratio de découverture opérationnel  2,7  1,6 
Teneur traitée (g/t)  1,10  0,95 
Récupération (%)  88,8 %85,0%
Onces d’or produites  14 918  11 291 
Onces d’or vendues  14 646  10 935 
Données financières     
(arrondis au millier de dollars près)    
Produits — Ventes d’or  30 864 000  18 870 000 
Charges d’exploitation minière  7 436 000  7 131 000 
Redevances minières  770 000  588 000 
Charges administratives  1 650 000  1 774 000 
Amortissement des immobilisations corporelles et incorporelles  7 387 000  8 363 000 
Résultat opérationnel sectoriel  13 621 000  1 014 000 
Statistiques    
(en dollars)    
Prix de vente moyen réalisé (par once)  2 107  1 726 
Coût comptant d’exploitation (par tonne traitée)3  17  18 
Coût comptant total (par once vendue)3  560  706 
Coût de maintien tout inclus (par once vendue)3  968  1 053 
Charges administratives (par once vendue)  113  162 
Amortissement des immobilisations (par once vendue)  504  765 

Pour plus d’informations, le rapport de gestion et les états financiers consolidés intermédiaires résumés (non audités) de Robex sont disponibles sur le site Internet de la Société dans la section Investisseurs à l’adresse : robexgold.com. Ces rapports et d’autres documents produits par la Société sont également disponibles à l’adresse : sedar.com.

Mot du président, M. Georges Cohen :
Au-delà de l’amélioration des résultats liés à la hausse du prix de l’or, l’année 2020 s’annonce prometteuse à plusieurs niveaux pour la Société, et ce malgré la pandémie de COVID-19. Je tiens à féliciter tous nos collaborateurs qui travaillent constamment pour atteindre les objectifs fixés par la direction de ROBEX, mais aussi à remercier tous ceux qui ont rendu possible le confinement de la mine de Nampala afin d’assurer la continuité des opérations minières. 

La gestion très serrée des coûts de production nous permet d’obtenir, malgré la faible teneur de notre minerai, un des coûts comptants à l’once d’or parmi les plus faibles du secteur.


Pour informations :

Ressources Robex Inc.

Benjamin Cohen, CEO
Augustin Rousselet, CFO/COO
Siège social : (581) 741-7421
info@robexgold.com

Le présent communiqué comporte des énoncés pouvant être considérés comme des « renseignements prévisionnels » ou des « énoncés prospectifs » en termes de droit des sûretés. Ces renseignements prévisionnels sous-tendent des incertitudes et des risques, dont certains échappent au contrôle de Robex. Les réalisations et les résultats finaux peuvent différer considérablement des prévisions formulées implicitement ou explicitement. Ces écarts peuvent être attribuables à de nombreux facteurs, notamment à l’instabilité du prix des métaux sur le marché, aux conséquences de la fluctuation du taux de change et des taux d’intérêt, à une évaluation inexacte des ressources, aux risques en matière d’environnement (durcissement de la réglementation), à des situations géologiques imprévues, à des conditions d’exploitation défavorables, aux risques politiques inhérents à l’exploitation minière dans les pays en développement, à un changement de politiques gouvernementales ou de règlements (lois et politiques), à une incapacité d’obtenir les permis et les approbations nécessaires auprès des organismes gouvernementaux ou à tout autre risque lié à l’exploitation et au développement miniers. Rien ne garantit que les circonstances prévues dans ces énoncés prospectifs surviendront, voire qu’elles profiteront à Robex le cas échéant. Les renseignements prévisionnels sont fondés sur les estimations et les opinions de l’équipe de direction de Robex au moment de leur publication. Robex ne s’engage aucunement à rendre publics des mises à jour ou des changements concernant ces énoncés prospectifs à la lumière de nouveaux renseignements ou évènements, ou pour tout autre motif, sauf si les lois en matière de valeurs mobilières l’exigent. La Bourse de croissance TSX ou le fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assume aucune responsabilité quant à l’authenticité ou à la précision de ce communiqué.


1 Le coût comptant total est une mesure financière non conforme aux IFRS pour laquelle il n’existe pas de définition normalisée en vertu des IFRS. Se reporter à la section « Mesures non conformes aux IFRS » du rapport de gestion.
2 Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation excluent la variation nette des éléments hors trésorerie du fonds de roulement.
3 Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation par action, le coût comptant d’exploitation, le coût comptant total et le coût de maintien tout inclus sont des mesures financières non conformes aux IFRS pour laquelle il n’existe pas de définition normalisée en vertu des IFRS. Se reporter à la section « Mesures non conformes aux IFRS » du rapport de gestion.