VANCOUVER, Colombie-Britannique, 29 juin 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Le CN (TSX : CNR) (NYSE : CNI) a annoncé aujourd’hui qu’il prévoit investir environ 445 M$ CA en Colombie-Britannique en 2020 dans le cadre de ses investissements stratégiques visant à soutenir la demande croissante et à assurer l’efficacité des chaînes d’approvisionnement.

Ces investissements porteront entre autres sur le prolongement de certaines voies dans les triages pour répondre à l’augmentation du trafic, la construction de nouvelles voies d’évitement ainsi que des projets pluriannuels d’investissements visant à augmenter la capacité aux ports de Vancouver et de Prince Rupert, en collaboration avec le gouvernement du Canada, l’Administration portuaire Vancouver-Fraser et l’Administration portuaire de Prince Rupert. Le programme d’entretien sera axé sur le remplacement de rails et de traverses ainsi que sur l’entretien de passages à niveau, de ponceaux, de systèmes de signalisation et d’autres éléments d’infrastructure des voies.

« Nous prenons très au sérieux notre rôle essentiel dans l’économie nord-américaine et ces investissements en Colombie-Britannique constituent un élément clé de notre stratégie pour soutenir la croissance. La Compagnie reste déterminée à accroître l’efficacité des chaînes d’approvisionnement qui soutiennent la croissance de la Colombie-Britannique compte tenu de son rôle crucial dans l’acheminement des marchandises courantes vers les marchés et les consommateurs. La sécurité est une valeur fondamentale pour nous et en investissant dans l’entretien et le prolongement des voies, ainsi que dans l’augmentation de notre capacité, nous offrons aux clients une solution sûre et fiable dans le contexte actuel où la fluidité des chaînes d’approvisionnement est plus importante que jamais. »
- James Thompson, vice-président Région de l’Ouest du CN

« En maintenant son engagement à soutenir les entreprises canadiennes, notre gouvernement continue d’investir dans l’économie canadienne afin de stimuler la croissance économique. Nous sommes heureux de voir des entreprises telles que le CN faire leur part en investissant dans l’amélioration de la sécurité, l’accroissement de sa capacité et la promotion des échanges commerciaux grâce à un réseau ferroviaire fiable et sécuritaire. Notre gouvernement a investi pour favoriser la fluidité de la porte commerciale de l’Ouest canadien en Colombie-Britannique et le CN est un partenaire clé dans ces agrandissements d’infrastructure. Ces investissements continueront de favoriser et de soutenir les chaînes d’approvisionnement qui font du Canada un partenaire commercial fiable à l’échelle internationale. »
- L’honorable Marc Garneau, ministre des Transports, gouvernement du Canada

« Le CN joue un rôle vital en matière de transport pour les gens et les entreprises de la Colombie-Britannique. Cet investissement est une excellente nouvelle pour les 2 400 employés du CN en Colombie-Britannique, leurs familles et les nombreuses autres personnes qui bénéficieront indirectement de ces importantes améliorations. Le CN est un élément clé de l’économie post-COVID-19, où l’exportation de biens fabriqués en Colombie-Britannique sera cruciale. »
- L’honorable Michelle Mungall, ministre de l’Emploi, du Développement économique et de la Compétitivité, gouvernement de la Colombie-Britannique

« Un réseau ferroviaire solide est essentiel pour nos économies locales, provinciales et nationales. Notre gouvernement apprécie la contribution et l’engagement du CN envers le renforcement de notre chaîne d’approvisionnement, surtout au moment où nous commençons à relancer l’économie en toute sécurité pendant la pandémie de COVID-19. De tels investissements nous permettront de rester en bonne position pour soutenir le commerce afin que les Britanno-Colombiens et les Canadiens aient accès aux produits dont ils ont besoin dans leur vie quotidienne. »
- L’honorable Claire Trevena, ministre des Transports et de l’Infrastructure, gouvernement de la Colombie-Britannique

Ces investissements créeront une plus grande capacité qui encouragera l'utilisation du rail pour le transport sur de longues distances, réduisant du coup les émissions de GES de la chaîne d'approvisionnement de nos clients. Les trains de marchandises réduisent les émissions de GES de 75 % par rapport à ceux émis par les camions. En fait, ils permettent de remplacer plus de 300 camions, réduisant aussi les embouteillages, les accidents et les charges sur les infrastructures de transport public. Le CN continuera également à investir dans d'importantes technologies améliorant la sécurité, telles que le programme autonome d'inspection des voies et les portails d'inspection automatisés.

Les projets d’expansion prévus incluent les éléments suivants :

  • doublement d’environ 3,5 milles de voie entre Vancouver et Edmonton, près de Glen Valley;
  • construction de nouvelles voies d’évitement dans le corridor Edmonton-Prince Rupert afin d’accroître la capacité pour répondre à la demande croissante;
  • investissements continus dans le cadre de projets pluriannuels visant à augmenter la capacité aux ports de Vancouver et de Prince Rupert, en collaboration avec le gouvernement du Canada, l’Administration portuaire Vancouver-Fraser et l’Administration portuaire de Prince Rupert.             

Le programme d’entretien porte notamment sur :             

  • le remplacement des rails sur une distance de plus de 100 milles;
  • la pose de plus de 209 000 traverses neuves;
  • la pose de plus de 46 000 traverses en béton;
  • la reconstruction de la surface de 22 passages à niveau;
  • des travaux d’entretien des ponts, des ponceaux, des systèmes de signalisation et d’autres éléments d’infrastructure des voies.

La Colombie-Britannique en chiffres :

  • Dépenses en immobilisations : plus de 1,3 G$ au cours des cinq dernières années
  • Effectif : environ 2 465 personnes
  • Milles de parcours en exploitation : 2 814
  • Partenariats communautaires : 870 000 $ en 2019
  • Dépenses à l’échelle locale : 535 M$ en 2019
  • Impôts et taxes en espèces versés : 192 M$ en 2019             

Les ports de Vancouver et de Prince Rupert sont des points d’accès au commerce international et raccourcissent les temps de parcours vers l’Asie. Au port de Vancouver, le CN compte des terminaux à charbon, à céréales et intermodal. Dans la région de Vancouver, le CN a deux centres de distribution pour les produits forestiers, deux pour les métaux, trois pour les véhicules automobiles et un centre de manutention de vrac CargoFlo. Le CN a un terminal intermodal à Prince George, et une autre installation de manutention de vrac CargoFlo à Ashcroft. Vancouver héberge également un important triage.

Énoncés prospectifs
Certains énoncés contenus dans le présent communiqué constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et en vertu de la législation canadienne relative aux valeurs mobilières. De par leur caractère, les énoncés prospectifs impliquent des risques, des incertitudes et des hypothèses. La Compagnie prévient que ses hypothèses pourraient ne pas s’avérer et qu’en raison de la conjoncture économique, ces hypothèses, qui étaient raisonnables au moment où elles ont été formulées, comportent un degré plus élevé d’incertitude. Les énoncés prospectifs peuvent se reconnaître à l’emploi de termes comme « croit », « prévoit », « s’attend à », « présume », « perspective », « planifie », « vise » ou d’autres termes semblables. Les énoncés prospectifs ne constituent pas des garanties de la performance future et impliquent des risques, des incertitudes et d’autres éléments susceptibles de modifier, de façon importante, les résultats réels ou la performance réelle de la Compagnie par rapport aux perspectives ou aux résultats futurs ou à la performance future implicites dans ces énoncés. On pourra trouver une description des principaux facteurs de risque dans la section « Rapport de gestion » des rapports annuels et intermédiaires du CN ainsi que dans la Notice annuelle et le formulaire 40-F déposés par la Compagnie auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis et qui sont accessibles sur le site Web du CN.

Véritable pilier de l’économie, le CN transporte annuellement des marchandises d’une valeur de plus de 250 G$ CA pour un large éventail de secteurs, tels les ressources naturelles, les produits manufacturés et les biens de consommation, sur un réseau ferroviaire de quelque 20 000 milles de parcours couvrant le Canada et le centre des États-Unis. Le CN – la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada et ses filiales ferroviaires actives – dessert les villes et ports de Vancouver et Prince Rupert, en Colombie-Britannique, Montréal, Halifax, La Nouvelle-Orléans, et Mobile, en Alabama, ainsi que les régions métropolitaines de Toronto, Edmonton, Winnipeg, Calgary, Chicago, Memphis, Detroit, Duluth-Superior, au Minnesota et au Wisconsin, et Jackson, au Mississippi. Il a en outre des liaisons avec toutes les régions de l’Amérique du Nord. Pour de plus amples renseignements sur le CN, visitez le site Web de la Compagnie à l’adresse www.cn.ca.

Sources: 
Médias
Jonathan Abecassis
Directeur principal
Relations avec les médias
514 399-7956 
Investisseurs
Paul Butcher
Vice-président
Relations avec les investisseurs
514 399-0052