• Croissance interne du chiffre d’affaires à - 22,7 % et - 21,5 % hors effet de la Coupe du Monde de Rugby
  • Amélioration de la tendance au 1er trimestre de l’exercice 2020-2021 par rapport au 4e trimestre de l’exercice 2019-2020 dans tous les segments et activités
  • Bonnes performances en matière de négociation de contrats et de contrôle des coûts
  • Hypothèse de marge d’exploitation revue à la hausse, à au moins 2,5 % pour le 1er semestre de l’exercice 2020-2021

Issy-les-Moulineaux, le 8 janvier 2021 - Sodexo (NYSE Euronext Paris FR 0000121220-OTC : SDXAY).

Chiffre d’affaires du 1er trimestre de l’exercice 2020-2021

CHIFFRES D'AFFAIRES PAR SEGMENT
(En millions d'euros)
T1
2020-2021
T1
2019-2020
  CROISSANCE INTERNE CROISSANCE EXTERNE EFFET DE CHANGE VARIATION TOTALE
Entreprises & Administrations 2 185 3 195   - 27,7 % +0,4 % - 4,3 % - 31,6 %
Santé & Seniors 1 161 1 274   - 3,5 % - 0,1 % - 5,3 % - 8,9 %
Éducation 918 1 403   - 31,2 % - 0,1 % - 3,3 % - 34,6 %
Services sur Site 4 264 5 872   - 23,3 % +0,2 % - 4,3 % - 27,4 %
Services Avantages & Récompenses 169 205   - 5,6 % +0,6 % - 12,8 % - 17,8 %
Elimination - 1 - 1          
TOTAL GROUPE 4 432 6 076   - 22,7 % +0,2 % - 4,5 % - 27,1 %

Commentant ces chiffres, Denis Machuel, Directeur Général de Sodexo, a déclaré :

« La tendance à l’amélioration du chiffre d’affaires se poursuit ce trimestre, malgré l’arrivée de la deuxième vague en novembre dans la plupart de nos géographies. Toutes les régions enregistrent de meilleurs résultats, même si les activités nord-américaines restent très touchées par la pandémie de Covid-19, notamment dans l’Éducation, les Services aux Entreprises et les Sports & Loisirs.

Les équipes ont particulièrement veillé à adapter les structures de coûts et les conditions contractuelles pour assurer la rentabilité lors des réouvertures. Le programme de restructuration est en cours d’exécution.

Par conséquent, et bien que le chiffre d’affaires soit conforme aux prévisions, ce premier trimestre est meilleur que prévu en termes de performance opérationnelle, et donc, malgré l’incertitude qui entoure l’évolution de la pandémie de Covid-19, notre objectif de marge d’exploitation au premier semestre de l’exercice 2020-2021 est désormais réhaussé à au moins 2,5 %. »

Faits marquants sur la période

  • Le chiffre d’affaires du premier trimestre de l’exercice 2020-2021 baisse de - 22,7 % et de - 21,5 % hors effet de la Coupe du Monde de Rugby au 1er trimestre de l’exercice 2019-2020. La tendance s’est donc améliorée depuis le trimestre précédent, qui était en baisse de - 24,9 %.
  • Le recul du chiffre d’affaires interne des Services sur Site de - 23,3 %, soit - 22,1% hors Coupe du Monde de Rugby, reflète une amélioration de tous les segments par rapport au trimestre précédent, qui affichait une baisse de - 25,4 %. Les principales améliorations de la tendance d’un trimestre à l’autre sont les suivantes :
    • L’amélioration du segment Entreprises & Administrations de + 2,1 points au premier trimestre par rapport au quatrième trimestre de l’exercice 2019-2020, soit + 4,2 points hors Coupe du Monde de Rugby, est due à une nette amélioration de la tendance des Services aux Entreprises en Europe en septembre et octobre, bien que quelque peu atténuée par un recul en novembre, impacté par la deuxième vague, et la poursuite de la dynamique des activités Services aux Gouvernements et Énergie & Ressources (collectivement en hausse de + 5,5 %), avec une activité particulièrement forte dans le secteur minier. L’activité Sports & Loisirs reste globalement très faible, même si la tendance, hors Coupe du Monde de Rugby, s’est améliorée de + 6 points au 1er trimestre par rapport au 4e trimestre de l’exercice précédent. L’Amérique du Nord reste très touchée par la pandémie.
    • Le segment Santé & Seniors affiche une amélioration de la tendance de + 5,6 points, porté par les ventes additionnelles de services supplémentaires ainsi que par le contrat significatif pour les centres de dépistage rapide au Royaume-Uni. Les ventes retail restent faibles en raison de la pandémie.
    • L’amélioration du segment Éducation de + 4,5 points reflète la réouverture des écoles en Europe, tandis que l’activité demeure très faible dans les écoles et les universités en Amérique du Nord.
    • Sur le plan géographique, l’activité en Amérique du Nord baisse de - 33,1 %. En dehors de cette région, les tendances s’améliorent avec une baisse en Europe de - 19,8 %, soit - 16,6 % hors Coupe du Monde de Rugby, et la région Asie-Pacifique, Amérique latine, Moyen-Orient et Afrique se stabilise à - 1,4 %, la Chine et l’Amérique latine compensant les marchés les plus difficiles d’Asie, Afrique et du Moyen-Orient.
  • La décroissance interne du chiffre d’affaires des Services Avantages & Récompenses s’établit à - 5,6 %, enregistrant une amélioration continue en Europe à - 3,2 % et un recul en Amérique latine à - 9,4 %, en raison de la baisse des taux d’intérêt et d’un environnement concurrentiel au Brésil.
  • Le contrat des Jeux Olympiques de Tokyo est en cours de renégociation. Le résultat de ces négociations déterminera le niveau et la rapidité du remboursement et/ou la confirmation des forfaits d’hospitalité.
  • Sodexo a intégré la A List du CDP (Carbon Disclosure Project) regroupant les leaders mondiaux de la lutte contre le réchauffement climatique, grâce aux progrès accomplis par sa stratégie carbone, et a reçu la note platine d’EcoVadis, nous plaçant parmi le top 1 % des entreprises les plus vertueuses. Nous poursuivons nos efforts pour réduire de moitié les déchets alimentaires au sein de nos opérations à horizon 2025, principalement par le biais de notre programme WasteWatch. Sodexo a lancé son premier rapport « Food Waste Consumer Insights » afin de mieux comprendre les comportements des étudiants et des adultes actifs en matière de déchets alimentaires et de sensibiliser les consommateurs grâce à sa campagne annuelle WasteLESS Week.

Perspectives

Au cours du prochain trimestre, compte tenu du niveau élevé d’incertitude que nous connaissons actuellement, les effets de la pandémie, et en particulier la possibilité de confinements supplémentaires, continueront d’être importants pour le Groupe.

Les segments Services aux Gouvernements et Énergie & Ressources continueront d’être résilients. Le segment Santé & Seniors reviendra progressivement à des niveaux pré-Covid. Les Services aux Entreprises et l’Éducation s’amélioreront progressivement, à mesure que les confinements s’allègeront et que la vaccination gagnera du terrain. Il n’est pas prévu que le segment Sports & Loisirs s’améliore de manière significative avant la fin de la pandémie.

Pour les Services Avantages & Récompenses, les volumes d’émission des Avantages aux salariés renouent avec la croissance, la numérisation et la pénétration du marché continuant à progresser, renforcées par le développement du télétravail. Les volumes de remboursement sont toujours affectés par la fermeture des restaurants, mais ils rattraperont les volumes d’émission au fur et à mesure de leurs réouvertures. Le chiffre d’affaires continue d’être affecté par des taux d’intérêt extrêmement bas, en particulier au Brésil, qui se sont désormais stabilisés.

À ce stade, au vu de la performance du 1er trimestre, nous maintenons nos prévisions de croissance interne négative comprise entre - 20 % et - 25 % sur le premier semestre de l’exercice 2020-2021, en amélioration par rapport au deuxième semestre de l’exercice 2019-2020.

Jusqu’à ce que l’activité revienne à un niveau plus normal, le Groupe continue de recourir à tous les programmes d’activité partielle disponibles. Les fortes mesures de restructuration se poursuivent pour protéger les marges futures alors que les programmes de soutien gouvernementaux commencent à diminuer. Des mesures rigoureuses sont mises en place dans tous les segments et activités afin de réduire les frais généraux et administratifs.

Au 1er trimestre de l’exercice 2020-2021, la performance est supérieure aux attentes en termes de maîtrise des coûts et de négociation des contrats. Ainsi, malgré l’incertitude entourant l’évolution de la pandémie, notre objectif de marge d’exploitation au 1er semestre 2020-2021 est désormais d’au moins 2,5 %, au-delà de nos hypothèses initiales de 2 à 2,5 %.

À plus long terme, en estimant que la crise sanitaire se terminera d’ici la fin de l’année calendaire 2021, le Groupe vise à retrouver un niveau de croissance soutenue et une reprise rapide de la marge d’exploitation au-delà du niveau de marge d’avant crise.

Conférence téléphonique

Sodexo tiendra aujourd’hui une conférence téléphonique (en anglais) à 9h00 (heure française), 8h00 (heure anglaise), afin de commenter le chiffre d’affaires du 1er trimestre de l’exercice 2020-2021.
Pour se connecter,

  • composer le +44 2071 928 338 (depuis le Royaume-Uni),
  • le +33 1 70 70 07 81 (depuis la France), ou
  • le +1 646-741-3167 (depuis les États-Unis),
  • suivi du code 72 87 643.

Le communiqué de presse, la présentation et le webcast différé de la conférence seront disponibles sur le site Internet du Groupe www.sodexo.com dans les rubriques « Dernières actualités » et « Finance - Résultats financiers ».

Calendrier financier

Assemblée Générale de l’exercice 2019-2020 Le 12 janvier 2021
Résultats du premier semestre 2020-2021 Le 1er avril 2021
Chiffre d’affaires des neuf premiers mois de 2020-2021 Le 1er juillet 2021
Résultats annuels de 2020-2021 Le 28 octobre 2021
Assemblée Générale de l’exercice 2020-2021 Le 14 décembre 2021

Ces dates sont purement indicatives et peuvent être modifiées sans préavis. Des mises à jour régulières sont disponibles dans le calendrier sur notre site Internet www.sodexo.com

À propos de Sodexo

Créé en 1966 à Marseille par Pierre Bellon, Sodexo est le leader mondial des services pour améliorer la Qualité de Vie, facteur essentiel de performance des individus et des organisations. Présent dans 64 pays, Sodexo sert chaque jour 100 millions de consommateurs avec une offre unique de Services sur Site, de Services Avantages & Récompenses et de Services aux Particuliers et à Domicile. Sodexo propose à ses clients une offre intégrée de services, fruit de plus de 50 ans d’expérience : de la restauration à l’accueil, la propreté, l’entretien et la maintenance technique des matériels et des installations, des services et des programmes stimulant l’engagement des collaborateurs aux solutions simplifiant et optimisant la gestion des déplacements et des frais professionnels, jusqu’aux services d’aide à domicile, de crèches et de conciergerie. La réussite et la performance de Sodexo reposent sur son indépendance, son modèle économique durable, ainsi que sur sa capacité à assurer le développement et l’engagement de ses 420 000 collaborateurs à travers le monde.

Sodexo est membre des indices CAC Next 20, ESG 80, FTSE 4 Good et DJSI.

Chiffres clés

19,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires consolidé en 2019-2020

420 000 employés au 31 août 2020

Premier employeur privé basé en France dans le monde entier

64 pays

100 millions de consommateurs chaque jour

10,3 milliards d’euros de capitalisation boursière (au 7 janvier 2021)

Contacts

Analystes et Investisseurs Médias
Virginia Jeanson
Tél. : +33 1 57 75 80 56
virginia.jeanson@sodexo.com
Mathieu Scaravetti
Tél. : +33 6 28 62 21 91
mathieu.scaravetti@sodexo.com

RAPPORT D’ACTIVITÉ DU 1er TRIMESTRE DE L’EXERCICE 2020-2021

Chiffre d’affaires 

CHIFFRES D'AFFAIRES PAR SEGMENT
(En millions d'euros)
T1
2020-2021
T1
2019-2020
  CROISSANCE INTERNE CROISSANCE EXTERNE EFFET DE CHANGE VARIATION TOTALE
Entreprises & Administrations 2 185 3 195   - 27,7 % +0,4 % - 4,3 % - 31,6 %
Santé & Seniors 1 161 1 274   - 3,5 % - 0,1 % - 5,3 % - 8,9 %
Éducation 918 1 403   - 31,2 % - 0,1 % - 3,3 % - 34,6 %
Services sur Site 4 264 5 872   - 23,3 % +0,2 % - 4,3 % - 27,4 %
Services Avantages & Récompenses 169 205   - 5,6 % +0,6 % - 12,8 % - 17,8 %
Élimination - 1 - 1          
TOTAL GROUPE 4 432 6 076   - 22,7 % +0,2 % - 4,5 % - 27,1 %

Le chiffre d’affaires consolidé du 1er trimestre 2020-2021 s’élève à 4,4 milliards d’euros, en baisse de - 27,1 % par rapport à l’exercice précédent, résultant d’une croissance interne en baisse de - 22,7 % due à l’impact continu de la pandémie, d’une contribution nette des acquisitions de + 0,2 % et des effets de change négatifs de - 4,5 % en raison de la faiblesse de toutes les devises par rapport à l’euro et en particulier du real brésilien.

La performance de tous les segments et activités s’améliore au 1er trimestre par rapport à la tendance du 4e trimestre. La reprise de l’activité est notable en septembre et octobre, et est légèrement atténuée par un recul en novembre dû à l’impact de la deuxième vague de Covid-19, et par une base comparable difficile, incluant le chiffre d’affaires de la Coupe du Monde de Rugby au 1er trimestre de l’exercice précédent.

RÉALISÉ
Croissance interne
du chiffre d’affaires
T3
2019-2020
Tendance
T3 *
2019-2020
T4
2019-2020
T1
2020-2021
T1
2020-2021
hors Coupe du Monde
de Rugby
Entreprises & Administrations - 28,5 % - 34 % - 29,8 % - 27,7 % - 25,6 %
Dont Services aux Entreprises - 27 % - 32 % - 25 % - 24 % - 24 %
Dont Sports & Loisirs - 84 % - 100 % - 91 % - 88 % - 85 %
Éducation - 53,9 % - 65 % - 35,7 % - 31,2 % - 31,2 %
Dont Écoles - 48 % - 58 % - 23 % - 21 % - 21 %
Dont Universités - 59 % - 71 % - 48 % - 39 % - 39 %
Santé & Seniors - 12,9 % - 15 % - 9,1 % - 3,5 % - 3,5 %
Services sur Site - 30,1 % - 36 % - 25,4 % - 23,3 % - 22,1 %
Services Avantages & Récompenses - 22,8 % - 27 % - 15,1 % - 5,6 % - 5,6 %
Groupe - 29,9 % - 36 % - 24,9 % - 22,7 % - 21,5 %

* Retraité des 2 semaines du mois de Mars ayant précédé le confinement 

Services sur Site

Le croissance interne du chiffre d’affaires des Services sur Site baisse de - 23,3 % au 1er trimestre 2020-2021, ce qui montre une amélioration de + 2,1 points par rapport au 4e trimestre 2019-2020. Cette amélioration de la tendance est visible tant dans les services de restauration à - 34,9 % (contre - 40,1 % au 4e trimestre de l’exercice 2019-2020) que dans les services de Facilities Management qui restent stables.

Services sur site par zone géographique

CHIFFRE D’AFFAIRES PAR RÉGION
(En millions d'euros)
T1 2020-2021 T1 2019-2020 CROISSANCE INTERNE
Amérique du Nord 1 688 2 699 - 33,1 %
Europe 1 808 2 278 - 19,8 %
Asie Pacifique, Amérique latine,
Moyen-Orient et Afrique
768 895 - 1,4 %
TOTAL SERVICES SUR SITE 4 264 5 872 - 23,3 %

En Asie-Pacifique, Amérique latine, Moyen-Orient et Afrique, l’activité n’est actuellement en baisse que de - 1,4 % avec une reprise en Chine et en Amérique latine, compensant la faiblesse continue de l’Inde, liée à la pandémie. En Europe, avec la réouverture des écoles et l’amélioration notable des Services aux Entreprises en septembre et octobre, la tendance s’améliore de + 4,6 points, à - 19,8 %, et - 16,6 % hors effet de la Coupe du Monde de Rugby. À l’inverse, l’Amérique du Nord cède - 33,1 %, sans véritable signe d’amélioration, à l’exception du segment Santé & Seniors.

Brexit :

Le Royaume-Uni a désormais quitté l’Union européenne. Présent au Royaume-Uni depuis 1988, Sodexo y compte aujourd’hui environ 31 000 collaborateurs. La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne ne devrait pas impacter les activités du Groupe de manière significative. Sodexo est en effet un acteur local, qui travaille avec des fournisseurs et des salariés locaux, et très souvent pour les pouvoirs publics et services gouvernementaux. Traditionnellement, au Royaume-Uni, une grande partie des services fournis sont des Services de Facilities Management, qui démontrent leur résilience dans la crise actuelle du Covid-19. Des plans d’action ont été mis en place pour limiter l’impact du Brexit sur les prix et la disponibilité des denrées alimentaires pour nos clients. Comme d’habitude, la croissance de l’activité restera dépendante de l’évolution du PIB et de l’emploi au sein du pays.

Entreprises & Administrations

Chiffre d’affaires

CHIFFRE D’AFFAIRES PAR RÉGION
(En millions d'euros)
T1 2020-2021 T1 2019-2020 CROISSANCE INTERNE
Amérique du Nord 423 853 - 47,0 %
Europe 1 080 1 559 - 30,2 %
Asie Pacifique, Amérique latine,
Moyen-Orient et Afrique
682 782 - 0,2 %
TOTAL ENTREPRISES & ADMINISTRATIONS 2 185 3 195 - 27,7 %

Au 1er trimestre de l’exercice 2020-2021, le chiffre d’affaires du segment Entreprises & Administrations atteint 2,2 milliards d’euros, soit une baisse interne de - 27,7 %, ce qui correspond à - 25,6 % hors effet de la Coupe du Monde de Rugby.

En Amérique du Nord, la baisse interne reste significative à - 47,0 %. Alors que la tendance est en amélioration sur les segments Énergie & Ressources et Services aux Gouvernements, les sites Sports & Loisirs sont majoritairement fermés et les Services aux Entreprises restent impactés par les fermetures de bureaux et n’affichent ainsi aucune amélioration par rapport au trimestre précédent.

En Europe, la croissance interne du chiffre d’affaires est en baisse de - 30,2 %, en ligne avec la performance des deux trimestres précédents. Toutefois, en excluant l’impact de la Coupe du Monde de Rugby, les ventes ne baissent que de – 26,0 %. L’amélioration de la tendance est visible dans tous les segments, celle observée en septembre et octobre compensant largement l’impact des nouvelles mesures de confinement en novembre. Les services de Facilities Management et les Grands comptes mondiaux se maintiennent, faisant preuve de résilience dans ce contexte.

En Asie-Pacifique, Amérique latine, Moyen-Orient et Afrique, la croissance interne de l’activité stagne à - 0,2 % sur le trimestre, reflet d’une forte croissance dans le segment Énergie & Ressources, notamment dans le secteur minier, tandis que l’activité des Services aux Entreprises, bien qu’en amélioration progressive, n’a pas encore renoué avec la croissance. La croissance en Chine et en Amérique latine compense une situation plus difficile en Inde et une reprise très progressive dans les autres pays asiatiques.

Santé & Seniors

CHIFFRE D’AFFAIRES PAR RÉGION
(En millions d'euros)
T1 2020-2021 T1 2019-2020 CROISSANCE INTERNE
Amérique du Nord 653 781 - 10,6 %
Europe 443 411 + 9,9 %
Asie Pacifique, Amérique latine,
Moyen-Orient et Afrique
65 82 - 4,3 %
TOTAL SANTÉ & SENIORS 1 161 1 274 - 3,5 %

Le chiffre d’affaires du segment Santé & Seniors s’élève à 1,2 milliard d’euros, soit une croissance interne négative de - 3,5 %.

La croissance interne en Amérique du Nord s’établit à - 10,6 % en raison de la faiblesse des ventes retail dans la plupart des hôpitaux pendant la pandémie de Covid-19 et sans signe d’amélioration par rapport au trimestre précédent, partiellement compensée par la contribution des ventes additionnelles de services. La tendance en Seniors continue de s’améliorer. Le développement reprend avec quelques signatures encourageantes.

En Europe, la forte croissance interne, à + 9,9 %, reflète la montée en puissance du contrat des centres de dépistage rapide de Covid-19 au Royaume-Uni et la contribution d’un nouveau contrat important en France. Plus généralement, les hôpitaux de la région pâtissent de la baisse des ventes retail. L’activité Seniors a plus ou moins renoué avec les niveaux de l’exercice précédent.

En Asie-Pacifique, Amérique latine, Moyen-Orient et Afrique, la tendance s’améliore avec une croissance interne à - 4,3 %, portée par une forte croissance en Chine.

Éducation

CHIFFRE D’AFFAIRES PAR RÉGION
(En millions d'euros)
T1 2020-2021 T1 2019-2020 CROISSANCE INTERNE
Amérique du Nord 612 1 064 - 38,5 %
Europe 285 308 - 7,4 %
Asie Pacifique, Amérique latine,
Moyen-Orient et Afrique
21 31 - 21,5 %
TOTAL ÉDUCATION 918 1 403 - 31,2 %

Le chiffre d’affaires du segment Éducation s’établit à 0,9 milliard d’euros, soit une croissance interne à - 31,2 %.

En Amérique du Nord, le segment demeure sévèrement impacté par la pandémie avec une croissance interne négative de - 38,5 %. Plus de la moitié des écoles sont fermées. Environ 8 % des universités sont passées à un enseignement entièrement en ligne, et 27 % seulement sont complétement ouvertes.

En Europe, la croissance interne négative est limitée à - 7,4 %. Alors que l’ensemble des écoles a rouvert en septembre en France, les réouvertures se sont faites plus progressivement dans les autres pays. Certaines classes ont néanmoins été périodiquement contraintes de fermer en raison des contaminations au Covid-19.

En Asie-Pacifique, Amérique latine, Moyen-Orient et Afrique, la croissance interne négative reste significative, à - 21,5 %, en raison de la faiblesse de l’Inde, de Singapour, de Hong Kong et, dans une moindre mesure, de la Chine, où malgré la bonne performance des écoles bilingues, le contexte des écoles internationales reste très difficile. 

Services Avantages & Récompenses

Le chiffre d’affaires des Services Avantages & Récompenses s’élève à 169 millions d’euros, soit une croissance interne négative de - 5,6 %. Grâce à la reprise d’activité dans nos réseaux de Marchands, l’amélioration est significative par rapport aux trimestres précédents qui enregistraient une baisse à deux chiffres.

CHIFFRE D'AFFAIRES PAR ACTIVITÉ
(En millions d'euros)
T1 2020-2021 T1 2019-2020 CROISSANCE INTERNE
Avantages aux salariés 130 159 - 4,0 %
Diversification de services 39 46 - 10,7 %
SERVICES AVANTAGES & RÉCOMPENSES 169 205 - 5,6 %

Le chiffre d’affaires des Avantages aux salariés est en baisse de - 4,0 %, par rapport à une croissance interne du volume d’émission (2,9 milliards d’euros) de + 0,8 %. Cela reflète une reprise très nette par rapport à la tendance du 4e trimestre de l’exercice 2019-2020, tant en termes de volume d’émission que de chiffre d’affaires. Alors que le volume de remboursement est encore inférieur au volume d’émission en raison de la fermeture de nombreux restaurants dans les différentes régions, ils progressent de + 1,6 % sur la période, notamment du fait de la forte croissance enregistrée en septembre, après une baisse de - 8 % au 4e trimestre. 

La croissance interne du chiffre d’affaires de la Diversification de services est négative, à - 10,7 %, en raison des difficultés persistantes sur les marchés Santé & bien-être et Mobilité dans la plupart des pays, particulièrement pour l’offre Rydoo. Les activités Fuel & Fleet sont plus résilientes. Les Aides publiques sont en forte hausse dans toutes les régions. 

CHIFFRE D'AFFAIRES PAR NATURE
(En millions d'euros)
T1 2020-2021 T1 2019-2020 CROISSANCE INTERNE
Chiffre d'affaires opérationnel 159 189 - 4,2 %
Chiffre d'affaires financier 10 16 - 23,5 %
SERVICES AVANTAGES & RÉCOMPENSES 169 205 - 5,6 %

La croissance interne du chiffre d’affaires opérationnel s’améliore pour s’établir à - 4,2 %, bénéficiant des tendances positives en Avantages aux salariés et en Diversification de services. D’autre part, le chiffre d’affaires financier recule de - 23,5 %, toujours impacté par la baisse des taux d’intérêt, notamment au Brésil où ils se sont toutefois stabilisés depuis juillet 2020.

CHIFFRE D'AFFAIRES PAR RÉGION
(En millions d'euros)
T1 2020-2021 T1 2019-2020 CROISSANCE INTERNE
Europe, États-Unis et Asie 112 120 - 3,2 %
Amérique latine 57 85 - 9,4 %
SERVICES AVANTAGES & RÉCOMPENSES 169 205 - 5,6 %

En Europe, Asie et États-Unis, la croissance interne du chiffre d’affaires est de - 3,2 %. L’amélioration par rapport au trimestre précédent se constate dans la plupart des pays et reflète un volume d’émission solide ainsi qu’une amélioration du volume de remboursement, surtout en septembre et octobre, même si la tendance s’est inversée en novembre en raison de la deuxième vague de confinements. La croissance des volumes d’émission et de remboursement en Inde, en Chine et en Turquie est forte, soutenue par l’innovation, les nouvelles offres et, en Inde, par le développement rapide d’offres virtuelles pour surmonter les difficultés de production et de distribution de cartes pendant le confinement.

En Amérique latine, la croissance interne est négative, à - 9,4 %. Dans l’ensemble, les volumes d’émission et de remboursement sont stables dans la région. Toutefois, le chiffre d’affaires est impacté par l’environnement très concurrentiel et la baisse des taux d’intérêt au Brésil. La dynamique dans le reste de la région reste solide, sauf au Chili, toujours impacté par la pandémie.

Situation financière

À part les mouvements saisonniers du besoin en fond de roulement, la situation financière du Groupe au 30 novembre 2020 n’a pas connu d’évolution significative par rapport à celle présentée dans le Document d’Enregistrement Universel 2019-2020 déposé auprès de l’AMF le 23 novembre 2020.

Principaux risques et incertitudes

Les principaux risques et incertitudes identifiés par le Groupe dans la section « Facteurs de risques » du Document d’Enregistrement Universel 2019-2020 déposé auprès de l’AMF le 23 novembre 2020 n’ont pas connu d’évolution significative.

Effet de change

Il convient de préciser que les fluctuations monétaires n’entraînent pas de risques opérationnels dans la mesure où les chiffres d’affaires et les coûts des filiales sont libellés dans les mêmes devises. Cependant, compte tenu du poids des Services Avantages & Récompenses au Brésil et du niveau élevé des marges par rapport au Groupe, toute baisse du réal brésilien face à l’euro pèse sur la marge d’exploitation en raison d’une variation du mix de marges. À l’inverse, en cas de hausse du réal brésilien, les marges du Groupe augmentent.

1€= TAUX MOYEN
T1 2020-21
TAUX MOYEN
T1 2019-20
TAUX MOYEN
T1 2020-21
VS. T1 2019-20
TAUX DE CLÔTURE
T1 2020-21
Au 30/11/2020
TAUX DE CLÔTURE
T1 2019-20
Au 31/08/20
TAUX DE CLÔTURE
30/11/20
VS. 31/08/20
DOLLAR US 1,179 1,102 - 6,5 % 1,198 1,194 - 0,3 %
LIVRE STERLING 0,904 0,875 - 3,2 % 0,898 0,896 - 0,3 %
REAL BRÉSILIEN 6,601 4,532 - 31,3 % 6,352 6,474 + 1,9 %


L’effet de change est déterminé en appliquant les taux de change moyens de l’exercice précédent aux montants de l’exercice en cours, à l’exception des économies en situation d’hyperinflation où tous les chiffres sont convertis au dernier taux de clôture pour les deux périodes lorsque l’impact est important.

De ce fait, pour le calcul de la croissance interne des Services sur Sites en Argentine, les montants en peso argentin pour les premiers semestres des exercices 2020-2021 et 2019-2020 ont été convertis au taux de change de 1 EUR = 96,738 ARS contre 65,789 ARS pour le premier trimestre de l’exercice 2019-2020. 

Définitions des indicateurs alternatifs de performance

Croissance interne

La croissance interne correspond à l’augmentation du chiffre d’affaires d’une période donnée par rapport au chiffre d’affaires publié de la même période de l’exercice précédent, calculée au taux de change de l’exercice précédent et en excluant l’impact des acquisitions (ou prises de contrôle) ou des cessions d’activités comme suit :

  • pour les acquisitions (ou prises de contrôle) d’activités au cours de la période actuelle, le chiffre d’affaires réalisé sur la période depuis la date d’acquisition est exclu du calcul de la croissance interne ;
  • pour les acquisitions (ou prises de contrôle) d’activités au cours de l’exercice précédent, le chiffre d’affaires réalisé sur la période actuelle allant jusqu’au 1er anniversaire de l’acquisition est exclu ;
  • pour les cessions (ou pertes de contrôle) d’activités au cours de l’exercice précédent, le chiffre d’affaires réalisé sur la période comparative de l’exercice précédent jusqu’à la date de cession est exclu ;
  • pour les cessions (ou pertes de contrôle) d’activités au cours de l’exercice actuel, le chiffre d’affaires réalisé sur la période commençant 12 mois avant la date de cession et allant jusqu’à la date de clôture de la période comparative de l’exercice précédent est exclu ;
  • pour les pays en situation d’hyperinflation, tous les chiffres sont convertis au dernier taux de clôture pour les deux périodes. De ce fait, pour le calcul de la croissance interne des Services sur Site en Argentine, les montants en peso argentin pour les exercices 2019-2020 et 2018-2019 ont été convertis au taux de change de 1 EUR = 96,738 ARS contre 65,789 ARS pour le T1 de l’exercice 2018-2019.

Marge d’exploitation

La marge d’exploitation correspond au résultat d’exploitation divisé par le chiffre d’affaires.

Marge d’exploitation à taux constant

La marge d’exploitation à taux constant correspond au résultat d’exploitation divisé par le chiffre d’affaires. Elle est calculée en convertissant les chiffres de l’exercice 2020-2021 aux taux de l’exercice 2019-2020, à l’exception des économies en situation d’hyperinflation. 

Volume d’émission

Le volume d’émission est constitué du montant total des valeurs faciales des chèques, cartes et supports digitaux émis par le Groupe en faveur des bénéficiaires pour le compte de clients (activité Services Avantages & Récompenses). 

Volume de remboursement

Le volume de remboursement est constitué du montant total des valeurs faciales des chèques, cartes et supports digitaux remboursé aux affiliés (activité Services Avantages & Récompenses). 

Pièce jointe 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pièce jointe